WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Influence des applications whatsapp et imo sur l'achat des unités téléphoniques en ville de Butembo

( Télécharger le fichier original )
par Bénédict Tsongo Muhambya
Institut Supérieur Pégagoque de Muhangi à Butembo - A1 2015
  

sommaire suivant

DEDICACE

A mes parents

A mes chers frères A mes chères soeurs

II

REMERCIEMENTS

Nous rendons également grâce au Seigneur pour la protection qu'il nous a accordée pendant la période des nos études dès le début du cycle jusqu'à sa fin.

A nos chers parents KAMBALE NGOLOGHO et MASIKA KAPUTU. Ce Travail de Fin d'Etude est aussi le votre. Nous n'aurons pas assez de notre vie pour vous remercier de ce que vous avez fait pour nous. Nous vous aimons profondément.

Au corps académique et scientifique de l'institut supérieur

Pédagogique de Muhangi à Butembo pour la formation qu'il nous a accordée tout au long de notre cycle.

A Monsieur le Chef de Travaux MUMBERE NGURAMO. Vous m'avez fait l'honneur d'assumer la direction de ce travail. Votre esprit ouvert, intégrant à la fois des domaines les plus divers, m'a permis d'affiner ma compréhension de ma thématique. Vous y avez investi une attention soutenue. Votre rigueur intellectuelle et scientifique, toujours exigeante à mon égard à eu raison de mes nombreux déficits. Merci pour votre confiance et amitié que vous m'avez témoignées.

A l'oncle paternel KAKULE SONDIRYA pour tout ce que vous avez fait. En cas de désespoir, vous nous avez relevés, nous vous disons vraiment merci.

Pendant le moment de doute, d'hésitation, d'impatience et de désespoir, nous avons pu compter sur l'encouragement et la présence de nombreux amis. Qu'ils soient tous ici remerciés.

TSONGO MUHAMBYA Bénédict

III

SIGLES ET ABREVIATIONS

1. Ddl : Degré de Liberté

2. HDD : Hard Disc Driver

3. http : Hyper Text Transfert Protocol

4. IP : Internet Protocol

5. ISP : Institut Supérieur Pédagogique

6. NTIC : Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication

7. OSI : Open Standard Interconnexion

8. RCD/KML : Rassemblement Congolais Démocratie/ Kisangani Mouvement de

Libération

9. SMS : Short Message Service

10. TCP/IP : Transmission Control Protocol/ Internet Protocol

11. TIC : Technologies de l'Information et de la Communication

12. URL : Uniform Ressource Locator

13. WAN : Wide Area Network

14. WWW : World Wide Web

iv

RESUME

Les réseaux sociaux sont devenus ce dernier temps un moyen incontournable de communication sur le net. Parmi lesquels Whatsapp et Imo couramment utilisés partout au monde, la ville de Butembo.

Dans notre thème de recherche inutile « influence des applications Whatsapp et Imo sur l'achat des unités téléphoniques en ville de Butembo ». Nous avons analysé dans ce travail l'influence de Whatsapp et Imo sur l'achat des unités en ville de Butembo.

En effet, pour atteindre nos objectifs, nous avons mené une enquête sur terrain auprès des utilisateurs Whatsapp et Imo. Quant à ce nous avons arrêté un échantillon de 250 personnes pris d'une manière aléatoire sans tenir compte de l'âge, sexe, état matrimonial

Eu égard de ce qui précède, en analysant et traitant les données nous sommes arrivés aux conclusions qui rejeté toutes les hypothèses que nous avions tout au départ.

SUMMARY

The social networks have now days become one main means of communication at the internet. Among them, Whatsapp and Imo Frequently used every where in the world and in Butembo town.

In our theme of research entitled « the influence of Whatsapp and Imo on the trading of airtime/credit in Butembo town»

We have analyzed in this in this work the influence of Whatsapp and Imo on the trading of airtime in Butembo town.

In fact, to achieve the objective, we have made a survey at the area of study with persons who use Whatsapp and Imo. At this level, we have concentrated on a sample of 250 persons selected at random regardless of their age, sex...

At last, after analyzing and treating data, we have come to conclusion that has rejected our hypotheses.

1Thomas COEFFE, évolution des réseaux sociaux entre 2010 et 2015, [en ligne], disponible sur http://www.statista.com, consulté le 28/05/2016.

1

I. INTRODUCTION

I.1. PROBLEMATIQUE

Pour échanger et partager les informations entre plusieurs personnes, les individus utilisent plusieurs moyens (médias) de communication. C'est pour cela que les recherches ont été menées afin de montrer clairement qu'à partir d'Avril 2015 WhatsApp venait de d'atteindre 800 millions d'utilisateurs mensuels, le milliard serait atteint à la fin de l'année 2015, et cela grâce à ses applications qui proposent des communications gratuites sous réserve d'avoir un accès à l'internet. En voulant remplacer les SMS dans plusieurs pays où les forfaits illimités sont rares et chers, Imo quant lui petit à petit est en train de s'épanouir jour après jours grâce à la caractéristique majeure celle de passer un appel vidéo avec les personnes avec les quels on est en contact.

Certes, les statistiques démontrent bien que le nombre d'utilisateurs des réseaux sociaux soit désormais élevé (plus de la moitié des utilisateurs d'internet est active sur les Réseaux sociaux), chez les adultes, même dans la tranche d'âge la plus élevée (plus de 65ans), le taux d'utilisation des réseaux sociaux atteint quasiment 50% et près de 90% chez les plus jeunes (18-29ans)1.

Depuis longtemps et même à nos jours, nous assistons partout au monde où le réseau est rendu par le développement des Technologies de l'Information et de la Communication(TIC), un moyen de communication sûr et fiable, un service des coûts réduits par ses payements mensuels aux tarifs passables. Ainsi, les réseaux sociaux sont devenus depuis quelques années des outils incontournables sur l'Internet, mais ils arrivent à s'adapter à toutes les perspectives possibles comme : recherche d'emploi, rencontre entre personnes, échanges d'Informations, et tant d'autres perspectives de la vie au quotidien. Les réseaux sociaux ont effectivement une influence sur l'achat des unités, c'est pourquoi il est possible d'avoir plusieurs idées par rapport aux objectifs assignés par les utilisateurs quant à ce qui concerne cette pratique.

2

Ainsi, WhatsApp et Imo, deux réseaux sociaux (applications) sont devenus plus fréquentés et plus utilisés par les hommes de la dernière aire, mais cette dernière année bon Nombre d'hommes d'affaires se sont mis à utiliser les réseaux sociaux comme WhatsApp, Imo. Selon les statistiques nous constatons que le taux de souscription accroit chaque jour comme nous l'avons souligné ci-haut concernant les réseaux sociaux et même la tendance croissante de la demande des téléphones androïdes : facteurs incontournables de bon fonctionnement de réseaux sociaux WhatsApp, Facebook, LinkedIn, Imo...

Il est cependant important que les utilisateurs de Butembo et ses environs sachent en faire une utilisation adéquate et impeccable en connaissant son influence sur l'achat des unités au quotidien et certains autres problèmes qui peuvent en découler tels que : Insomnie, les fausses publications, la pornographie, immoralité, tricherie et tant d'autres problèmes qui pourraient survenir.

Cet état de chose nous pousse à poser les questions suivantes :

? Comment les habitants de Butembo utilisent-t-ils les réseaux sociaux «WhatsApp et Imo » ?

? Quels sont les avantages et désavantages de WhatsApp et Imo sur le plan social et économique ?

? Quels sont les facteurs qui conditionnent et motivent la souscription sur WhatsApp et Imo?

? Whatsapp et Imo ont-ils une influence sur l'achat des unités ?

3

I.2. HYPOTHESES

L'hypothèse est une supposition que l'on fait de certaines choses pour tirer des conséquences à vérifier.2Aux différentes questions que nous nous sommes posées préalablement dans la problématique nous formulons les hypothèses selon lesquelles :

Il semblerait que les habitants de Butembo utilisent ces réseaux sociaux WhatsApp et Imo pour se divertir, publier des images, films, musiques...

Il serait probable que l'utilisation des réseaux sociaux aurait un impact positif en améliorant les relations intimes et sociales, soit négatif en donnant une autre manière de vivre qui ne répond pas aux moeurs sociales.

Il serait probable que WhatsApp et Imo formeraient des communautés réelles dans la communion et relation malgré la distance qui les sépare en moindre coût.

Il semblerait que WhatsApp et Imo auraient une influence sur l'achat des unités pour ces utilisateurs en ville de Butembo.

I.3. METHODES ET TECHNIQUES

A. Méthode utilisée

Pour atteindre les objectifs assignés à notre recherche (étude) la méthode inductive nous sera utile et nécessaire parce qu'elle nous permettra de faire une analyse de l'influence des réseaux sociaux WhatsApp et Imo et leurs intégrations dans la vie sociale au quotidien des habitants de la ville de Butembo à particulier.

Selon Madeleine GRAWITZ la méthode inductive, est celle qui consiste à prendre une décision à partir d'un cas particulier (échantillon) pour le généraliser sur toute la population.3

Selon André Malraux cité par Albert Brumo a écrit : « le passé ne nous fascine que dans la mesure où il ressemble à notre temps, ce qui nous fascine ce sont les formes que l'homme a prises sur la terre et à travers lesquelles nous tentons de le reconnaitre ».

2 Gion PIERRE et al, Dictionnaire usuel, éd. Quillet Flammarion, Paris,1963, p.805.

3 GRAWITZ M, Méthodes des sciences sociales, 11ème édition, éd. Dalloz, Paris, 2001, p351.

4

La méthode, dans les conceptions factualistes américains a pour but de réaliser l'idéal des hommes de sciences du XIXème et au début du XXème siècle, à savoir, dans une perspective de neutralisme axiologique d'examiner les phénomènes sociaux de l'extérieur comme des choses comparables aux choses étudiées dans les sciences physiques.

Selon Albert Brumo, l'étude de l'histoire des méthodes montre que la méthode est la mise au point progressive d'un modèle lié à son idéologie, à ses croyances, à son époque, à ses représentations et à ses instruments, techniques ou intellectuels (procédés d'approche: Mathématique, Statistiques, Enquêtes, Monographie...)4

Dans l'angle de notre étude nous prenons la méthode comme un ensemble ordonné de manière logique des principes, règles, d'étapes permettant de parvenir à un résultat5.

B. Technique utilisée

Selon le dictionnaire usuel, une technique est un ensemble de procédés d'un art ou d'une science6.

Dans le cadre de notre recherche, une technique est un ensemble de procédés mis en oeuvre par un chercheur dans l'étape de collecte des données concernant son étude.

C'est ainsi que nous ferons appelle aux techniques d'enquêtes par questionnaire écrit dans l'optique de notre recherche.

I.4. CHOIX ET INTERET DU SUJET

Opérer un choix sur un sujet de recherche quelque soit le domaine dans lequel on se situe n'est pas du tout facile et surtout dans le domaine Informatique considéré comme un grand océan plus profond, c'est la raison pour laquelle nous avons jugé mieux de tirer notre thème de recherche dans son sous domaine réseau informatique. C'est ainsi que notre intérêt pour cette étude est quadruple : sur le plan social, scientifique, économique et personnel.

