WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Sacerdoce du Christ comme sacrement de la miséricorde divine

( Télécharger le fichier original )
par Joseph TEMGA
Grand Séminaire de Maroua - Fin cycle deThéologie 2006
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

GRAND SEMINAIRE SAINT AUGUSTIN DE MAROUA

B. P 323 MAROUA - CAMEROUN

Mémoire de fin de cycle de Théologie

Le sacerdoce du Christ comme sacrement de la miséricorde divine

Etudiant : TEMGA Joseph

Prof: P. ZOCCARATO Sylvano, Pime

Année académique 2005-2006

DEDICACE

A son Excellence Mgr Antoine NTALOU

Remerciements

Toute ma reconnaissance à tous ceux qui ont contribué à l'élaboration de ce modeste travailINTRODUCTION GENERALE

De nos jours, la vitesse des mutations concurrence celle de la lumière. Ce qui était jadis évident ne l'est plus. Un pareil phénomène n'est point sans incidence sur la vie de l'Église. La notion de sacerdoce que l'Église cathodique d'alors employait tranquillement sans besoin d'explication, s'est heurtée soudain de divers côtés à de fortes objections. Les uns pensent que parler du sacerdoce dans ce monde aussi sécularisé, n'a aucun sens. D'autres estiment qu'en parlant de sacerdoce, on s'écarte de l'Évangile pour s'enfermer dans l'aspect ritualiste de l'Ancien Testament.

Et, depuis Vatican II, la doctrine du sacerdoce commun de tous les fidèles a ébranlé la conception courante qui n'attribuait qu'au clergé le monopole du sacerdoce. Si tous les fidèles sont prêtres en vertu de leur baptême, à quoi ça sert l'ordination sacerdotale ? En raison des changements profonds et rapides des approches théologiques qui affectent la situation humaine et pastorale des prêtres, leur rôle devient de plus en plus difficile à définir. De multiples questions au sujet des prêtres voient le jour et deviennent de jour en jour plus épineuses. Quel est le contenu du concept de sacerdoce ? Comment doit-on l'entendre aujourd'hui ? Quelle identité propre faut-il attribuer au prêtre ? A-t-il encore un rôle social à jouer ? Autant d'inquiétudes dont la matière la plus adéquate pour le traiter, pensons-nous, ne se trouvent pas dans l'actualité, ni même dans la théologie systématique même si elles sont d'incontournables apports. Nous voulons surtout les scruter sous l'angle exégétique des Saintes Écritures.

Le contact avec le Nouveau Testament nous révèle que seule l'épître aux Hébreux aborde de manière explicite la question du sacerdoce du Christ. Ni Paul, ni les évangiles et les autres écrits du Nouveau Testament, ne parlent pas du sacerdoce du Christ et ne trouvent même pas en Jésus, un rapport avec le prêtre. Ainsi loin d'embrasser toute l'épître si riche et intéressante, nous nous contenterons de quelques versets cibles qui nous aideront à mieux cerner la question du sacerdoce du Christ, qui, pour nous, est la source, le principe ou mieux la clé de compréhension du ministère sacerdotal dans l'Église.

« Le sacerdoce du Christ comme sacrement de la miséricorde divine : esquisse d'exégèse de Hébreux 5,1-10 », tel est le thèse qui meublera notre réflexion. L'approche globale de l'épître aux Hébreux constitue la première tentative de déblaiement du travail. Laquelle tentative passera en revue l'identité de l'auteur, les destinataires, le message de l'épître et la structure du texte. Le chapitre deuxième aborde de l'idée même du sacerdoce dans le Dessein de Dieu. Ici, nous analyserons de manière linéaire ce que l'auteur nous propose dans les versets1-4 sur les caractéristiques de tout prêtre et de manière singulière le sacerdoce d'Aaron. Et ainsi, par Aaron, l'auteur nous conduit à la figure du Christ comme le seul grand prêtre miséricordieux : objet du troisième chapitre. Le processus de sacerdotalisation du Fils régnant éternellement auprès du Père, s'effectue à partir de sa passion et de sa mort, assumées dans la prière et la piété, qui constituent le véritable sacrifice. Sacrifice nouveau où lui-même est à la fois victime et prêtre, le Christ par sa résurrection fut prêtre à jamais selon l'ordre du roi Melchisédech. Désormais, il nous fait participer tous à sa transformation et ouvre pour nous grandement, et par grâce, la porte du salut par l'adhésion à lui dans la foi. Il est ainsi non seulement le Rédempteur mais le seul Médiateur entre Dieu et l'Homme.

L'Église, sacrement du Christ, communauté de ceux qui sont adhérés au Christ devient en lui, un peuple sacerdotal. Sa sacerdotalité est participative et se soumet à un double aspect : celui de l'offrande personnelle, propre à tout chrétien et celui de la médiation que revêt le ministère pastoral. Ce ministère n'est pas à comprendre en terme de grade mais de service. Le ministre pastoral représente de manière sacramentelle le Christ dans son rôle médiateur, de « présence active » du Christ au sein de la communion. Ainsi la Province Ecclésiastique de Garoua a besoin des ministres pastoraux qui révèlent le Christ dans tous les domaines de la vie de tous ceux qui y vivent.

Ce travail se veut une initiation à la recherche exégétique. Il est certes limité car, on n'a jamais épuisé ou totalement compris le message révélé. Ainsi notre travail est loin d'être exhaustif, il ne dépasse guère les limites de l'initiation. Néanmoins, ce travail invite tous les hommes à fixer les yeux sur le Christ, notre unique Prêtre-Médiateur par excellence.

sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy