WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Construction des infrastructures sociales pour les Bakola/ Bagyelli et incidence sur la coexistence avec les Bantou: contribution à  une ethno- anthropologie du conflit

( Télécharger le fichier original )
par Bernard Aristide BITOUGA
Université de Yaoundé I Cameroun - Master en anthropologie 2011
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE PREMIER : DESCRIPTION DU CADRE
PHYSIQUE ET HUMAIN DES SITES

I-1- CADRE PHYSIQUE ET GEOGRAPHIQUE DES SITES D'ETUDE

I-1-1- BIDJOUKA

I- 1-1-Le milieu de recherche

Le village Bidjouka se trouve dans la Région du Sud, il fait partie du Département de

l'Océan et de l'arrondissement de Bipindi. Il est situé sur l'axe Kribi-Lolodorf à une quinzaine de kilomètres de Bipindi. Bidjouka est coincé entre les rivières Mbikiliki et Mougué et la grande chaîne montagneuse de Ngovayang qui culmine à 1000m d'altitude. Le village Bidjouka est principalement habité par les Ngoumba et est composé de 15 clans (Nti, Samalè, Biwandi, Sabaly, Sasiang, Sangwo, Sakoué, Salourè, Yembih, Sampan, Bimbpalang, Yendjok, Saguiong, Sabvila, Bimbpang), avec une forte domination du clan Nti. Le village est marqué par une forte densité de population. Bidjouka est peuplé de 3000 âmes environ et se présente aujourd'hui comme le plus grand village du Département de l'Océan. Le village s'étend sur une distance de 15 km. Bidjouka est situé à 3°06 de latitude nord et 10° 28 de longitude Est.

I- 1-2-Le climat

La localité de Bidjouka est dominée par le bassin versant de la Lokoundjé. S'agissant

du climat, il est de type guinéen avec quatre saisons, deux périodes de précipitations maximum dans l'année (août-septembre et avril-mai) et deux saisons sèches (décembrejanvier et juin-juillet) ; une pluviométrie comprise entre 2500 et 3000mm avec des températures moyennes de 25oC. L'amplitude thermique annuelle ne dépasse guère 2oC. Des maxima de 27.5oC sont observés à la fin de la grande saison sèche (mars). Par contre, les plus basses températures se notent en août.

L'humidité relative de l'air exprimée en pourcentage est mesurée à 6h à 12h et à 18h. De manière générale, les maxima s'observent à 6h et les minima à 12h. Dans l'ensemble de la région, il n'y a pas de grandes variations d'une saison à une autre ; encore moins d'un mois à un autre. Cependant, les plus faibles taux d'humidité s'observent en mars-avril (70%) à la fin de la grande saison sèche.

I- 1-3-L'hydrographie

Le réseau hydrographique de Bidjouka est dense et appartient au bassin de la

Lokoundjé. L'ensemble de la région est sous l'influence du bassin de la Lokoundjé. D'une
longueur de 216 km, ce cours d'eau prend sa source aux contreforts ouest du plateau du
centre-sud. Elle a une direction Est-Ouest et reçoit sur sa rive droite la Mougué au niveau de

Bipindi et la Tchangué sur sa rive gauche. Ce sont ses principaux affluents. Son bassin versant couvre une superficie de 5200 km2.

Le bassin de la Lokoundjé est un vaste réseau de rivières, de marécages, de ruisseaux. Il est de type hiérarchisé. Chaque cours d'eau étant tributaire d'un plus grand. Les principaux cours d'eaux secondaires sont la Mougué alimentée par la Mbikiliki à Bidjouka. Ils sont alimentés par une multitude de cours d'eau tertiaires (Mashuer-Mashuer, Gio, Bili Bitchop, Bidjouka).

précédent sommaire suivant