Sur le plan social : cette étude permet de faire une analyse d'interactivité communicationnelle à travers les réseaux sociaux dont WhatsApp et Imo. C'est-à-dire

4 Albert Brumo, les méthodes des sciences sociales, éd. Montchrestien, Paris, 1972, p25.

5 Michel SEREX, Le petit Larousse Compact, p612, 1993.

6 Gion PIERRE et al, op.cit., p1512.

- connaitre si Whatsapp et Imo ont-ils une influence sur l'achat des unités en ville de Butembo.

5

comment ils sont venus s'imposer et changer le moyen traditionnel de communication ou façon de communiquer qui existait déjà.

Sur le plan scientifique : notre recherche ouvre une réflexion ou une étude sur l'utilisation de WhatsApp et Imo comme réseaux sociaux voire applications d'appels et de messagerie en ligne sur internet.

Sur le plan économique : notre étude vise à faire une analyse judicieuse quant à ce qui concerne leurs influences sur l'achat des unités en ville de Butembo.

Sur le plan personnel : l'intérêt que nous avons donné à ce sujet est que nous avons commencé tout d'abord à faire une curiosité personnelle dans le domaine de réseaux informatiques et tout cela pour nous rassurer sur l'influence (impact) qu'ont ces deux réseaux sociaux sur l'achat des unités en ville de Butembo.

I.5. OBJECTIF DE L'ETUDE

Jour après jour il y a évolution des technologies de l'information et de la communication qui conduit à une révolution de manière à songer comment échanger les informations, les applications... dans une même société et dans des sociétés différentes.

C'est ainsi que l'objectif général assigné à notre recherche vise particulièrement l'influence de WhatsApp et Imo : deux réseaux sociaux actuellement rependus et très utilisés pouvant influencer l'achat des unités pour ses utilisateurs dans le domaine des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication(NTIC).

Cette étude se propose cependant d'atteindre les objectifs spécifiques suivants :

- Etudier comment les habitants de Butembo utilisent les réseaux sociaux

Whatsapp et Imo ;

- Apprécier les avantages et désavantages de Whatsapp et Imo sur le plan social et économique ;

- Connaitre les facteurs qui conditionnent et motivent la souscription sur WhatsApp et Imo ;

6

I.6. DELIMITATION DU SUJET

En termes de délimitation du travail la recherche scientifique en République Démocratique du Congo stipule qu'un travail scientifique doit se limiter dans le temps et dans l'espace.

Sur le plan temporel, notre travail prend l'année 2015 au premier semestre de l'an 2016 ; néanmoins sur le plan spatial notre recherche sera menée sur l'étendue de la ville de Butembo.

I.7. DIFFICULTES RENCONTREES

Pendant la rédaction de ce travail nous nous sommes heurtés sur plusieurs difficultés parmi lesquelles nous citons :

? Refus de certains enquêtés de fournir des réponses au questionnaire d'enquête ;

? Vol de notre ordinateur et du téléphone pendant la rédaction de ce travail.

I.8. ETUDES ANTERIEURES

Sur le plan scientifique, personne ne peut se taper le luxe d'avoir mené en premier les recherches dans tel ou tel autre domaine. C'est pour cela que nous nous sommes référés aux différentes études qu'ont menées nos prédécesseurs: BUTA LONDANGI Antoine et PHILIPPE Torloting.

- BUTA LONDANGI Antoine, dans le cadre de son travail de fin

d'étude. Qui portait sur : « Usage et enjeux du réseau social Facebook sur l'éducation des jeunes. Cas des jeunes étudiants de l'I.S. P Muhangi à Butembo ».

Dans sa problématique le prédécesseur s'est posé différentes questions tels que :

- Comment les jeunes étudiants de l'ISP Muhangi utilisent-ils le réseau social Facebook ?

- Comment Facebook modifie-t-il les relations interpersonnelles entre étudiants ?

- Quels sont les effets positifs et négatifs du réseau social Facebook sur le niveau des étudiants de l'ISP/ Muhangi par rapport à leur formation ?

- En fin, quels sont les facteurs qui motivent leurs inscriptions sur Facebook ?

7

Notre ainé (prédécesseur), à la personne de Buta s'est fixé les hypothèses selon

lesquelles :

- Il semblerait que les jeunes étudiants de l'ISP Muhangi useraient le réseau social

Facebook pour se divertir, publier des photos et communiquer avec leurs amis.

- Il est vraisemblable que l'utilisation des medias sociaux aurait un effet bénéfique sur les étudiants de l'ISP Muhangi en améliorant la communication, les liens sociaux, de même que les compétences techniques.

- Il semblerait que Facebook soit devenu un outil de socialisation qui forgerait une communauté virtuelle par transposition des relations entretenues dans des communautés réelles, soit d'une découverte des autres, susceptibles de déstructurer et restructurer des alliances.

- Il est vraisemblable que les facteurs comme le profil photo, l'appropriation de sa propre page, la recherche des amis perdus pour ne citer que ceux là, motivent les inscriptions des étudiants sur ce réseau répandu meilleur.

Dans son travail, le chercheur s'est assigné l'objectif selon lequel ou qui porte sur l'usage et enjeux de Facebook comme réseau social sur l'éducation des jeunes dans les arènes des Technologie de l'Information et de la Communication.

Pour aboutir aux résultats, il a utilisé la Méthode Inductive et descriptive qui lui a permis de trouver le résultat en se servant de la technique d'enquête par échantillonnage.

Après avoir fini la phase de collecte des données, le chercheur a abouti aux résultats suivant à la question sur la connaissance d'enjeux qu'apporte Facebook.

X2cal= 1, 67

Ddl= (K-1) (L-1) a= 0.05 Ddl= 1

X2cal= 1, 67< X2 thO.O5= 3, 84

Au terme des ses recherches, il s'est rendu compte que l'hypothèse est acceptée selon laquelle les étudiants de l'ISP Muhangi ne connaissent pas vraiment les enjeux Qu'apporte Facebook comme réseau social. D'où il a trouvé une indépendance entre les deux caractères.

8

Ressemblances et Dissemblances

- Ressemblances

Dans le cadre de notre recherche, nous avons trouvé certaines ressemblances (Analogies) entre notre travail et celui de notre prédécesseur. Parmi lesquelles nous soulignons d'abord que tous avons travaillé dans le domaine de réseau informatique et plus particulièrement les réseaux sociaux, ensuite concernant la méthode et technique utilisées dans les deux travaux sont similaires s'agissant de la méthode inductive et technique d'enquête par questionnaire.

- Dissemblances

Certaines dissemblances que nous avons trouvées dans le cadre de notre recherche, est que tout d'abord notre ainé a voulu savoir l'usage du réseau social Facebook, ses enjeux sur l'éducation des jeunes sur l'éducation des jeunes étudiants de l'ISP Muhangi à Butembo.

Ensuite, notre recherche sera menée sur toute l'étendue de la ville Butembo, alors que pour notre prédécesseur était seulement une population au niveau de l'ISP/ Muhangi, enfin l'objectif assigné à notre recherche est de savoir si les réseaux sociaux WhatsApp et Imo ont-ils une influence sur l'achat des unités contrairement à celui du prédécesseur selon lequel l'usage et enjeux de Facebook comme réseau social sur l'éducation des jeunes.

- PHILIPPE Torloting dans son travail qui traite sur « Enjeux et

perspectives des réseaux sociaux ».

Selon PHILIPPE Torloting, les enjeux dans le domaine des réseaux sociaux sont multiples tant pour les utilisateurs que pour les acteurs.

Du côté des utilisateurs, les réseaux sociaux regroupent toutes sortes d'individus provenant de tous secteurs. Ainsi, sur le réseau LinkedIn, les utilisateurs du service viennent de tous les horizons : plus de 120 secteurs d'activités sont représentés et aucun secteur ne représente plus de 11% de la base des inscrits. Nous savons également, grâce à Scott Allen que 11,8% des utilisateurs de LinkedIn sont PDG, 10,2% sont vice-présidents ou directeurs généraux et 1,3% sont membres d'un conseil d'administration. Cela ne vaut pas que pour les réseaux sociaux professionnels. Sur MySpace, par exemple, il est possible de trouver la plupart des grands groupes de musique qui ont crée leur page MySpace officielle (U2,

L'auteur, Torloting a traité d'un cas particulier de MySpace, à la question de « Qu'est-ce que MySpace ? » il a trouvé que MySpace est bien évidemment un réseau social

9

Metallica, Prodigy, Black Eyed Peas...). De ce fait, il est possible de retrouver quasiment n'importe quelle personne quelque soit sa situation géographique ou son poste au sein de la société. En plus de pouvoir visualiser des informations sur les personnes, les réseaux sociaux offrent l'opportunité d'entrer en contact avec toutes ces personnes. Les liens entre tous les membres d'un réseau sont les profils personnalisés, ce que l'on peut appeler la carte d'identité numérique. Ainsi, les réseaux sociaux permettent de gérer son identité numérique ainsi que sa réputation en ligne. Lorsque l'utilisateur remplit sa fiche, il a le choix d'y intégrer les informations qu'il souhaite et de cacher celles qu'il estime privées. Les réseaux sociaux lui offrent donc de la visibilité et lui permettent de contrôler son « extimité ». Plus l'internaute arrive à se mettre en avant et se rendre visible sur la toile moins les problèmes de vie privée apparaissent car les informations visibles seront les informations choisies. De même selon les informations entrées sur la fiche d'identité, l'utilisateur va pouvoir se mettre en avant devant telles ou telles personne et dans un cadre bien précis (recherche d'emploi, contact pour développer une entreprise...).

Du côté des grands acteurs, il existe également de nombreux enjeux. Il s'agit essentiellement là d'enjeux économiques mais aussi de visibilité. Ainsi les milliers d'utilisateurs inscrits offrent, indirectement, une source de revenu importante. MySpace compte entre 80 et 100 millions de profils créés dont un million rempli en détail. Il est ainsi possible de les cibler très précisément pour leur proposer du contenu publicitaire en adéquation avec leurs passions et leurs centres d'intérêts.

Outre la publicité directe, les réseaux sociaux, grâce à leurs nombres importants d'utilisateurs, offrent aux grands groupes (audiovisuels, musicaux, informationnels...) un beau support de diffusion avec un large public qu'ils peuvent toucher de manières très pertinentes. Ainsi, des chaînes comme celles du groupe Fox ou encore des maisons de disques profitent des réseaux sociaux pour diffuser des contenus adaptés au profil des membres de communautés. De plus, il est très facile d'infiltrer la communauté (création de page personnelle pour un utilisateur fictif, mise en ligne de vidéo marketing...) afin de mettre en place une opération de marketing viral.

Ainsi, il est essentiel pour les acteurs du monde des réseaux sociaux d'accroître le nombre d'utilisateurs qui est au final leur vrai fond de commerce.

