WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Relation eau-assainissement et mortalité des enfants de moins de cinq ans en RDC.Approche par le modèle de Cox à risque proportionnel

( Télécharger le fichier original )
par Ibrahim NGINAMAU MASUMU
Université de Kinshasa/RDC - Licence en Sciences économiques 2007
  

sommaire suivant

i

Université ~e Xinsliasa

FACULTE DES SCIENCES ECONOMIEUES ET
DE GESTION

Département des Sciences Économiques
Option d'Économie Mathématique

B.P. 243 Kinshasa XI

RELATION EAI
·ASSAINISSEMENT ET MORTALITE
DES ENFANTS DE MOINS DE CINQ ANS DANS LA
~ILLE DE KINSHASA

(Approfite per k mat i! i Car à r#$i&e properl#~titiel)

Par

NGINAMAU MASUMU Ibrahim

9lddeé e.t Sue.tee4 5CO.t~MItifie4 et de 9e4tia.t

Mémoire présenté et défendu en vue de l'obtention du titre de Licencié en Sciences Économiques et de Gestion.

Directeur : Professeur KINTAMBU MAFUKU G. Rapporteur : C.T. LUWA KIYAB Daniel

,i.t.tée ,icadésuee 2006 - 2007

In memoriam

Mother! Mother! Mother! Tel que je t'appelais,

Ta disparition est désormais restée un souvenir

médiocre que je n'aurais jamais vécu.

Maman TONESA, tu ne cessais de venir à ma

rescousse.

Ton travail d'arrache-pieds, ton souci pour ta

progéniture légitime, ton amour pour ton foyer sont

tous non rémunérateurs ; cependant tributaires de ta

mort.

Je garde encore en mémoire ton image.

Que la terre de nos ancêtres te soit douce et fragile.

Epigraphe

« Ne pas avoir accès à l'eau et aux dispositifs

d'assainissement est un euphémisme courtois pour

désigner une forme de privation qui menace des vies,

détruit toute opportunité et porte atteinte à la

dignité humaine ; l'eau et l'assainissement figurent

parmi les médicaments préventifs les plus puissant

dont les gouvernements disposent pour faire baisser

le nombre de maladies infectieuses. Les

investissements dans ce domaine sont aux maladies

meurtrières telles que la diarrhée ce que la

vaccination est à la rougeole, ils sauvent des vies »

Dédicace

A la grande gloire de Dieu,

Au progrès de la science et des connaissances,

Au développement de la RDC,

Au bonheur et à la prospérité des familles.

Avant propos

Cinq années d'études universitaires suffisent pour justifier la rédaction d'un mémoire de fin d'étude. Ce dernier se présente généralement comme le catalogue d'une nouvelle invention dans la recherche scientifique destinée pour les bibliothèques de l'université. Mais quel contenu devons-nous donner à ce document ? A qui est-il destiné ?

En réalité, un mémoire de licence présente au bout de tout, un chapelet de bonnes intentions, lesquelles ont été soutenues par une étude empirique ou théorique dans un domaine très précis et pouvant faire déplacé les limites de la science au profit de la société. Comme disait toujours le Professeur KAMWIZIKU W'OZOLA MPANGI : «la flèche va haut mais sa demeure est en bas ».

Par ailleurs, si la réalité ci-dessus est vérifiée, alors non seulement que la RDC atteindrait un niveau avancé en recherche scientifique (compte tenu des publications nationales) mais également son échelle de développement serait sans conteste considérable s'il mettait en application ces différents résultats de recherches. Ce qui n'en est pas le cas.

Si nous acceptons tout haut que la RDC est un pays sous développé, il faut également avouer tout bas que le système éducatif en général et l'enseignement universitaire en particulier, a progressivement cédé sa place à un monde de médiocrité où la corruption est appelée « recommandation » conduisant par la suite l'ensemble du pays dans une forme d'éducation suicidaire des immoraux qui, au surlendemain, dirigeront le pays grâce à leur niveau fallacieux et mettront désormais une frontière entre l'université et leur nouvelle société dont la corruption est le sport national.

N'est-ce pas là une bombe à retardement pour la RDC ? Quel héritage devrons-nous léguer à la jeunesse future ?

vi

Remerciements

Nous exprimons toute notre gratitude envers tous ceux qui nous ont assisté, de près ou de loin, durant notre parcours universitaire. Leurs apports tant matériels que immatériels étaient indispensables pour l'accomplissement de notre rêve.

