WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude bibliographique sur les bio-indicateurs et biomarqueurs des effets des perturbations des ecosystèmes par les pesticides

( Télécharger le fichier original )
par Mathias KAYALTO
Institut agronomique et vétérinaire Hassan II du Maroc - Diplome de 3ème cycle d'ingénieur agronome 2011
  

précédent sommaire suivant

3.10.2. Les Arthropodes du sol

Les plus étudiés (Carabes, Staphylins, araignées myriapodes, fourmis, abeilles etc.) constituent les animaux les plus utiles car l'importance globale de leur population, leur densité est un indicateur de l'activité biologique du sol. Dans des écosystèmes terrestres et aquatiques, ces arthropodes sont un levier de l'équilibre adaptatif entre la faune et la flore et le milieu.

Les études de ces populations et la détermination de leur capacité d'indicateur écologique permet de caractériser l'état de l'agro-système et de mettre en évidence aussi précocement que possible des modifications naturelles ou associées aux activités humaines. Ces arthropodes terrestres sont directement exposés aux pesticides auxquels ils sont sensibles, de plus, ils occupent une place cruciale au sein de la chaîne alimentaire, prédateurs d'organismes phytophages (rôle d'auxiliaires) mais aussi proie de la faune avicole.

- Les Araignées

Il a été reconnu que les Araignées sont meilleurs indicateurs que les Carabes bien que dans la bibliographie, la majorité des observations a été effectuée sur les Carabes du fait que les Araignées sont plus difficiles à identifier (Mulhauser, 1990). Parmi elles, les groupes les plus importants sont les Tetranyques qui constituent de proies des acariens Phytoseides (Prédateurs). Ils sont les principaux régulateurs des acariens phytophages et interviennent aussi dans la régulation d'autres insectes qui peuvent être potentiellement préjudiciables aux plantes (Thrips, Cochenilles, Pucerons etc.) ils consomment aussi le pollen, du nectar ou les exsudats des insectes suceurs.

Les Araignées ont plusieurs avantages comme bioindicateurs :

1' Taxonomie assez bien connue et grand nombre d'espèces ;

v' Bonne diversité spécifique dans tous les habitats terrestres ;

v' Présence dans toutes les strates des végétations ;

v' Récolte facile et abondante ;

v' Bonne capacité de réactions rapides aux changements du milieu ;

v' Mobilité adaptée aux petites et moyennes échelles (10-100m) ;

v' Bonne relation avec la structure de la végétation ;

1' Faible dépendance de l'association phytosociologique.

- Les Collemboles et Psoques

Les Collemboles et Psoques ont été retenus comme des microarthropodes ayant une sensibilité différentielle en fonction de la qualité de l'air : le genre Xenylla (Colombole) est polluo-tolérant (Aubertot, 2005).

3.10.3. Les vertébrés Terrestres

Les vertébrés terrestres sont également utilisés comme indicateurs de contamination/pollution car ils ont la capacité de concentrer diverses substances chimiques dans certaines parties de leur organisme (Douthwaite, 2002).

- Les oiseaux

Les oiseaux occupent presque tous les habitats de la terre et seraient des bons indicateurs, révélant des effets autrement non détectés des traitements (Douthwaite, 2002). Les pesticides affectent directement ou indirectement les oiseaux en diminuant leurs populations dans la nature par la réduction de la disponibilité de leur nourriture. Les substances incriminées sont le plus souvent, les pesticides organophosphorés, carbamates etc. (Agritox, 1990). Les criquets contaminés au organophosphorés (ex : Fenitrothion) peuvent entraîner la mort des oiseaux insectivores par empoisonnement aigu ou avoir des effets sublétaux qui affecteront leur comportement ou le succès de leur reproduction. (Aubertot, 2005).

- Les Amphibiens

Les amphibiens vertébrés à sang froid sont abondants dans les zones humides où ils colonisent les mares et les cours d'eau. Leur cycle de vie comprend un stade aquatique et un stade terrestre. Les oeufs sont pondus et se transforment en larves aquatiques (tétards) où ils se nourrissent des algues et autres matières végétales du milieu où ils habitent. En général, pour ces animaux, les invertébrés constituent les proies principales.

- Les Reptiles

Ce groupe renferme les crocodiles, les margouillats, les varans, les grenouilles, les crapauds les tortues, les serpents etc. plusieurs d'entre eux habitent les lieux humides et les mares dans les régions tropicales et même subtropicales. Les reptiles possèdent des représentants à différents niveaux trophiques et constituent des maillons de la chaîne alimentaire. Ils se nourrissent principalement des poissons, des insectes aquatiques et terrestres. Certains reptiles sont adaptés dans les régions rocheuses et dans les arbres et d'autres sont des habitants du sol. Dans la nature, les grenouilles et crapauds et autres petits vertébrés constituent les proies des serpents. Le danger pour ces animaux réside en ce que les proies et les prédateurs se retrouvent tous dans les régions sèches sableuses caractéristiques des biotopes des criquets pèlerins (Lambert, 2002). La littérature scientifique relève un déclin en grande proportion de certaines espèces de serpents ; surtout dans les régions où des applications massives des pesticides ont lieu. De fois il arrive que des animaux morts ou mourants soient retrouvés sur des sites justes après des traitements (Aubertot, 2005). Les amphibiens et les reptiles insectivores comme les Lézards sont un maillon du réseau trophique. Ils ont une faible capacité de métabolisation et cela conduit alors à une accumulation des résidus des pesticides dans les tissus.

Les impacts des pesticides sur les amphibiens et les reptiles peuvent constituer un indice montrant que le milieu a subi une modification naturelle ou suite à l'activité humaine. Par ailleurs, les pesticides peuvent perturber la métamorphose chez les amphibiens aboutissant aux individus anormaux et même influencer la croissance et le développement (Lambert, 2002).

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



La Vita e Bella - Gite - Livinhac le haut