WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Approche socio-anthropologique des institutions d'intégration des personnes àĘgées¬†: le cas de l'êbeb chez les Odjukru (côte d?ivoire)

( Télécharger le fichier original )
par Fato Patrice KACOU
Université Félix Houphouet Boigny de Cocody-Abidjan - Thèse Unique de Doctorat en Sociologie 2013
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE 8 : CONDITIONS DE VIE: LOGIQUES D'INTÉGRATION ET D'ISOLEMENT SOCIAL D'AINES SOCIAUX

Le grand âge suscite une question, celle de l'utilité des personnes âgées. Dans les pays du Nord, avant le XVIIIème siècle, la réponse avait été donnée. Les personnes âgées n'étant pas utiles, on les mettait à la retraite ou elles finissaient douloureusement le reste de leur vie dans des maisons de réclusion. Chez les Odjukru au contraire, le système social affirme leur utilité. Mais la participation sociale des personnes aînées est-elle effective ? Ou a-t-elle évoluée au gré de la mondialisation qui favorise les emprunts culturels ? C'est à ce questionnement que cette partie s'attèle à apporter des réponses.

8.1- Logiques d'intégration des aînés sociaux

La société a en primauté un rôle d'intégration. Elle n'éjecte que les éléments déviants. Ainsi, au cours de notre étude, nous avons décelé trois facteurs majeurs qui favorisent l'intégration sociale des personnes âgées.

8.1.1- Facteur social

· Opportunités de réjouissance

Tableau 40 (TC) : Motifs courants des déplacements des personnes âgées

Motifs de déplacement

VA

VR

Fêtes traditionnelles, religieuses et Funérailles

391

57,4

Visites maternées

26

3,8

Visites de courtoisie

49

07,2

Règlement de conflit

04

0,6

Visites médicales

41

06

Emplettes et courses

19

2,8

Retrait de pension

11

1,6

Activité politique

30

4,4

Mariages

05

0,7

Pas de sorties

105

15,4

Total

681

100

Source : enquête personnelle, 2010.

Les cérémonies de réjouissance dans la société Odjukru revêtent un caractère particulier et ont lieu à des rythmes soutenus avec une grande mobilisation sociale. Du low à l'êbeb en passant par l'angbandji, la contribution des chefs de famille et des personnes âgées est centrale. Ce sont les personnes âgées parce qu'elles détiennent le pouvoir et la connaissance qui les préparent et qui les président. Toute leur importance est mise en exergue lors des cérémonies à travers le protocole qui vise à les honorer et au travers de leurs interventions. C'est pourquoi, nous constatons dans le tableau que 57,4% des événements qui amènent les personnes âgées à se déplacer de leur village sont liés aux célébrations de fêtes traditionnelles, religieuses et aux funérailles. Parfois, dans un village, plus d'une centaine de jeunes hommes sont concernés par le low. Et dans le dernier trimestre de l'année généralement, la fréquence des célébrations des fêtes d'angbandji est très élevée. C'est ce qu'il nous a été donné de constater le troisième samedi du mois de décembre 2009 où nous avons assisté le jour même à cinq célébrations d'angbandji à Débrimou. Ou encore l'ampleur des fêtes est perceptible au cours des six années qui précèdent la célébration de l'êbeb puisque les candidats à l'êbebu doivent célébrer leur angbandji. Dans le cas de Débrimou, nous pouvons estimer à plus de 250 célébrations d'angbandji avant l'intronisation des actuels êbebu en 2003.

