WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'étude de la croissance du Pagellus acarne (Risso, 1826) dans la baie de Bou-Ismail

( Télécharger le fichier original )
par Abdelali Berkani
Ecole nationale supérieure des sciences de la mer et de l'aménagement du littoral Algérie - Diplôme d'études universitaire appliquées 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.2. Les tailles moyennes :

LF~ = 16.3 #177; 0.27 cm LF? = = 17.4#177; 0.27 cm

D'après ces résultats, la taille moyenne des femelles de Pagellus acarne serait supérieure à celles des mâles seul le teste de l'écart réduit confirmerait se résultat. La valeur de |? cal | calculée, équivalente à 2.54 est supérieure à celle donnée par l'écart réduit au risque de (5%) (1,96) (t table) . La différence est donc significative, les femelles sont plus grandes que les mâles dans notre échantillon (2,54>1,96)

2.3. Le sex-ratio :

La valeur du sex-ratio pour le mafroune de la baie de Bou Ismail est de :

Sex-ratio global = 0.85

La sex-ratio globale serait en faveur des femelles (Sex-ratio global < 1). Afin de confirmer cette hypothèse, le test de l'écart réduit est calculé et le résultat indique une différence non significative (t calculé < t table) (0.97 < 1.96), donc il y a autant de mâles que de femelles. Néanmoins, notons que la sélectivité des engins de pêche et la répartition bathymétrique différente entre les males et les femelles interviennent dans l'accessibilité de ces derniers dans les captures.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy