WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Conception et réalisation d'un site web pour le département d'informatique

( Télécharger le fichier original )
par Cheheb Sonia Benabdelaziz Katia
Université Mouloud Mammeri de Tizi- Ouzou - Licence en informatique 0000
  

Disponible en mode multipage

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique
UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU
FACULTE DE GENIE ELECTRIQUE ET D'INFORMATIQUE
DEPARTEMENT D'INFORMATIQUE

En vue de l'obtention du diplôme de Licence en informatique

Option : base de données avancées et méthodologie de conception

Thème :

Conception et Réalisation d'un Site Web pour

le Département D'Informatique

Réalisé par :

· Mlle Benabdelaziz Katia

· Mlle Cheheb Sonia

Proposé par :

Mme Amirouche Fatiha

~eøiet~~eøiegt4

Wous tenons à exprimer notre profonde gratitude et nos sincères remerciements à notre chère promotrice, madame AMIROUCHE qui nous a fait l'honneur de diriger ce travail et ses précieux conseils furent d'un apport considérable.

Aussi nous tenons à lui reconnaître le temps précieux qu'elle nous

a consacré.

Nos remerciements vont également aux enseignants qui nous ont

assistés durant tout le cursus universitaire.

Que les membres de jury trouvent ici nos remerciements les plus

vifs pour avoir accepté d'honorer par leur jugement notre travail.

Wos sincères sentiments vont à tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à la réalisation de ce projet. En particulier nos chères familles et nos amis (es).

Table des matières

Introduction Générale : 0

Chapitre I : Internet, le web et les sites web

Introduction : .1

I.Internet ..1

I.1. Définition de l'Internet : 1

I.2. Les services de l'Internet : 2

I.2.1. Service de transfert de fichier(FTP) 3

I.2.2. Service de connexion à distance (ou Telnet) 3

I.2.3. Service d'accès à l'information (Gopher): 4

I.2.3. Service de navigation (Wais): 4

I.2.4. Service de communication entre personnes : 4

I.2.5. Le service web : 6

I.3. Internet et client serveur : 6

II.Le web : ..8

II.1. Définition : 8

II.2. L'évolution du web 9

II.3. Les concepts du Web 10

II.4. Les standards du web : 12

II.4.1. URL: 12

II.4.2. Le langage HTML : 13

II.4.3. HTTP: 14

III.Sites web : 14

III.1. Définition : 14

III.2. Les typologies possibles de site web : 14

III.2.1. Distinction selon le but poursuivi et le contenu : 15

III.2.3. Distinction selon les fonctionnalités et les techniques : 15

III.2.4. Distinction selon les types d'accès : 16

III.3. Etapes de création de sites web : 16

III.3.1. La Conception : 17

III.3.2. La Réalisation : 18

III.3.3. Association du nom de domaine : 21

III.3.4. Hébergement : 22

II.3.5. Référencement du site et promotion : 24

Conclusion : 24

ChapitreII: Analyse et conception

Introduction : 26

I.Présentation de l'application: 26

II.Présentation de l'UML : 27

II.1. Le langage de modélisation UML : 27

II.2. L'extension d'UML pour le web : 28

III.Analyse 32

III.1. Définition des acteurs 32

III.2. Spécification des taches : 32

III.3. Spécification des scénarios : 33

III.4. Les cas d'utilisations : 35

III.5.Diagramme de cas d'utilisation global : 35

IV.Conception : 39

VI.1. Les diagrammes de séquence 40

VI.2. Les diagrammes de classe : 44

VI.2. Les diagrammes de package : 46

VI.4. Conception de la base de données : 50

VI.4.1 Description des entités : 50

VI.4.2. Descriptions des relations : 52

VI.4.3. Le modèle entité associations : 54

VI.4.4. Le modèle relationnel : 55

Conclusion : 56

Chapitre III: Implémentation

Introduction : 58

I.Les outils de développement : 58

I.1. Wampserver : 58

I.2. L'interface PHPmyadmin : 58

I.3. Les serveurs : 59

I.3.1. Serveur apache : 59

I.3.2. Serveur MySQL : 60

I.4. Logiciel dreamweaver :

60

II.Les langages d'implémentation utilisés :

. 60

II.1. Le langage html :

60

II.2. Le langage de requête SQL :

60

II.3. Le langage de script PHP :

61

III.Le modèle physique de données :

62

IV.Exemple de page PHP :

.68

V.Les interfaces de l'application :

69

V.1. La page d'accueil :

V.2. Le formulaire d'authentification de l'administrateur :

69

70

Conclusion :

71

Conclusion générale

72

Bibliographie :

74

Annexes :

.75

Introduction générale

Introduction générale

Au cours de ces dernières années, les nouvelles technologies de l'information et de la communication ont connu un bouleversement marqué par l'apparition de l'Internet et par sa croissance exponentielle.

Ces années ont aussi été marquées par l'entrée en scène de World Wide Web (WWW), l'une des applications qui a popularisé Internet, et qui a fait exploser le nombre de ses utilisateurs. Par conséquent, le web suscite l'intérêt de la majorité des organisations qui se doivent d'enrichir leur présentation via des sites web.

Les travaux exposés dans ce mémoire consistent en la conception et la réalisation d'un site web pour le département informatique de l'UMMTO. Outre son rôle de présentation du département, ce site offrira un ensemble de services à la communauté universitaire dont :

+ L'accès à la bibliothèque pour rechercher des livres ou des mémoires

+ Le téléchargement des documents

+ La consultation des plannings

+ L'accès au service de la scolarité pour consulter les notes ou demander un

papier

+ L'accès au forum

Ce mémoire est organisé autour de trois chapitres et deux annexes :

+ Le premier chapitre définit les généralités sur l'internet, le web et les sites web.

+ Le second chapitre est consacré à l'analyse et la conception de notre site.

+ Le troisième chapitre est dédié à l'implémentation de notre application.

Chapitre I :

Internet, web et sites web

Introduction :

Au cours des cinq dernières années, une véritable révolution s'est produite dans le monde de l'informatique; cette révolution, est l'explosion d'Internet plus particulièrement la fondation sur laquelle elle est construite : le Web, considéré comme outil de communication, de recherche/publication d'information, et de création de nouveaux services.

Ce chapitre présente d'abord une introduction à Internet en général et au web en particulier, puis définit les sites web et leurs caractéristiques.

I. Internet :

I.1. Définition de l'Internet :

Internet signifie réseaux interconnectés (interconnected networks). Il désigne un ensemble de réseaux informatiques privés et publics interconnectés fonctionnant sur la base de protocoles dont le plus connu est TCP-IP. Ce protocole constitue un service sans ouverture de connexion au préalable et sans garantie de fiabilité.

Internet remonte au développement du réseau Arpanet (de l'Advanced Research Projects Agency, liée à la défense américaine), créé en 1968 par le département américain de la Défense, dans un but stratégique, pour relier ses centres de recherche.

L'objectif était de faire fonctionner un réseau censé résister à une attaque nucléaire et à des sabotages, en palliant à la centralisation excessive des infrastructures existantes.

Le réseau initialement ne permettait que l'échange de textes, ce qu'on appelle le courrier électronique. Ce réseau a été développé et étendu par des universitaires à la fin des années 70.

En 1977, Internet devient réalité car le TCP/IP est effectivement utilisé pour relier divers réseaux à Arpanet.

Dans les années 1990 sa popularisation passa par l'apparition du World Wide Web. L'Internet tel que nous le connaissons était né ! Il est maintenant le plus grand réseau du monde, regroupant des gens de tous les pays.

I.2. Les services de l'Internet :

L'internet offre de nombreux services à ses usagers. Parmi ces services nous citons :

I.2.1. Service de transfert de fichier(FTP)

FTP (File Transfert Protocol) permet de transférer un ou des fichiers d'une machine à une autre. FTP est donc un utilitaire permettant de consulter sur un autre ordinateur son ensemble de fichiers et de pouvoir aller copier ou chercher certains fichiers.

Alors que FTP ne permet que la récupération brute de fichiers, Archie est l'outil permettant de trouver les fichiers intéressants sur tous les sites FTP du domaine public en utilisant une recherche par mots-clés sur les noms de fichiers.

I.2.2. Service de connexion à distance (ou Telnet)

Telnet permet à un internaute (utilisateur d'Internet) de se connecter et donc d'utiliser à distance une machine comme si il se trouvait face à elle. Cela ouvre par exemple des possibilités pour le travail à domicile, puisqu'il devient possible d'utiliser les machines se trouvant sur son lieu de travail depuis chez soi.

Telnet est aujourd'hui quasiment abandonné au profit de ssh (Secure Shell) pour des raisons de sécurité. En effet, avec Telnet toutes les informations transmises transitent en clair sur le réseau, y compris les mots de passe, ce qui permet à un éventuel pirate simplement à l'écoute du réseau d'intercepter toutes les données

sensibles qui transiteraient de cette manière. À l'inverse, pour ssh, toutes les données transmises sont cryptées et donc illisibles par toute autre personne que le destinataire.

Hytelnet présente un répertoire de catalogues informatisés de bibliothèques d'Universités du monde entier et permet d'obtenir les adresses Telnet de ces dernières.

I.2.3. Service d'accès à l'information (Gopher):

Gopher peut être considéré comme l'ancêtre du web. Il s'agit d'un serveur d'informations distribué, hiérarchisé, diffusé sur internet. L'information se présente sous des formes aussi diverses que texte, image, son, connexion sur un autre site, ou bien encore la consultation par mot-clé de bases indexées. On crée un serveur Gopher en plaçant sous un répertoire les données que l'on souhaite rendre publiques et on crée les liens vers les autres serveurs d'informations.

I.2.3. Service de navigation (Wais):

Wais peut être considéré comme l'ancêtre des moteurs de recherche. Il permet de naviguer à travers les bases de données disponibles sur le réseau internet en posant des questions en langage naturel (il s'agit en fait d'une recherche sur les mots clés que représente la question). En retour il obtiendra les descriptions des documents susceptibles de répondre à sa question.

Pour créer un serveur Wais, il suffit de regrouper les fichiers d'information dont on souhaite autoriser l'accès et de créer un index sur ces fichiers.

I.2.4. Service de communication entre personnes : +

Messagerie électronique :

C'est un outil très puissant qui permet d'envoyer du texte, auquel peuvent être attachés des fichiers quelconques (images, sons, vidéo...), à toute personne ayant accès au réseau, par le biais de son adresse électronique.

Cette application fonctionne, par définition en mode non connecté : le courrier est déposé dans une « boite aux lettres » que le destinataire viendra consulter à loisir.

+ Les forums de discussion ou les News Groups

Un forum ou groupe de discussion est une technique d'échange de messages entre groupes d'individus. Les membres d'un forum sont en général regroupés par thématique. Quand on adresse un message à un forum, celui-ci est lisible par tous ses membres contrairement au mail où la discussion est réalisée de 1 à 1, de l'émetteur vers le destinataire.

+ Internet Relay Chat (IRC)

Service d'échange de messages en temps réel (synchrone) entre plusieurs utilisateurs du réseau Internet, qui correspond en fait à un service de conférence électronique improvisée qui s'articule autour du mode questions et réponses.

+ La messagerie instantanée

La messagerie instantanée est une forme de chat particulière ou l'on discute à

deux.

+ Liste de diffusion

C'est une utilisation spécifique du courrier électronique qui permet l'échange des e-mails entre un groupe d'utilisateurs possédant une adresse courriel et inscrits à cette liste.

Tout message envoyé à la liste par un abonné est automatiquement reçu par chacun des autres abonnés. On s'abonne à une liste de diffusion pour se tenir au courant d'un sujet en particulier et pour participer à des échanges sur ce sujet.

I.2.5. Le service web :

C'est le service de consultation de documents sur Internet, le plus connu, le plus récent et aujourd'hui le plus utilisé. C'est LE service d'Internet qui a contribué le plus à sa popularité.

I.3. Internet et client serveur :

Les services internet sont conçus selon une architecture client/serveur. L'architecture client/serveur définit un style de fonctionnement coopératif entre un serveur et un client.

Un serveur est un ordinateur ou un programme informatique connecté en permanence, qui met à disposition des services pouvant être utilisés simultanément par plusieurs utilisateurs (i.e. plusieurs ordinateurs connectés en réseau).

Le client est l'ordinateur ou le programme qui utilise des services fournis par le serveur.

Chaque application client/serveur fonctionne suivant le même processus:

Le client commence la transaction en envoyant une requête au serveur, contenant son adresse et un port, qui désigne un service particulier du serveur. Le serveur accepte les requêtes, les traite soit en utilisant ses propres ressources (architecture 1tiers -fig. 1-), soit en faisant des requêtes vers d'autres serveurs additionnels (architecture n-tiers - fig. 2 ; 3-). Le serveur renvoie le résultat au demandeur et lorsque la requête est accomplie, la transaction se termine.

Figure 3 : architecture à 2 niveaux.

Fig.3 : architecture à 3 niveaux.

Figure 1 : architecture à 1 niveau.

II. Le web :

Le Web a été inventé plusieurs années après Internet, mais c'est lui qui a contribué à l'explosion de l'utilisation d'Internet par le grand public, grâce à sa facilité d'emploi. Depuis, le Web est fréquemment confondu avec Internet alors qu'il n'est en réalité qu'un de ses services.

II.1. Définition :

Le World Wide Web, littéralement la « toile d'araignée mondiale », communément appelé le Web, parfois la Toile ou le WWW, symbolisant le réseau maillé de serveurs d'informations, est un système hypertexte public fonctionnant sur Internet qui permet la consultation d'informations, grâce à des liens créés entre des documents : les pages web.

La page web permet à la fois l'affichage de textes, d'images et de formulaires de saisie mais peut également appeler et afficher différents autres types de documents numériques : son, vidéo, applications... (Cette liste n'étant pas limitative compte tenu du progrès technique en la matière).

Sa consultation par le Client nécessite un logiciel de navigation (navigateur ou browser).

Le concept du World Wide Web a été créé à partir de 1989 au CERN (Centre Européen de Recherches Nucléaires) par Tim Berners-Lee, puis développé par luimême et Robert Cailliau en 1990 dans le but de concevoir un système permettant de naviguer simplement d'un espace à un autre d'Internet à l'aide de liens hypertextes et grâce à un navigateur.

En 1993, un navigateur Web graphique, nommé Mosaic, reposant sur les principes de la Toile tels qu'ils ont été formulés par l'équipe du CERN de Tim

Berners-Lee, notamment le http est développé par Eric Bina et Marc Andrsen au NCSA.

NCSA Mosaic jette les bases de l'interface graphique des navigateurs modernes et cause un accroissement exponentiel de la popularité du Web.

II.2. L'évolution du web

Le Web est caractérisé par une évolution constante du fond et de la forme des pages Web.

Dans sa conception initiale, le web dit web 1.0 comprenait des pages statiques au contenu codé en HTML qui était rarement mises à jour, voire jamais. Ces pages sont non-interactives et ne disposent que de peu d'informations.

Une première évolution fut réalisée par des solutions se basant sur un web dynamique appelé web 1.5. Ce Web dynamique est généralement basé sur l'association du langage de programmation PHP et des bases de données MySQL. Lorsque l'internaute accède au site dynamisé, il fait exécuter sur le serveur le langage PHP qui va chercher l'information dans la base de données pour la retranscrire dans la page HTML sur le poste utilisateur.

Le web subi une nouvelle évolution avec l'apparition de nouvelles

technologies comme le langage AJAX qui rend les pages interactives et fluides et le Flux RSS, qui permet de rester informé des actualités d'une interface Web. C'est l'avènement du Web collaboratif, interactif et participatif. Ce Web, dit web 2.0, rend l'internaute acteur. Ainsi, il lui est possible sur certains sites web de modifier, de rajouter ou d'effacer du contenu et d'échanger des informations par des techniques synchrones comme les messageries instantanées, la téléphonie sur internet, ... ou des méthodes asynchrones comme les forums, les wikis, les blogs...

Le Web qui est présentement en cours de développement est le Web 3.0. Ce sera l'arrivée du Web sémantique où les informations ne seraient plus stockées mais «comprises» par les ordinateurs afin d'apporter à l'utilisateur ce qu'il cherche

vraiment. Le Web sémantique est ce que l'on pourrait appeler l'avènement d'outils permettant de transformer automatiquement les données en informations, et les informations en savoir. L'enjeu du web sémantique est donc de réussir à étiqueter de manière pertinente le contenu disponible sur la toile, pour permettre un accès intelligent. Le principe repose sur l'intelligence collective des utilisateurs.

A l'avenir Internet ne sera plus qu'une immense base de données dont le mot d'ordre sera: diffuser l'information la plus pertinente de la manière la plus rapide qui soit. Le web 4.0 existera-t-il? Sous quelle forme? Certains affirment qu'il s'agit de l'intelligence artificielle mais qu'en sera-t-il vraiment?

II.3. Les concepts du Web

Le principe du web repose sur l'exploration d'une myriade de pages web (fichiers HTML) contenant du texte mis en forme, des images, du son des vidéos...L'exploration est rendue possible grâce à un logiciel appelé navigateur (Firefox, Internet Explorer, Safari, ...) qui offre une interface d'accès aux différentes informations disponibles sur le web.

Les pages web sont liées les unes aux autres par des liens hypertextes (ou hyperliens). En pratique un lien hypertexte est un simple mot affiché sur un document permettant de passer à un autre document lorsqu'on clique dessus. Le document lié peut être un fichier à transférer, un son, une animation ou une page web.

Un site web (ou site internet) est ainsi un ensemble logiquement structuré de pages web reliées entre elles et formant un tout (le site) dédié à une organisation donnée.

La création et la mise à jour d'un site peut être confiée soit à une personne, le webmaster, ou à une entreprise spécialisée, l'agence Web. Pour être accessible sur internet, un site web doit être hébergé sur un serveur web.

Le site web est habituellement architecturé autour d'une page centrale, appelée «page d'accueil» et proposant des liens vers les autres pages du site, et parfois des liens dits externes, vers des pages étrangères au site

Pour rechercher une information sans connaître a priori le site susceptible de la fournir, il est nécessaire d'utiliser des outils de recherche. Il existe deux types de système de recherche sur Internet :

- Les moteurs de recherche - Les annuaires web

+ Un moteur de recherche est un système automatisé de recherche d'informations sur le web. Un "robot" se charge de parcourir les sites pour visiter les pages web en suivant récursivement tous les hyperliens rencontrés, puis d'analyser le contenu des pages et de l'indexer (par extraction des mots clés associés). L'utilisateur tape alors un mot ou une phrase dans le champ de recherche, et le moteur de recherche retourne une liste de liens vers les pages Web pertinentes.

+ Un Annuaire Web est un site Internet dont l'objet est le référencement et la classification de sites Web, en différentes catégories (ou rubriques). L'utilisateur peut alors parcourir l'annuaire rapidement grâce à un système de sélection de catégories et de sous catégories qui permet d'affiner la recherche.

Bien qu'étant de plus en plus performants, les moteurs et annuaires de recherche n'indexent pas la totalité des documents présents sur internet. Il existe en effet, une grande masse d'informations inaccessibles pour les outils de recherche "traditionnels" : c'est le Web Invisible. Le web invisible comprend des bases, banques de données et bibliothèques en ligne gratuites ou payantes...

II.4. Les standards du web :

Trois technologies ont dû être développées pour le World Wide Web :

- Les URL pour pouvoir identifier toute ressource dans un hyperlien.

- Le langage HTML pour écrire des pages web contenant des hyperliens. - Le protocole de communication HTTP utilisé entre les navigateurs et

les serveurs web.

II.4.1. URL:

Une URL (Uniform Resource Locator), littéralement « localisateur uniforme de ressource », est une chaîne de caractères utilisée pour adresser les ressources du World Wide Web: document HTML, image, son, forum, messagerie etc. Elle est informellement appelée adresse web (ou adresse Internet). C'est cette URL que l'on doit entrer dans la barre de navigation d'un navigateur pour arriver à destination de la page et afficher cette dernière.

Une URL Web commence par le préfixe «http://», indiquant l'emploi du protocole HTTP. Suit l'adresse nominale de l'hôte sur lequel est stocké le site visité, puis le dossier (répertoire) associé au site et enfin le nom du fichier correspondant à la page d'accueil.

Exemple : http://host.domain.org/repertoire/index.html

Dans l'exemple ci-dessus, l'hôte est « host.domain.org», le dossier est «répertoire» et la page d'accueil s'appelle «index.html».

D'autres types d'URLs existent sur Internet, chacun permettant l'accès à un service spécifique sur le web :

+ URLs e-Mail:

Ces URLs correspondent aux boîtes aux lettres des utilisateurs du courrier électronique.

Exemple : mailto:nom@yahoo.fr

+ URLs FTP:

Les URLs des sites permettant le transfert de fichiers par FTP Exemple : ftp://ftphost.domain.org

+ URLs News:

Pour accéder aux messageries, on utilise des URLs formées de l'entête «news:».

Exemple :< news: comp.sys.mac.programmer.tools>

où «comp.sys.mac.programmer.tools» désigne le forum.

+ URLs Telnet :

Les URLs des sites permettant la connexion à distance par TELNET

Exemple : telnet://l3av03.univ-lille3.fr tente d'ouvrir une session Telnet sur la machine l3av03.univ-lille3.fr.

II.4.2. Le langage HTML :

Le HTML (Hyper Text Markup Language) est un langage permettant de décrire la mise en page et la forme du contenu d'un document web et d'y inclure des hyperliens.

Une page HTML est ainsi un simple fichier texte doté d'une extension .htm ou html, et dont l'ensemble des données figurent entre des balises (encore appelés marqueurs ou tags).

L'Hypertexte est un système utilisant le langage HTML, qui autorise la création de liens hypertextes. Un document hypertexte est donc un document qui contient des hyperliens. Lorsque les documents ne sont pas uniquement textuels, mais aussi audiovisuels, on peut parler de système et de documents hypermédias.

II.4.3. HTTP:

L'HTTP (Hypertexte Transfer Protocol) littéralement « protocole de transfert hypertexte », est un protocole de communication informatique client-serveur développé pour le World Wide Web. Il est utilisé pour transférer les documents (document HTML, image, feuille de style, etc.) entre le serveur HTTP et le navigateur Web.

HTTPS est la variante du HTTP utilisé pour l'accès sécurisé à un serveur Web. Si l'on indique HTTPS dans l'URL au lieu de la mention HTTP normale, le message sera adressé vers un port d'entrée sécurisé du serveur. Le dialogue entre le navigateur Web et le serveur sera alors géré avec des contraintes de sécurité. En particulier, les échanges de données seront cryptés et l'internaute sera généralement identifié. Parmi les protocoles supportant ces fonctions, on peut citer SSL de Netscape, SHTTP de NCSA, et PCT de Microsoft.

Le protocole HTTPS est généralement utilisé pour les transactions financières en ligne : commerce électronique, banque en ligne, courtage en ligne, etc.

III. Sites web :

III.1. Définition :

Un site web (aussi appelé site internet) est un ensemble cohérent de pages web hyper-liées entre elles, conçues pour être consultées avec un navigateur Web, publiées par un propriétaire (une entreprise, une administration, une association, un particulier, etc.) et hébergées sur un ou plusieurs serveurs Web.

III.2. Les typologies possibles de site web :

Les sites web peuvent être distingués selon différents critères comme suit :

III.2.1. Distinction selon le but poursuivi et le contenu : On distingue :

+ Les Sites catalogue : permettent de présenter les produits d'une entreprise et de les mettre en valeur.

+ Les Sites d'information sont des sites fournissant des informations particulières à des internautes.

+ Les Sites institutionnels sont des sites destinés à décrire l'activité d'une organisation, et à donner les informations nécessaires aux clients ou aux bénéficiaires.

+ Les Sites personnels (parfois pages perso) sont des sites réalisés par des particuliers à titre de loisir, le plus souvent par passion pour un sujet ou une discipline.

+ Les Sites communautaires sont des sites réunissant des internautes autour d'un intérêt commun.

+ Les Sites intranet sont des sites accessibles de l'intérieur d'une entreprise ou d'une direction, ayant pour objet la mise à disposition et le partage d'informations professionnelles.

+ Les Sites vitrine (sites plaquette ou sites identité) sont des sites dont l'objectif est de mettre en avant l'image de marque de la société, en présentant par exemple ses produits ou ses services.

III.2.3. Distinction selon les fonctionnalités et les techniques :

On distingue :


·:
· Sites statiques : Ils sont constitués de pages HTML dont le contenu est invariable dans le temps.

+ Sites dynamiques : Ce sont des Sites web dont les pages HTML se construisent dynamiquement lors de leur consultation par un internaute. Les informations sont changeantes car extraites à partir de bases de données régulièrement mises à jour. La construction de sites dynamiques repose sur des technologies de scripts telles que PHP, ASP ou ColdFusion...

+ Sites collaboratifs : Un site collaboratif est un site dynamique dont le contenu est librement modifiable en ligne par tout visiteur, ce qui rend

l'utilisateur contributeur. Ce dernier publie des informations, manipule les données et alimente le contenu : de l'écrit avec les wiki, du son avec les podcast notamment, de la vidéo sur les sites d'échanges façon YouTube, ou encore des photos avec Flickr. Le développement de sites collaboratifs repose sur la gestion des forums, des news, des flux RSS, contenus collaboratif, échanges etc.

III.2.4. Ditinction selon les types d'accès :

+ Sites publics : ce sont des sites dont les pages peuvent être visitées par tous.

+ Sites privés : ce sont des sites qui ne donnent accès à aucune page autre que la page d'accueil, sans une inscription préalable. L'accès à ce type de sites peut être libre (accessible par tous) ou restreint (accessible par un groupe de personnes spécifique).

+ Sites gratuits : ce sont des sites qui offrent des services et outils gratuits.

+ Sites commerciaux : ce sont des sites de vente en ligne

III.3. Etapes de création de sites web :

La création d'un site web est un projet à part entière comprenant un grand nombre de phases dont :

- La conception

- La réalisation

- L'association d'un nom de domaine

- L'hébergement et la mise en ligne

- Le référencement et la promotion

Dans ce qui suit les principales étapes de la création d'un site web sont définies:

III.3.1. La Conception :

La conception d'un site permet de mettre en place un modèle sur lequel on va s'appuyer lors de l'implémentation. Cette étape doit donner lieu à l'élaboration d'un cahier des charges décrivant l'ensemble des fonctionnalités prévues pour la réalisation du site web. La conception d'un site Internet découle ainsi directement de la définition des besoins. L'analyse des besoins du site concerne alors les points suivants :

+ Le choix du type de site à réaliser (vitrine, marchand, etc.) : Cela dépend du but du site.

+ Le type de contenu qu'il faut intégrer dans le site : Un site web se construit en fonction de son contenu. Il faut savoir de quels types de documents le concepteur dispose-t-il pour alimenter le site. Cela peut être du texte, des images, des animations, de la vidéo ou du son...

+ La forme des données : CD-ROM, disquette, papier, photos, etc. Ce qui permet d'estimer le temps éventuel de numérisation des données.

+ Déterminer le public du site : Savoir à qui le concepteur s'adresse est primordial pour définir un certain nombre d'éléments liés à l'aspect graphique et au ton rédactionnel qu'il convient d'employer.

+ Définir la structure du site : Il s'agit d'organiser le contenu du site de manière logique pour que les internautes puissent accéder à l'information le plus rapidement et le plus simplement possible, sans êtres perdus au bout de quelques clics. La structure la plus souvent adoptée comprend :

- Une page d'accueil : c'est la première page du site. Cette page renvoie sur les différentes rubriques contenues dans le site.

- La page présentation : servant à présenter le site et son contenu.

- Les pages rubriques : ce sont les autres rubriques du site.

- La page contact : définissant les approches de contact, soit par mail

soit par voie postale classique, offertes aux internautes.

A cette structure du site, est associée une présentation adéquate. La présentation la plus classique est un bandeau de titre en haut, un menu de navigation à gauche, et un menu de navigation en bas comprenant le lien de contact.

+ Définir la charte graphique du site : C'est l'élaboration et la description des différents éléments graphiques qui composent l'aspect du site web. L'ensemble comprend le logo, une bannière, les boutons, les en-têtes, les images, les couleurs, les polices de caractères utilisées, le système de navigation ... Le graphisme est un élément important pour la fréquentation du site et la compréhension de son contenu. Quand on recherche une information sur Internet, on obtient une multitude de réponses. Le graphisme peut être un élément décisif dans le choix de l'internaute.

Le contenu à disposer sur le site doit être complet et prêt à être exploité dans la phase de Réalisation.

III.3.2. La Réalisation :

Après la conception Web vient la réalisation qui est l'étape de concrétisation technique du projet client. C'est la phase de développement pur, celle où il faut produire le code nécessaire aux besoins du site. C'est à ce moment que les maquettes graphiques sont transformées en pages HTML.

La réalisation d'un site web s'appuie sur un ensemble d'outils et de technologies de développement Web. On distingue :

- Les technologies côté : Il s'agit de l'ensemble des outils pris en charge par le navigateur

- Les technologies côté serveur : Il s'agit de l'ensemble des outils exécutés sur le serveur web.

Ces technologies sont définies dans ce qui suit : + Les technologies côté client :

Les technologies côté client permettent de gérer l'interface utilisateur de chaque page. Lorsqu'une page Web est consultée par un visiteur, le serveur HTTP se contente de transmettre au client le code source de celle-ci. C'est ensuite au navigateur du client d'interpréter le code reçu. Parmi les technologies coté client on cite :

CSS (Cascading Style Sheet) est un langage de mise en forme qui permet de décrire la présentation d'un document (positionnement des éléments, l'alignement, les polices de caractères, les couleurs, les marges et espacements, les bordures, les images de fond, etc.) écrit en HTML ou XML indépendamment de sa structure.

XSL (Extensible Stylesheet Language) est considéré comme l'équivalent du CSS pour XML. C'est un langage qui permet de décrire la manière dont des documents XML doivent être présentés. Ainsi, là où XML structure le fond d'un document (i.e. son contenu), XSL structure sa forme.

JavaScript : c'est un langage de script dérivé de java. JavaScript permet de dynamiser la présentation du contenu (animations, textes défilants...) ou de contrôler les données saisies dans des formulaires html.

Applets java : Une applet est un petit programme java pouvant être intégré dans une page Web et qui réside sur le serveur. Les applets servent à défiler du texte, présenter des menus, créer des animations, des formulaires capables de réagir à des informations entrées par l'utilisateur, ou tout autre type d'effets interactifs sur une même page Web.

+ Technologies côté serveur :

Ces technologies permettent de générer des pages en langage client : le serveur HTTP fait interpréter le code puis encapsule le résultat dans une page HTML qui va être envoyée par Internet au navigateur, qui va pouvoir la lire. La génération de cette page peut se faire en fonction de paramètres connus du serveur uniquement. Parmi les technologies coté serveur on cite :

ASP (Active Server Pages) est une technologie Web initiée par Microsoft en 1996 permettant d'exécuter des scripts côté serveur et développer des applications Web dynamiques en fournissant un accès simple à des bases de données.

Une page ASP est en fait une page HTML à laquelle une partie de code de programmation a été ajoutée. Ce code peut être programmé en divers langages de script, tel VB Script, JScript, Perl Script ou Python.

Un script CGI (Common Gateway Interface ou interface de passerelle commune) est un programme exécuté du côté serveur, permettant de cette façon l'affichage de données traitées par le serveur (provenant d'une autre application, comme un système de gestion de base de données, d'où le nom de passerelle). C'est l'usage le plus courant des programmes CGI.

Coldfusion est une application serveur créé par la firme Allaire(Macromedia) utilisé pour développer des applications Web comme la mise en oeuvre de sites marchands ou d'information.

JSP (Java Server Pages) est une technologie basée sur JAVA permettant la génération de pages web dynamiques. JSP consiste en une page HTML incluant du code Java (appelées scriptlets Java) qui s'exécutera sur le serveur.

Servlet java est une technologie introduite par Sun jouant un rôle symétrique à celui des applets, mais côté serveur. Cette technologie serveur permet de générer des

pages Web dynamiques, dont le contenu, issu de programmes d'applications sur le serveur, est adapté aux spécifications et aux requêtes d'utilisateurs particuliers. Tout comme pour les scripts CGI, les servlets Java réalisent la liaison entre des requêtes clientes et des données ou applications liées à un serveur.

III.3.3. Association du nom de domaine :

Un site web est identifié sur Internet grâce à une adresse web. L'adresse web est généralement composée de trois parties :

- Le service.

- La racine c'est-à-dire le nom correspondant au nom de domaine proprement dit.

- Le suffixe communément appelé extension (ou nom de domaine).

Exemple : www.google.com

Service racine nom de domaine

Les domaines sont répartis en deux grandes catégories :

Les domaines de premier niveau (TLDs pour Top Level Domains) caractérisant une zone géographique (.fr : France, .eu : Europe, .dz : Algérie, ...)

Les domaines de second niveau (sLDs) caractérisant la nature de l'organisation (.com : commercial, .gov : gouvernementale, .edu : éducation ...).

Avant d'attribuer un nom de domaine à un site donné, il est conseillé de vérifier si ce dernier est réellement disponible. Pour cela, il existe des organismes à même de fournir des informations sur les noms de domaines disponibles ou non, par exemple :

- Aazed: base de données de noms de domaine à vendre.

- AFNIC (Association Française pour le Nommage Internet en Coopération) : Pour trouver les noms de domaines en .fr .

- Internic : moteur de recherche mondial des noms de domaine. Très utile, notamment pour les noms de domaines génériques.

- Networksolutions: permet de vérifier les noms en .com, .org et .net, dépôt possible mais il faut posséder une IP primaire et secondaire.

- Namedroppers: très bon moteur de noms de domaine. A partir d'un terme donné, Namedroppets propose tous les noms de domaine contenant ce mot.

- RIPE : recherche parmi les noms de domaines attribués au niveau européen.

- Whois.net: le plus pratique, il permet de vérifier la disponibilité d'un nom de domaine, voire d'en connaître le propriétaire.

Une fois le nom de domaine choisi, il s'agit de l'enregistrer auprès d'un organisme compétent, à l'issue de quoi ce nom de domaine peut ensuite être utilisé.

III.3.4. Hébergement :

Afin de rendre un site web disponible sur Internet, il est nécessaire de le faire héberger sur un serveur web. L'hébergement est un service assuré par un fournisseur spécialisé appelé hébergeur Internet qui met à disposition du site, un espace disque dédié sur un serveur web connecté en permanence à Internet.

L'hébergement peut être gratuit ou payant, dédié ou mutualisé.

+ Hébergement gratuit :

L'hébergement de site web gratuit est le plus souvent offert en échange de la diffusion de messages publicitaires. Des messages automatiquement intégrés au site internet, sous la forme de bannières ou de

popups, disposées généralement en haut ou sur les côtés des pages web. Les hébergeurs tirent leurs revenus exclusivement de publicités placées sur les sites.

+ Hébergement payant :

Il se décompose en deux catégories :

Hébergements partagés ou mutualisés : On parle d'hébergement mutualisé lorsque plusieurs sites Internet sont hébergés sur un seul et même serveur. La notion « mutualisé » signifie « partagé ». Ce type de formule propose donc un serveur avec une configuration donnée et une offre logicielle (serveur, bases de données, comptes de messagerie, serveur de listes de diffusion, etc.) ainsi qu'un espace de stockage bien défini. Ce type d'hébergement est utilisé par tous les hébergeurs gratuits et de nombreux hébergeurs payants. Il présente l'avantage d'être relativement peu cher. De plus, aucune connaissance d'administration n'est nécessaire et de nombreux services sont inclus. Cependant les performances ne sont pas forcément très bonnes et le client n'a pas accès au serveur en tant qu'administrateur.

Hébergements dédiés : L'hébergement dédié s'oppose à l'hébergement mutualisé. Par conséquent, chaque client possède son propre serveur, ce qui lui permet un accès direct en tant qu'administrateur : Il est le responsable des logiciels et des sites qu'il installe ce qui est le principal avantage de ce type d'offre. Ce type d'hébergement est utile pour les sites ayant un important trafic et un fort contenu dynamique. Cependant cela demande beaucoup de temps et de nombreuses connaissances au niveau de l'administration. Cet inconvénient est cependant levé dans les hébergements dédiés dits "managés" ou "clés en main". Dans ce cas, le client dispose de son propre serveur mais c'est les techniciens de l'hébergeur qui s'occupent de sa gestion système.

Une fois l'hébergeur trouvé, il est essentiel de le mettre en ligne, c'est-à-dire de transférer (copier) les fichiers depuis le serveur du développeur vers le serveur de l'hébergeur Internet. Pour ce faire il est alors essentiel de se connecter à internet, puis d'envoyer les pages sur le serveur à l'aide de logiciels de transfert FTP.

II.3.5. Référencement du site et promotion :

Le référencement est l'ensemble des activités qui permettent à un site web d'apparaître dans les premières pages des moteurs de recherche lorsqu'un internaute effectue une recherche à partir de quelques mots clés. Ce service a l'avantage de faire connaître le site aux internautes, d'en accroître la visibilité et d'en augmenter ainsi le nombre de prospects.

Conclusion :

Dans ce chapitre nous avons donné un aperçu de ce qu'est l'Internet, des services qu'il offre parmi lesquels le web. Nous avons alors détaillé les concepts du web et des technologies associées, ainsi que la programmation du web et du projet de développement des sites web.

Notre travail dans le cadre de ce mémoire concerne la conception et l'implémentation d'un site web pour le département d'informatique de l'UMMTO. Le chapitre suivant est dédié à l'analyse et à la conception de ce site.

Chapitre II :

Analyse et conception

Introduction :

Nous présentons dans ce chapitre notre travail qui consiste à développer un site web pour le département informatique de la faculté de génie électrique et informatique.

Nous commencerons par présenter les fonctionnalités de notre application ensuite nous consacrons une large place à la conception et l'analyse qui s'appuie sur le langage de modélisation UML.

I. Présentation de l'application:

L'objectif de notre projet est de concevoir un site web pour le département informatique. Notre application permettra :

Au visiteur de :

+ Naviguer sur le site

+ Accéder à la bibliothèque pour la recherche d'ouvrage + Consulter les plannings

+ Télécharger les cours

A l'étudiant de :

+ Accéder au forum + Consulter ses notes + Se réinscrire

A l'enseignant de :

+ Afficher les notes
+ Déposer les cours

Et à l'administrateur de :

+ Gérer la base de données
+ Modifier le mot de passe

II. Présentation de l'UML :

Face à la diversité des formalismes utilisés par les méthodes d'analyse et de conception objet, UML (Unified Modified Language « langage de modélisation objet unifié ») représente un réel facteur de progrès par l'effort de normalisation.

En effet, UML est issu de la fusion de trois méthodes qui ont le plus influencé la modélisation objet au milieu des années 90 : Booch Grady Booch, OMT (Object Modelling Technique) de James Rumbaugh et OOSE (Object Oriented Software Engineering) d'Ivar Jacobson. UML est à présent un standard défini par l'OMG (Object Management Group).

II.1. Le langage de modélisation UML :

L'UML est un langage graphique de modélisation des données et des traitements, fondé sur des concepts orientés objets. UML propose de décrire un système à l'aide de 9 diagrammes :

- Diagrammes de cas d'utilisation

- Diagrammes d'objets

- Diagrammes de classes

- Diagrammes de composants - Diagrammes de déploiement - Diagrammes de collaboration - Diagrammes de séquence

- Diagrammes d'états-transitions

- Diagrammes d'activités

Ces diagrammes, d'une utilité variable selon les cas, ne sont pas nécessairement tous produits à chaque modélisation. Pour le cas de notre application,

les diagrammes utilisés sont les diagrammes de cas d'utilisation, de séquence et de classes.

II.2. L'extension d'UML pour le web :

Cette extension d'UML définit un ensemble de stéréotypes, qui rend possible la modélisation d'applications web dont l'élément principal étant la page web.

Un stéréotype est une extension du vocabulaire d'UML. Elle permet l'association d'une nouvelle signification à un élément du modèle. Il est représenté par une chaine de caractères entre guillemets (« »).

Les stéréotypes offerts par UML concernent :

- Les classes

- Les associations - Les attributs

Ils sont définis dans ce qui suit :

II.2.1. Stéréotype classe :

+ « Serveur Page » : représente une page web qui possède des scripts

exécutés par le serveur. Ces scripts interagissent avec des ressources serveur, telles que les bases de données.

Les opérations de l'objet représentent les fonctions dans le script et ses attributs, représentent les variables qui sont accessibles par les fonctions de la page.

Icône :

+ « Client Page » : représente une page web formatée en HTML, un

mélange de données, de représentation et même de logique. Les fonctions d'une page client correspondent aux fonctions dans le script et ses attributs, représentent les variables qui sont accessibles par les fonctions de la page.

Icône :

 

+ « Form » : est un ensemble de champs de saisie faisant partie d'une

page client. A une classe formulaire correspond une balise HTML « Form », ses attributs sont les éléments de saisie telles qu'une zone de saisie, une zone de texte, bouton d'option...

Un formulaire n'a pas d'opérations, puisqu'il ne peut pas les encapsuler. Toute opération qui interagit avec le formulaire appartient à la page qui la contient.

Icône :

+ « Framset » : est un conteneur de plusieurs pages web. La zone

d'affichage rectangulaire est divisée en cadres.

Une classe stéréotype « Framset » est associée à une structure de cadre de page web par la balise HTML <framset>.

Icône : Aucune.

II.2.2. Stéréotype association :

+ « link »: est une association entre une page client et une autre page

client ou serveur. Elle représente un pointeur entre ces pages. A un lien correspond une balise ancre HTML.

Icône :

« Link »

 
 
 

+ Soumet « Submit »:

Description : Une association de soumission se trouve toujours entre un formulaire et une page serveur. Les valeurs des champs du formulaire sont soumises au serveur qu'il les traite, par l'intermédiaire de pages serveur.

Icône :

« Submit »

+ « Build » : est une association orientée entre les pages client et les

pages serveur. Elle indique quelle page serveur est responsable de la création de la page client.

Une page serveur peut construire plusieurs pages client, mais une page client n'est construite que par une et une seule page serveur.

Icône :

« Build »

6. « Frame Content » : est une association d'agrégation qui traduit

l'appartenance d'une page à un cadre.

Icône : Aucune.

6. « Redirect » : est une association unidirectionnelle qui relie deux

pages client ou serveur.

Icône :

« Redirect »

Stéréotype attribut :

6. « input » : correspond à la balise <input> d'un formulaire HTML. Cet

attribut est utilisé pour un mot ou une zone de texte.

Icône : Aucune.

6. « select élément »: permet à l'utilisateur de sélectionner une ou

plusieurs valeurs dans une liste d'options.

Icône : Aucune.

6. « text area élément »: correspond à la balise HTML <textarea>,

permet à l'utilisateur de saisir un texte sur plusieurs lignes.

Icône : Aucune.

III. Analyse

III.1. Définition des acteurs

Un acteur représente un ensemble cohérent de rôles joués par des entités externes (utilisateur humain, matériel ou autre système) qui interagissent directement avec le système étudié et pouvant consulter ou modifier directement l'état du système en émettant et/ou recevant des messages susceptibles d'être porteur de données.

Les acteurs de notre système sont :

- le simple visiteur du système : considéré comme une personne qui veut satisfaire sa curiosité.

- l'étudiant : il bénéficie des différents services offerts par l'application.

- l'enseignant : qui contribue à enrichir le site en apportant des documents, cours...

- l'administrateur : personne qui a pour rôle principal de gérer toutes les tables de la base de données.

III.2. Spécification des taches :

Les taches associées à chaque acteur sont :

Visiteur

T0: Se connecter

T1: Naviguer sur le site

T2: Accéder à la bibliothèque

T3: Télécharger la documentation

T4: Consulter les plannings

Etudiant

T5: S'authentifier

 

T6: Se réinscrire

 

T7: Accéder au forum

 

T8: Consulter les notes

 

T9: Se déconnecter

Enseignant

T10: S'authentifier

 

T11: Afficher les notes

 

T12: Déposer des cours

 

T13: Se déconnecter

Administrateur

T14: S'authentifier

 

T15: Gérer les tables

 

T16: Changer de mot de passe

 

T17: Se déconnecter

 

III.3. Spécification des scénarios :

Les scenarios décrivant chacune des taches définies auparavant sont récapitulés dans le tableau suivant :

Visiteur

T0

S0 : Url de la page d'accueil (du site)

T1

S1 : Sélectionner les liens

S2 : Accéder aux pages

T2

S3 : Sélectionner le lien « Rechercher »

S4 : Remplir le formulaire de recherche.

S5 : Consulter la page retourné

 

T3

S6 : Sélectionner le lien

S7 : Télécharger le cours

T4

S8 : Sélectionner le lien« consulter planning ».

S9 : Consulter le planning.

Etudiant

T5

S10:Atteindre le formulaire d'authentification de

l'étudiant

S11 : Saisir le formulaire

S12 : Envoyer le formulaire

T6

S13 : Atteindre le formulaire de réinscription

S14 : Saisir le formulaire

S15 : Envoyer le formulaire

T7

S16: Accès à la page forum

S17 : Inscription

S18 : Ajouter un sujet

S19 : Consulter les messages

S20 : Ecrire un message

S20 : Répondre à un message existant

T8

S21 : Sélectionner un lien «consulter les notes » S22: Remplir un formulaire

S23 : Valider

T9

S24 : Sélectionner un lien « Déconnexion »

Enseignant

T10

S25: Atteindre le formulaire d'authentification de l'enseignant

S26 : Saisir le formulaire

S27 : Envoyer le formulaire

T11

S28: Sélectionner un lien

S29: Remplir un formulaire S30 : Valider

T12

S31: Sélectionner un lien

 
 

S32: Remplir un formulaire

S33 : valider

T13

S34 : Sélectionner un lien « Déconnexion »

Administrateur

T14

S34 : Url de la page d'accueil adminisrateur

T15

S35: Ajouter

S36: Supprimer

S37: Modifier

T16

S38 : Sélectionner le lien « changer mot de passe »

S39 : Changer mot de passe

T17

S40 : Sélectionner un lien « Déconnexion »

III.4. Les cas d'utilisations :

Tout système peut être décrit par un certain nombre de cas d'utilisation correspondant aux besoins exprimés par l'ensemble des utilisateurs.

Un cas d'utilisation représente un ensemble de séquences d'actions réalisées par le système qui produisent un résultat observable intéressant pour un acteur particulier.il permet de décrire ce que le futur système devra faire, sans spécifier comment il le fera.

Les cas d'utilisation qu'on peut recenser sont : Les cas d'utilisation d'un visiteur :

+ Se connecter au site.

+ Naviguer dans le site

+ Accéder à la bibliothèque

+ Télécharger la documentation + Consulter les plannings

Les cas d'utilisation d'un étudiant :

v Accéder à l'interface étudiant

v S'authentifier

v Accéder au forum

v S'inscrire au forum

v Consulter les messages

v Ecrire un nouveau message

v Répondre à un message existant

v Accéder au service de la scolarité

v Consulter les notes

v Demander un papier

v Se déconnecter

Les cas d'utilisation d'un enseignant :

v Accéder à l'interface enseignant

v S'authentifier

v Afficher les notes

v Déposer les cours

v Se déconnecter

Les cas d'utilisation de l'administrateur:

v Accéder à l'interface administrateur

v S'authentifier

v Gérer la base de données

v Consulter les tables de la base de données

v Modifier les tables de la base de données

v Ajouter les tables de la base de données

v Supprimer les tables de la base de données

v Changer de mot de passe

v Se déconnecter

III.5. Diagramme des cas d'utilisation global:

« extend »

Naviguer sur le
site

Rechercher un
livre

« extend »

« extend »

Se connecter
au site

Accéder à la
bibliothèque

Rechercher un
mémoire

Visiteur

Télécharger la
documentation

« extend »

Consulter les
plannings

Ecrire un nouveau
message

S'authentifier

« include »

S'inscrire au
forum

« extend »

Accéder au
forum

« extend »

Se réinscrire

Etudiant

Accéder à
l'interface
étudiant

Répondre à un
message existant

« extend »

Consulter un
message

« extend »

Accéder aux
services de la

Consulter les
notes

Se déconnecter

Demander un
papier

Nous allons maintenant concrétiser notre identification des cas d'utilisation par la réalisation du diagramme de cas d'utilisation.

Enseignant

Déposer les

S'authentifier

« include »

« extend »

« extend »

Accéder à
l'interface
enseignant

Afficher les
notes

cours

« extend »

Se
déconnecter

S'authentifier

Modifier
une table

« include »

« extend »

« extend »

Accéder à
l'interface
administrateur

Gérer la base de
données

Supprimer
une table

Administrateur

Changer le mot
de passe

Ajouter une
table

« extend »

Se
déconnecter

Figure 4: Diagramme de cas d'utilisation

IV. Conception :

Dans cette phase une nouvelle vue du modèle fait son apparition. Cette vue exprime les modules et les exécutables physiques sans aller à la réalisation concrète du système. Elle est basée sur :

(1) Les diagrammes de séquence : ils présentent la vue dynamique du système. L'objectif du diagramme de séquence est de représenter les interactions entre les objets en indiquant la chronologie des échanges. Cette représentation se réalise par cas d'utilisation.

(2) Les diagrammes de classe : représentent la vue statique des objets pages, leur intérêt majeur est de modéliser les entités d'un système. Autrement dit, ils expriment les relations existantes entre les pages client et serveur.

Dans cette phase conception, nous représenterons quelques diagrammes de séquence et de classes, correspondant aux cas d'utilisation déjà décrits.

VI.1. Les diagrammes de séquence

VI.1.1. Diagramme de séquence du cas d'utilisation « Rechercher un livre dans la bibliothèque » :

Affiche

Sélectionne

Affiche

Saisit et soumet

Appel

Construit

Affiche

Page
bibliothèque

Form
Recherche

Rechercher
livre

Page
résultat

Visiteur

Atteint

Figure 5: Diagramme de séquence du cas d'utilisation
« Rechercher un livre dans la bibliothèque »

- L'utilisateur sélectionne lien « accéder à la bibliothèque » et sélectionne le lien « rechercher livre »

- Le système retourne le formulaire de recherche de livre

- L'utilisateur rempli le formulaire de recherche et le soumet

- Le système lui retourne la recherche désirée

VI.1.2. Diagramme de séquence du cas d'utilisation « Ajouter un nouveau message au forum » :

Page
Forum

Ajouter
message

Form
Ajout
message

Page
confirmation
ajout

Atteint

Affiche

Sélectionne

Affiche

Saisit et soumet

Appel

Construit

Affiche

Etudiant

Figure 6 : Diagramme de séquence du cas d'utilisation
« Ajouter un nouveau message au forum »

- L'utilisateur accède à la page d'accueil du forum et sélectionne le lien « écrire un nouveau message

- Le système affiche le formulaire « ajout message »

- L'utilisateur remplit la page et soumet la requête

- Le système envoie une page de confirmation sinon une page d'erreur

VI.1.3. Diagramme de séquence du cas d'utilisation « Déposer un cours » :

Ajouter

cours

cours

Atteint

Affiche

Sélectionne

Affiche

Saisit et soumet

Page
accueil

Form
Déposer

Page
confirmation
dépôt

Appel

Construit

Affiche

Enseignant

Figure 7: Diagramme de séquence du cas d'utilisation
« Déposer un cours »

L'utilisateur demande la page « déposer un cours » Le système lui renvoie la page

L'utilisateur dépose le cours puis valide

Le système lui envoie la page de confirmation

VI.1.4. Diagramme de séquence du cas d'utilisation « Authentification de l'administrateur » :

Administrateur

Atteint

Affiche

Sélectionne

Affiche

Saisit et soumet

Appel

Construit

Affiche

Page
authentif
ication

Form
authentif
ication

Vérifier
dans la
BDD

Interface
administ
rateur

Figure 8: Diagramme de séquence du cas
d'utilisation « Authentification de

- L'utilisateur accède à la page d'accueil du site et sélectionne le lien authentification administrateur

- Le système retourne le formulaire d'authentification

- L'utilisateur rempli le formulaire d'authentification et le soumet

- Le système consulte la BD en comparant les données et retourne la page administrateur sinon un message d'erreur

VI.2. Les diagrammes de classe :

VI.2.1. Diagramme de classe du cas d'utilisation « Rechercher un livre dans la bibliothèque» :

Form
Recherche

« submit »

Rechercher
dans la

« build »

« link »

Page
accueil

Page
résultat

Figure 9 : Diagramme de classe du cas d'utilisation
« Rechercher un livre dans la bibliothèque»

VI.2.2. Diagramme de classe du cas d'utilisation « Ajouter un nouveau message au forum » :

Page
Forum

« link »

Form
Ajout

« submit »

Ajouter
message

« build »

Page
confirmation

Figure 10: Diagramme de classe du cas d'utilisation
« Ajouter un nouveau message au forum »

VI.2.3. Diagramme de classe du cas d'utilisation « Déposer un cours » :

page
enseignant

« link »

Form
Déposer

« submit »

Ajouter

cours

« build »

Page
confirmation

Figure 11: Diagramme de classe du cas d'utilisation
« Déposer un cours »

VI.2.4. Diagramme de classe du cas d'utilisation « Authentification de l'administrateur» :

Page
authentific

Afficher les erreurs

Formauthentif

« submit »

Interface
administrateur

Vérifier

dans la BDD

« build »

Figure 12: Diagramme de classe du cas
d'utilisation « Authentification de

VI.3. Les diagrammes de package

VI.3.1. Diagramme de package « espace visiteur » :

Page
présentation

« link » « link »

« link » « link » « link » « link » « link »

Page
Télécharge

Page
formations

Page
bibliothèque

Page
accueil

Page
actualité

Page plan
du site

Page
contacts

« link »

« build »

« link »

« build »

Form
Recherche

Form
Recherche

« submit »

Rechercher
livre

Rechercher
livre

Page résultat
recherche

Page résultat
recherche

« submit »

Figure 13: Diagramme de
package « espace étudiant »

VI.3.2. Diagramme de classe du package « espace étudiant » :

« build » « build »

« submit »

Page
accueil

« link »

Form
authentific

« submit »

Vérifier
dans la

Page
étudiant

« build »

« build »

Page
d'erreur

« link » « link » « link »

Form
réinscripti
on

Page
forum

Page
service

Déconnecter

« build »

« submit »

Se
réinscrire

Form
inscription
forum

« link »

Consulter
message

« link » « link »

Form
ajout
message

Form
Demande

« link »

Form
consultatio

« link »

Page
confirmation

« submit »

« link »

« submit »

« submit »

Page
confirmation

S'inscrire
forum

Form
réponse

Ajouter
message

Demander
papier

Consulter
notes

« build »

« build »

Page
confirmation

Répondre
message

Page
confirmation

Page
confirmation

Page
affichage

« build »

Page
confirmation

« link »

« build »

« submit »

Figure 14 : Diagramme de classe du package
« espace étudiant»

VI.3.3. Diagramme de classe du package « espace enseignant » :

« link »

« link »

Déconnecter

« build »

« submit »

« build »

Page
confirmation

Afficher
notes

Form
Affichage

Page
confirmation

« link »

Form
Dépôt

« submit »

Déposer

cours

« build »

Page
confirmation

« build »

Page
enseignant

« build »

Page
d'erreur

« link »

Page
accueil

« submit »

Form
authentific

Vérifier dans
la BDD

Figure 15: Diagramme de classe du package
« espace enseignant »

« build »

« build »

VI.3.4. Diagramme de classe du package « espace administrateur » :

Page
accueil

« link »

Form
authentifi

« submit »

Vérifier
dans la

Page
administ

Page
d'erreur

« link » « link »

« link » « link » « link »

« link »

Page
consulter

Form
Ajout

Form
modifier
table

Supprime
r table

Form
modifier
mot de

Déconnecter

« build

Ajouter
table

Page
confirmati

Modifier
mot de

Page
confirmatio

« build »

Page
confirmati

« link »

« link »

« link »

« build

« link »

« link »

« link »

Form
Ajout

Form modifier h

Supprime
r champ

Page
confirmati

« submit » « submit »

« submit »

Form
Ajout

Form modifier li

Supprime
r ligne

« submit »

« submit »

« submit »

Ajouter
champ

Modifier
champ

Page
confirmati

« build » « build »

« build »

« build

Page
confirmati

Page
confirmati

Figure 16: Diagramme de classe du package « espace administrateur »

Page
confirmati

Page
confirmati

Page 49

« submit

« build »

« submit

Ajouter
table

Modifier
ligne

Page
supprimer

VI.4. Conception de la base de données :

Dans cette partie du chapitre, nous allons décrire la structure conceptuelle de la base de données à travers un modèle conceptuel : le modèle (entité association). Puis, dans un second temps, traduire ce dernier en un modèle relationnel qui optimise l'implantation de la base de données.

