WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Conteneurs à  risque

( Télécharger le fichier original )
par silvy flore DJIENA
Université Bordeaux IV Montesquieu - Cappro transport international de marchandises 2011
  

sommaire suivant

SOMMAIRE

Introduction 4

PREMIERE PARTIE:

NOTION DE RISQUE EN TRANSPORT CONTENEURISE 6

Section 1 : Les différents acteurs du trafic de conteneur 7

Paragraphe 1: les enjeux des intervenants et les différents risques et leurs caractéristiques. 7

Paragraphe 2: conduite des recherches, témoignages et constats. 11

DEUXIEME PARTIE:

ETUDE COMPARATIVE DE RISQUE EN TRANSPORTCONTEUNEURISE ENTRE 2 PORTS. 19
Section 1 : Présentation du port de bordeaux et du Port d'Alger et les différentes

recommandations. 20

Paragraphe 1: Présentation du port de bordeaux 20

Paragraphe 2: Présentation du port d'Alger 22

Conclusion 27

Liste des abréviations

BIC: Bureau international des conteneurs

CNUCED: Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement EVP: équivalent vingt pieds

EPIC : Etablissement public à caractère industriel et commercial

ICS: Internet Connection Service

ISPS: International Ship and Port Security en français signifie Code international pour la sûreté des navires et des installations portuaire

IMDG: International Maritime Dangerous Good GPMB: Grand port maritime de Bordeaux IMO: International maritime organization

OIT: Organisation internationale du travail

INTRODUCTION

Les conteneurs sont des boîtes de dimensions normalisees, dont l'utilisation pour le groupage de marchandises a ete imaginee par l'americain Mac Lean en 1956. Leur usage s'est etendu à tous les modes de transport et il en existe aujourd'hui plus de 400 types, en fonction de leur utilisation. Leurs normes techniques repondent à des conventions douanières internationales pour faciliter les manutentions lors des ruptures de charge et pour permettre leur adaptation à des modes de transport diversifies (inter modalisme). Les grands ports, mais aussi les zones de fret des aéroports, les plates-formes multimodales ont dû s'adapter aux normes imposees par la conteneurisation : systèmes de manutention, aires de stockage suffisantes. La tendance est à la conteneurisation croissante du transport des marchandises, y compris certaines marchandises traditionnellement transportees en vrac.

Apparu dans les annees 20 aux Etats-Unis dans les transports ferroviaires, la conteneurisation a gagne la France peu de temps après car les premières utilisations en maritime y ont ete enregistrees en 1925. Par la suite, la conteneurisation a ete utilisee par les Américains pendant la Deuxième Guerre Mondiale et la Guerre de Corée. L`exploitation commerciale de ce mode de conditionnement telle que nous le voyons de nos jours ne date que de 1956 oil un entrepreneur de transport routier americain, Malcom Mac Lean a eu l'idée de transporter ses remorques sans leurs ch~ssis sur un navire. Dix ans plus tard en 1966, le « Fairland ~ d'une capacité de 228 conteneurs a été le premier porte-conteneurs à relier l'Amérique et l'Europe. Ces deux dates symbolisent l'apparition de la conteneurisation moderne. La conteneurisation a donc moins d'un siècle et pourtant son essor fait qu'elle se taille actuellement une place de choix dans les échanges maritimes internationaux. En effet, 80% des echanges internationaux se font à par voie maritime pour un volume evalue à 5,1 milliards de tonne en 2004. Le conteneur represente près de 80% de ce volume soit 300 millions d'EVP.

Les recherches autour du conteneur avaient pour but de trouver la formule d'un emballage susceptible de permettre d'acheminer intacte une marchandise à travers toutes les vicissitudes du transport maritime. Le transport conteneurise est si complexe que toute tentative pour decrire ses differentes composantes et leurs interactions devient un exercice

détaillé et très technique. La compréhension de ces éléments et la manière dont ils sont connectés est nécessaire, C'est pourquoi nous avons choisi la problématique liée à la vulnérabilité de sa gestion afin de mieux cerner les différents facteurs de risques dans une première partie .La deuxième partie quant à elle est dédiée à l'étude comparative de 2 ports qui nous permettra de d'apporter des tentatives de recommandations spécifiques à la gestion des conteneurs à risque.

NOTION DE RISQUE EN
TRANSPORT CONTENEURISE

PREMIERE PARTIE :

Gestion des conteneurs à risque

Section 1 : Les différents acteurs du trafic de conteneur

Paragraphe 1: les enjeux des intervenants et les différents risques et leurs caractéristiques

Comme le souci des chargeurs et des transporteurs est de garantir l'arrivée de la marchandise en son état de départ, le conteneur a été présenté à son avènement comme une « forme relativement nouvelle d'emballage » dont l'utilisation assurerait l'arrivée des colis en

toute sécurité et aux moindre frais et offrant par ailleurs une « garantie contre casse, vol et

avaries, sans lim itation ». La pratique voit dans le conteneur un emballage étanche, solide,

inviolable et facile à manipuler. La résistance et l'inviolabilité sont les points forts du conteneur. Mais le conteneur n'est pas qu'un simple emballage.

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.