10

qui dans la catégorie des réseaux implicites ceux qui n'ont pas été créés pour être des réseaux sociaux mais qui, de par leur évolution en sont devenus.

Selon Wikipédia, « MySpace est une plate forme qui met gratuitement à disposition de ses membres enregistrés un espace web personnalisé, permettant d'y faire un blog, d'y envoyer ses photos/vidéos/sons et d'y remplir diverses informations personnelles. Le site possède aussi un système de messagerie qui permet de communiquer entre membres et de se construire son « réseau d'amis ». Il s'agit d'une définition très courte mais qui couvre bien le domaine d'activité de MySpace.

En menant ses recherches, PHILIPPE Torloting, a abouti aux résultats selon

lesquels :

1. MySpace le phénomène

Il s'agit là d'un réel phénomène tant par sa rapidité pour monter au sommet que par son ampleur. En 2 ans seulement, MySpace a convaincu près de 100 millions « d'utilisateurs » (nombre de profils inscrits), des adolescents pour la plupart et ils sont 280.000 nouveaux chaque jour. Le site sert un milliard de pages chaque jour, juste derrière Yahoo! MySpace représente 4.46% des visites de l'Internet mondial loin devant Google.

Selon une étude de ComScore Media Metrix, MySpace générerait 51,4 millions de visiteurs uniques sur le mois de mai 2006, soit 30 % de la population des Etats-Unis ce qui représente un nombre hallucinant de pages vues par visiteurs. Le taux de fidélisation est supérieur à 67% ! C'est notamment une des raisons de son succès.

Tous ces chiffres donnent le vertige, ils démontrent clairement que MySpace est un réseau social hors norme.

2. MySpace les caractéristiques d'un succès

Les recherches telles que menées par PHILIPPE Torloting, il est difficile de définir pourquoi MySpace est devenu incontournable et comment il a réussi à écraser ses concurrents, il est possible de mettre avant quelques unes des caractéristiques de son succès.

Tout d'abord, l'image que donne MySpace, via son identité visuelle et textuelle, est très simple et directe : un nom court et significatif qu'il est facile de s'approprier : mon espace personnel sur le web. Ensuite, la base line (slogan) « A place for friends » traduit en

11

France par « Un site pour les amis » est tout aussi simple et efficace. Enfin, le logo, en deux couleurs montre toute la simplicité de l'environnement.

Un autre atout pour MySpace est la fidélisation de ses visiteurs. D'après Nielsen/NetRatings, les utilisateurs de MySpace passent au moins 1 heure et 43 minutes sur le site chaque mois. En effet, tout est fait pour que l'utilisateur se sente chez lui et qu'il y reste le plus longtemps possible. De plus, le sentiment d'appartenance à un groupe est très fort sur MySpace.

Ressemblances et Dissemblances

La seule ressemblance qui soit entre le travail de Torloting et le notre est que tous avons traité des réseaux sociaux comme site devenus plus populaire ce dernier temps sur le Net. Cependant les dissimilitudes sont telles que : tout d'abord PHILIPPE Torloting a traité d' enjeux et perspectives des réseaux sociaux, pendant que nous nous traitons de l'influence des réseaux sociaux sur l'achat des unités, ensuite l'exemple type (cas étudié) de PHILIPPE s'agissait de MySpace, alors que pour nous il s'agit de WhatsApp et Imo, enfin notre recherche se focalise au niveau de la ville de Butembo, pendant que le tien n'était pas définit dans la reformulation de son thème de recherche.

12

I.9. SUBDIVISION DU TRAVAIL

A part l'introduction et la conclusion notre travail comportera les chapitres repartis de la manière suivante :

-CHAPITRE I : Définition des concepts et Présentation du milieu d'étude.

-CHAPITRE II : Présentation de la méthodologie, de la population d'étude et Analyse et interprétation des résultats.

13

CHAPITRE PREMIER: DEFINITION DES CONCEPTS ET PRESENTATION DU
MILIEU D'ETUDE

I. DEFINITION DES CONCEPTS

Le présent chapitre définira le cadre théorique, tentera de circonscrire les concepts d'étude et présenter le milieu où s'est réalisé le travail. Nous considérons en fait que la prise de ces concepts permettra aux lecteurs de bien tenir les grandes questions dans le cadre de notre travail.

I.1. Web

Web 1.0

En 1995, TIM Berners Lee avait pour objectif de trouver un moyen simple et efficace de communiquer par ordinateur à l'échelle mondiale. Il a réalisé son rêve en créant le World Wide Web.

Dans sa conception originale, le web (nommé dans ce contexte le Web 1.0), comprenait des pages statistiques qui étaient rarement mis à jour. Le contenu et l'hébergement était assuré par les entreprises.

Web 2.0

Par définition, l'expression fondamentale du Web 2.0 désigne l'ensemble de techniques, des fonctionnalités et des usages qui ont suivi la forme originelle du Web, World Wide Web caractérisée par plus de simplicité et d'interactivité.

La notion du Web 2.0, crée par Tim O'Reilly est très controversée si certains le Web 2.0 correspond à une seconde génération du Web, d'autres estiment au contraire qu'il ne s'agit d'une simple évolution permis d'autres d'internet. D'autant plus que la dimension collaborative du Web n'est pas nouvelle.

Dans un article Fred CAVAZZA, explique le Web 2.0 correspond à l'internet que nous connaissons tous, mais auquel on aurait rajouté une dimension collaborative.

Un certain nombre de concepts novateurs (blogs, wiki, tags, réseaux sociaux...) viennent progressivement enrichir des services existant pour former un tout révolutionnaire dans la logique d'évolution permanente. Elle se caractérise par une participation et un partage plus fort des internautes via notamment le phénomène des blogs, les folks sonneries, les

14

encyclopédies collaboratives comme wikipedia. Mais aussi une circulation de l'information beaucoup plus fluide à l'aide de mécanisme.

En route vers le Web 3.0

Certains informaticiens envisagent déjà l'avenir et découvrent les avancés possibles du Web 3.0.

Richard MACMANUS, liste les dix tendances qui devraient jalonner notre activité et interactivité avec les technologies à venir comme le web sémantique envisagé par Tim BERNERS LEE).

Selon ANH Tuan informaticien, les améliorations techniques que pourraient représenter le web sémantique ou d'autres outils ne changeront pas fondamentalement la nature du web. Il envisage le web comme garantie de la liberté avec la possibilité pour les internautes de prendre le contrôle de l'hébergement de leurs productions7.

I.2. Réseau Informatique

Définition

Le réseau tel que défini par Philippe ATELIN, est un moyen de communication qui permet à des individus ou à des groupes de partager des informations et des services8.

Un réseau est un système complexe d'objets ou de personnes interconnectés. Les réseaux sont partout autour de nous et même à l'intérieur de nous (notre système nerveux et notre système cardio-vasculaire sont des réseaux). Cette interconnexion a pour objectif l'échange des ressources qu'une seule unité du réseau ne peut pas posséder à elle seule.

Pour le cas précis, on se réfère généralement au terme de réseaux informatiques lorsque les communications entre les ordinateurs sont explicites, par exemple par une commande de transfert d'un fichier, d'une machine vers une autre ou bien par un courrier envoyé à un autre utilisateur. Ce niveau est le plus simple et le plus ancien. Dans le cas où la connexion se réduit à un simple câble reliant des ordinateurs sur un même site, on parle de réseau local. Un réseau longue distance englobe plusieurs sites interconnectés par des liaisons plus élaborées telles que les lignes téléphoniques spécialisées ou les satellites. C'est la

7 TIM Berners Lee, définition, Historique du Web, [en ligne], disponible sur http://www.google.com, consulté le 30/07/2016.

8 Philippe ATELIN, réseaux Informatiques Notions Fondamentales, 3ème édition, éd. eni, p10.

9 Osée MUHINDO MASIVI, notes de Cours de réseau Informatique, (cours inédit), ISP MUHANGI, G3 IG 2015-2016, p9.

15

problématique d'interconnexion des ordinateurs dans un réseau local. Les réseaux informatiques ont eu comme première fonction de permettre l'accès à des ordinateurs distants par l'intermédiaire des modems. Le programme mis en oeuvre consiste alors, pour l'utilisateur à distance, à simuler la connexion d'un terminal local, tout en transmettant les données à travers le réseau. Par les mêmes techniques, on peut accéder à des informations distantes, telles que des bases de données par exemple. La transmission des fichiers ou l'envoi des messages se font par des techniques voisines. Elles évitent les disquettes, les bandes magnétiques ou les lettres par la poste.

Dans leurs versions plus élaborées, les réseaux permettent de partager des ressources telles que des imprimantes ou des disques. Ce partage suit le modèle du client et du serveur. Le serveur étant le logiciel ou le matériel qui fournit le service. On construit ainsi des serveurs d'impression, des disques, des fichiers... Celui qui utilise le service est appelé le client. Dans le cadre d'une informatique répartie, il y a une ubiquité de ces serveurs et de ces clients, qui représentent virtuellement tous les processus et tous les matériels.9

Perspective historique

L'extension des réseaux informatiques se place dans la perspective de la réduction des tailles et des coûts des matériels informatiques. À ses débuts, elle n'était pas partagée. Un ordinateur central, disposait des données et des programmes. Ces programmes étaient bien souvent présents en quelques exemplaires seulement à la surface du globe. Les seules opérations de réseau résidaient dans des connexions des terminaux à distance.

Avec les mini-ordinateurs, les réseaux se sont développés, surtout pour diffuser les logiciels et les données lorsqu'ils n'étaient pas envoyés par la poste. Il s'agissait alors de transfert de fichiers, de messagerie... Ce modèle est très répandu dans le monde scientifique et celui des grandes entreprises. Il commence à se diffuser largement dans les petites entreprises et dans le public.

Avec la micro-informatique, il est devenu impossible de maintenir la cohérence de toutes les données et de toutes les versions des logiciels. Chaque utilisateur devant en avoir un exemplaire local (sur son propre disque) à jour. Les données et les programmes communs sont donc implantés, souvent de manière unique, sur un des disques du réseau : le serveur. Par

16

l'intermédiaire d'un « montage » à distance de ce disque serveur, l'utilisateur accède à ces données communes de la même manière que pour un disque local. Le partage est souvent invisible. La plupart des micro-ordinateurs des entreprises, petite ou grande, sont connectés de la sorte.10

Eléments constitutifs d'un réseau Informatique Un réseau Informatique est constitué de :

1. Les matériels appelés noeud ou poste qui peuvent être :

- Ordinateurs

- Imprimante

- Des téléphones fixes ou portables

- Fax

- Etc.

Bref : tout matériel capable de recevoir et émettre des informations peut constituer un noeud dans un réseau informatique.

2. Les logiciels permettant la communication, ils peuvent s'agir de :

- Navigateurs (Internet Explorer, Mozila FireFox, Aurora...)

- Moteur de recherche (Google, Yahoo, voilà...)

- Des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Youtube, Imo, WhatsApp...)

- Chat (Windows live Messenger, Skype...)

