WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Utilisation du modèle aléatoire de stock par la méthode agrégative dans la base de données relationnelle de l'eau pure HOREB

( Télécharger le fichier original )
par kaniki MINDONGO
Ecole supérieure de formation des cadres ( E.S.FOR.CA.) à  Kinshasa en RDC - Graduat 2011
   Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

B. LE MODELE DE GESTION DE STOCK8(*)

Partant de ce point, la gestion de stock possède deux modèles qui sont :

· Les modèles déterministes

· Les modèles aléatoires

Pour y éclaircir, dans les modèles déterministes on connaît bien avant les actions et réactions de l'univers de façon certaine tandis que les modèles aléatoires, le gestionnaire ne connaît pas exactement les flux de sortie qu'il devra alimenter dans le future.

C. DEFINITIONS ET PRINCIPES DU MODELE CHOISI

Les grandeurs aléatoires qu'on rencontre dans l'étude des faits de stock sont essentiellement la demande et le délai de réapprovisionnement ; Il arrive souvent que la demande, si elle est faible, suive une loi de Poisson et si, elle est forte, une loi normale. Mais elle peut aussi être d'un autre type (eulérienne, binomiale négative, etc.). La loi du délai de livraison s'apparente quelques fois à une loi de Poisson, souvent à une loi binomiale.

La demande n'étant jamais connue avec certitude dans la réalité, il faut, dans la gestion des stocks, prendre en compte l'aléatoire. On le fait d'habitude au moyen d'un « stock de sécurité ».

Il existe de nombreux modèles de gestion de stocks en avenir aléatoire notamment,

· Selon les hypothèses de départ,

v Gestion à période fixe ou variable ;

v Demande discrète ou continue ;

v Délai de réapprovisionnement certain ou continu ;

v Coûts de stockage et de pénurie proportionnels ou non au temps.

· Selon les objectifs recherchés,

v maximisation de l'espérance du résultat (ou minimisation de l'espérance du coût) ;

v Obtention d'un certain « taux de service » défini comme le rapport entre la demande satisfaite et la demande totale. Ne pouvant pas évaluer avec certitude le coût d'une rupture de stock, un fixera pour ce taux de service une valeur minimale qui devra être atteinte au moindre coût.

* 8 NKUMBI MWAMBA, Op.cit.

précédent sommaire suivant