Nous disons croire et louange à notre Dieu de grâce de son amour incommensurable car sans lui nous ne valons rien ; nous sommes gratuitement bénéficiaire de sa grâce dont nous jouissons.

Nous remercions la grande famille MASUMU MANZA dont les membres sont Papa MASUMU MANZA Antoine, la défunte Maman TONESA Marie, les frères Dr MASUMU MANZA Jean-claude, Apollinaire NZAKI MASUMU (à Luanda), Guelord LUNZAYILADIO MASUMU (à Luanda), Cedrick KIESE MASUMU, Ghandi TOKO MASUMU Sans paquet, notre seule petite soeur et notre bijou Ornella NDONA MAZAYANGA, et le cadet Bravet MASUMU TONESA. Merci à Papa NGINAMAU Pierre(RVA-Kinshasa) mon père Parain de nom.

Notre attention affectueuse doit être également accordée à mes amis et relations. Il s'agit singulièrement de mon âme soeur Cathy TUBADI KANKU, mes amis du Staff FRIBOX business chez NELATELECOM à Kisenso(Riflart), Pitshou TOKO Dezombo Montana, Fiston NSINGI ZIKUETA Abalolo, Ir Djo PHANZU , Ir TSHIMLAY LANDU, Clovis MBODO, Del fich MAYA ,la soeur de tendance MADI(Actionnaire de MALEWA) et les autres petits.

Nous remercions également les camarades de lutte de l'université : Hence MATHODI LUMBU, Chritian OTCHIA SAMEN, Ecomathovitch WAMINUKU MANZAMBI, Delson NSINGI , Alain- joel THALU MASANGA, Guy LETA, Lewis KAMWANGA.

Enfin, nous ne pouvons pas oublier les professeurs, chef des travaux et assistant de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion. Le Professeur KINTAMBU MAFUKU, le Professeur MUKOKO SAMBA, le Professeur MUBAKE MUMEME Michel, le C.T LUWA KIYAB, assistant Blaise LEMFU.

Trouver tous ma gratitude dans cette rédaction.

vii

Liste d'abréviations

BCG

Bacille de Calmette et Guérin

COPEDEV

Coopérative de Développement

DIEPA

Décennie Internationale de l'Eau Potable et de Assainissement

DSCRP

Document de Stratégie de la Croissance et de la Réduction de la Pauvreté

DSRP

Document de Stratégie pour la Réduction de la Pauvreté

DTCoq

Diphtérie, Tétanos et Coqueluche

MICS

Multiple Indicator Cluster Survey

OMD

Objectifs du Millénaire pour le Développement

OMS

Organisation Mondiale de la Santé

PEV

Programme Elargi de Vaccination

PNUD

Programme des Nations unies pour le Développement

PPA

Parité du Pouvoir d'Achat

RDC

République Démocratique du Congo

RESP

Rapport de l'Etat, Santé et Pauvreté

SAS

Statistical Analysis Systems

UNICEF

United Nation Children's Fun (Fonds des nations unies pour l'Enfance)

VAT

Vaccin A nti-tétanique

VIH

Virus de l'Immunodéficience Humain

INTRODUCTION

1. Problématique

A la clôture du sommet du millénaire à New York en septembre 2001, 189 chefs d'Etats ainsi que leurs gouvernements respectifs se sont proposé d'atteindre d`ici 2015 un certain nombre d'objectifs dits «les Objectifs du millénaire pour le développement1 ». Ces derniers (objectifs) sont, dans leurs grandes lignes, libellés comme suit: faire disparaître l'extrême pauvreté et la faim, garantir à tous l'enseignement primaire, la promotion de l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes, la réduction de la mortalité infantile, l'amélioration de la santé maternelle, la lutte contre le VIH, un environnement durable et enfin mettre en place un partenariat mondiale pour le développement.

En ce qui concerne particulièrement le quatrième objectif, la RDC s'est proposé comme cible de réduire de deux tiers d'ici 2015, le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans dans la mesure où 213 enfants de moins de cinq ans pour mille naissances vivantes meurent chaque année2. Cette situation se justifie en partie par un taux de 30% de la population ayant accès régulier au dispositif d'assainissement amélioré3.

Nul ne peut douter que gravir l'échelle de l'assainissement, c'est jouir de la perspective d'importants bienfaits en termes de santé publique. Mais les avancées en matière d'assainissement ne donnent des résultats optimaux qu'à condition d'être associées à des progrès dans le domaine de l'eau et de l'hygiène.

