WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Médias sociaux (Facebook et Whatsapp) et liens sociaux a Cotonou : reconfiguration ou rupture ?

( Télécharger le fichier original )
par Roméo SOSSOU
Université d'Abomey-Calavi - Maîtrise en Sociologie-Anthropologie  2016
  

précédent sommaire suivant

CONCLUSION

La Présente recherche intitulée « Médias sociaux (Facebook et Whatsapp) et liens sociaux à Cotonou : reconfiguration ou rupture ? » s'est attelée d'analyser les effets de l'usage social des médias sociaux sur les relations humaines. Ce qui a servi de fil conducteur est l'interrogation : quelle est l'influence des médias sociaux sur les relations interpersonnelles des usagers de Facebook et Whatsapp à Cotonou? En guise de réponses anticipées, il a été formulé les hypothèses selon laquelle (1) l'impact des médias sociaux sur les liens sociaux dépend de l'appropriation de l'utilisateur ; (2) les médias sociaux favorisent la fragilisation des liens sociaux physiques  et (3) des liens sociaux virtuels naissent à partir des médias sociaux pour compléter et renforcer les liens sociaux physiques existants. Grâce à des techniques de recherches qualitatives et quantitatives, ces hypothèses ont été confirmées par une analyse des informations collectées auprès de 88 utilisateurs de ces médias sociaux de statut différent dans la ville de Cotonou.

Premièrement, la prolifération de liens virtuels faibles vis-à-vis de l'érosion des liens sociaux forts, la substitution des relations physiques au profit d'engagement virtuel conduisent au délitement de liens sociaux forts, la dépendance et le narcissisme qui occasionnent un isolement géographique. Le double isolement, l'exclusion sociale, l'étiquetage social et le risque d'exposition de son intimité sont des effets néfastes enregistrés. Le revers, c'est-à-dire le résultat latent de l'utilisation de ses médias sociaux est qu'à l'heure du numérique, les liens sociaux physiques s'érodent. Les médias sociaux rapprochent donc ceux qui sont loin mais éloignent ceux qui sont géographiquement proches.

Deuxièmement ces médias sociaux influent largement sur les liens sociaux et on obtient donc une typologie nouvelle de ces liens. Après analyse, quatre types de relations sont observées, il s'agit de Relation ouverte, Relation physique distincte, Relation virtuelle institutionnelle et enfin Relation virtuelle utilitaire Par ailleurs, peu d'utilisateurs développent des relations se rapprochant des types à plus grand risque, soient les types Relation ouverte et virtuelle utilitaire . La relation virtuelle ne remplace pas la relation de face à face, au final, ces deux modes de contact se complètent plus qu'ils ne se concurrencent ; c'est une reconfiguration des liens sociaux existants.

Troisièmement, L'impact des médias sociaux sur les liens sociaux dépendent de l'appropriation de l'utilisateur. Ce qui constitue « avantage » pour un utilisateur donné, est un « risque » pour un autre.

À la lumière des possibilités offertes par les médias sociaux, il paraît important de garder en tête quelques suggestions simples pour en tirer parti :

§ Déterminer une stratégie pour sa présence sur le réseau social considéré (« Pour quoi faire ? », « Quel est le bénéfice escompté ? ») et s'assurer que l'image véhiculée est en phase avec cette stratégie.

§ Veiller aux informations communiquées, en particulier celles relatives à la vie privée ou qui véhiculent l'image de l'organisation.

§ Participer à des groupes de discussion selon ses intérêts et ses objectifs.

§ Etre vigilent dans la sélectionner des amis `'virtuels''

§ Avoir la notion du temps, de l'espace et des conditions d'utilisation

Les manifestations de l'utilisation des médias sociaux dépendent de l'usage social qu'en fait l'individu. Il s'ensuit que les ensembles spécifiques de « réalités » et de « connaissance » appartiennent à des contextes sociaux spécifiques. Renouer ou renforcer le lien social revient alors à renforcer chaque type de liens sociaux de façon à ce que chacun d'entre eux se complète et s'entrecroise réellement avec les autres et permette ainsi l'intégration solidaire de tous les membres de la société.

Facebook et WhatsApp ne sont rien d'autre que des places puliques virtuelles, des espaces de socialisation (c'est-à-dire où les utilisateurs créent des communautés en ligne, font société dans un espace déterminé, fonctionnant sur le modèle du réseau), comme l'ont été d'autres institutions à d'autres époques. Mais quelle forme de socialisation ?

précédent sommaire suivant