WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Comportement des clients sur le marché de la bière à  Bukavu : cas de la commune de Kadutu


par Steven Binja
Université Catholique de Bukavu (UCB) - gradué 2013
  

sommaire suivant

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET UNIVERSITAIRE

U.C.B

BP : 285 Bukavu

COMPORTEMENT DES CLIENTS SUR LE MARCHé de la bière à Bukavu : cas de lacommune de Kadutu

Faculté des Sciences Economiques et de Gestion

Travail de Fin de Cycle réalisé en vue de l'obtention du diplôme de graduat en Sciences Economiques et de Gestion

Présenté par : BINJA MUTABESHA Steven

Directeur : Ass. AMULI IBALE Douglass

ANNÉE ACADEMIQUE2012 - 2013

Epigraphe

« Et toi, Éternel, ne t'éloigne pas! Toi qui es ma force, viens en hâte à mon secours! » Ps.22 :20 

« Souviens-toi de moi selon ta miséricorde, à cause de ta bonté, ô Éternel! »

Ps.25:7

« Quel qu'égoïste que l'homme puisse être supposé, il y a évidemment dans sa nature certains principes qui les fonts s'intéressé au bon sort des autres, et rendent leur bonheurs nécessaire au sien, bien qu'il n'en tire le plaisir de le voir »

Adam SMITH

BINJA MUTABESHA Steven

Dédicace

A tous ceux qui me portent dans leurs coeurs,

A ma future progéniture pour laquelle je souhaite de faire mieux et mieux d'avantage.

BINJA MUTABESHA Steven

REMERCIEMENT

Le Physicien et cosmologue Albert EINSTEIN affirme que la recherche procède par des moments distincts et durables, intuition, aveuglement, exaltation et fièvre. Elle aboutit un jour à cette joie, et connaît cette joie, celui qui a vécu ces moments singuliers.

Ce travail a connu bel et bien ces moments singuliers. De l'introduction à la constitution des annexes, des difficultés se sont accumulées, mais l'encouragement, l'appel à l'effort et les sages conseils venant de plusieurs personnes, nous ont servis d'un grand renfort en vue de mener cette recherche à terme.

Notre reconnaissance revient en premier, au Créateur et Maître de l'univers, le Seigneur Jésus-Christ, pour la vie, la bonne santé et la protection, qu'il ne cesse de nous garantir.

En deuxième lieu, notre profonde gratitude s'adresse à l'ass. AMULI IBALE Douglas pour s'être dévoué à la direction de ce travail. A travers soncritiques, ses encouragements et sondirectives, il nous a permis de surmonter les multiples obstacles. Nous restons convaincus que sans son sens d'écoute et son soutien scientifique, ce travail ne pouvait pas toucher à sa fin.

Nous sommes plus redevable à ma mère, CISHUNGU KINJA Georgine, pour son soutien et affection constamment renouvelle à notre égard. A travers elle nous ne saurons passé sous silence l'amour dont a fait preuve, sa progéniture, nous leurs sommes reconnaissant.

Nos sentiments de gratitude le plus sincère à mes petites soeurs : HEKIMA GRACE et BALEMBA CISHUNGU Ornella qui ont pu m'aider durant la réalisation de ce travail.

A mes amis et compagnons de lutte pour votre assistance : BYAMUNGU RUCHINGA, MU, MUGABO DANIEL, FURAHA KAHWARA, JOCELYNE BIRINDWA, AIMERANCE KAHWARA, SOUDURE ASUMANI, NGAO NAMUHANDA, NADEGE BALAGA, ANGELUS MANENO, HABIBA DJUMA

INTRODUCTION

Les évolutions de l'environnement économique aujourd'hui sont patentes. Autrefois, l'activité économique était essentiellement tournée vers la fabrication des produits et structurée par des règles héritées de la révolution industrielle avec une demande supérieure à l'offre. (MAPENDANO Nyambwe J.P ; problématique du choix des consommateurs face aux marques de téléphones portable à Goma, 2010)

L'économie actuelle est davantage caractérisée par la globalisation des activités et des entreprises ; l'accélération et la transmission des informations ; l'hyper - concurrence entre les entreprises ; une évolution sans cesse améliorée par la technologie qui modifie radicalement l'activité dans de nombreux secteurs ; et principalement d'une offre nettement supérieure à la demande, donnant alors un pouvoir accru aux consommateurs. On assiste ainsi à une concurrence beaucoup plus renforcée par l'ouverture de marché inter régional. Et de ce fait, le renouvellement ou développement des produits de plus en plus différenciés est devenu indispensable pour les entreprises, en raison de l'évolution des habitudes de consommation et des initiatives de la concurrence. Cependant, l'existence des multiples type de produit sur le marché suite à la forte différenciation des produits constitue pour les entreprises innovantes une prise de risque compte tenu de l'incertitude de l'environnement et donc du marché. En effet, les consommateurs sont devenus beaucoup plus informés, cultivés, avisés et sélectifs face aux différentes alternatives qui se présentent à eux. (MAPOENDO NYAMBWE J.P idem)

Le choix des consommateurs devient beaucoup plus complexe surtout que la théorie du comportement des consommateurs fondée sur la notion d'utilité reste d'une portée pratique limitée à leurs revenus. Dans une perspective concrète, il est intéressant de savoir pourquoi certains consommateurs préfèrent un produit d'une marque donnée à un produit d'une autre marque, en quoi la modification d'un produit peut améliorer ses ventes ou quelles sont les conséquences de l'apparition d'un nouveau produit concurrent.

La théorie du consommateur est fondée sur le paradigme néoclassique ou individualisme dans la mesure où l'agent économique ou le consommateur cherche toujours à maximiser l'utilité dans ses décisions d'achat, donc de consommation des biens et services. En conséquence, il va exprimer sa demande individuelle du bien consommé ; l'effet de maximiser son utilité dans sa décision d'achat permet d'obtenir la demande du marché, compte tenu des demandes individuelles exprimées par les autres consommateurs du bien. Et c'est la demande du marché qui est le facteur déterminante dans l'analyse de la notion d'élasticité.

En initiant la « Characteristics' theory », Lancaster (1966a) a permis un veloppement original de la théorie microéconomique du consommateur. Cet auteur y suggère en effet que les biens sont différenciés les uns des autres suivant un certain nombre d'attributs de consommation, intégrés par le consommateur dans une technologie de production domestique (household production technology). Les choix des biens (ou outputs) par les consommateurs sont donc déterminés par la maximisation de l'utilité retirée des attributs de consommation (ou inputs) des biens, sous contrainte de revenu et de disponibilité des biens sur le marché, et compte tenu des prix relatifs des différents produits en concurrence1(*).

La plus part des gens voudraient la quantité ou la quantité des biens. Plusieurs d'entre eux des vacances plus longues, boire du bon vin, manger dans des beaux restaurants : mais le problème est qu'ils ne consomment pas tout ce qu'ils veulent car ils sont limités par leur revenu.

Dans la théorie microéconomique, le consommateur dispose d'un revenu qui l'amène à acquérir différents biens à des prix différents. Il vise la satisfaction la plus grande possible, tout en veillant à ce que les dépenses ne soient pas plus grandes que le revenu disponible (Yd).

Son choix résulte à la foi de ses préférences et de la contrainte imposé par la nécessité de ne pas dépasser le revenu dont il dispose.

Dès l'arrivée de la Bralima à Bukavu en 1950, la population de la ville de Bukavu assiste à une prédominance de produit Bralima sur le marché de la bière à savoir : Coca-Cola, Vitalo, Primus.

Ce qui a amené l'entreprise à développer d'autres types de bien, la demande et les ventes ayants augmentés. On a alors assisté à la mise au point du produit « Mutzig » et le turbo King est apparu sur le même marché

En effet sur le marché alcoolisé, la Bralima fonctionnait en monopole jusqu'à ce que l'Amstel bock et béer, provenant du Burundi et de la Mutzig et de la Guinness provenant du Rwanda arrivent sur ce marché et qui du reste n'a pas beaucoup joué sur les habitudes de consommation des clients habitués au produit Bralima.

Dès l'année 2013, il s'est observé une entrée sur le marché de la bière une nouvelle marque de bière (SKOL, SIMBA et Dopel) différente de celles existante en quantité et en qualité, mais ayant presque les mêmes caractéristiques en termes de dosage en alcool. Ces produits ont comme particularité par rapport aux produits concurrents existant le fait qu'il se présente comme un substitut presque parfait de produit Bralima.

Face à ce nouveau bien, il s'observe un affluent des consommateurs pour ce nouveau produit, abandonnant les produits Bralima qui du reste résistaient à d'autres produits concurrents au point de les écarter du marché. Ce changement de la part des clients suscite des interrogations en termes de déterminants du comportement des clients en termes de boisson. Ce dans ce cadre que s'inscrit ce travail qui a comme objectif d'essayer de ressortir les éléments pouvant expliquer le changement de comportement des clients qui autre fois consommateurs des produits Bralima. Pour y arriver, elle essaie de répondre aux questions suivantes :2(*)

Ø Y- a - il modification de comportement de consommation de la part des clients dans la ville de Bukavu ?

Ø Quels sont les éléments à la base de ce changement ?

C'est ainsi que pour cette fin nous allons utiliser la méthode suivantes comparative de deux moyennes qui va nous permettre de comparer les effectifs des clients qui ont changés leur goût face à ceux sont resté stable. Notre travail porte sur la commune de Kadutu. Nos données seront collectés en deux étapes dont : premièrement nous allons effectuer des interviews qui auront comme objectif de recueillir les différentes attributions du point de vue des consommateurs, de vérifier l'importance des certains attribution pour les consommateurs de la bière à Bukavu. La deuxième étape va constituer l'enquête proprement dit. Un questionnaire qui sera inspiré des études antérieures et des réponses des consommateurs lors des interviews utilisés pour collecter les données. Le traitement et l'analyse seront faits respectivement traités par le logiciel connu sous le nom de SPSS.

Cette étude est subdivisée en trois chapitres hormis l'introduction. Le premier portera sur la généralité de la consommation ; les choix de consommateurs et le terminant de ce choix. Et en fin les résultats des certaines études antérieures. Le deuxième portera sur la méthodologie qui va parler de la manière de la collecte des données et quant à la troisième chapitre portera sur le traitement et l'interprétation des résultats

* 1C. Laroche Dupraz et al,revue d'étude en agriculture et environnement, 86 (2008 - 1), 79 - 98

* 2 Les hypothèses de ce travail seront mis dans la méthodologie après avoir effectuer les interviews

sommaire suivant