Les études transnationales montrent que la méthode d'élimination des matières fécales est l'un des principaux déterminants de la survie des enfants. La transition de l'assainissement non amélioré à l'assainissement amélioré s'accompagne en moyenne d'une réduction de plus de 30% de la mortalité infantile, les toilettes à chasse d'eau étant associées à des réductions beaucoup plus importantes que les latrines à fosse traditionnelle courante.

1 Nations Unies, Rapport National de suivi de progrès des OMD pour la RDC 2004, page 12

2 UNICEF, Rapport sur l'Enquête Nationale sur la situation des femmes et des enfants MICS-2 , 2001

3 PNUD, Rapport Mondial sur le Développement Humain 2006, page 308

L'accessibilité à l'eau potable et à l'assainissement amélioré contribue à briser les voies de transmission fécale-orale qui perpétue les problèmes de santé publique. L'incidence de la diarrhée est deux fois plus élevée chez les enfants des ménages dépourvus des toilettes que chez les enfants vivant dans les communautés sans infrastructure d'assainissement que chez ceux vivant dans des communautés pourvues des canaux de drainage et d'égouts. L'hygiène est un autre pointeur de santé publique. Les mains transmettent les agents pathogènes aux aliments et boissons et à la boucle de leurs hôtes potentiels.

Dans le monde contemporain, toujours plus prospère et interdépendant, plus d'enfants meurent faute de pouvoir accéder à une eau salubre et à des installations d'assainissement viables. La mortalité infantile est demeurée très élevée en RDC. La tendance n'a pas connu de renversement au cours des vingt dernières années. La dégradation a commencé depuis les années 80 et s'est amplifiée avec les crises successives des années 90. Les résultats des enquêtes MICS 1 et MICS 2 organisées sur l'ensemble du territoire national, respectivement en 1995 et 2001, placent la RDC parmi les pays à forte mortalité des enfants. Le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans est passé de 190%o en 1995 à 213%o en 2001. Plus d'un enfant sur cinq meurt avant d'avoir fêté son cinquième anniversaire. En 2001, le niveau de mortalité des enfants de moins de 1 an a été estimé à 126%o (126 enfants sur 1.000 ne fêtent pas leur premier anniversaire). Selon le rapport national de suivi de progrès pour la RDC, la mortalité infanto-juvénile varie sensiblement selon le milieu de résidence, le niveau d'instruction de la mère, le niveau de pauvreté des ménages et la province de résidence. Elle est nettement plus élevée en milieu rural, parmi les enfants nés de mères sans instruction et dans les ménages les plus pauvres. D'une façon générale, le taux de mortalité infantile est 58-60% plus élevé en milieu rural par rapport au milieu urbain, et le taux de mortalité infanto-juvenile 65% plus élevé4.

Ainsi, pour 1.000 naissances vivantes en 2001, 91 meurent avant d'atteindre 1 an si les parents vivent dans les zones urbaines. Le niveau est à 144 si les parents vivent dans les zones rurales. Globalement, le niveau de couverture vaccinale de tous les antigènes est encore faible en RDC, bien qu'une certaine amélioration ait été constatée au cours des dernières années. La proportion d'enfants de 1 an vaccinés contre la rougeole est de 54% en 2003 et la couverture vaccinale contre la tuberculose (B CG) est de 68%. Pourtant, selon les directives de l'OMS et de l'UNICEF, un enfant devrait recevoir, avant l'âge de 12 mois, les antigènes suivants: (a) le BCG pour le protéger contre la tuberculose, (b) trois doses de DTCoq pour le protéger contre la diphtérie, le

4 RDC-Rapport National sur les OMD, page 40

tétanos et la coqueluche, (c) trois doses de vaccin contre la poliomyélite et, (d) une dose de vaccin contre la rougeole5.

L'hygiène du milieu contribue à l'amélioration de la santé. Il s'agit surtout de la gestion des eaux usées et des déchets des ménages et des excrétas qui sont souvent des sources de contamination des maladies dues à l'insalubrité, telles que les maladies parasitaires, les épidémies de choléra et de la fièvre typhoïde.

Par ailleurs, selon le rapport de l'état, santé et pauvreté (RESP) en RDC, le taux moyen d'utilisation des services de santé est environ 0,15 consultation par habitant et par an6. En ce qui concerne l'utilisation des services hospitaliers, le nombre d'enregistrement hospitalier qui était de 35 pour mille 1000 habitants au cours de la décennie 80 est tombé à 15 pour mille habitants en 2001.