- Etc 11

I.3. Internet

Le concept Internet est un terme composé de « Inter » et « Net » qui signifie lieu entre deux éléments ou plusieurs réseaux Informatiques un réseau des réseaux. L'internet Interconnexion of Networks se définit comme le réseau public mondial utilisant le protocole

10 Idem

11 Osée MUHINDO MASIVI, cité par Buta Londangi Antoine dans son TFC, notes de Cours de réseau Informatique, (cours inédit), ISP MUHANGI, JUIN 2014, p3.

17

de communication IP (Internet Protocol). Internet est un réseau Informatique qui relie des ordinateurs du monde entier entre eux et qui leur permet d'échanger des informations. Les informations sont transmises par voie des lignes téléphoniques, des câbles, ou satellites.

L'internet ne possède ni noyau, ni centre de contrôle. C'est un réseau (une toile) dont représente plus que les parties réunies. Il est le réseau des réseaux global qui interconnecte des réseaux d'entreprises et organismes entre eux et permet aux utilisateurs appelés internautes de s'échanger des informations.12

I.4. Le World Wide Web: www

Le World Wide Web, toile d'araignée mondiale appelé www ou encore le Web, est un système hypertexte public fonctionnant sur Internet et qui permet de consulter avec un navigateur des pages mises en lignes dans des sites, l'image de la toile vient des hyperliens qui lient les pages web entre elles. Le Web est donc à l'instar du courrier électronique et des news group, un des services fourni par Internet. Un site Web contient des pages Web hébergées par un serveur dialoguant avec les internautes à l'aide du protocole http (HyperText Transfert Protocol). Appelé communément serveur Web.

Il est donc un ensemble de fichiers stockés sur le HDD d'un serveur permettant des accès multiples et simultanés. Les pages d'un site peuvent être récupérées et affichées à l'aide d'un logiciel appelé Navigateur. Chaque site est identifié par l'adresse d'Accueil (appelée URL). Une URL identifie l'ordinateur sur lequel se trouve le site de recherche.

L'adresse d'un site se compose d'un préfixe qui identifie le service Internet au quel appartient le document (ex : http ://) suivi du nom de la machine ou hôte (qui héberge le site) ou du domaine qui permet d'identifier le type d'information aux quels on a à faire et souvent du dossier dans lequel sont stockés les fichiers. Il existe différents domaines (ex : fr pour la France, Uk pour la Grande Bretagne) et différents domaines génériques (ex : Com : pour Commercial, éduc : pour Education). 13

Une page Web peut contenir du Texte, des images fixes ou animées, du son. Elle peut représenter un formulaire pour que l'utilisateur saisisse des informations. La plupart des

12 Jean Paul MARGERIN, Informatique de Gestion et Communication Enseignement de Détermination, éd. Fontaine Picard, 2009/2010, p237.

13 Jean Paul MARGERIN, op.cit. p241.

14 Valérie Barruet , Information et Communication Spécialité Gestion, éd. Fontaine Picard, 2005/2006, p135.

18

sites actuels ont structuré leur représentation avec les cadres : Généralement une colonne à gauche de l'écran est utilisée pour présenter un sommaire ou un Index des autres pages tandis que la page consultée défile dans la partie droite.14

Comme nous l'avons déjà dit tout haut, Internet est de loin le plus grand réseau informatique du monde, un réseau des réseaux (ou plus précisément une interconnexion de réseaux). Internet est donc un immense réseau reliant des milliers d'ordinateurs (postes de travail) et de serveurs communiquant via satellites et lignes téléphoniques. Ce sont ces serveurs qui stockent les données et informations groupées dans des fichiers multimédias (c'est à dire pouvant être composés des textes, des graphiques, des dessins, d'images, des sons ...) reliés entre eux par des liens appelés liens hypertextes : les Pages Web.

Les liens hypertextes sont des commandes pointant vers d'autres endroits d'un même (liens internes) fichier ou vers d'autres fichiers à l'intérieur d'un PC ou d'autres PC sur le réseau (liens externes). Ces commandes peuvent être cachées derrière des textes et/ou des graphiques et constituent de ponts à cliquer pour accéder à d'autres pages d'informations situées soit sur le même ordinateur soit hébergées par un serveur à l'autre bout du monde. Ces liens apparaissent pour la plupart de cas en couleur différente du reste du document (bleu en général) et lorsque le pointeur de la souris les visite il prend la forme d'une main selon la configuration du système. Quand vous revenez sur votre page initiale, vous trouverez que la couleur de l'hypertexte a changé. C'est pour vous prévenir que vous êtes déjà passé, par là, ce qui ne vous empêchera pas d'y revenir autant de fois que vous voudrez.

Un groupe de pages web reliées entre elle est appelé un Site Web. En cliquant sur les liens hypertextes on peut aller d'une page web à une autre, d'un site à un autre et même d'un serveur à un autre et cela quelque soit la distance qui les sépare : on parle de surfer ou de naviguer sur l'Internet. Cette interpénétration donne l'impression d'une gigantesque toile d'araignée d'informations tissées par les liens hypertextes justifiant ainsi le jargon World Wide Web (vaste toile d'araignée mondiale) que certains experts appellent « autoroute de l'information ». Le 3w, le www, le World Wide Web ou le Web en un mot, est incontestablement à l'origine du succès foudroyant d'Internet. Développé en Suisse au CERN (Centre Européen de Recherche Nucléaire) en 1990, le Web devient au début de l'année 1995,

19

le moyen le plus populaire d'accéder à cette somme d'informations incommensurables qu'est Internet. Cet engouement est justifié par la large utilisation des liens hypertextes qui facilitent considérablement la navigation sur Internet. Le web est donc l'interface ou l'environnement graphique de l'Internet. Désormais, il ne vous a plus demandé d'être expert informaticien pour bénéficier des avantages d'Internet : il vous suffit de savoir cliquer sur les liens hypertexte avec votre souris et quelle merveille l'information sera là.15

Selon JOSE Aceituno et al, un site web (www), signifie littéralement « la toile d'araignée mondiale ». C'est un service d'internet qui permet de consulter des pages d'informations composées de textes, de graphiques, de sons, de vidéos, et autres fichiers multimédias.

Un site web contient un ensemble de pages web hébergées par un serveur dialoguant avec les internautes à l'aide du protocole http (Hyper Text Transfert Protocol), appelé aussi plus communément « serveur web ». Les pages peuvent être récupérées et affichées à l'aide d'un logiciel qu'on appelle un navigateur internet (Internet Explorer, Netscape...). Notons que le site web est identifié par son URL (Uniform Ressource Locator)16.

I.5. Les réseaux sociaux

Le concept réseau social n'est pas nouveau. Introduit en 1954 par l'anthropologue Anglais John BERNES lors d'une étude portant sur le fonctionnement des classes sociales sur une île de l'ouest Norvégien, il est depuis largement développé. Le sociologue Français Emmanuel LAZEGA définit un réseau social comme « un ensemble de relations spécifiques (par exemple : collaboration, soutien, conseil, contrôle ou encore influence.). Entre un ensemble fini d'acteurs.17

En fait, théoriquement parlant il est très difficile de donner une définition universelle de ce que sont des réseaux sociaux. Selon nos recherches, nous pouvons arriver à les définir comme des sites dans lesquelles les gens peuvent s'inscrire pour communiquer,

15 Osée MUHINDO MASIVI, op.cit. , p62.

16 José Aceituno et al, Informatique de Gestion et de communication, éd. Foucher, France, 2004, p. 127.

17 Christine BALAGUE et David FAYON, Facebook, Twitter et les autres,... Intégrer les réseaux sociaux dans une stratégie d'entreprise, 2012, Ed. Pearson, p21.

18 Thomas COFFE, évolution des réseaux sociaux entre 2010 et 2015, [en ligne], disponible sur http://www.google.com, consulté le 24/05/2016.

20

Echanger entre eux ou même une communauté des personnes inter reliées entre elles par différents moyens et intérêt.

Comme tous les autres réseaux sociaux WhatsApp et Imo représentent un pourcentage d'occupation des réseaux sociaux, car ils sont devenus populaires et sont utilisés partout au monde. Dans ces sites on peut facilement échanger toute sorte d'information avec les personnes que l'on a choisies comme amies et qui pourront voir et commenter toute publication.

Les chiffres clés des réseaux sociaux

- Sur les 3,025 milliards d'internautes à travers le monde, 2,060 sont actifs sur les réseaux sociaux, soit 68% d'internautes et 28% de la population mondiale.

- Le temps passé sur les réseaux sociaux est de 2 heures par jour dans le monde.

Les réseaux sociaux les plus populaires au monde en Janvier 201618

Commentaire : sur ce graphique nous remarquons clairement les quinze premiers réseaux sociaux les plus utilisés au monde au moi de Janvier 2016. Voyons que Facebook se

19 BUTA LONDANGI Antoine, Usage et enjeux du réseau social Facebook sur l'éducation des jeunes. Cas des jeunes étudiants de l'I.S. P Muhangi à Butembo, 2014-2015, p 21.

21

taille la part du lion, suivi de WhatsApp, pour chuter sur SnapChat. L'on se rend compte aussi que tous les réseaux sociaux ont au minimum un million d'utilisateurs.

Notons également qu'est considéré comme active sur le réseau social, la personne qui se connecte au moins une fois par mois.

I.5.1. Typologie des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux en ligne peuvent être classés selon différentes typologies:

- Les réseaux plateforme de partage

Ces réseaux permettent de diffuser du contenu souvent multimédia (vidéo, sons) aux internautes, dans cette catégorie nous pouvons citer YOUTUBE.

- Les réseaux personnels et généralistes

Sont souvent orientés autour d'un centre d'intérêt (musique, lecture, etc.), leur but n'est autre que de faire partager ses passions au reste de la communauté. (MySpace, Friendster...).

- Les réseaux personnels thématiques

Ces réseaux fonctionnent souvent sur le même principe que les réseaux généralistes, mais sont orientés autour d'une thématique (ex : Boompa, EonsCom...).

- Les réseaux personnels

Sont des réseaux les plus aboutis dans le sens réel du terme. Ils offrent la possibilité de mise en relation ainsi que le partage d'information (ex : WhatsApp, Imo, Facebook...).19

I.5.2. Caractéristiques des réseaux sociaux

Chaque réseau social a bien sûr ses caractéristiques et son fonctionnement propre. Toute fois on trouve toujours à minima, les caractéristiques communes suivantes :

- Le réseau présente l'identité de ses abonnés avec éventuellement leur photo ou leur avatar (personnage représentant l'utilisateur).

22

- Le carnet d'adresse constitue le pivot du réseau social au même titre que les membres avec lesquels l'utilisateur est en contact.

- La mise en relation de deux personnes inscrites suppose généralement l'accord des deux parties.

- En fin le profil d'un membre peut être public (visible par tous et accessible aux moteurs de recherche) ou privé (visible uniquement par ses contacts).

Notons que les réseaux sociaux peuvent être associatifs, corporatifs, politiques, professionnels et économiques. Ils interconnectent les individus et/ou des professionnels.

