WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La mise à  jour des cartes topographiques du Burkina à  l'échelle 1/200 000e.

( Télécharger le fichier original )
par Tégawindé Julien KOAMA
Ecole Supérieure Polytechnique Privée de la Jeunesse - Licence Professionnelle Topographie et Système d'Information Géographique 0000
  

précédent sommaire suivant

INTRODUCTION

Les premières cartes de l'Afrique française à l'échelle 1/200 000e sont dressées par les Services Géographiques Coloniaux. Au lendemain des indépendances, cette ancienne cartographie ne répond plus à la réalité terrain. Ainsi le gouvernement du Burkina a entrepris un projet de mise à jour des trente-quatre (34) feuilles à 1/200 000e qui couvrent le Burkina.

L'objectif est d'élaborer un outil cartographique cohérent et innovant. Les produits issus du projet renforceront le patrimoine national en données à référence spatiale. Le résultat sera accessible aux décideurs, aux administrations et programmes de développement, au secteur privé ainsi qu'à la société civile pour une meilleure prise de décision.

Ce projet d'une durée de 3 ans a permis la réalisation de 27 feuilles couvrant le territoire national à l'échelle 1/200 000e, ainsi que la mise à jour de la BNDT.

La réalisation d'un tel projet a fait appel à des compétences dont celles de l'IGB à travers son personnel qualifié et la disponibilité de sa technologie de pointe.

Le stage a été effectué dans la salle de production de la BNDT du Burkina, du projet P00 installé au sein de l'IGB. Commencé le 1er Septembre 2014, il s'achève le 30 novembre 2014.

Notre travail est structuré en quatre chapitres :

Chapitre 1 : Présentation de l'Institut Géographique du Burkina

Chapitre 2 : Généralités sur la cartographie et la réalisation des anciennes cartes de l'empire colonial français à 1/200 000e

Chapitre 3 : Mise à jour des anciennes cartes topographiques de base du Burkina à l'échelle 1/200 000e

Chapitre 4 : Difficultés rencontrées et recommandations

Rapport de fin de cycle présenté par KOAMA Tégawindé Julien-Licence option Topographie et SIG

Thème : la mise à jour des cartes topographiques de base du Burkina à l'échelle 1/200 000e

Chapitre 1 : Institut

Géographique du Burkina

 

2

Rapport de fin de cycle présenté par KOAMA Tégawindé Julien-Licence option Topographie et SIG

Thème : la mise à jour des cartes topographiques de base du Burkina à l'échelle 1/200 000e

CHAPITRE 1 : INSTITUT GEOGRAPHIQUE DU BURKINA

1.1 Historique

Pour satisfaire les besoins de l'administration, le pouvoir colonial, confronté au sérieux problème de pénétration et de gestion des territoires conquis, a développé des efforts pour les cartographier de façon rapide. La période suivant les indépendances a été marquée par la poursuite et l'achèvement de certains programmes de cartographie et de photographie en liaison avec les services nationaux compétents. En juillet 1974 fut tenue au Caire, une rencontre organisée par la Commission Economique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA). A l'issue de cette réunion, il a été recommandé au pays africains d'oeuvrer à l'établissement d'une cartographie de base à l'échelle du 1/50 000e.

Pour atteindre cet objectif et pour d'autres buts tel que la délimitation de ses frontières, la Haute Volta (actuel Burkina Faso) a mis en place l'Institut Géographique de Haute Volta (IGHV) devenu aujourd'hui Institut Géographique du Burkina (IGB). Le décret n° 76/100/PRES/MTP du 24 mars 1976, portant création de ladite institution fut signé le 2 avril 1976. Cet institut a remplacé le service de cartographie chargé de la gestion des archives des travaux de l'IGN France au sein de la Direction du Cadastre. Chargé de la conception, la mise en oeuvre et le suivi de la politique nationale en matière de cartographie, l'IGB est un Établissement Public à caractère Administratif (EPA) placé sous deux tutelles administratives : Ministère des Infrastructures du Désenclavement et des Transports pour la partie technique et Ministère des Economie et des Finances pour le volet financier. Vu sa polyvalence dans divers domaines de la cartographie, bon nombre de sociétés font appel à ses services.

3

Rapport de fin de cycle présenté par KOAMA Tégawindé Julien-Licence option Topographie et SIG

4

Thème : la mise à jour des cartes topographiques de base du Burkina à l'échelle 1/200 000e

Figure 1 : localisation de l'IGB à Ouagadougou

précédent sommaire suivant