C'est dans ce cadre que notre étude porte essentiellement sur l'analyse des conditions sanitaires en RDC, en ce qui concerne particulièrement la gestion de l'eau et le mode d'assainissement dans la ville de Kinshasa. Cette étude cible en outre, le lien de vie entre l'accès à des types spécifiques d'infrastructure d'approvisionnement en eau et d'assainissement et l'évolution du risque des maladies ou de décès des enfants de moins de cinq ans.

2. Hypothèses de travail

Dans ce travail, nous considérons les propositions suivantes comme initialement admises :

1. L'étude porte essentiellement sur une enquête effectuée auprès des femmes âgées de 15 à 49 ans révolus ayant connues une naissance vivante au cours de dernières années. De ce fait, nous avons considéré une femme par ménage en supposant bien entendu que toutes les femmes au sein d'un même ménage sont identiques. Tous les caractères explicatifs de la mortalité sont indépendamment observés des sujets.

2. Les états sanitaires des enfants de moins de cinq ans sont liés à leur mode d'accès à l'eau potable et aux infrastructures sanitaires d'assainissement dans leur milieu de vie.

5 Nations Unies, Op. cit, page 40.

6 LE GOUVERNEMENT, Programme du gouvernement de la troisième République (2007-2011), page 16

3. Tous les enfants de 0 à 59 mois révolus sont soumis à un risque proportionnel de mortalité inhérent à l'accès à l'eau potable et à l'état de l'assainissement et ce risque est distribué en mois de naissance.

4. Les taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans sont fonction de risque de mortalité et que les taux pour différents niveau de risques sont proportionnels.

3. Intérêt et objectif du sujet

L'étude de l'eau et de l'assainissement dans le cadre des facteurs de mortalité des enfants de moins de cinq ans trouve sont intérêt dans la problématique de la réduction de la pauvreté en République Démocratique du Congo et dans la réalisation des OMD en matière de santé d'ici 2015.

En effet, le concept de la pauvreté étant multidimensionnel du fait qu'il réunit plusieurs aspects de la réalité humaine selon telle ou telle approche, et donc, son explication ne peut être que relative. Notre volonté d'étudier la pauvreté dans le cadre d'accès à certains services jugés de base pour la vie occulte parfois sur le fait que la pauvreté soit un phénomène trop complexe pour être ramené à dimension unique notamment monétariste. La plupart de recherches ont pris l'habitude de fixer un seuil de pauvreté en se fondant sur généralement sur le niveau de revenu ou de consommation des ménage. Bien que cette approche mette en valeur une dimension importante de la pauvreté, elle parait limité en temps et en espèce, de même circonscrite dans un cadre culturel et monétaire bien précis.

C'est pourquoi, la présente étude se penche spécialement sur l'étude de la relation eau-assainissement et mortalité des enfants de moins de cinq ans dans la ville de Kinshasa. Ceci dans le but de déboucher à la mise en place des politiques adéquates en matière d'eau et d'assainissement afin de réduire le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans. Cette recherche a, en outre pour différents niveaux d'objectifs suivants:

1. Au niveau académique, cette étude initie les étudiants aux analyses économétriques surtout en ce qui concerne l'étude des modèles de survie tel que l'application du modèle de Cox dans la mesure du risque,

2. Au niveau national, cette recherche participe à l'élaboration des programmes nationaux dans le domaine de l'eau et de l'assainissement. Ce faisant cette étude contribue à la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement en République Démocratique du Congo d'ici 2015, et cela grâce à la politique publique d'élévation au rang de priorité des ensembles spécifiques d'interventions relatives aux

impacts de la réduction de la pauvreté en R.D.Congo sur la santé, la condition féminine et l'environnement,

3. Au niveau local ou communautaire, ce travail suscite dans le chef de ménages, la nécessité voire l'importance d'agir immédiatement dans le sens de l'amélioration de leur condition d'existence. En outre, cette étude est une interpellation conjointe aux autorités politiques pour la mobilisation des moyens nécessaires et à la prise de conscience de la part des communautés locales de bases de leur situation de vie.

4. Méthodologie du travail

« Toute recherche scientifique a une méthodologie qui lui est propre, spécifiquement rigoureuse, définie, transmissible et susceptible d'être appliquée à nouveau dans les mêmes conditions et adaptée au genre des problèmes et phénomènes en cause »7. En outre, la méthodologie suivie dans une étude est fonction de l'objectif poursuivi et des types de variables sous contrôles.

