WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Conséquence de la non utilisation des ordinateurs dans les services administratifs cas de la commune d'Ibanda

( Télécharger le fichier original )
par Morris MOKILI KYALONDAWA
Institut supérieur pédagogique de Bukavu - Gradué 2009
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

0. PROBLEMATIQUE

Dans le monde de travail, l'utilisation de l'outil informatique s'avère très indispensable, dans les différents services ou secteurs. L'ordinateur bouleverse, les méthodes de travail apparu au cours de moitié du XXe siècle, ils ont révolutionné les habitudes de travail, un faisant de cet outil un des éléments trop utilisé rendant le travail aisé dans l'exécution des taches. L'utilisation de cet outil reste utile dans tous les domaines de Gestion où tous les fonctionnaires y font recours pour effectuer rapidement les tâches ou opérations et sans trop des failles dans leurs services.

C'est dans ce même ordre d'idée que les services de la commune d'ibanda, longtemps crées, tiennent manuellement leurs opérations. Cette manière de gestion est source des multiples erreurs et difficultés entre autres 

v La difficulté due à l'élaboration d'un certain nombre des documents nécessitant le remplissage d'un certain nombre des cases tout en maintenant le texte statique.

v Le retard dans l'expédition d'un nombre des rapports ou autres documents facile à trouver.

v Le conflit engendré par la non retrouvaille facile d'un certain nombre des données ou information relatives à un agent.

v Manque de reproduction d'un document.

v C'est un système fatiguant ce qui fait que lorsque le travail est volumineux on ne s'en occupe plus et ces travaux restent en souffrance.

v En cas d'erreur il faut reprendre la dactylographie ou soit utiliser l'encre correctrice.

v Consommation abusive de ruban et de carbone.

v Manque de conservation des données cette dernière constitue la majeure difficulté pour le système manuel.

v Mauvaise qualité de l'information produite manuellement c'est-à-dire ces informations ne sont pas propres, claires et parfois lisibles et visibles ; également les documents se coupent ou se déchirent en petit morceau après avoir passé beaucoup d'années dans les armoires ou étagères qui, du reste sont mal construits par le fait de les toucher et les remettre chaque fois dans leur emplacement. Tout cela amène ces services à la lourdeur aux difficultés de la fiabilité d'efficacité et même d'efficience et qui prédispose l'organisation administrative aux charges très élevées aux outils considérables en exposition des erreurs graves.

En effet, malgré la non utilisation des ordinateurs pour certains services qui du reste n'ont pas suffisamment des moyens pour acheter les ordinateurs et les intégrer dans leurs services ; parce que certains agents voudront bien que leurs services soient informatisés mais faute des moyens financiers on arrive pas à le faire. Cependant l'utilisation des ordinateurs présente des conséquences positives et négatives dans les services administratifs.

Ainsi pour ce qui est de la conséquence positive il s'agit notamment de :

· Quand bien même que ces ordinateurs peuvent être dans les bureaux mais le courant électrique fait défaut dans notre ville en d'autres termes il n y a pas le courant pour allumer ces machines et s'il arrivé ce n'est pas rassuré ou il ne reste pas pendant longtemps ce qui fait les gens gaspillent leur argent en achetant chaque fois le carburant dont son prix monte sans raison.

· Le manque des connaissances en informatique pour les agents qui peuvent utiliser ces ordinateurs d'où la nécessité d'envoyer les agents à la formation.

· Pas de perte probable de données liées au support qui le conserve puisque nous n'avons pas des ordinateurs.

· Aucun développement de maladies parce que l'ordinateur ne peut ou ne pas être porteur de certaines maladies comme le maux de coup une fois que les conditions ergonomiques ne sont pas adaptables.

Quant à ce qui est de la conséquence négative on peut citer :

Ø Le faible coût du personnel c'est-à-dire l'utilisation nombreuse des ordinateurs créée le chômage à tel point que à la place des 20 agents on va peut être utilisé 10 agents en réduisant sur leur nombre ou les licencés en leur payant leur décompte final ce qui causera de petits problèmes à l'entreprise.

Ø Achat de matériels ou consommables informatiques.

De toutes les façons, on ne peut jamais barrer la route au système manuel malgré les nouvelles technologies de l'informatique à plus forte raison qu'avant l'avènement de technologies de l'informatique le système manuel battait record en dominant tous les services ; même en Amérique, en Europe et d'autres continents du monde où étaient nés ou évolués les nouvelles technologies ce système fut utilisé pendant beaucoup d'années. Ce n'est qu'avec le progrès de la technologie de l'information et de la communication en particulier et à la mondialisation que les gens ont tendance à oublier tant soit peu le système manuel au détriment des ordinateurs. Lors de la colonisation de notre pays et même à l'heure actuelle ce système est utilisé par certains services disposant des étagères ou armoires bien construit pour ça marche un peu puisque nos colonisateurs en l'occurrence des belges ont utilisé depuis longtemps ce système puisque ils disposaient des étagères ou armoires modernisés qui ne pouvaient pas faire passer la poussière à l'intérieur ou faire passer le cancrelat qui du reste constitue un fil à retordre pour les documents mal gardés.

En définitive les armoires modernisées ou qui sont bien construits s'avèrent très indispensables pour le système manuel dans la mesure où la poussière et autres choses nuisibles pour ces documents n'y entreront jamais.

Pour y arriver notre étude cherche à répondre aux questions suivantes :

- Que faut-il faire pour améliorer le système de travail dans les services publics de l'Etat vu les problèmes liés à un certains nombres d'élément dans son système de gestion annuelle ?

- La mise en oeuvre d'un système automatisé ne peut- t-il pas amener ces services à moderniser son système de travail qui reste archaïque et rudimentaire

sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.