WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse comparative de la situation financière des entreprises brassicoles en RDC. Cas de la Bralima et Bracongo de 2007 à  2011

( Télécharger le fichier original )
par Christophe Papy BUKASA KADIMA
Institut supérieur de stastitique de Kinshasa - Licence en comptabilité 2011
  

sommaire suivant

INTRODUCTION

1. Problématique et hypothèse de travail

Les entreprises qu'elles soient individuelles ou sociétaires, privées, publiques ou mixtes, poursuivent non seulement des objectifs généreux mais aussi financiers dans le cadre de leurs activités d'exploitation. Leurs actions convergent vers la création de la richesse capable de contribuer à l'amélioration et au développement du pays.

Les entreprises, dans une économie moderne, constituent le moteur de la croissance économique et du développement. Elles détiennent les principaux leviers et indicateurs de l'appareil de l'économie dans un pays, tels que la production, la distribution des biens et services, et de ce fait, se trouvent au centre des préoccupations des activités économiques en ce sens qu'elles procurent de l'emploi aux ménages en formant et en utilisant la main d'oeuvre, en produisant et en redistribuant le revenu, en exportant les excédents de la production locale et en important la technologie nécessaire pour leur fonctionnement. Bref, elles créent la richesse de tout un pays. Tel n'est pas le cas actuellement en RDC.

Dans notre pays, le secteur brassicole constitue l'un des secteurs importants dans l'économie nationale ; notons tout d'abord que les produits vendus par les différentes entreprises, bien que différentiés et satisfont des besoins suffisamment proches.

De ce fait, les produits vendus par les entreprises brassicoles sont fabriqués sur base de mêmes matières premières et avec des procédés de fabrications similaires. Mais auxquels chaque firme apporte une différentiation au travers d'opérations secondaires (finition), accessoires, empaquetage, emballages, etc.) ; Ces opérations sont génératrices de coûts qui s'ajoutent aux coûts de production de produits de base.

Une étude comparative approfondie permettra donc, d'étudier les caractéristiques des indicateurs relatifs à la situation financière des entreprises brassicoles, d'apprécier la gestion de leurs activités et d'en dégager les tendances futures.

Ainsi, le présent travail se propose d'une part d'expliquer en termes simples les éléments qui influencent la situation financière des entreprises brassicoles congolaises en général et de la BRALIMA et de la BRACONGO en particulier, et d'autre part d'apporter les pistes de solution pour l'amélioration de leurs situations financières.

Voila pourquoi dans cette étude notre préoccupation est centrée autour de la question fondamentale suivante :

Ø Comment se présente la situation financière de la BRALIMA face à celle de la BRACONGO ?

Eu égard à ce qui précède, nous pensons que la BRALIMA pourrait disposer d'une meilleure situation financière que son concurrent direct qui est la BRACONGO. Ainsi, une analyse comparative de certains indicateurs tirés de bilan et du tableau de formation de résultat de ces deux sociétés nous permettra de confirmer ou d'infirmer cette hypothèse à l'issue de ce travail.

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !