WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Relations entre OPJ et APJ (Officier de Police judiciaire et Agent de Police Judiciaire ): analyse criminologique de la pratique de l' OPJ debout

( Télécharger le fichier original )
par Albert MUTOMBO NGOY BANZE
Université de Lubumbashi école de criminologie - Diplôme d'études approfondies en criminologie 0000
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

UNIVERSITE DE LUBUMBASHI

Ecole de Criminologie

Les relations entre OPJ et APJ :

Analyse criminologique de la Pratique

de l' « OPJ debout »

Par : MUTOMBO NGOY BANZE Albert

Travail présenté et défendu en vue

Promoteur  : de l'obtention du Diplôme d'Etudes

Prof. Raoul KIENGE-KIENGE Approfondies en Criminologie

Co-promotrice :

Prof. Sara LIWARENT

Octobre 2007

Épigraphe

« Je suis Officier de Police Judiciaire de métier et j'en suis fier. Mais, je suis plus fier, infiniment plus fier d'être un criminologue. Celui-là s'investit en « juge » tandis que celui-ci contextualise les faits pour mieux les comprendre sans les juger. »

M.N.B.

Dédicace

· A tous les Officiers et Agents de Police Judiciaire qui ont contribué à la construction de ce savoir en qualité des acteurs participants.

· A tous les militants de la justice comme modèle pratique non prescrite de régulation sociale des conflits visant l'harmonie, la tranquillité et la paix sociale.

· A eux donc, je dédie ce travail.

REMERCIEMENTS

Si l'on signe seul, on n'écrit jamais seul, écrit Monjandet D. (1996 : 6), C'est typique pour cette recherche. Sa réalisation n'a été rendue possible qu'avec le concours à la fois scientifique, matériel et financier de plusieurs personnes.

Dès cet instant, nous trouvons l'opportunité de nous acquitter d'un agréable devoir, celui de remercier du fond de notre coeur, le Professeur Raoul KIENGEKIENGE qui a accepté volontier de diriger de mains de maître, cette recherche, nonobstant ses nombreuses fonctions administratives et académiques.

Une pensée éblouissante enracinée au fond de notre coeur s'adresse spécialement au Recteur de l'Université de Lubumbashi, le professeur KAUMBA LUFUNDA PRINCE et le Professeur émérite Françoise DIGNEFFE pour leur initiative à la création de l'Ecole de criminologie qui, autrefois rêve mais aujourd'hui une réalité produisant des fruits savoureux et enviés. Chers professeurs, que cette recherche vous couronne des succès.

Que les membres du corps scientifique, académique et administratif soient félicités pour leur mérite élogieux apporté à notre formation. Que chacun trouve sa pierre à travers cette recherche.

Que le professeur SARA LIWARENT soit particulièrement remerciée pour avoir contribué à distance à la production de cette recherche par ses remarques et suggestions combien pertinentes et enrichissantes. Les verbes nous manquent pour vous exprimer notre gratitude.

A ma bien aimée KABULO MONGA Françoise, une femme vertueuse, qui la trouvera ? Votre sacrifice est aujourd'hui récompensé.

A ma progéniture : GUJA, JERRIJA, DIVIJA, BELIJA, OLIJA, BENAJA, ABEJA, NEROJA. Que ce travail vous serve de modèle.

A tous les miens, cette recherche est le fruit de votre soutien et nous unit à jamais.

Que tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à la réalisation de cette recherche et dont nous taisons par commodité le nom, l'expression nous manque pour vous témoigner notre reconnaissance.

Fait à Lubumbashi, le 20 juillet 2007

MUTOMBO NGOY BANZE Albert

sommaire suivant