Etre en contact et partager

Il permet d'être en contact avec ses amis et ses relations de trouver des personnes perdues, de faire des nouvelles connaissances en fonction de l'affinité ou de l'intérêt communs, de savoir ce que font vos contacts.

Des visées professionnelles

Ils sont des moyens d'être visible sur net et de se faire ainsi repérer par les entreprises et/ou se faire chasser par des recruteurs. Les réseaux professionnels comme LinkedIn et Viadeo permettant par exemple de décrire ses expériences professionnelles pour constituer un Curriculum Vitae en ligne.

I.6. Protocole

Pour que des paquets des données puissent se rendre d'un ordinateur source à un ordinateur de destination sur un réseau, il est important que toutes les unités du réseau communiquent dans la même langue appelée protocole. Un protocole consiste en un ensemble de règles (normes) qui augmentent l'efficacité des communications au sein d'un réseau.20

Un protocole est une série d'étapes à suivre pour permettre une communication harmonieuse entre plusieurs ordinateurs ou périphériques reliés en réseau.

Les protocoles sont classés en deux catégories :

- Les protocoles où les machines s'envoient des accusés de réception (pour permettre une gestion des erreurs). Ce sont les protocoles dits orientés connexion.

20 Osée MUHINDO MASIVI, op.cit., p10.

21 Caillet Gauthier, Définition d'un Protocole, [en ligne], disponible sur

http://www.google.com, consulté 14/04/2016.

23

- Les autres protocoles qui n'avertissent pas la machine qui va recevoir les données sont les protocoles dits non orientés connexion.

Les protocoles sont hiérarchisés en quatre couches dans le modèle TCP/IP (Transmission Control Protocol/Internet Protocol), ou en sept couches dans le modèle OSI (Open Standard Interconnexion). Chaque couche s'occupe d'apporter un plus permettant la transmission de données, et de fournir des éléments avec les couches de niveau supérieur.

Plus on monte dans le niveau des couches, plus l'abstraction entre les données physiques (signal électrique) et logiques (langage de programmation) est accentuée. Les couches hautes sont plus proches de l'utilisateur (programmation) et gèrent des données de plus en plus abstraites dès lors que l'on redescend jusqu'à la couche physique21.

I.7. La bande passante

Les réseaux locaux et les réseaux WAN ont toujours eu quelque chose en commun, à savoir l'emploi du terme bande passante pour décrire leurs capacités. Ce terme est essentiel pour comprendre les réseaux, mais comme il peut parfois être difficile à saisir au début, examinons ce concept en détail avant d'aller plus loin dans les réseaux.

La bande passante est la mesure de la quantité de données pouvant circuler d'un endroit à un autre en une période de temps donnée. Comme vous le savez déjà, le bit est l'unité d'information la plus élémentaire. Pour rappel également, l'unité de temps de base est la seconde. Dès lors, pour décrire la QUANTITÉ de données au cours d'une période DONNÉE, nous pouvons utiliser les unités " bits par seconde ". Pour des communications beaucoup plus rapides d'aujourd'hui nous utilisons les multiples du bit/s : Kbts/s, Mbts/s, Gbts/s.

Par débit, on entend la bande passante réelle, mesurée à un moment précis de la journée sur des routes Internet données, lors du téléchargement d'un fichier particulier. Malheureusement, pour de multiples raisons, le débit est souvent inférieur à la bande passante numérique maximale prise en charge par le média utilisé. Voici certains des facteurs déterminant le débit et la bande passante :

LI les unités d'interconnexion de réseaux, LI le type des données transmises,

24

L la topologie,

L le nombre d'utilisateurs,

L l'ordinateur de l'utilisateur,

L l'ordinateur serveur,

L les coupures d'électricité et autres pannes causées par les intempéries22.

I.8. Télématique

D'une idée surgie dans les années 60, le concept Télématique étant une fusion des termes: Télécommunication-Informatique, Eclot quinze ans plus tard. Dix ans après la Télématique devient réalité dans les pays développés. Une évolution remarquable rapide. La France et le Canada ayant fait un pari économique sur le développement de la thématique, c'est une raison supplémentaire de s'interroger sur son impact.

Le mot Télématique provient alors de la fusion des mots TELEcommunication et inforMATIQUE. Il veut dire communiquer à distance via des ordinateurs.

Pour ce faire, on utilise un ordinateur, un modem, une ligne téléphonique et un logiciel de communication. La Télématique permet ainsi à des gens, peu importe l'endroit où ils se trouvent, d'échanger des informations (d'abord du texte, mais aussi des images et du son) par le biais d'ordinateurs. Un ensemble de services informatiques sont ainsi accessibles par le truchement des moyens de télécommunications.

La télématique est à l'origine de plusieurs concepts tels que : autoroutes de l'information, inforoutes, autoroutes électroniques, nouvelles technologies des communications et de cyberespace.... Ces mots, utilisés dans de multiples contextes, servent à décrire, souvent indistinctement, ce qui existe présentement, tel l'Internet, le WebTV, ou encore des technologies plus familières comme le guichet automatique ou la câblodistribution.

Dans tout cela, on vise à ce que la télévision, le téléphone et les ordinateurs soient tous reliés et puissent servir à la communication, à l'éducation et surtout au commerce. La convergence technologique de ces moyens distincts de communication devrait fondre en un seul médium l'ensemble des services télématiques. Cette fusion nous donne les vidéoconférences, le vidéophone, la télévision sur mesure, les films à la carte, le télé-achat, le télé-enseignement, le

22 Osée MUHINDO MASIVI, op.cit., p11.

25

télétravail, etc. Le mot inforoute fait donc référence à la convergence de l'ensemble des moyens de communication.

En définitive, la télématique (communication ou telematic, en anglais», est un néologisme qui fut inventé par les français Simon Nora et Alain Minc et signifiant « imbrication croissante des ordinateurs et des télécommunications ». En effet, Les informations multi médiatisées que nous recevons actuellement exigent la rencontre de trois technologies qui sont l'informatique, la télécommunication et l'audiovisuelle. Nous appelons téléinformatique cette « exploitation automatisée de systèmes informatiques en utilisant des réseaux de communication ». La télématique est la branche de l'informatique qui «ajoute à la téléinformatique la prise en compte des informations audiovisuelles à partir de supports tels que les téléviseurs et les télécopieurs ».

L'autoroute de l'information n'est pas un objet tangible et unique. Toutefois, nous utilisons tous les jours des technologies qui en font partie ou qui s'y apparentent. Le téléphone, le télécopieur et le courrier sont nos outils de travail privilégiés depuis de nombreuses années.

La télématique engendre depuis peu une autre accélération. Nous sommes de plus en plus sollicités à réagir rapidement aux informations échangées.

Parallèlement, depuis le milieu des années 1980, les micro-ordinateurs sont eux aussi entrés dans notre quotidien. Nous utilisons maintenant le traitement de texte, les logiciels de comptabilité ou de mise en page, etc. Les micro-ordinateurs nous permettent de stocker des quantités phénoménales d'informations et les traiter, de les organiser, de les réviser et de les trier plus rapidement et plus efficacement.

L'inforoute naît du mariage, pour le meilleur et pour le pire, du téléphone et de l'ordinateur, par le biais du modem.

Les modems (MOdulateur-DEModulateur) servent à transférer, d'un ordinateur à un autre, des données informatiques numériques (les 0 et les 1) par l'intermédiaire des lignes téléphoniques. Un modem encode et décode des données afin de les transmettre par le même support que le téléphone (c'est-à-dire le fil de cuivre). Les informations contenues sur deux ordinateurs éloignés peuvent ainsi être partagées. De plus en plus, nous intégrons le modem à

26

nos pratiques de bureautique. Ainsi, la télématique permet le travail à distance, notamment sur des documents résidants sur un autre ordinateur.23

1.9. Téléinformatique

La Téléinformatique est la transmission, sous contrôle d'un ordinateur et par l'intermédiaire d'un réseau de télécommunication d'informations susceptibles d'apparaître sur l'écran d'un poste de télévision. La téléinformatique domestique se distingue du télétexte en ce sens qu'elle permet le dialogue entre l'utilisateur et la source d'information grâce à l'utilisation d'une ligne téléphonique. La téléinformatique domestique est particulièrement adaptée à l'utilisation des banques d'informations.

La téléinformatique est née aux années 1970 suite au besoin de vouloir transmettre des données numériques à distance. Pour cela il a fallu lier les réseaux informatiques aux réseaux télécoms. La téléinformatique est l'utilisation à distance des systèmes informatiques via les réseaux des télécommunications pour transmettre et traiter des informations tels que les textes, des sons, images24...

I.10. Whatsapp

Historique

Le nom WhatsApp est une déformation What' Up : « quoi de neuf ? » en Français. L'entreprise fondée en 2009, l'idée de l'application est venue de Jan Koum et Brian Acton, deux anciens ingénieurs de Yahoo, a pour but de remplacer le SMS et ses bureaux sont basés à Mountain et en Californie.

WhatsApp est arrivée sur le marché de la messagerie en ligne au début d'une vague importante des nouveaux services sur mobile, parmi lesquels Line, KakaoTalk, Wechat, Viber, Facebook Messenger.

23 Osée MUHINDO MASIVI, op.cit., p2.

24 CLAUDE Lévi-Strauss, Téléinformatique Définition, [en ligne], disponible sur http://www.google.com, consulté le 14/04/2016.

27

Le 19 Février 2014, l'entreprise Facebook annonce avoir fait l'acquisition de WhatsApp pour un montant de 19 milliards de dollars pendant que Google en avait proposé 10 milliards.

Fonctionnement

Le logiciel est disponible sur Android, iOS, BlackBerry, Windows Phone et Symbian. Ce pendant, dans un communiqué officiel sur le blog de WhatsApp le 29 Février 2016, l'entreprise indique arrêter le développement futur sur les plateformes les plus anciennes du fait que ces téléphones ne représentent plus beaucoup de parts de marché :

? BlackBerry,

? Nokia Symbian S40,

? Nokia Symbian S60

? Android 2.1 et Android 2.2

? Windows Phone 7.1

L'application permet d'interagir avec les autres utilisateurs en envoyant des messages, des photos, et des sons. WhatsApp utilise une version personnalisée du protocole de communication XMPP, et se sert du numéro de téléphone comme identifiant unique.

Caractéristiques

Les principales caractéristiques de WhatsApp sont : Une application de messagerie instantanée Permet aux utilisateurs d'échanger des messages

Elle permet aussi d'envoyer et recevoir des messages dans le monde entier.

Les raisons de sa popularité

Le principe d'utilisation de WhatsApp est simple, il se résume dans ses capacités et ses cinq fonctionnalités essentielles.

Pour rappel, les voici :

Premièrement, WhatsApp permet d'envoyer des messages dans le monde entier ;

28

Deuxièmement, il s'agit d'une application conviviale, source d'échanges spontanés.

Troisièmement, la possibilité de créer des groupes de discussion participe à son succès ;

Quatrièmement, WhatsApp, on peut envoyer immédiatement des messages avec des pièces jointes.

