WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le FMI et la crise financière internationale depuis les années 80

( Télécharger le fichier original )
par Jean Bruno RAKOTOMALALA
Université Montesquieu Bordeaux IV - DEA 2004
  

précédent sommaire suivant

2. Les causes de la crise :

Les principales causes jugées à l'origine de la crise d'endettement des années 1980 relèvent à la fois des problèmes d'ordre extérieurs et intérieurs de chaque pays.Dans le langage courant de la littérature économique, on en compte trois.

i)-Apparaît en premier rang la politique monétaire anti-inflationniste de Paul Volter en 1979 et l'augmentation du prix du pétrole.

i)- Ensuite, on note la baisse du cours des produits de base.

ii Enfin, les problèmes structurels des PED.

2-1. La politique monétaire de Paul Voltaire et l'augmentation du prix du pétrole :

La crise de la dette latino-américaine dans les années quatre vingt a été provoquée par l'énorme augmentation des taux d'intérêt qu'a entraîné la politique monétaire restrictive du nouveau président de la Réserve fédérale(FED), Paul Volcker aux Etats-Unis[ Joseph Stiglitz, la Grande désillusion, 2002].L'inflation dans les années 1970 avait atteint au niveau de l'économie mondiale des taux intolérables pour le système capitaliste (Adda, 1996, t1, p 99 et suiv, de Brunhoff, in chesnain, 1996, p 49 (voir Tab 1).

Un tournant radical a été pris en octobre 1979, sous la conduite de Paul VOLCKER, alors Président de la FED et de Margaret Thatcher, Premier Ministre britannique. Une forte explosion du taux d'intérêt a été observée. Une telle politique qui était presque devenue le modèle de l'économie mondiale et appliquée aveuglement dans les pays PED.

La hausse des taux d'intérêt de la Réserve Fédérale Américaine va influencer l'économie du tiers dans la mesure où elle se repercute directement sur les charges à rembourser. Elle fait exploser à la fois le principal et l'intérêt de la dette. Ainsi le service de la dette

(le remboursement plus intérêt) a augmenté de 80 à 131milliards de dollar entre 1980 et 1982 (+ 29% l'an). Deux facteurs sont à l'origine de cette hausse spectaculaire. D'abord le dollar, devise internationale a gagné 43% vis-à-vis des grandes devises et plus encore à l'égard des monnaies faibles du tiers- monde. Environ 70 % de la dette des PED était contractées à taux variable. Il est évident ainsi que la hausse du taux d'intérêt contribue beaucoup à l'explosion de l'endettement de ces pays.

Le tableau 1 retrace l'évolution du taux d'intérêt aux Etats-Unis.

Tableau 1 : Taux d'intérêt nominal, taux d'intérêt réel et inflation aux Etats-Unis de 1970 à 1994 en %

Année

Prime rate

nominal

Réel

Inflation aux

Etats -Unis

1970

1973

1974

1979

1980

1982

1983

1990

1992

1994

7,9

8

10,8

12,7

15,3

14,9

10,8

10

6,3

7,7

2

1,8

-0,2

1,4

1,8

8,7

7,6

4,6

3,3

5,1

5,9

6,2

11

11,3

13,5

6,7

3,2

5,4

3

2,6

Source : CEPAL in Ugarteche , 1996, p.230, in Erric Toussaint,La finnance contre le peuple , la bourse ou la vie2003 .

Graphique 1 : Taux d'intérêt nominal, taux d'intérêt réel et inflation (%)

Prime rate nominal

Réel

Inflation aux Etats-Unis

Les données fournies dans le tableau indiquent clairement le niveau très bas des taux d'intérêt dans les années 1970 (taux au niveau national que réel). En 1974-1975, les taux d'intérêt réels ont été même négatifs. On voit que le tournant à la hausse est pris dès 1979-1980 au niveau des taux nominaux. Un des objectifs poursuivis était de réduire radicalement l'inflation, à commencer par les Etats-Unis. L'objectif commence à être atteint à partir de 1981, ce qui provoque , par contagion une augmentation très forte des taux d'intérêt réel pour l'ensemble des économies et aboutit à la crise d'endettement des pays du sud [E. Toussaint 2003].

Les taux d'intérêt moyen de prêt passent de 5,3 en 1970 à 9,4 en 1980 et ne chuteront véritablement qu'en 1989 [Emmanuel Nyattotto, 2002]. Cette flambée des taux contribue à l'alourdissement des charges d'intérêts supportés par les PED.

précédent sommaire suivant