WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La problématique de la gestion intégrée des ressources en eau en République Démocratique du Congo: Analyse et stratégies

( Télécharger le fichier original )
par Serge Olivier TSHIBAMBA
Université de Kinshasa - Licence 2005
  

précédent sommaire suivant

Aidez l'hopital de Montfermeil

II. HYPOTHESE DE TRAVAIL

Pour répondre aux questions posées ci-haut, nous partons des hypothèses selon lesquelles :

Ø La mise sur pied d'un cadre institutionnel approprié dans le secteur hydrique contribuerait à la solution des problèmes relatifs à l'eau en République Démocratique du Congo ;

Ø La mise en place d'une politique de l'eau basée sur la gestion intégrée des ressources en eau d'une part et d'autre part l'application d'une nouvelle technologie susceptible d'accroître la production interne et d'améliorer ainsi la qualité de cette ressource joueront un véritable rôle dans le processus du développement de la République Démocratique du Congo.

III. METHODOLOGIE DU TRAVAIL

Tout travail de recherche scientifique utilise des méthodes et techniques appropriées afin d'aboutir à un résultat escompté. « La méthode n'est rien d'autre que la démarche qu'il faut suivre pour atteindre les objectifs de la recherche »8(*).

Pour mieux mener notre étude, nous avons opté pour deux méthodes : la méthode inductive d'une part et la méthode comparative d'autre part. La première méthode nous a aidé à partir de l'observation des faits, des événements qui ont effectivement eu lieu ; à constater la fréquence et la récurrence de certaines attitudes dans le temps, et à décider à généraliser ou à formuler une théorie9(*). La deuxième nous a permis de définir le cheminement de la ressource en eau en vue de comprendre son évolution pour qu'enfin de compte, l'on arrive à dégager les résultats escomptés.

Enfin, la technique documentaire nous a aidé à procéder à une analyse des différents documents en rapport avec l'étude sous examen.

IV. INTERET DU SUJET

L'intérêt de ce sujet est non négligeable du fait que l'étude envisage de proposer des solutions durables à un paradoxe, à savoir : l'abondance des ressources en eau en République Démocratique du Congo et l'absence d'une politique en eau favorisant ainsi l'accès limité à l'eau potable des citoyens congolais pour cette denrée importante pour l'existence humaine.

Si l'eau c'est la vie, comme on dit, il faut bien que cette ressource soit préservée, ou gérée à bon escient. Car la manquer c'est manquer la vie. Cependant, il est normal que les chercheurs congolais s'investissent dans la réflexion sur l'eau en vue de mettre en exergue les réponses juridiques, organisationnelles et techniques qui puissent permettre une réelle maîtrise de la gestion intégrée des ressources en eau en République Démocratique du Congo.

* 8 Boicheux, Méthode des recherches en sciences économiques et sociales, Rome, éd Bréal, 1996, p.15

* 9 Bongoy (Mpekesa), « Théories de l'économie et des finances publiques », cours de licence, UNIKIN, 2005-2006, p.5

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil

Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour