WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse de la relation développement économique et qualité de l'environnement au Niger: cas des émissions de CO2.

( Télécharger le fichier original )
par Mamane WALIAKOY
Université d'Abomey-Calavi au Bénin - DEA en cours 2011
  

sommaire suivant

 

REPUBLIQUE DU BENIN

FRATERNITE - JUSTICE - TRAVAIL

UNIVERSITE D'ABOMEY - CALAVI

 

FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES ET DE GESTION

PROTOCOLE DE RECHERCHE

DE DEA/MASTER - NPTCI

OPTION: Economie Industrielle, Rurale et Environnement.

Thème : Analyse de la relation développement économique et qualité de l'environnement au Niger: cas des émissions de CO2.

Présenté par: Mr Garba Hima Mamane Bello

INTRODUCTION

Au cours des deux dernières décennies, les interactions entre le développement économique et l'environnement sont devenues un thème de plus en plus important tant au niveau nationale qu'au niveau international. Ces interactions entre la croissance et l'environnement sont à la fois multiples, complexes et importants. A la base, le développement et l'environnement sont liés du fait que toute activité économique est fondée sur l'environnement. C'est de ce dernier que proviennent tous les intrants de base (les métaux et les minéraux, le sol, le couvert forestier et les ressources halieutiques) ainsi que l'énergie nécessaire à leur transformation. C'est également l'environnement qui reçoit les déchets produits par l'activité économique. Cependant, suite à l'augmentation de l'échelle de production il s'avère une dégradation de l'environnement. Ce phénomène s'inscrit désormais dans les choix politiques et économiques de nos pays. Cette préoccupation s'est manifestée à l'échelle internationale par l'organisation des conférences de Stockholm en 1979, celle de Rio de Janeiro en 1992, Johannesburg 2002 et Copenhague 2009 et Durban en Décembre 2011. A ce jour, nombre de pays en particulier les pays en développement et en transitions sont confrontés à un défi majeur, à savoir, tenir compte des liens multidirectionnels entre les aspects économiques, sociaux et environnementaux du développement, afin de pouvoir, simultanément, lutter contre la pauvreté, développer leurs perspectives économiques et protéger l'environnement.

Pour des auteurs comme Georgescu-Roegen (1971), Meadows (1972), la dégradation de l'environnement est essentiellement due à l'activité économique (production et consommation), qui entraîne l'épuisement de ressources naturelles, l'accumulation des déchets et la concentration des polluants qui dépassent la capacité de la biosphère. Par contre Beckerman (1992) montre une forte corrélation entre les revenus et les mesures de protection de l'environnement ; il démontre qu'à long terme, la croissance économique est la meilleure façon qui garantit l'amélioration de la qualité de l'environnement.

C'est pour remédier à cet état de chose qu'un nouveau mode de vie fut initié et adopté par tous : le développement durable. Il se propose de trouver un équilibre entre notre mode de vie (basé sur les recettes issues des extractions minières et pétrolières) et les limites supportables de notre planète : le développement durable (Hammami 2008). Il vise à concilier le développement économique et social, la protection de l'environnement et la conservation des

ressources naturelles. Selon le rapport Brundtland, le développement durable permet de répondre aux besoins des générations présentes sans compromettre la capacité de satisfaire ceux des générations futures.

Mais force est de constater après quelques années de mise en application de ce nouveau mode de vie, s'observe une amélioration de la qualité de l'environnement et la poursuite de la croissance économique dans les pays développés ; tandis qu'au niveau des pays en développement s'obtient difficilement de faibles taux de croissance avec une accentuation de la dégradation de l'environnement.

Ce constat suscite les interrogations suivantes : la relation entre croissance économique et environnement dans les pays en développement diffère-t-elle de celle des pays développés ? Comment les pays en développement doivent concilier croissance économique et environnement pour parvenir au développement ?

C'est dans le souci de trouver des approches de solutions à ces interrogations qu'il est proposé le présent travail de recherche intitulé : Analyse de la relation développement économique et qualité de l'environnement au Niger : cas des émissions de CO2.

sommaire suivant