Cinquièmement, cette application universelle est utilisable librement. Les cibles

Si les premiers utilisateurs de WhatsApp étaient les jeunes, on constate que actuellement une démocratisation intergénérationnelle des utilisateurs. En raison de son système de trackage qui présente un réel avantage ce système de messagerie instantanée est en même temps utilisé par les entreprises. Il participe effectivement à améliorer la communication interne au sein d'une structure25.

Ce graphique montre le nombre d'utilisateurs en million actifs de WhatsApp par mois dans le monde du mois d'Avril 2013 à septembre 2015.26

Commentaire: Nous remarquons effectivement que chaque mois il ya augmentation en terme de million des utilisateurs de WhatsApp dans le monde.

25 JEAN Bernard Cadier, Historique, fonctionnement et caractéristique, [en ligne], disponible sur http://www.whatsapp.com, consulté le 14/05/2016.

26Idem

29

Environnement de la page d'accueil pour téléphone avec système Android

Interface de la page d'appel
Pour téléphone avec système Android

I.11. Imo

Imo c'est une application créée par Tony BALT en date du 08 novembre 2010, Etant une application qui regroupe les différentes plateformes connues de messageries instantanées, comme MSN, Yahoo, AIM/ICQ, Google Talk, MySpace, Skype, Facebook et Jabber.

Avec Imo vous allez pouvoir disposer d'une application de messagerie instantanée disposant de toute sorte de fonctions intéressantes. Il permet l'échange des messages écrits et d'images, en plus des appels de grande qualité grâce aux options VoIP. Mais les possibilités n'en finissent pas à ce point car l'application incorpore aussi des fonctions pour suivre l'information des sujets intéressant pour vous et pour connaitre d'autres utilisateurs de l'application.

30

27Tony BALT, Historique, fonctionnement et caractéristique, disponible sur http://www.google.com, consulté le 15/03/2016.

Caractéristiques

· Appels de grande qualité

· Fonction walkie-talkie avec d'autres utilisateurs de l'application.

· Possibilité de messagerie et partager des images

· Réception de message pendant une semaine après le dernier usage de l'application

· Information en relation aux sujets qui vous intéressent

· Possibilité de recherche dans l'historique des messages. Description

Envoyez les messages à votre famille et à vos amis et les appeler.

- Eviter les frais d'envoi de SMS et de téléphone : appelez et envoyez des

messages sans compter en 3G, 4G, ou WIFI.

- Passez les appels vidéo et vocaux de haute qualité.

- Discutez en groupe avec vos amis, votre famille, vos colocataires, vos

camarades...

- Partagez des photos et des vidéos

- Vous Exprimez avec les autocollants gratuits

- Profitez d'une version optimisée pour les tablettes Android.27

31

Environnement de la page d'accueil d'Imo pour téléphone avec système Android

Environnement de la page d'appel d'Imo pour téléphone avec système Android

32

II. PRESENTATION DU MILIEU D'ETUDE

Notre recherche, s'est effectuée sur toute l'étendue de la ville de Butembo, que nous allons devoir présenter ci-dessous :

II.1. De la création

Etymologiquement, Butembo dérive du nom d'un arbre appelé « Muthembo» qui se trouvait dans la cour du chef du village de Lialo (Lusando actuel). Cet arbre servait de référence pour les agents miniers à bord des véhicules en destination de différentes carrières minières.

Butembo avait été érigé en cité indigène par l'arrêté N° 21/503 du 23/09/1949 du ministère Belge des colonies du Congo-Belge et Ruanda-Urundi et en date du 15 Mais 1956, le roi des Belges par ordonnance N° 97/138 la cité indigène de Butembo fut érigée en centre Extra-Coutumier ou cité, dénomination conservée jusqu'au 30/Juin/1960, jour de l'accession du pays à l'indépendance. Après, cette agglomération sera dénommée « Commune de Butembo » et revint après peu de temps « cité de Butembo » jusqu'au 30/09/1999 date à la quelle les politiciens du Rassemblement Congolais pour la Démocratie / Kisangani-Mouvement de Libération « RCD/K-ML » en sigle, lui ont conféré arme à la main le statut de ville de Butembo.

Ce statut sera sanctionné comme tel par le président de mouvement politico-militaire dans le décret N° 2001/038 du 22/12/20O1 portant « création et délimitation de la ville et des communes de Butembo » en province du Nord-Kivu. Cet acte sera confirmé par le président de la République Démocratique du Congo, son excellence Joseph KABILA KABANGE, dans son décret N° 042/2003 du 08/03/2003. La ville de Butembo ainsi créée conserve ses limites territoriales telles que tracées par le décret du RCD/K-ML.

II.2. Situation Géographique

Limites territoriales

La ville de Butembo se situe à cheval sur deux territoires de Lubero et de Beni, par les chefferies de BASWAGHA et BASHU, ses limites se présentent comme suit :

Au Nord : le confluent des rivières KIMEMI et LUHULE sur l'axe routier Butembo-Beni, l'intersection du ruisseau KASIYIRO en longeant la conduite forcée du barrage Butuhe en direction de l'ouest jusqu'à la cellule KAKIRAKIRA, la rivière LUKWALIHA jusqu'à son confluent avec la rivière KAGHENDA.

33

Au Sud : l'axe routier depuis le rond-point CUGEKI jusqu'à l'intersection de la rivière VIRENDI, jusqu'à son confluent avec la rivière MUSUSA, sur toute sa longueur jusqu'à son confluent avec la rivière KAKOLWE.

A l'Est : le rond-point CUGEKI au croisement du tronçon KYONDO-LUOTU, la source de la rivière LUSOVOVU qui prend le nom de LWIRWA sur toute sa longueur jusqu'à son confluent avec la rivière KAMIKINGI, les deux s'appelant rivière LUHULE, celle-ci jusqu'à son confluent avec la rivière KIMEMI, sur la route Butembo vers Beni.

A l'Ouest : la rivière KAGHENDA jusqu'au pont KALWANGA, la route qui mène vers Mabambi, jusqu'à Musingiri, de là, la source de la rivière KAKOLWE, jusqu'à son confluent avec la rivière MUSUSA.

Coordonnées Géographiques (latitude et longitude)

Butembo se situe à 18km de la ligne de l'équateur après le chef lieu de la chefferie des BASWAGHA « Musyenene » dans l'hémisphère nord et à plus ou moins 15km du chef lieu de la chefferie des BASHU « Butungera-Vuhovi », à l'Est et se trouve dans les coordonnées géographiques suivantes :

0°8' latitude nord 29°17' longitude Est Altitude

Le « rift-valley occidental » sur le mont de MITUMBA est le proche voisin de la ville de Butembo vers l'Est et fait part du rift Est-Africain. Cette ville de Butembo n'a pas le même relief sur toute son étendue étant donné qu'elle est construite sur plusieurs collines dont l'altitude varie entre 1600 mètres dans les vallées et 2000 mètres au point culminant situé précisément à Mathembe dans la commune VULAMBA, la moyenne est donc de plus ou moins 1800 mètres.

Superficie

? Commune Bulengera : 55,18 km2 ? Commune Kimemi : 42,25 km2 ? Commune Vulamba : 52,61km2

34

? Commune Mususa : 42,30 km2

Total : 190, 34k m2

La superficie actuelle de la ville de Butembo est de 190,34 km2, soit environ un territoire de 14 km de coté, plusieurs fois la superficie de l'Etat du Vatican étendue sur 44 ha soit 0,44 km2. Cette superficie de la ville de Butembo est née des 18,098km2 de l'ancien territoire de Lubero et de 7,484km2 de Beni avant le décret présidentiel créant la ville de Butembo.

Population

? Ethnies et Tribus dominantes

D'une manière générale, les habitants de la ville de Butembo sont les bantous de la tribu Nande, appelé aussi « Yira ». Ceux-ci se présentent à la fois comme une tribu et comme une ethnie. On y trouve aussi d'autres tribus proches des Nande, mais en nombre très réduit telles que : les Rega, les Bapere, les Baluba, les Nyanga, les Hema, les Hunde, les shi, les Bangala, les Babudu, les Tetela, les Batalinga, les Hutu...

? Principaux clans

Tous les clans de tribu Nande se retrouvent en ville de Butembo à savoir :

Les Basukali, les Baswagha, les Bamates, les Bakira, les Batangi, les Bahira, les Bamoro, les Bahumbi, les Batike, les Bavinga, les Bakindi, les Basongora, les Bahambo. Par ailleurs d'autres clans du pays s'y trouvent mais se manifeste rarement.

II.3. Population de Butembo en 2015

Tableau I. Nationaux au 31/12/2015

Hommes

Femmes

Garçons

Filles

Total

185515

199665

170787

188871

744838

Tableau II. Etrangers et réfugiées au 31/12/2015

Hommes

Femmes

Garçons

Filles

Total

20

17

7

5

49

35

Tableau III. Nationaux, Etrangers et Réfugiées au 31/12/2015

Hommes

Femmes

Garçons

Filles

Total

185535

199682

170794

188876

744887

II.4. Principales activités économiques

Les habitants de la ville de Butembo dynamiques pratiquent diverses activités économiques dont les plus importants sont l'agriculture et le commerce. S'adonnant en grande partie à l'agriculture dans les périphéries tout en résidant dans la ville, la population de Butembo organise un élevage des gros et des petits bétails.

Quant à la culture vivrière des légumes et fruits en ville de Butembo, il ya lieu de citer : les haricots, amarantes, bananiers, tomates, maïs, maniocs...certaines confessions religieuses et opérateurs économiques entretiennent des grandes plantations d'eucalyptus dans leurs concessions.

A propos du commerce, certains habitants s'y consacrent voire les étudiants qui ont déjà décrochés des diplômes universitaires. Les produits commercialisés en ville de Butembo nous citons les motos, les pièces de rechanges pour motos et vélos, les habits, outils de ménage, souliers, matériels informatique...les autorités jouent un rôle important dans l'encadrement des activités commerciales28.

28 Rapport annuel de la ville de Butembo Exercice 2015, p3.

36

Le tableau ci-après montre la succession des autorités ayant dirigés la ville de

Butembo.

Nom, Post-Nom et Prénom

Matricule

Grade

Fonction

Référence Acte de

Désignation

MALEKANI SAGHASA

Déogratias

N.U

120

Maire

N°01/006/CAB/GP-NK/99 du 29/09/1999

KAHINDO KAMBALUME

Raphaël

N.U

120

Maire

N°002/SNAC/FLC/2001 du 31/05/2001

PALUKU KAMBU Eric

N.U

120

Maire

N°004/CAB/C.INT/RCD-

Kis/ML/2001 du
18/10/2001

Julien PALUKU KAHONGYA

N.U

120

Maire

 

WABUNGA SINGA Zébédé

N.U

120

Maire

Décret N°05/059 du

09/07/2005

KAHINDO LUSENGE Alphonsine

1.465.851

120

Maire

Arrêté

N°01/069/CAB/GP-NK/2007 du 31/10/2007

Hubert KAKULE SYAHITERA

N.U

120

Maire

Ordonnance N°008/005 du 24/09/2008

SIKULY'UVASAKA MAKALA

111.873

120

Maire

MSG N°25/CAB/V/PREMI MINTER SEC/320/2010 du 05/08/2010 à nos jours

29Donald H. SANDERS et al, les statistiques une approche nouvelle, éd. MacGraw-Hill, Canada, 1984, p. 130.

