WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Aspects physionomico-structurauyx de la végétation ligneuse forestière dans les monts de Dhaya et de Tlemcen (Algérie occidentale )

( Télécharger le fichier original )
par Khéloufi BENABDELI
Université Djilali liabes de Sidi Bel Abbes Algérie - Doctorat d'état en sciences 1996
  

précédent sommaire suivant

12- COMPORTEMENT DES ESPECES INTERESSANTES.

Le froid, la sécheresse et l'action dévastatrice de l'homme et de l'animal sont à l'origine des formations végétales à structure et physionomie particulière. Les différents groupements individualisés se caractérisent en plus de leur aspect physionomico-structural par les variantes et faciès issus de leur composition floristique. Ces éléments se distinguent par la présence ou l'absence d'espèces arborescentes, arbustives ou buissonnantes pour qualifier les variantes alors que le faciès est plutôt significatif du recouvrement très élevé d'une espèce ligneuse basse par rapport aux autres.

12-1. PRINCIPALES FORMATIONS.

« Aspects physionomico- structuraux de la végétation forestière ligneuse face à la pression anthropozoogène dans les

monts de Tlemcen et les monts de Dhaya (Algérie occidentale)

1996

 
 

12-1.1. Dans le semi-aride.

C'est le groupement à pin d'Alep et chêne vert qui est le plus dominant, assez bien développé, présentant une stabilité élevée grâce à la faculté de rejeter et à la résistance à la dégradation du chêne vert et des espèces secondaires qui l'accompagnent. Localisé essentiellement à la faveur de l'exposition nord sur versant à assez forte pente. Même les variations climatiques et édaphiques certes faibles ne peuvent engendrer un changement de la végétation du point de vue structure, physionomie et composition. Ce groupement végétal est limité dans son expansion vers le sud par l'aridité sauf lorsqu'il est protégé contre les vents chauds par topoclimat.

Les principales variantes dans ce groupement végétal sont:

- à Quercus rotondifolia

- à Phillyrea angustifolia

- à Rosmarinus tournefortii- à Stipa tenacissima

- à Cistus villosus.

Le deuxième groupement végétal intéressant est à pin d'Alep pur où les strates arbustives et buissonnantes sont déterminantes et jouent un rôle écologique important grâce aux espèces qui les composent présentant un taux de fréquence et de recouvrement élevés contribuant efficacement à maintenir une stabilité de ce groupement face aux diverses agressions auquel il est soumis. Ce regroupement présente deux faciès, l'un typique et l'autre à romarin avec plusieurs variantes:

- à Quercus coccifera,

- à Rosmarinus tournefortii,

- à Stipa tenacissima,

- à Pistacia lentiscus,

- à Cistus villosus,

- à Genista tricuspidata,

- à Juniperus oxycedrus.

Le troisième groupement végétal est à pin d'Alep et thuya où le pin d'Alep constitue la strate arborescente dominante, le thuya est toujours dominé. On y distingue deux faciès, un typique et un à romarin avec plusieurs variantes. Ces variantes sont essentiellement conditionnées par l'humidité dépendante elle même de l'orographie. Les espèces déterminantes pour les variantes de ce groupement végétal sont nombreuses, les plus caractéristiques permettent d'identifier les variantes ci-après:

- à Phillyrea angustifolia,

- à Stipa tenacissima,

- à Quercus coccifera,

- à Ampelodesma mauritanicum,

- à Rosmarinus tournefortii.

C'est le groupement végétal qui présente la plus grande diversité en espèces au niveau des strates arbustives et buissonnantes car la strate arborescente est ouverte (recouvrement généralement inférieur à 30%) et permet le développement des autres strates.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.