WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse des données issues d'un réseau expérimental de systèmes de production cidricoles agroécologiques en vue de leur évaluation et de leur compréhension aspect trophique

( Télécharger le fichier original )
par Morgane FOURNIER
AgroParisTech - Ingénieur agronome 2015
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

MORGANE FOURNIER

MEMOIRE DE FIN D'ETUDE - AGROPARISTECH

Analyse des données issues d'un réseau expérimental
de systèmes de production cidricoles agroécologiques
en vue de leur évaluation et de leur compréhension
Aspect trophique

Compte-rendu

Mars à octobre 2015

Morgane FOURNIER

Tutrices : Céline LEVY-LEDUC et Safia MEDIENE

Maitres de stage : Anne GUERIN et Pascale GUILLERMIN

1

MORGANE FOURNIER

MEMOIRE DE FIN D'ETUDE - AGROPARISTECH

2

Ver de terre dans sa logette

MORGANE FOURNIER

MEMOIRE DE FIN D'ETUDE - AGROPARISTECH

Les vergers cidricoles de l'Europe de l'Ouest représentent les lieux privilégiés d'une diversité biologique et culturelle unique au monde et paradoxalement assez méconnue.

Phillippe Marchenay Ressources des terroirs Cultures usages, sociétés (CNRS et Muséum national d'histoire naturelle) In J. Jubert, Le Cidre Bibliographie exhaustive, Editions de l'Emoi, 2010

3

Parcelle VDD - P27 Laurence Albert

MORGANE FOURNIER

MEMOIRE DE FIN D'ETUDE - AGROPARISTECH

4

Parcelle VDD - P27

5

MORGANE FOURNIER

MEMOIRE DE FIN D'ETUDE - AGROPARISTECH

Merci à Anne Guerin et Pascale Guillermin pour leur accompagnement

Merci à Céline Lévy-Leduc pour sa disponibilité téléphonique, et à Safia Médiène pour ses commentaires judicieux

Merci à Coline Kouchner, Nathalie Dupont, Jean Le Maguet, Maxime Beaujean, Laurence Albert pour leurs oreilles attentives, leurs connaissances, et les pauses cafés

Merci à Véronique pour sa patience

Merci à tous ceux contactés par mail ou téléphone qui ont mis leurs connaissances et leurs ressources bibliographiques si facilement à disposition : Chantal Loyce, Raymond Reau, Alexandra Solik, Agroressource.

Merci aux producteurs et aux conseillers techniques pour les discussions qui, si elles furent peu nombreuses, n'en apportèrent pas moins beaucoup : Alice Denis, Bruno et Nathalie Corroyer, Jean-Charles Cardon, Romuald Guerin, Nicolas Brousseau, Johann Besnard, Baptiste Leroux, Serge Bidois, Hélène Jouve.

Et tout particulièrement à Gaëtan Decarsin et Jacky Bauruelle pour les détours de broyeurs et les sauvetages de matériels

6

MORGANE FOURNIER

MEMOIRE DE FIN D'ETUDE - AGROPARISTECH

Parcelle VDD - P53

7

MORGANE FOURNIER

MEMOIRE DE FIN D'ETUDE - AGROPARISTECH

Introduction

La filière cidricole représente 350 millions d'euros de chiffres d'affaire dont 200 millions pour le cidre uniquement. A côté du marché national qui représente 90% des ventes de pommes à cidre (en volume), l'exportation avec notamment l'export de mouts concentrés représente un marché dynamique. La France est le premier fournisseur de mouts concentrés type « bitter sweet » pour le Royaume-Uni.

Le premier bassin de production cidricole français s'étale du Nord à la Bretagne, avec 50% de la production nationale concentrée en Normandie [Chambre d'Agriculture de Normandie]. Sur les 600 000T produites annuellement, 20 000 à 25 000T sont transformées à la « ferme ». Le reste est pressé et mis en fermentation par deux principaux industriels, Agrial et Cellier Associés. 80% de ce volume est vendu sous contrat [Agrimer]. La filière cidricole est très structurée avec deux interprofessions (UNICID et Interprofession des Appellations d'Origine Cidricole), deux syndicats (la Fédération Nationale des Producteurs de Fruits à Cidre et le Syndicat National des Transformateurs cidricoles) et un institut technique qui lui est dédié : l'Institut Français des Productions Cidricoles (IFPC). L'IFPC est financé par une cotisation volontaire obligatoire calculée sur les tonnes produites ; une dotation du Ministère de l'Agriculture et la Pêche ; des financements par programme d'expérimentation. L'IFPC a en charge l'expérimentation mais aussi la coordination des programmes de recherche concernant la production et la transformation des pommes à cidre. Les principaux sujets de recherches en production sont aujourd'hui : les variétés, la protection phytosanitaire et la fertilisation.

