WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude bibliographique sur les bio-indicateurs et biomarqueurs des effets des perturbations des ecosystèmes par les pesticides

( Télécharger le fichier original )
par Mathias KAYALTO
Institut agronomique et vétérinaire Hassan II du Maroc - Diplome de 3ème cycle d'ingénieur agronome 2011
  

précédent sommaire suivant

3.11. Les Bioindicateurs des milieux aquatiques

3.11.1. Les invertébrés aquatiques

Cette catégorie des animaux constituent des ressources non négligeables tant aux poissons qu'aux êtres humains (comme les crabes, les crevettes et les mollusques etc.).

Ils assurent aussi d'autres fonctions telles que la décomposition des débris organiques et la sécrétion de substances nutritives pour les plantes. (Grant, 2002).

Les organismes aquatiques sont exposés aux effets des produits chimiques par des applications directes lors des traitements contre les ravageurs.

Les effets des pesticides peuvent être indirects sur les écosystèmes par dérive. Les invertébrés aquatiques sont menacés par presque tous les insecticides synthétiques et naturels. Ils sont sensibles aux pesticides même à faible dose. Ce qui veut dire que pour ce groupe d'organismes, il faut une vigilance et une surveillance régulière. Leur sensibilité permet de donner une mesure représentative de la contamination des eaux (courantes ou stagnantes) par les insecticides, en tant que bioindicateurs.

Tableau 3 : les invertébrés sensibles aux pesticides

Type de pesticides

Contamination indirecte

Contamination directe

Organochlorés

Crustacea, Ephemeroptera et Plecoptera

Totalité du zooplancton et du benthos menacés

Organophosphorés

Heteroptera et Coleoptera de surface

(surtout les dytiscidea), Ephemeroptera et Trichoptera, Odonata et zygoptera

Plus les Cladocera,

Amphipoda et Diptera

Carbamates

Crustacea, Ephemeroptera Trichoptera,

Odonata et Zygoptera

Totalité du zooplancton et du benthos menacés

Pyréthrinoides

Crustacea, Coleoptera, Heteroptera,

Trichoptera, Ephemeroptera Odonata et Zygoptera

Totalité du benthos sauf

Mollusca

Inhibiteurs de croissance

Macrocrustacés, zooplancton et autres

arthropodes

Tous les arthropodes

Phényl-pyrazoles

Micro-et macrocrustacés, mollusques

bivalves, organismes filtrants

Tous les arthropodes

 

Source : Colin, 2002

3.11.2. Les poissons

Le poisson est considéré comme l'un des principaux organismes des milieux aquatiques et sa survie constitue un témoignage indéniable de leur santé. De très nombreuses espèces sont retenues pour étudier la toxicité des substances chimiques employées dans la lutte contre les ravageurs des végétaux (Le Bras, 2007). Pendant les périodes de lutte contre les Criquets pèlerins, de grandes quantités de pesticides peuvent tomber dans les milieux aquatiques accidentellement induisant des effets aigus de ceux-ci aboutissant à des destructions des poissons. L'exposition prolongée ou chronique des poissons à des faibles doses donne lieu à des changements des populations. Pendant les traitements aériens, on peut assister à des niveaux élevés de contaminations des eaux. Les Organophosphorés, les Carbamates et les Pyréthrinoïdes sont extrêmement toxiques pour les poissons. L'utilisation des insecticides phényl-pyrazoles à l'exemple de Fipronil, fait apparaitre divers modes de toxicité aiguë chez les poissons. Ils sont bioaccumulateurs (McCarton, 2002).

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.