VI.4.1 Description des entités :

Entités

Identifiant

Propriétés

Administrateur

Id_personne

Id_personne Login_administrateur Mot_de_passe_administrateur

Année étude

Id_année_etude

Id_année_etude Désingnation_annee_etude

Année univ

Année_universitaire

Année_universitaire

Auteur forum

Pseudo

Pseudo Mot_de_passe_auteur

Auteur livre

Id_personne

Id_personne

Enseignant

Id_personne

Id_personne

Login_enseignant Mot_de_passe_enseignant

Etudiant

Matricule_étudiant

Matricule_étudiant Id_personne

Examen

Id_examen

Id_examen Désignation_examen

Forum

Id_forum

Id_forum

Nom_forum

Description_forum

Livre

Cote livre

Cote_livre Titre_livre Langue

Collection_livre

Annee_ livre Nombre_exemplaire

Mémoire

Cote_memoire

Cote_mémoire Theme_mémoire Annee_memoire

Message

Id_message

Id_message

Titre_message Contenu_message Date__heure_message

Module

Id_module

Id_module

Designation_module Credit

Coefficient

UE

personne

Id_personne

Id_personne

Nom

Prenom Sexe

Date_de_naissance
Lieu_de_naissance

Adresse Email

Num_tel

Réponse

Id_reponse

Id_reponse

Titre_reponse

Contenu_reponse Date__heure_reponse

Section

Id_section

Id_section

Semestre

Id_semestre

Id_semestre Designation_semestre

VI.4.2. Descriptions des relations :

Relations

entités

cardinalités

Appartenir

Semestre

1, 1

 

Année étude

1, n

Avoir

Message

0, n

 

Réponse

1, 1

Concerner

Section

1, 1

 

Année étude

1, n

Contenir

Forum

0, n

 

message

1, 1

Ecrire1

Auteur

1, 1

 

Message

0, n

Ecrire2

Auteur

1,1

 

Réponse

1, n

Ecrire3

Livre

1, n

 

Auteur livre

1, n

Encadrer

Enseignant

0, n

 

Mémoire

1, n

Enseigner

Enseignant Module

1, n
1, n

Note

Etudiant Examen Module

1, n
1, n
1, n

Peut être

Auteur forum Etudiant

1, 1
0, n

Réaliser

Etudiant Mémoire

0, n
1, n

Se faire

Module Semestre

1, 1
1, 1

S'inscrire

Annee_universitaire Etudiant

Section

1, n
1, n
1, n

0, n

Message

Chapitre II Analyse et Conception

VI.4.3. Le modèle entité associations :

Figure 17 : le modèle entité/association

Page 54

0, n

Examen

1, n

Module

1, n

Annéeétude

1, n

1,

1, n

1, n

Encadrer

Enseigne

Se faire

Appartenir

1, n

Ecrire3

1, n

0, n

Forum

1, 1

Contenir

Ecrire2

0, n

Auteur_forum

1, 1

1, n

Peut_être

Ecrire1

0, n

1, n

S'inscrire

Année_uni

1, n

1, 1

Section

1, n

1, 1

0, n

Enseignant

1, 1

Semestre

1, n

Administrateur

1, 1

Réponse

1,1

Avoir

Livre

Personne

Etudiant

1, n

1, n

Réaliser

Mémoire

1, n

Note

Concerne

Auteur_livre

1, n

VI.4.4. Le modèle relationnel :

Le modèle relationnel présente l'univers des données décrit dans le modèle entité/association en tenant compte du type de base de données choisie .Le modèle relationnel traduit le modèle entité/association en un formalisme compréhensible par la machine.

Le schéma relationnel :

Administrateur (id personne*,login_administrateur, mot_de_passe_administrateur)

Annee_etude ( id annee etude, designation_annee_etude)

Annee_univ ( annee universitaire)

Auteur_forum (pseudo, mot_de_passe_auteur, matricule_etudiant*) Auteur_livre (id personne*)

Ecrire3 (id personne*, cote livre* )

Encadrer (cote memoire*, id personne*)

Enseigner (id personne*, id module*)

Enseignant (id personne*, login_enseignant, mot_de_passe_enseignant) Etudiant (matricule etudiant, id personne*)

Examen (id examen, designation_examen)

Forum (id forum, nom_forum, description_forum)

Livre (cote livre, titre_livre, langue, collection_livre, annee_livre, nombre_exemplaire)

Mémoire (cote memoire, theme_memoire, annee_memoire)

Message (id message, titre_message, contenu_message, date_heure_message,, id_forum*, pseudo*)

Module (id module, des_module, credit, coefficient, UE, id_semestre*)

Note (matricule etudiant*, id module*, id examen*, valeur)

Personne (id personne, nom, prenom, sexe, adresse, date_de_naissance, lieu_de_naissance, email, num_tel)

Réaliser (cote memoire*, matricule etudiant*)

Réponse (id reponse, titre_reponse, contenu_reponse, , date__heure_reponse,, id_message*, pseudo*)

Section (id section, id_annee_etude*)

Semestre (id semestre, designation_semestre, id_annee_etude*)

S'inscrire (matricule etudiant*, id section*, annee universitaire*,

num_mandat)

Conclusion :

Dans ce chapitre, nous nous sommes concentrés sur les aspects analytique et conceptuel de notre application ainsi que les bases de données qui interagissent avec elle.

Pour la phase analyse, nous avons défini les différents cas d'utilisations puis, nous les avons traduit au travers la construction des diagrammes de séquence et de classe, dans la phase de conception.

Enfin, nous avons défini toutes les tables des bases de données utilisées.

Le chapitre suivant sera consacré à l'implémentation de notre application.

Chapitre III :

Implémentation

Introduction :

Ce chapitre couvre la création et la mise en oeuvre des différents programmes, interfaces et bases de données, qui servent à la constitution de notre application et de ses fonctionnalités. Nous décrivons l'environnement de création du système et de la base de données, ensuite nous présenterons quelques interfaces résultantes.

I. Les outils de développement :

I.1.Wampserver :

wampserver est un paquetage contenant à la fois deux serveurs (Apache et MySQL), un interpréteur de script (PHP), les deux bases SQL PhpMyAdmin et SQLiteManager pour gérer plus facilement les bases de données. Il permet d'installer automatiquement et facilement une plateforme permettant l'exploitation d'un site web en PHP qui éventuellement aurait besoin d'un accès a une base de données.

I.2.L'interface PHPmyadmin :

phpMyAdmin est une application web qui permet de gérer un serveur de bases de données MySQL. Dans un environnement multiutilisateur, cette interface écrite en PHP permet également de donner à un utilisateur un accès à ses propres bases de données.

La figure suivante montre une copie d'écran de la page d'accueil de PHPmyadmin. l'écran est divisé en deux parties.sur la gauche on peut afficher toutes les bases de données gérés par le serveur.la partie droite présente l'ensemble des opérations disponibles en fonction du contexte.

Figure 18 : interface PHPMyAdmin.

I.3. Les serveurs :

I.3.1. Serveur apache :

C'est le serveur le plus répandu sur Internet, permettant la configuration de l'environnement d'exécution de pages web. Il s'agit d'une application fonctionnant à la base sur les systèmes d'exploitation de type Unix, mais il a désormais été porté sur de nombreux systèmes, dont Microsoft Windows grâce à sa conception modulaire(morceaux de code) qui correspond à différents aspects ou fonctions du serveur.

Cette conception autorise le développeur à choisir quelles fonctionnalités seront incluses dans le serveur en sélectionnant les modules à charger soit à la compilation, soit à l'exécution. Elle lui permet aussi d'écrire son propre morceau de code qui pourra ensuite être facilement intégré dans le serveur Web Apache.

I.3.2. Serveur MySQL :

MySQL est un système de gestion de bases de données relationnelles (SGBDR) libre fonctionnant sous diverses plates-formes telles que UNIX, Linux et Windows, et permettant de manipuler des instructions adressées à la base de données Sous forme de requêtes SQL.

I.4. Logiciel dreamweaver :

Logiciel éditeur de texte créé par Macromedia (et géré maintenant par Adobe) permettant la conception de sites web. Dreamweaver fonctionne en mode WYSIWYG ou en mode code et dispose d'un Client FTP permettant le transfert des pages créées sur le serveur hébergeant les sites web.

Ce logiciel est très puissant d'utilisation .La partie Editeur de code du logiciel permet la modification rapide du contenu des pages, de leur mise en forme, de l'insertion d'images, de liens ou d'autres éléments habillant la page Web.

La partie Gestion du site permet d'organiser tous les fichiers composant le site et de les publier sur le serveur distant pour qu'ils soient accessibles via Internet.

II. Les langages d'implémentation utilisés :

II.1.Le langage html :

Le langage html, décrit précédemment, est utilisé pour structurer et mettre en page, le contenu des pages, d'inclure les ressources multimédia dont les images, des formulaires de saisie.

II.2.Le langage de requête SQL :

Pour communiquer avec une base de données, on a besoin de lui envoyer des commandes ou instructions appelées requêtes. Que ce soit pour la création, la suppression d'une table, la modification, l'insertion ou la sélection de données, le langage standard de requêtes est SQL.

SQL ou (Standard Query Language) est un langage permettant d'interroger les bases de données de manière simple. Il est doté d'une syntaxe particulière que l'on doit respecter pour que la communication avec la base se passe au mieux.son succès est dû essentiellement à sa simplicité et au fait qu'il énonce des requêtes en laissant le SGBD responsable de la stratégie d'exécution.

SQL couvre les trois fonctions indispensables à la mise en oeuvre et à l'exploitation de bases de données relationnelles :

- la création des données ;

- la manipulation des données ; - le contrôle des données.

A part le fait d'envoyer directement les requêtes SQL telles quelles au SGBD, le but ultime de l'utilisation de SQL sera aussi d'inclure ces requêtes SQL dans un programme écrit dans un autre langage. Ceci permet de coupler le SGBD à un langage informatique, donc à un programme. Tel est le cas de MySQL avec PHP

II.3. Le langage de script PHP :

C'est un langage de programmation très proche syntaxiquement du langage C, destiné à être intégré dans des pages html. Contrairement à d'autres langages, PHP est principalement dédié à la production de pages HTML générées dynamiquement.

Un page PHP (extension .php ) est un document contenant du code HTML classique, au sein duquel on a introduit des commandes encadrées par les balises< ? PHP et ?>.

