WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude statistique des facteurs d'adhésion à  un réseau de téléphonie mobile dans la ville de Lubumbashi. (Cas des étudiants de la ville de Lubumbashi).

( Télécharger le fichier original )
par Thierry Nkulu Ilunga Minga
Institut supérieur de statistique/ Lubumbashi - Licence 2010
  

précédent sommaire suivant

CONCLUSION GENERALE

Au terme de notre travail de mémoire portant sur l'étude statistique des

facteurs d'adhésion a un réseau de téléphonie mobile des étudiants dans la ville de Lubumbashi. Il convient de tirer une conclusion dans laquelle nous résumerons les résultats auxquels, nous avons abouti.

En égard à ce qui précède, notre démarche tout au long de ce travail a consisté en la recherche des facteurs prépondérants motivant l'adhésion à un réseau de téléphonie mobile à Lubumbashi, particulièrement à la

catégorie de la population estudiantine dans la ville de Lubumbashi.

Pour répondre à notre préoccupation objet même de ce travail, nous avons considéré un échantillon de 1350 individus recensés dans différentes communes constituant la ville de Lubumbashi

A cet effet, vu la nature des nos données (variables qualitatives) recueillies, après dépouillement, face aux facteurs impliquant un nombre considérable des modalités, nous avons été conduits par ces dernières a un traitement par l'application de l'analyse des correspondances multiples. A ce niveau les données étant de nature qualitative et

codifiées en variable de Bernoulli qui dégage un tableau disjonctif, l'application des ACP correspond autant que les AFCM.

Les résultats obtenus et interprétés à travers différents plans nous ont révélés les réalités suivantes :

Plus on s'éloigne du centre de gravite dans la représentation graphique, plus l'individu est Fidele a un réseau ou l'usage devient normalisé. Les hommes emploient différemment par degré de responsabilité au réseau, on les retrouve également combinant plusieurs réseaux qui aux personnes responsables ayant pris une décision d'opérer un choix pour un ou plusieurs réseaux.

Le rapprochement du centre de gravité traduit l'ambiguïté des sentiments (mobile) des personnes adhérant à un réseau donné.

Les axes des coordonnées horizontales (abscisse) et verticales traduisent de manière univoque et selon les différentes représentations graphiques que plus on est bas ou dispersé de l'échelle sociale moins on est engagé

dans la modalité ou on se trouve et plus on avance vers le centre, le niveau d'engagement augmente.

Pendant ce temps, il éloigne les réseaux choisi de manière univoque à ceux dont le choix est plus ou moins multiple. De même l'âge des utilisateurs devient déterminant dans la mesure où les personnes les plus

âgées ont tendance à ne choisir qu'un ou deux réseaux notamment (Airtel et Vodacon) et c'est contrairement aux plus jeunes qui le plus souvent soit combine plusieurs réseaux soit choisissent le réseau relativement moins couteux (CCT et Tigo). Face à cette généralisation des faits, nous aimerions explicités comme suit :

o L'appartenance a un quelconque réseau de téléphonie mobile est fonction de son entourage selon que l'on côtoie une catégorie des personnes, et surtout la considération mesurable de son pouvoir

d'achat qui justifie la fidélité d'un individu a un abonnement téléphonique;

o La majorité sont des femmes ses trouvant dans la tranche d'âge allant de 23 ans et plus, qui considèrent que un numéro téléphonique fait partit de leur identité dû aux engagements contractés et accusant une maturité mentale, mariée pour certain, avec pour source de revenu un job ou un tuteur, ils accusent une certaine stabilité et sont plus abonnés chez Airtel et Vodacom et aussi dans le couplement des ces derniers pour l'une comme pour l'autre raison. La publicité n'a plus d'impact selon que tel réseau réalise des innovations visant à motiver plus la communication que si ce n'est de conquérir un marché potentiel. Néanmoins, intéressant le plus la catégorie des personnes plus ou moins stables la socialement et indépendantes financièrement pour la plupart, les deux réseaux semblent occupés la

place des géants de la téléphonie mobile particulièrement à Lubumbashi.

o Cependant, cette seconde catégorie qui majoritairement est constituée des hommes représente une tranche d'âge allant de 17 a

22 ans pour qui la publicité agit selon que l'un des réseaux présente sa promotion sur l'offre dans les services. Elle est plus représentée

dans Airtel combiné avec CCT ou Tigo. Vu que la dépendance financière est un aspect vrai et réel, sachant que les principales sources sont les parents et autres non clairement définie, les réseaux qui appliquent régulièrement la promotion sur le coût d'appel touchent particulièrement cette dernière de sorte qu'un jeune de cette classe n'hésiterait pas a sauter sur une opportunité promotionnelle et me quitter son numéro pour un autre réseau.

Il se dégage certains constats que CCT et Tigo, dans la ville de Lubumbashi s'avèrent secondaires vu la tarification promotionnelle sans cesse et préférable chez les plus jeunes. Il est donc logique de constater qu'un étudiant célibataire de 17 a 22 ans communique plus avec le(s) réseau(x) le moins cher à la portée de sa bourse.

Ainsi nous osons répondre à la question soulevée dans la problématique en dégageant la dépendance des certaines variables qui sont facteurs de motivation d'adhésion des étudiants a un réseau de téléphonie mobile dans la ville de Lubumbashi.

SUGGESTION :

Au terme de cette étude visant à déterminer les facteurs qui influencent dans le choix d'adhésion a un réseau de téléphonie mobile se défini selon que le produit est présenté. Il est important pour les maisons (entreprises) de téléphonie mobile oeuvrant a Lubumbashi, de savoir cibler des catégories des personnes plus responsables pour réellement les compter à leurs actifs pour la prospérité de celles-ci.

De même la population à petite bourse peut influencer la croissance de

l'effectif si une politique de communicationnelle est adaptée a leur besoin.

précédent sommaire suivant









La Quadrature du Net