37

CHAPITRE DEUXIEME : PRESENTATION DE LA METHODOLOGIE, DE LA
POPULATION D'ETUDE ET ANALYSE ET INTERPRETATION DES RESULTATS

II.1. Présentation de l'échantillon et de la population d'étude.

II.1.1. Lieu d'étude

Dans le cadre de notre recherche, le milieu d'étude se limite sur toute l'étendue de la ville de Butembo, province du Nord-Kivu, en République Démocratique du Congo.

II.1.2. Population d'étude

Comme nous l'avons définit ci-haut, notre étude s'est intéressée à tous les utilisateurs de WhatsApp et Imo comme réseaux sociaux. Compte tenue de la grandeur de la population d'étude, notre population sera constituée d'un échantillon pris d'une manière aléatoire. C'est-à-dire, sans tenir compte de l'âge, sexe, état matrimonial...

II.1.3. Echantillonnage

Un échantillonnage aléatoire par grappes utilisé dans le cadre de notre travail, que nous avons reparti dans les quatre communes de ville de Butembo de la manière suivante : 60 dans la commune Mususa, 60 dans la commune Kimemi, 65 en commune Bulengera et 65 en commune Vulamba. La méthode qui consiste à choisir un échantillon aléatoire formé d'unités qui sont elles mêmes des sous groupes de la population ou des « grappes » on présume que les unités à l'intérieur de chaque grappe sont toujours représentatives de la population29.

II.1.4. Support des données

L'outil de collecte des données était les questionnaires qui ont été soumis aux utilisateurs ayant un compte Whatsapp et Imo. Ces questionnaires concernaient les différents usages et influences de Whatsapp et Imo sur l'achat des unités.

II.2. Approche Méthodologique

II.2.1. Collecte des données

Pour la réalisation de ce travail, nous avons questionné les utilisateurs à partir des questionnaires d'enquête de là nous avons prélevé les éléments nécessaires à notre étude.

38

II.2.3. Présentation du logiciel

Pour traiter les données récoltées sur terrain nous avons utilisé le logiciel Sphinx Primo, voici ses principales caractéristiques : l'élaboration du questionnaire, la collecte des données, et traitements et analyses des données. Notons que ce logiciel présente différents types de variables. Parmi lesquels nous citons : Type fermé ouvert, fermé multiple, fermé échelle, Numérique, Texte, Code, Date et heure, Image.

II.2.2. Traitement des données

Les données ont été traitée avec le logiciel Sphinx Primo programme permettant la saisie et analyse des données qualitatives et quantitatives.

Les calculs statistiques étaient constitués par la fréquence qui se calcule par la formule ci-après :

cal =

? = Somme

= Fréquence Observée

ft= Fréquence théorique espérées

Si cal < critique l'hypothèse nulle est valable, donc il y a indépendance entre les deux caractères.

Si cal > critique l'hypothèse nulle est à rejeter, donc il y a dépendance entre les deux caractères.

39

II.3. REPARTITION DES ENQUETES

1. Tableau n°1 : Répartition de la population selon le genre

Quel est votre Genre?

Nb. cit.

Fréq.

M

170

68,0%

F

80

32,0%

TOTAL OBS.

250

100%

 

Source : nos enquêtes et les calculs à l'aide du logiciel Sphinx Primo

Commentaire : selon nos observations, nous constatons que le taux d'utilisation varie selon le sexe comme l'indique le tableau, 68% des hommes, soit 170 enquêtés sur 32% des femmes, soit 80 personnes sont utilisateurs des ces réseaux sociaux.

2. Tableau n°2 : Répartition de nos enquêtés selon l'âge

Quel est votre âge?

Nb. cit.

Fréq.

Moins de 18

3

1,2%

De 18 à 20

28

11,2%

De 20 à 22

53

21,2%

De 22 à 24

54

21,6%

De 24 à 26

40

16,0%

De 26 à 28

20

8,0%

28 et plus

52

20,8%

TOTAL OBS.

250

100%

Minimum = 16, Maximum = 54 Somme = 6095

Moyenne = 24,38 Ecart-type = 5,39

Source : nos enquêtes et calculs à l'aide du logiciel Sphinx Primo

Commentaire : à la question de savoir quel est votre âge nous avons remarqué dans le tableau sus mentionné que l'âge est réparti en classe d'âge. Signalons également que parmi nos enquêtés le moins âgé a 16 ans, pendant que le plus âgé en a 54 ans.

Constatons aussi que les tranches d'âge respectivement 22 à 24 ans, 20 à 22 ans et 28 et plus se taillent les trois premières places, qui justifie effectivement qu'il s'agit des tranches d'âges de la génération où les ces réseaux sociaux ont eu une ampleur en ville de Butembo, pendant que 3 personnes, soit 1,2% ont moins de 18ans.

40

3. Tableau n°3 tenant compte de la question « Avez-vous un compte Whatsapp ? »

Avez-vous un compte Whatsapp?

Nb. cit.

Fréq.

Oui

250

100%

Non

0

0,0%

TOTAL OBS.

250

100%

 

Source : nos enquêtes et calculs à l'aide du logiciel Sphinx Primo

Commentaire : pendant le traitement nous avons constaté que tous les enquêtés ont chacun un compte Whatsapp comme nous le constatons dans le tableau tracé ci-haut.

4. Tableau n°4 tenant compte de la question « Avez-vous un compte Imo ? »

Avez-vous un compte Imo?

Nb. cit.

Fréq.

Oui

172

68,8%

Non

78

31,2%

TOTAL OBS.

250

100%

 

Source : nos enquêtes et calculs à l'aide du logiciel Sphinx Primo

Commentaire : nous remarquons dans ce tableau que sur 250 enquêtés 172 ont un compte Imo, soit 68,8% sur 78 qui n'en ont pas soit 31,2% de la population d'étude.

5. Tableau n°5 tenant compte de la question « C'est vous-même qui avez créée votre compte Whatsapp ?»

Avez-vous créée votre compte Whatsapp?

Nb. cit.

Fréq.

Oui

211

84,4%

Non

39

15,6%

TOTAL OBS.

250

100%

Source : nos enquêtes et calculs à l'aide du logiciel Sphinx Primo

41

Commentaire : nous constatons dans ce tableau que sur 250 enquêtés 211 ont eux même crée leurs propres compte sans intervention d'une personne soit 84,4%, tandis que 39 autres n'ont d'eux même pas crée leurs propres comptes soit 15,6% de la population.

6. Tableau n°6 tenant compte de la question « C'est vous-même qui avez créée votre

compte Imo ? »

Avez-Vous créée votre compte Imo?

Nb. cit.

Fréq.

Non réponse

75

30,0%

Oui

158

63,2%

Non

17

6,8%

TOTAL OBS.

250

100%

Source : nos enquêtes et calculs à l'aide du logiciel Sphinx Primo

Commentaire : nous remarquons dans ce tableau que sur 250 enquêtés d'abord, 75 personnes, soit 30,0% de la population d'enquête n'ont pas répondu à cette question qui peut se justifier par le fait de ne pas avoir un compte Imo, ensuite 175, soit 63,2 en ont et ont eux même crée leurs compte, enfin 17, soit 6,8% n'ont pas d'eux même crée leurs comptes.

7. Tableau n°7 : Justification de l'utilisation de Whatsapp

Pourquoi utilisez vous Whatsapp?

Nb. cit.

Fréq.

Se faire des amis

20

8,0%

Communiquer

201

80,4%

Faire voir la photo de profil

4

1,6%

Messagerie Instantannée

25

10,0%

TOTAL OBS.

250

100%

Source : nos enquêtes et calculs à l'aide du logiciel Sphinx Primo

Commentaire : le tableau ci-haut nous montre que la plupart de la population enquêtée utilise Whatsapp pour la communication habituelle 80,4%, suivi de la messagerie instantanée 10%, 8,% pour se faire des amis et 1,6% pour faire voir la photo de profil.

cal= 413

0.05= 7,81 Ddl=3

42

cal > 0.05, l'hypothèse nulle est rejetée selon laquelle, Il semblerait

que les habitants de Butembo utilisent ces réseaux sociaux Whatsapp et Imo pour se divertir, publier des images, films, musiques...

8. Tableau n°8 : Justification de l'utilisation du réseau social Imo

Pourquoi utilisez vous Imo?

Nb. cit.

Fréq.

Non réponse

78

31,2%

Se faire des amis

7

2,8%

Communiquer

53

21,2%

Faire voir la photo de profil

3

1,2%

Appel vidéo

106

42,4%

Messagerie Instantanée

3

1,2%

TOTAL OBS.

250

100%

Source : nos enquêtes et calculs à l'aide du logiciel Sphinx Primo

Commentaire : le tableau ci haut nous démontre que 78 personnes, soit 31,2% des nos enquêtés n'ont pas fournit une réponse à cette question qui signifie facilement qu'il s'agit de gens n'ayant pas de compte Imo, 106 enquêtés, soit 42,4% utilisent pour passer les appels vidéo qui sont même la raison de sa popularité, 21,2% pour communiquer avec les amis, 2,8% pour se faire des amis, 1,2% pour la messagerie instantanée et faire voir la photo de profil.

cal= 234,85

0.05=11,07 Ddl=5

cal > 0.05, l'hypothèse nulle est rejetée selon laquelle, Il semblerait que les

habitants de Butembo utilisent ces réseaux sociaux Whatsapp et Imo pour se divertir, publier des images, films, musiques...

9. Tableau n°9 : Efficacité de WhatsApp

succès de whatsapp est:

Nb. cit.

Fréq.

Partager les informations

78

31,2%

Faire des appels

19

7,6%

Faciliter de trouver les amis

15

6,0%

Messagerie instantannéé

16

6,4%

Moindre coût d'appel et message

122

48,8%

TOTAL OBS.

250

100%

43

Source : nos enquêtes et calculs à l'aide du logiciel Sphinx Primo

Commentaire : le tableau ci-dessus nous montre l'élément sur lequel Whatsapp trouve son succès. En observant ce tableau on remarque que 48,8% de la population ont trouvé son succès sur son moindre coût d'appels et messages, suivi de 31,2% qui ont quant à eux dit partager les informations, 19 enquêtés, soit 7,6% pour faire des appels, 6,4% pour la messagerie instantanée, 6% pour faciliter de trouver les amis.

cal= 186,02 0.05=9,49 Ddl=4

cal > 0.05, l'hypothèse nulle est rejetée selon laquelle, Il semblerait que les

habitants de Butembo utilisent ces réseaux sociaux Whatsapp et Imo pour se divertir, publier des images, films, musiques...