· Participation sociale des personnes âgées

Les personnes âgées pensent que c'est un rôle «régalien» pour elles de maintenir la cohésion sociale et l'équilibre social par leurs conseils, fruits de longues années d'expériences. Elles se comparent à une lampe dont la lumière éclaire les cadets sociaux. Le rôle de régulateur est un art dont la maîtrise et la connaissance sont offertes par la tempérance et le calme que procure l'avance en âge. Elles se sentent les plus aptes à détenir des astuces capables d'apaiser la colère des parties belligérantes. Ce qui leur confère d'être consacrées à la dignité d'êbebu. Chez les Odjukru, plusieurs occasions donnent lieu à des assemblées villageoises. Parmi elles, nous pouvons énumérer les affaires courantes pour lesquelles les êbebu sont sollicités, les cérémonies festives et funèbres. C'est sans doute l'importante fréquence des affaires qui animent le village qui ont fait que traditionnellement, les êbebu étaient exemptés de tous les travaux physiques pour se consacrer exclusivement à la gestion politique du village. Aujourd'hui encore, des personnes âgées à la retraite quittent la ville pour aller résider au village tant leur présence pour l'administration du village est importante.

Ainsi, 47,1%207(*) des personnes âgées interrogées ont-elles dit être satisfaites de leur position de personnes âgées en raison du fait qu'elles jouissent de la dignité d'êbebu et des avantages de l'âge.

· Gérontophilie

La gérontophilie est ressentie chez les personnes âgées enquêtées comme étant le fait d'être adulées par l'entourage et les petits-fils pour leur grand âge. Dans ce rapport de plaisanterie entre la personne âgée et son cadet, soit on ne fait pas allusion d'une manière ou d'une autre aux défauts de l'âge, soit on en fait mention en mettant la dégénérescence au compte du poids des années. Par cette dernière, on reconnaît à la personne âgée que son état est «normal» (compréhensible) au regard de son âge. Donc les signes de faiblesses physiques sont positivés et la gérontophilie devient une énergie qui ravive en la personne âgée le goût de vivre. Par exemple, des personnes âgées trouvent leur joie lorsque l'entourage les appellent: «la vieille ou le vieux». Des personnes d'un âge très avancé ayant des problèmes de mobilité peuvent être portées par des jeunes.

· Liens de parenté

Tableau 41 (TC) : Attachement aux liens familiaux et au village d'appartenance

Abandon du village

Liens avec le village

Oui

Non

Total

VA

VR

VA

VR

VA

VR

Attachement au village

00

00

210

57,1

210

57,1

Attachement à la famille

00

00

83

22,6

83

22,6

Environnement hostile

07

1 ,9

01

0,3

08

02,2

Satisfaction pour la prise en charge

01

0,3

11

03

12

03,3

Utilité

00

00

04

1,1

04

01,1

Inopportunité liée à l'âge

00

00

39

10,6

39

10,6

Pas mon village natal

04

1,1

00

00

04

01,1

Aller à l'aventure

02

0,5

00

00

02

0,5

Eviter de gêner

00

00

02

0,5

02

0,5

Isolement

01

0,3

00

00

01

0,3

Pas de réponse

00

00

03

0,8

03

0,8

Total

15

4,1

353

95,9

368

100

Source : enquête personnelle, 2010.

Certes nous avons indiqué dans les rapports entre les personnes âgées et le réseau social que la famille est en crise. Cependant, les relations de parenté dans l'ensemble sont maintenues (87,7% de satisfaction) et les crises qui secouent les familles sont à des degrés divers. Pour preuve, 84,6%208(*) des enquêtés rendent visites à leurs parents et 91,9% sont satisfaits de la qualité des rapports avec leurs parents qui résident notamment en ville. L'importance des liens de parenté se perçoit à travers le nombre important de personnes âgées qui vivent de don (51,5%), le nombre de personnes qui vivent avec leurs parents âgés (94,6%) à domicile et celui des personnes âgées, surtout des femmes, qui vivent soit chez leur frère ou leurs enfants. L'importance des rapports de parenté est affirmée par les enquêtés à travers une proportion de 57,1% et de 22,6% qui respectivement sont attachés au village et à la famille.

* 207Voir infra, p. 258 tableau 49: Raisons Justificatives de l'appréciation du statut de personne âgée.

* 208Voir supra, p. 236 tableau 38: Qualité des rapports entre les personnes âgées et leur famille.

précédent sommaire suivant