L'analyse des facteurs liés à la mortalité des enfants de moins de cinq ans est un vaste chantier qui exige la prise en compte d'une multitude de techniques d'analyses. C'est dans ce cadre que la présente étude se limite à l'analyse des facteurs de mortalité infantile liés à la santé à savoir l'eau et l'assainissement dans une sphère plus restreinte de la mesure de risque de mortalité. De ce fait, nous avons, à coté de la recherche documentaire, procédée à l'analyse économétrique afin de cerner quantitativement le risque de mortalité inhérent à l'accès à l'eau et à l'assainissement. La technique documentaire nous a permis d'approfondir le fondement théorique de la recherche à savoir la pathologie humaine.

Les méthodes d'analyse et d'interprétation des résultats dans ce travail sont les suivantes :

1. La méthode descriptive : cette méthode a fait l'objet d'une analyse exploratoire des données à travers les tableaux de distribution des fréquences des variables de contrôle et des analyses croisées entre caractères explicatifs du phénomène étudié. L'analyse descriptive porte essentiellement sur l'analyse exploratoire des variables suivantes : l'accès à l'eau de boisson selon la source d'eau à boire, la distance d'habitation et la source d'approvisionnement et le temps pour aller

puiser de l'eau; les types ou les lieux d'emplacement des latrines; la gestion des selles des enfants de 0 à 3 ans; le mode d'évacuation des eaux usées ou des ordures ménagères, les naissances survenues en dernière années de l'enquête et la fréquence des femmes des décès de femmes en âge de la reproduction(15 à 49 ans).

2. La méthode analytique: l'analyse des données est centrée sur la régression de cox à risque proportionnel. ce modèle, utilisant les données de l'enquête démographique sur la situations des femmes et des enfants en RDC ou l'enquête MICS 2(Multiple Indicator Cluster Survey), repose sur l'hypothèse que les taux de mortalité sont fonctions des risques de mortalité, et que les taux pour différents niveaux de risques demeurent proportionnels et constants dans le temps (Cox, 1972);

Cette méthode aboutie à l'estimation de la fonction de risque et à la précision du risque de mortalité par âge cumulé, lequel risque est associé au facteur significatif du modèle tel que illustré par les diagrammes hazard et de survie.

3. La méthode inductive: celle-ci consiste à la généralisation des résultats trouvés pour la ville de Kinshasa à l'ensemble du pays pour la mise place de nouvelles politiques économiques en ce qui concerne l'accès à l'eau et à l'assainissement.

Ces trois méthodes ont fait usage de l'outil informatique aux différents niveaux de l'analyse. Il s'agit principalement des logiciels ci- dessous: le MICROSOFT OFFICE EXCEL 2003 est utilisé essentiellement dans la construction des tableaux de fréquences des variables sous analyse, le logiciel SPSS for WINDOW 10.0 a effectué la régression de Cox entre la variable l'état des enfants de moins de cinq ans et un ensemble des covariables nécessaires pour l'analyse en présence d'une variable de durée dont on a préalablement défini l'événement. Il s'agit en bref de l'ensemble de la régression du modèle de Cox à risque proportionnel selon la méthode de maximum de vraisemblance avec « stepwise regression ». Pour la mise en tout du travail nous nous sommes servi du logiciel MICRFSOFT OFFICE WORD 2003. Enfin, le logiciel ADOBE READER 7.0 nous a permis dans la gestion de la base MICS 2 (en fichier PDF) de donnée sous analyse.

5. Délimitation du travail

L'analyse des problèmes d'eau et d'assainissement dans le cadre d'une politique de réduction de la mortalité des enfants de moins de cinq ans est une vaste investigation qui ne peut s'accomplir durant le temps record de notre recherche. Mais aussi il se pose un problème de disponibilité des données sur l'ensemble du pays. C'est pourquoi, nous nous sommes intéressé de l'impact de l'eau et de l'assainissement sur le risque de mortalité dans la ville province de Kinshasa afin de généraliser, par la suite, les résultats pour l'ensemble du pays.

6. Canevas du travail

A coté de l'introduction et de la conclusion, ce travail compte quatre chapitres. Le chapitre premier consiste à l'exposé du modèle de mesure du phénomène étudié, le deuxième porte sur les fondements théoriques de la recherche à savoir l'économie de la santé, le troisième est dédié à la description des facteurs de la mortalité infantile et enfin le quatrième chapitre de ce travail est consacré à la modélisation de la fonction de risque de Cox afin de mesurer le risque inhérent à différents âges. Ce dernier chapitre fait suite au premier mais il parait plus empirique.

sommaire suivant