Un exemple de page PHP est donné à la fin de ce chapitre.

Un script PHP est exécuté par un interpréteur situé du coté serveur. Quand un fichier avec une extension .php est demandé au serveur web, ce dernier le charge en mémoire et y cherche tous les scripts PHP, qu'il transmet à l'interpréteur. L'interpréteur exécute le script, ce qui a pour de produire du code HTML qui vient remplacer le script PHP dans le document finalement fourni au navigateur. Ce dernier reçoit donc du HTML pur.

III. Le modèle physique de données :

Le modèle physique de données est la traduction du modèle logique de données dans un langage de description de données spécifique au système de gestion des bases de données utilisé. Le modèle physique des données est l'implantation des données (tables) issues du modèle logique des données en machine afin d'aboutir à la description des fichiers de base de données.

+ Table administrateur :

Nom du champ

type

Taille

Id_personne

int

11

login_administrateur

varchar

20

Mot_de_passe_aministrateur

varchar

50

+ Table annee_etude :

Nom du champ

type

taille

Id_annee_etude

int

11

Designantion_annee_etude

varchar

10

+ Table annee_univ :

Nom du champ

type

taille

Annee_universitaire

year

4

+ Table auteur_forum:

Nom du champ

Type

Taille

Pseudo

Varchar

20

Matricule_étudiant

Varchar

30

Mot_de_passe_auteur

Varchar

50

+ Table Auteur_livre :

Nom du champ

type

Taille

Id_personne

int

11

+ Table ecrire3 :

Nom du champ

type

taille

Id_personne

int

11

Cote_livre

varchar

20

+ Table encadrer :

Nom du champ

type

taille

Cote_memoire

varchar

20

Id_personne

int

11

+ Table enseignant :

Nom du champ

Type

Taille

Id_personne

int

11

Login_enseignant

varchar

20

Mot_de_passe_enseignant

varchar

50

+ Table enseigner :

Nom du champ

type

taille

Id_personne

int

11

Id_module

int

11

+ Table Etudiant :

Nom du champ

Type

Taille

Matricule_etudiant

varchar

30

Id_personne

int

11

+ Table examen :

Nom du champ

type

taille

Id_examen

int

11

Designation_examen

varchar

10

+ Table forum :

Nom du champ

type

Taille

Id_forum

int

11

Nom_forum

varchar

30

Description_forum

varchar

100

+ Table Livre :

Nom du champ

type

Taille

Cote_livre

Varchar

20

Titre_livre

Varchar

50

Langue

Varchar

20

Collection_livre

Varchar

50

Annee_livre

Year

4

Nbr_exemplaire

Int

11

+ Table mémoire :

Nom du champ

type

taille

Cote_memoire

Varchar

20

Theme_memoire

Varchar

30

Annee_memoire

year

4

+ Table message :

Nom du champ

Type

Taille

Id_message

Int

11

Titre_message

Varchar

50

Contenu_message

text

 

Pseudo

Varchar

50

Nom_forum

Varchar

50

Date_heure_message

Datetime

 

Id_forum

int

11

+ Table module :

Nom du champ

type

Taille

Id_module

int

11

Designation_module

Varchar

30

Crédit

Int

11

Coefficient

Int

11

Id_semestre

int

11

UE

int

11

+ Table Note :

Nom du champ

type

Taille

Matricule_etudiant

Varchar

30

id_module

int

11

Id_Examen

int

11

Valeur

double

 

+ Table Personne :

Nom du champ

type

Taille

Id personne

int

11

 

Nom personne

varchar

20

 

Prénom personne

varchar

20

 

Sexe peronne

enum

`féminin', `masculin'

 

Datepersonne _de_naissance

date

 
 

Lieu_de_naissance personne

varchar

20

 

Adresse personne

varchar

50

 

Email personne

varchar

40

 

Num_tel personne

int

11

 

+ Table réponse :

Nom du champ

type

Taille

Id_reponse

Int

11

Id_message

Int

11

Titre_reponse

Varchar

50

Contenu_reponse

text

 

Pseudo

Varchar

50

Date__heure_reponse

datetime

 

+ Table réaliser :

Nom du champ

type

taille

Cote_memoire

varchar

20

Matricule_etudiant

varchar

30

+ Table section :

Nom du champ

type

taille

Id_section

varchar

10

Annee_etude

varchar

10

+ Table semestre :

Nom du champ

type

taille

Id_semestre

varchar

30

Designation_semestre

varchar

10

Id_annee_etude

int

11

+ Table s'inscrire :

Nom du champ

type

taille

Matricule_etudiant

Varchar

30

Id_section

Varchar

10

Annee_universitaire

Year

4

Num_mandat

int

11

IV. Exemple de page PHP :

V. Les interfaces de l'application :

V.1. La page d'accueil :

Figure 19: la page d'accueil du site

V.2. Le formulaire d'authentification de l'administrateur :

Figure 20: Le formulaire d'authentification
de l'administrateur

Conclusion :

Dans ce chapitre nous avons, au premier lieu, présenté les différents outils et langages que nous avons utilisé pour implémenter notre application. Par la suite, nous avons présenté quelques interfaces de notre site.

Conclusion générale

Conclusion générale

L'objectif de notre projet était de créer une application web pour le département informatique, offrant un ensemble de services tels que l'accès à la bibliothèque et à la documentation, la consultation des plannings, l'accès à la scolarité. L'application offre aussi un service collaboratif, le forum, permettant une interactivité entre les différents acteurs du département.

Plusieurs technologies ont été nécessaires pour la réalisation de notre projet, on citera donc le langage HTML pour la réalisation des pages statiques, le langage PHP pour la partie dynamique, SQL pour l'élaboration des requêtes d'interrogation de la base de donnée, et enfin le logiciel Dreamweaver pour l'écriture du code.

Après le passage par les différentes étapes de développement, l'application a abouti à un logiciel fonctionnel qui répond globalement aux critères imposés dans ce domaine.

Le présent travail nous a permis d'acquérir des connaissances dans le domaine de la programmation web, et de conforter nos connaissances en conception logicielle.

Annexes :

A1. Présentation du domaine d'application :

Le département d'informatique est l'un des départements géré par la faculté de génie électrique et informatique de l'UMMTO sous la direction d'un doyen, et par un chef de département, assisté par d'autres responsables chacun d'eux avec ses propres fonctions par rapport à son service.

On trouve au sein de ce département deux services qui sont :

· Le service d'enseignement et de la scolarité sous la direction d'un chef adjoint à la pédagogie.

Ce service assure la gestion des études et toutes les tâches concernant les enseignants et les étudiants du département. Les enseignants sont classés en fonction de leur grade. On distingue :

Les professeurs, les maîtres de conférences, les maîtres assistants et les chargés de cours, le corps des assistants, le jury de délibération, le promoteur et le conseil pédagogique.

· Le service de la recherche scientifique sous la direction d'un chef de département adjoint à la recherche scientifique. Il gère les enseignants chercheurs et les étudiants en post graduation.

Les enseignants chercheurs organisent des réunions de travail pour exposer et étudier des thèmes de recherche, suivent les nouvelles technologies et animent des conférences pour l'information des étudiants.

Les étudiants chercheurs traitent les thèmes de recherches avec une approche symétrique et font évoluer les techniques.

Les activités reliées au suivi pédagogique dans le département de l'informatique sont :

1' Convoquer les enseignants.

1' Etablir l'emploi du temps.

1' Organiser le CP.

1' Organiser les examens.

1' Organiser les soutenances.

A2. Les digrammes UML :

+ Diagrammes de cas d'utilisation : les diagrammes de cas d'utilisation

représentent les fonctions du système selon les besoins de l'utilisateur.

+ Diagrammes d'objets : les diagrammes objets représentent les objets et

leurs relations

+ Diagrammes de classes : le diagramme de classe contient un ensemble de

classes ainsi que leurs relations. L'intérêt majeur de ce diagramme est de représenter les entités du système d'information.

+ Diagrammes de composants : les diagrammes de composant sont

essentiellement des diagrammes de classes centrés sur les composants d'un système. Ce sont des diagrammes qu'on trouve dans la modélisation de l'aspect physique des systèmes orientés objet

+ Diagrammes de déploiement : Utilisés dans la modélisation des aspects

physiques d'un système orienté objet, ces diagrammes montrent la disposition physique des différents matériels qui entrent dans la composition d'un système et la répartition des programmes exécutables sur ces matériels.

+ Diagrammes de collaboration : les diagrammes de collaboration mettent en

place les interactions entre les différents objets du système étudié et les messages qu'ils s'échangent.

Dans le cadre de l'analyse, ces diagrammes sont utilisés pour faire apparaître les échanges d'informations entre le système étudié et les autres systèmes.

+ Diagrammes de séquence : les diagrammes de séquence montrent des

interactions entre objet selon un point de vue temporel. Généralement ces diagrammes définissent les objets acteurs et le système.

+ Diagrammes d'états transitions : le diagramme d'état transition montre un

automate à états finis qui met en évidence l'enchaînement des différents états d'une classe. Ces diagrammes sont utilisés pour modéliser les aspects dynamiques du système.

+ Diagrammes d'activités : le diagramme d'activité est un organigramme utilisé pour modéliser l'aspect dynamique du système. Il permet de montrer le flot de control d'une application à une autre. Il permet aussi de modéliser les étapes séquentielles dans un processus de calcul.

Bibliographie :

« Pratique de MySQL et PHP », Philippe Rigaux, édition Dunod.

« UML2 en action: De l'analyse des besoins à la conception » ,L212. « Total HTML », L102.

« Les services de l'internet » D.Gonzalez édition 2002.

« Consevoir des applications web avec UML » Jim Conallen, Eyrolles, 2000. www.commentçamarche.com

www.wikipedia.org






La Quadrature du Net