10. Tableau n°10 : Efficacité du réseau social Imo

succès de Imo est:

Nb. cit.

Fréq.

Non réponse

78

31,2%

Partager les informations

23

9,2%

Faire des appels vidéo

122

48,8%

Faciliter de trouver les amis

10

4,0%

Messagerie instantannéé

6

2,4%

Moindre coût d'appel et message

11

4,4%

TOTAL OBS.

250

100%

Source : nos enquêtes et calculs à l'aide du logiciel Sphinx Primo

Commentaire : selon nos observations, nous constatons que la majorité de nos enquêtés ont trouvé le succès de Imo par le passage des appels vidéo, soit en 48,8% pendant que 31,2% n'ont pas répondu à question signifiant effectivement qu'ils n'ont pas de compte Imo, 9,2% pour partager les informations, 4,4% pour le moindre coût d'appel et message, 4% pour faciliter de trouver les amis, 2,4% messagerie instantanée.

cal= 272,35

0.05=11,07 Ddl=5

44

cal > 0.05, l'hypothèse nulle est rejetée selon laquelle, Il semblerait que les

habitants de Butembo utilisent ces réseaux sociaux Whatsapp et Imo pour se divertir, publier des images, films, musiques...

11. Tableau n°11 : Sujet à débattre sur Whatsapp

Sujets sur whatsapp

Nb. cit.

Fréq.

Politique

50

20,0%

Amour

51

20,4%

Recherche d'emploi

9

3,6%

Domaine scientifique

140

56,0%

TOTAL OBS.

250

100%

Source : nos enquêtes et calculs à l'aide du logiciel Sphinx Primo

Commentaire : dans ce tableau nous avons repris les différents sujets traité sur Whatsapp, c'est alors que nous trouvons que 56% de la population débâtent les sujets purement scientifique, suivi respectivement des sujets d'amour avec 20,4% et de la politique en 20%, la recherche d'emploi vient la dernière avec 3,6% de la population.

cal= 146,4 0.05=7,81 Ddl=3

cal > 0.05, l'hypothèse nulle est rejetée selon laquelle, Il est vrai que

WhatsApp et Imo formeraient des communautés réelles dans la communion et relation malgré la distance qui les sépare en moindre coût.

12. Tableau n°12 : Sujet à débattre sur Imo

sujets sur Imo

Nb. cit.

Fréq.

Non réponse

78

31,2%

Politique

24

9,6%

Amour

44

17,6%

Recherche d'emploi

4

1,6%

Domaine scientifique

100

40,0%

TOTAL OBS.

250

100%

Source : nos enquêtes et calculs à l'aide du logiciel Sphinx Primo

45

Commentaire : ce tableau nous retrace les différents sujets qui puissent être traité sur Imo, c'est alors que nous trouvons que 40% de la population débâtent les sujets réputé scientifiques, suivi des sujets d'amour avec 17,6% et de la politique en 9,6%, la recherche d'emploi vient la dernière avec 1,6% de la population. Ce pendant 31,3% de la population n'ont pas répondu à cette question puisqu'ils n'avaient pas de compte.

cal = 122,2 0.05=9,49 Ddl=4

cal > 0.05, l'hypothèse nulle est rejetée selon laquelle, Il est vrai que

WhatsApp et Imo formeraient des communautés réelles dans la communion et relation malgré la distance qui les sépare en moindre coût.

13. Tableau n°13 : Influence de Whatsapp sur l'achat des unités au quotidien

Influence de whatsapp

Nb. cit.

Fréq.

Oui

220

88,0%

Non

30

12,0%

TOTAL OBS.

250

100%

Source : nos enquêtes et calculs à l'aide du logiciel Sphinx Primo

Commentaire : le tableau ci haut nous constatons que 220 enquêtés, soit 88% de la population trouvent que Whatsapp a une influence sur l'achat des unités dans leurs vie au quotidien, pendant que 30, soit 12% ont répondu par la négative.

cal= 144,4 0.05=3,84 Ddl=1

cal > 0.05, l'hypothèse nulle est rejetée selon laquelle, Il semblerait que

WhatsApp et Imo auraient une influence sur l'achat des unités pour ces utilisateurs en ville de Butembo.

46

14. Tableau n°14 : Influence du réseau social Imo sur l'achat des unités au quotidien

Influence de imo

Nb. cit.

Fréq.

Non réponse

78

31,2%

Oui

141

56,4%

Non

31

12,4%

TOTAL OBS.

250

100%

Source : nos enquêtes et calculs à l'aide du logiciel Sphinx Primo

Commentaire : Ce tableau ci-haut nous retrace que 141 enquêtés, soit 56,4% de la population ayant un compte Imo trouvent une influence sur l'achat des unités dans leurs vie au quotidien, pendant que 31, soit 12,4% ont répondu par la négative, mêmement 78 enquêtés, soit 31,2% n'ont pas répondu à la question étant donné qu'ils n'avaient pas de compte.

cal= 73,09 0.05=5,99 Ddl=2

cal > 0.05, l'hypothèse nulle est rejetée selon laquelle, Il semblerait que

WhatsApp et Imo auraient une influence sur l'achat des unités pour ces utilisateurs en ville de Butembo.

15. Tableau n°15 : Les avantages de Whatsapp

avantages de whatsapp

Nb. cit.

Fréq.

Diminution du coût de la communication

109

43,6%

Facilite les appels

37

14,8%

Création d'une discussion instantanée

11

4,4%

Création des groupes

93

37,2%

TOTAL OBS.

250

100%

Source : nos enquêtes et calculs à l'aide du logiciel Sphinx Primo

Commentaire : ce tableau nous retrace quelques avantages de Whatsapp, à cet effet nous remarquons que 43,6% des enquêtés trouvent l'avantage dans la diminution du coût de la communication, tandis que 37,2% disent quant à eux à la création des groupes leur permettant de d'échanger les informations, images, son...

cal= 101,9 0.05=7,81 Ddl=3

47

cal > 0.05, l'hypothèse nulle est rejetée selon laquelle Il serait probable que

l'utilisation des réseaux sociaux aurait un impact positif en améliorant les relations intimes et sociales, soit négatif en donnant une autre manière de vivre qui ne répond pas aux moeurs sociales.

16. Tableau n°16 : Les désavantages de Whatsapp

desavantages de whatsapp

Nb. cit.

Fréq.

Gaspillage du temps quand l'on est connecté

93

37,2%

Dépenses imprévues

54

21,6%

Fausses publications (Information non contrôlée)

66

26,4%

Accès seulement aux gens ayant votre numero

37

14,8%

TOTAL OBS.

250

100%

Source : nos enquêtes et calculs à l'aide du logiciel Sphinx Primo

Commentaire : selon nos observations, remarquons le gaspillage du temps trouve 93 observations, soit 37,2% de la population, 26,4% parlent des fausses publications sur ces réseaux sociaux, 54 observations, soit 21,6% de nos enquêtés parlent des dépenses imprévues, pendant que 14,8%, soit 37 observations trouvent que l'accès seulement aux gens ayant votre numéro.

cal= 26,4 0.05=7,81 Ddl=3

cal > 0.05, l'hypothèse nulle est rejetée selon laquelle Il serait probable que

l'utilisation des réseaux sociaux aurait un impact positif en améliorant les relations intimes et sociales, soit négatif en donnant une autre manière de vivre qui ne répond pas aux moeurs sociales.

17. Tableau n°17 : Les avantages du réseau social Imo

avantages de Imo

Nb. cit.

Fréq.

Non réponse

78

31,2%

Diminution du coût de la communication

40

16,0%

Facilite les appels vocaux et vidéo

117

46,8%

Création d'une discussion instantanée

3

1,2%

Création des groupes

12

4,8%

TOTAL OBS.

250

100%

48

Source : nos enquêtes et calculs à l'aide du logiciel Sphinx Primo

Commentaire : le tableau ci-haut nous retrace les quelques avantages que peut avoir le réseau social Imo ou qu'il présente aux utilisateurs. C'est pour cela que nous trouvons que 46,8% soit 117 observations trouvent l'avantage selon lequel Imo facilite les appels vocaux et vidéo, tandis que 16%, soit 40 enquêtés trouvent que c'est la diminution du coût de la communication, mais alors 78 observations, soit 31,2% n'ont pas répondu à la cette étant donné qu'ils n'ont pas de compte.

cal= 180,52 0.05=9,49 Ddl=4

cal > 0.05, l'hypothèse nulle est rejetée selon laquelle Il serait probable que

l'utilisation des réseaux sociaux aurait un impact positif en améliorant les relations intimes et sociales, soit négatif en donnant une autre manière de vivre qui ne répond pas aux moeurs sociales.

18. Tableau n°18 : Les désavantages du réseau social Imo

Source : nos enquêtes et calculs à l'aide du logiciel Sphinx Primo

Commentaire : selon nos observations, remarquons le gaspillage du temps trouve 63 observations, soit 25,2% de la population, 21,2% parlent dépenses imprévues, 13,2% de nos enquêtés parlent des fausses publications, pendant que 9,2%, soit 23 observations trouvent que l'accès seulement aux gens ayant votre numéro. Notons également que 31,2% n'ont pas répondu à la cette étant donné qu'ils n'ont pas de compte.

cal= 39,6

0.05=4,49 Ddl=4

49

cal > 0.05, l'hypothèse nulle est rejetée selon laquelle Il serait probablement

que l'utilisation des réseaux sociaux aurait un impact positif en améliorant les relations intimes et sociales, soit négatif en donnant une autre manière de vivre.

19. Tableau n°19 : La consommation des unités par jour

estimation de la consommation

Nb. cit.

Fréq.

10-20 MB

44

17,6%

20-30 MB

38

15,2%

30-40 MB

20

8,0%

40-50 MB

46

18,4%

50 et plus

102

40,8%

TOTAL OBS.

250

100%

Source : nos enquêtes et calculs à l'aide du logiciel Sphinx Primo

Commentaire : ce tableau ci-haut démontre l'estimation de la consommation journalière en terme de méga bytes de nos enquêtés, signalons que 102 personnes soit 40,8% consomment 50 MB et plus par jour, tandis que 46 enquêtés soit 18,4% estiment leurs consommations à 40-50MB par jour, 17,6% consomment 10-20MB, 15,2% consomment 20-30MB, 8% consomment 30-40MB par jour.

cal= 75,84 0.05=9,49 Ddl=4

cal > 0.05, l'hypothèse nulle est rejetée selon laquelle Il serait probable que

l'utilisation des réseaux sociaux aurait un impact positif en améliorant les relations intimes et sociales, soit négatif en donnant une autre manière de vivre qui ne répond pas aux moeurs sociales.

50

Courbe de tendance pour la consommation des unités repris dans le tableau n°19

Commentaire :

En observant sur ce graphique la courbe de tendance des fréquences, nous constatons qu'elle est positive. C'est-à-dire qu'elle évolue d'une manière croissante, soit il ya eu une consommation croissante des unités pour les utilisateurs de Whatsapp et Imo en ville de Butembo.

51

sommaire suivant