WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

àČtude de la spécificité des champignons ectomycorhiziens pour leurs hotes. Cas de la forêt claire à† Brachystegia de Rumonge (Burundi).

( Télécharger le fichier original )
par Gilbert NIJIMBERE
Université du Burundi - Licence en Sciences Biologiques 2013
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

RESUME

Le présent travail intitulé « Etude de la spécificité des champignons ectomycorhiziens pour leurs hôtes : Cas de la forêt claire à Brachystegia de Rumonge (BURUNDI) » a pour but d'approprier l'espèce de champignon ectomycorhizien à ses espèces d'arbres hôtes.

D'abord, nous avons passé en revue les généralités sur la symbiose ectomycorhizienne. En suite, nous avons procédé à la présentation du milieu d'étude, la description et l'identification des spécimens de champignons récoltés.

Les résultats de l'identification ont abouti à 23 espèces de champignons appartenant aux familles des Boletaceae, Cantharellaceae, Gyrodontaceae, Russulaceae, Strobilomycetaceae, Xerocomacae et des Amanitaceae.

Les espèces d'arbres visés au cours du travail sont : Brachystegia bussei, Uapaca nitida, Brachystegia microphylla, Brachystegia utilis, Brachystegia spiciformis et Isoberlinia angolensis.

Au terme de ce travail, nous avons conclu que la famille des Russulaceae est la plus représentée, et Brachystegia bussei est l'espèce d'arbre susceptible d'être la plus ectomycorhizée.

v

LISTE DES FIGURES ET TABLEAUX Liste des figures

Figure 1 : Zone d'étude (Carte confectionnée avec le logiciel QGIS) 7

Figure 2 : Vue panoramique de la forêt claire de Rumonge 8

Figure 3: Diagramme ombrothermique de la zone d'étude pour la période de 2005-2010 9

Figure 4 : Différentes parties du champignon visualisant les caractères macroscopiques

mesurés 11

Figure5 (a & b) : Photos d'un Séchoir 13

Figure 6 : Nombre de spécimens récoltés durant différentes missions de terrain 21

Liste des tableaux

Tableau 1 : Tableau récapitulatif des données collectées 15

Tableau 2 : Abondance des espèces par famille 18

Tableau 3 : Abondance des espèces au sein de leurs genres. 19

Tableau 4 : Espèces d'arbres et champignons ectomycorhiziens 20

Tableau 5 : Ecologie des champignons ectomycorhiziens en fonction de la

granulométrie 22

vi

TABLE DES MATIERES

DEDICACE i

REMERCIEMENTS ii

SIGLES, SYMBOLES ET ABREVIATIONS iii

RESUME iv

LISTE DES FIGURES ET TABLEAUX v

I. INTRODUCTION 1

I.1. Problématique 1

I.2. But et intérêt du travail 1

I.3. Objectifs spécifiques 2

CHAPITRE I : GENERALITES SUR LA SYMBIOSE ECTOMYCORHIZIENNE 3

I.1. Les différents partenaires de la symbiose ectomycorhizienne 3

I.1.1 Les partenaires chlorophylliens 3

I.1.2. Les partenaires fongiques 4

I.2. Fonction des ectomycorhizes dans la nature 4

I.2.1. Meilleur approvisionnement en nutriments du sol 4

I.2.2. Protection contre les polluants 5

I.2.3. Réponse physiologique au stress 5

I.2.4. Liaison entre les racines de nombreuses plantes hôtes 5

I.2.5. Meilleure résistance aux pathogènes 6

CHAPITRE II : METHODOLOGIE ET MATERIEL 7

II.1. Présentation de la zone d'étude 7

II.1.1. Position géographique 7

II.1.2. Végétation de la forêt claire de Rumonge à Nyamirambo 8

II.1.3. Pédologie 8

II.1.4. Le climat 9

II.2. Activités sur terrain 10

II.2.1. Récolte des champignons et identifications des espèces d'arbres hôtes 10

II.3. Activités après la récolte 10

II.3.1. L'étude macroscopique 10

II.3.2 Prise de photos techniques 12

II.3.3. Etude macrochimique 12

II.3.4. Réalisation d'une sporée 12

II.3.5. Identification 12

II.3.6. Le séchage 12

II.3.7. Mise en herbier 13

CHAPITRE III : PRESENTATION ET DISCUSSION DES RESULTATS 14

III.1. Présentation des résultats 14

III.2. Discussion des résultats 17

III.2.1. Critique méthodologique 17

vii

III.2.2. Abondance des espèces et leurs familles 17

III.2.3. Genres et espèces rencontrés 18

III.2.4. La spécificité symbiotique 19

III.2.5. Les champignons et différentes périodes de l'année d'étude 21

III.2.6. Spécificité granulométrique des champignons ectomycorhiziens 22

CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS 23

BIBLIOGRAPHIE 25

ANNEXES 28

1

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net