Le verger cidricole français s'est spécialisé à partir des années 1980 où le verger haute tige s'est vu peu à peu remplacé par le verger basse tige [Agrimer, IFPC]. Au contraire des « pré-verger » à vocation sylvo-pastorale, le pommier constitue l'unique revenu de la parcelle en verger basse tige. Le porte greffe est moins vigoureux, les première branches commencent plus bas afin d'optimiser la densité de plantation. Le pommier basse tige entre en production au bout de trois ans pour atteindre la pleine production (35T/ha) vers neuf ans. Les 9000ha actuel ont passé leur optimum de production pour plus de la moitié. C'est pourquoi la filière a décidé de lancer un programme de replantation avec notamment des aides à la plantation qui peuvent atteindre 2000€/ha [Agrimer].

La structuration de la filière, l'objectif commun de gagner des parts de marché ainsi qu'un marché porteur font que le cidre se vend mieux (+1.5% en volume en 2013 [l'Agriculteur normand]), et que les surfaces plantées augmentent. Certes le contexte économique pousse à l'intensification et au recours massif aux intrants, mais le contexte politique, sociétal et réglementaire oriente et contraint les producteurs à réduire leur impact environnemental. L'implantation de ces nouveaux vergers doit être aujourd'hui réfléchie selon de nouveaux objectifs. C'est dans ce contexte que le programme Verger de Demain a vu le jour en 2009, porté par l'IFPC. Ce programme a reçu deux financements CASDAR afin « d'évaluer, expérimenter puis transférer des systèmes de vergers économes en intrants », à double performance économique et environnementale [IFPC 2015]. Les intrants visés sont les produits phytosanitaires et la fertilisation.

MORGANE FOURNIER

MEMOIRE DE FIN D'ETUDE - AGROPARISTECH

SOMMAIRE

Introduction 7

SOMMAIRE 8

I. Problématique et démarche 11

A. Verger Cidricole de Demain : une expérimentation système multi-site chez les

producteurs 11

1) Neuf parcelles pour évaluer et diffuser des systèmes innovants à haute performance

économique et environnementale 11

2) Deux modalités : une modalité innovante, économe en intrants (ECO), à comparer à la

référence producteur (PROD) 11

B. Objectif: valider un ensemble de pratiques dans un contexte donné 13

1) Complexité de l'analyse d'expérimentation système 13

2) Objectif 13

C. Démarche générale et définition du système d'étude 15

II. Nutrition hydrominérale du pommier et relation à la croissance et à la production : schéma

conceptuel sol-pommier 17

A. Matériel et méthode 17

B. Schéma conceptuel 17

C. Confrontation avec les conseillers techniques de la filière 43

III. Identification des variables et des hypothèses représentatives du fonctionnement de

chaque parcelle : analyses individuelles de parcelles 45

A.

 

Matériel et méthode

45

 

1)

Méthode d'analyse

45

 

2)

Données disponibles et choix des variables

47

 

3)

Représentation du réseau

47

 

B.

 

Bilan des analyses par parcelle

49

C.

 

Hypothèses retenues

55

 

1)

Hypothèses valables à l'échelle du réseau

55

 

2)

Hypothèses valables à l'échelle d'un groupe de parcelles

57

 

3)

Hypothèses ne pouvant pas être confirmées dans le réseau

57

 

IV.

 

Tests des hypothèses de fonctionnement à l'échelle du réseau : modélisation linéaire

59

A.

 

Matériel et méthode

59

 

1)

Méthode générale

59

 

2)

Méthodes statistiques

61

 

B.

 

Etude de l'effet parcelle

63

 

1)

Caractérisation chimique du sol

63

 

2)

Caractérisation physique du sol

65

 

C.

 

Analyses des variables explicatives quantitatives

65

 

1)

Corrélations entre variables explicatives

65

 
 
 

8

9

MORGANE FOURNIER

MEMOIRE DE FIN D'ETUDE - AGROPARISTECH

2) Représentation des individus et des variables 65

D. Test d'hypothèses valables à l'échelle du réseau : modélisation linéaire 69

1) Modélisation des rendements (brut et potentiel) et de la croissance (circonférence et

accroissement) 69

2) Modélisation des variables explicatives 73

V. Test d'une hypothèse ne pouvant pas être confirmée dans le réseau : expérimentation

factorielle sur la compétition interrang/pommier et rang/pommier 79

A. Matériels et méthode 79

1) En station d'expérimentation : « S4 mélanges fleuris » 79

2) En parcelles : comparaison de fauche 79

B. Résultats 81

DISCUSSION 83

Quelles pratiques dans quels contextes sont-elles prometteuses ou à éviter ? Lesquelles sont

à approfondir ? 83

Retour sur la démarche 87

Abréviations

Lexique

sommaire suivant






La Quadrature du Net