WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Enquête sur la perception de la notion de "développement durable" par les étudiants.

( Télécharger le fichier original )
par Pryscillia PORLON
Paris 7 DIDEROT - MASTER 1 METIERS DES ETUDES, DU CONSEIL ET DE L'INTERVENTION 2015
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Partie I .Constat, état des lieux du Développement Durable

La notion de développement durable a pris naissance dans un contexte économique assez favorable : les Trente Glorieuses. Cette ère est marquée par une forte croissance économique des pays développés. Fort de cette croissance économique fulgurante, l'opinion publique commence dès lors à s'interroger sur cette croissance et aux limites qui en découlent. En effet, une forte croissance économique aurait des effets néfastes sur l'environnement. De même, le choc pétrolier de 1973 illustre la limite qu'il existe concernant la croissance économique. La nécessité d'instaurer un développement durable prend alors tout son sens.

Dans cette première partie nous verrons ce qu'est le développement durable. La seconde partie s'intéressera aux études réalisées par de grands instituts de sondages d'opinions Français (IFOP, TNS SOFRES)3 ainsi que des centres de recherches et d'études tels que le CREDOC.

I. Qu'est-ce que le « Développement Durable » ?

Cette partie vise à expliquer ce qu'est le développement durable en se focalisant sur l'historique de ce concept. Il s'agira de présenter les dates importantes qui ont contribué à la mise en oeuvre du développement durable. Puis de présenter les différents enjeux du développement durable qu'ils soient environnementaux, économiques et sociaux.

1.1 Une genèse du développement durable

Le XIXème est marquée par la Révolution Industrielle. Cette période marque un tournant majeur dans les sociétés. En effet, progrès techniques et innovations sont les principaux facteurs de croissance. Cependant, les années 1920 marquent une prise de conscience globale sur les impacts négatifs de l'industrialisation sur l'environnement.

Au sortir de la Seconde Guerre Mondiale ce constat s'est confirmé. Les villes ont été profondément détruites. On note alors que la population affluait vers les grandes villes pour échapper à la misère que connaissaient les petites villes. Ces flux ont donc engendré une crise du logement sans précédent. C'est alors que des politiques ont été menés afin de lancer de programmes de construction massive en réponse à la crise du logement des années 1970. Ces habitats étaient pour la plupart salubres et agréables à vivre.

Le développement durable émane donc de préoccupations anciennes. En effet, penser que la dégradation de l'environnement est un phénomène récent est trompeur. Le monde doit faire face à des sociétés contemporaines qui

3 IFOP, 2007

Société Française d'enquête par sondage, TNS SOFRES, Les entreprises et le développement durable, 2009

5

empiètent de plus en plus sur les espaces jusqu'à en oublier les pratiques classiques. Il doit faire face également à d'autres effets aggravants comme par exemple le commerce international. De même, le développement durable serait fondé sur deux ordres qui sont en contradictions : « l'équité intergénérationnelle » qui se doit de préserver les ressources pour les générations suivantes et enfin « l'équité spatiale » entre les pays riches et les pays pauvres.4 En d'autre terme, le développement durable repose sur deux ordres : le bien être pour les générations à venir et garantir un même niveau d'accès entre les pays pauvres et les pays riches.

En 1972, se tient la conférence des Nations Unies à Stockholm. Lors de cette conférence se dresse une déclaration de principes et plan d'action afin de prévoir la mise en place d'un « Programme des Nations Unies pour l'Environnement et le Développement durable ». Cette conférence avait pour objectif d'informer sur les plans prévus en termes de développement durable. Durant cette période, les préoccupations étaient les ressources disponibles ainsi que leur renouvellement, la justice sociale et l'efficacité économique. Les problèmes économiques, environnementaux et sociaux qu'a connus la France dans les années 1970, font l'objet à de vives préoccupations. On peut citer des cas de catastrophes qui se sont produites : l'usine de pesticides de Bhopal en 1984 ou encore les accidents nucléaires de Three Miles Island en 1979. Ce sont ces catastrophes qui ont alimenté les préoccupations environnementales. De même, les années 1980 font l'objet à de vifs débats à tels point que cela solidifient la prise de conscience des dangers qui menacent la société. Suite à ces évènements, les Etats ont décidés de mettre en place des « politiques de l'environnement et d'une législation propre ».

A l'origine cette notion concernait un public « scientifique » mais on s'aperçoit qu'elle prend place autour de travaux. En 1972, naît le rapport Meadows (rapport commandé par le club de Rome). Ce rapport, « les limites de la croissance », nait dans un contexte où la conjoncture économique était favorable : Les Trente Glorieuses. Dès lors, les penseurs commençaient à s'interroger très sérieusement aux effets d'une croissance économique. Le rapport vise à remettre en cause les effets de la croissance par de nombreux chercheurs. De plus, cette conférence avait également pour objectif de mettre en garde les populations contre une pénurie pour les générations à venir.

La même année, les Nations Unies vont organiser la toute première conférence sur l'environnement aux Etats-Unis. Cette conférence débouche en sur mise au point d'un programme : Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE). Ce projet vise à combiner les actions des Nations Unies dans le domaine de l'environnement et d'accompagner les Etats dans la mise en oeuvre de politiques environnementales.

C'est alors qu'en 1992 se tient le sommet de Rio. Cette conférence d'ordre mondiale liste les différents principes d'application. De même, trois conventions sont établies : biodiversité, changement climatique et contre la diversification. On voit qu'ici que les préoccupations environnementales sont très ancrées et ce, à l'échelle internationale. La conférence de Rio marque une prise de conscience planétaire sur les enjeux environnementaux.

Un autre évènement important dans la chronologie du développement durable : le protocole de Kyoto en 1997. Il s'inscrit dans la même logique de la conférence du sommet de Rio en 1992. Cet accord international bâti sur la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, vise à réduire les gaz à effet de serre des pays industrialisés.5

4 MANCEBO François, le développement durable, 2008, Armand Collin

5 http://unfccc.int/portal_francophone/essential_background/feeling_the_heat/items/3294.php

6

Cette chronologie historique visait à montrer que les préoccupations environnementales n'étaient pas récentes mais bien au contraire. La période d'industrialisation a fait naître une prise de conscience généralisée et rapide. Par définition, le développement durable repose sur trois piliers fondamentaux : environnemental, économique et social.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net