WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Chanson comme mode d'expression policier

( Télécharger le fichier original )
par Charles NGOY LWAMBA BIN
Université de Lubumbashi école de criminologie - Licence en criminologie Option Etudes Policière 0000
  

sommaire suivant

`'LA CHANSON COMME UN MODE D'EXPRESSION POLICIER''

Par NGOY LWAMBA BIN CHARLES

Mémoire présenté et défendu en vue de l'obtention

Du grade de Licencié en criminologie de l'Ecole de

Criminologie de l'Université de Lubumbashi

Septembre 2011 R.D. CONGO

EPIGRAPHE

Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j'ai vaincu le monde.

«  Jean 16 :33 »

Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom ; mais celui qui persévéra jusqu'à la fin sera sauvé.

« Matthieu 10 :22 »

Il faut apprendre à vivre ensemble comme des frères sinon on mourra ensemble comme des idiots.

« Martin Lutherking »

DEDICACE

A Dieu Tout Puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit, mon seul soutien, mon rempart, mon bouclier, ma source d'inspiration,

Je rends grâce pour ce travail.

A la très sainte vierge Marie, la mère de Dieu, mère de la grâce divine, tabernacle précieux, étoile du matin, santé des malades, consolatrice de ceux qui souffrent, qui ne cesse jamais d'intercéder auprès de son fils Jésus-Christ pour nous.

A tous les policiers qui ont participé à cette recherche,

Je dédie ce travail.

REMERCIEMENTS

Nous devons reconnaitre que tant de personnes nous ont aidé à réaliser cette étude que nous avons l'expression de ne pas en être tout à fait l'auteur. Il nous est impossible de mentionner les noms de tous ceux qui nous ont apporté leurs concours.

Mais nous tenons à en remercier quelques uns et notamment notre infatigable Directeur, le Professeur Ildephonse Tshinyama Kadima avec qui nous avons réalisé ce travail et dont les remarques, la subtilité et la rigueur nous ont aidé dans l'articulation de ce travail ; le Professeur Aimé Kakuji de la faculté de pharmacie de l'Unilu dont la rencontre, avant l'élaboration de ce travail a fait jaillir la lumière et surtout le courage de poursuivre cette étude en nous dotant d'un de ses ouvrages que nous avons utilisé dans ce travail.

Ce même mot de gratitude, nous l'adressons au Colonel Léon Kiboko Sumaili et surtout au Colonel Henri Bashizi Muhimuzi, le commandant Bataillon Police de Circulation Routière ville de Lubumbashi pour nous avoir recommandé à la première école de criminologie en Afrique Centrale et aussi pour nous avoir supporté pendant la période de notre engagement aux études,

A notre prestigieux papa le Directeur Godefroid Ngoy Mulagwa pour avoir suscité en nous le gout des études malgré le long moment passé dans les services commandés,

A notre prestigieuse maman Angélique Mutoke pour ses encouragements et ses prières, avec tout l'amour et tout l'honneur.

Nous pensons également aux inspecteurs de police Kabulo Kibale Sebastien et Kaniki Mukala, tous commandants second du Bataillon Police de Circulation Routière ville de Lubumbashi pour leurs encouragements,

Nous pensons aussi au Lieutenant-colonel Makambo Ngimba, commandant du Bataillon de la Police Groupe Mobile d'Intervention Est pour nous avoir ouvert les portes du camp préfabriqué, sans quoi cette étude ne se serait réalisée ;

Nos remerciements s'adressent également au Major Kanda, chef S2 et du Capitaine Mpiana, chef S3 tous du Bataillon de la Police Groupe Mobile d'Intervention Est, notre poste d'observation pour l'encadrement dont nous avons été sujet durant notre séjour,

Que les professeurs Norbert Lupitshi wa-Numbi, Gabin Kabuya Bady et Honoré Ngoie Mwenze tous enseignants de l'école de criminologie, trouvent ici l'expression de notre reconnaissance pour nous avoir accompagné dans la réalisation de cette oeuvre,

Que monsieur Albert Mutombo Ngoy Banze, Major Lunswa Kinzenze et Emmanuel Bwana Amisi trouvent également notre gratitude pour la collaboration,

Que notre épouse Mélanie Ngongo Anjelani et nos enfants, Esther Mutoke binty Lwamba, Lumiere Mulagwa bin Lwamba , Stella Atia binty Lwamba , Levit Ngongo bin Lwamba ; et Immaculée Kingalu binty Lwamba pour qui ce travail servira de modèle, acceptent nos remerciements pour nous avoir laissé le temps de nous concentrer afin de parvenir au résultat actuel.

Que tous nos collègues de promotion, particulièrement Major Ilunga Tshikala, Capitaine Paul Ilunga Kilotwa, Andre Senga Kyungu, Ngoy Nyembo Sam, Joseph Musul, Mireille Ngoie Tshimbi et Aline Ngomba Kazadi trouvent ici l'expression de notre gratitude pour leur contribution à la réalisation de ce travail.

Que nos beaux parents Léonard Ngongo Asumani et Léonie Atia Mulole ; nos frères, soeurs, beaux-frères, belles-soeurs, cousins, nièces ainsi que nos neveux, trouvent ici l'expression de notre gratitude.

Que le major docteur Annicet Kayembe Mwehu, le major Joseph Kasongo mwana Muhamedi, le major Mutombo Kalonji Hillaire, le capitaine Lwamba Beya Anto et Maman Maguy la bibliothécaire, et Monsieur Serge de l'Ecole de Criminologie, trouvent ici l'expression de notre gratitude pour leur encouragement et surtout leur conseil.

Nous pensons aussi à nos défuntes soeurs Lydie Ngoy Kabeya et Mamie Ngoy Mutendu pour les sacrifices qu'elles ont consentis pour nous avoir aimé.

Nous ne pouvons terminer cette étape sans penser au Premier Président de la haute cour Militaire, le Général de Brigade Nyembo Gwa-Buzilu ainsi que Madame NYOTA NGEZAYO, La gérante du Park Hôtel de Lubumbashi, l'Inspecteur Provincial Adjoint de la Police Nationale Congolaise au Katanga, le Colonel Amisi Nyembo pour l'assistance tant morale que matérielle lors de l'élaboration de ce travail.

A toutes les autorités scientifiques et académiques de la première école de criminologie en République Démocratique du Congo, notamment au Professeur Prince Kahumba Lufunda, l'initiateur de cette école pilote en Afrique Centrale ; au secrétaire académique Boaz Kaumba Kahosa ; présentons nos remerciements les plus sincères et implorons le Dieu Tout Puissant qu'ils les comblent davantage de sagesse et d'intelligence.

NGOY LWAMBA BIN Charles

sommaire suivant

Ledger Nano S - The secure hardware wallet