WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Problématique terminologique dans le domaine de l'agroécologie au Venezuela

( Télécharger le fichier original )
par Maria Tovar
Université Lumière Lyon 2 - DEA LTMT 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

CONCLUSIONS ET RECOMMENDATIONS

L'agroécologie est une science relativement nouvelle si bien que sa terminologie, du moins en espagnol, n'est pas clairement établie. Divers éléments montrent cette situation, par exemple, les problèmes de communication entre les spécialistes ou l'ambiguïté de plusieurs termes. Dans le cas spécifique du Venezuela, ces problèmes s'expliquent surtout par le manque de références bibliographiques originellement écrites en espagnol.

La pratique terminologique moderne rend possible la résolution de ce type de problématique. Car la plupart des auteurs modernes remarquent le rôle descriptif de la terminologie, ainsi que la logique d'une démarche sémasiologique. Pour la problématique terminologique ponctuelle de l'agroécologie au Venezuela, le processus idéal dans lequel le terminologue travaille de concert avec les scientifiques et met des étiquettes sur les concepts n'est pas viable. Les termes et les concepts sont déjà là, mais il existe une espèce d'entropie entre leurs rapports.

Durant l'éboration de ce travail, plusieurs points de la théorie de la terminologie ont été particulièrement remarqués: les termes présentent une systématicité double, celle de la langue générale et celle de la langue de spécialité, ce qui explique la raison pour laquelle certains termes font partie du langage qui est normalement utilisé par le grand public. Pour établir le sens pragmatique de ces termes dans le domaine de spécialité, il faut établir une structure conceptuelle constituant la matrice du travail terminologique.

Les termes sont également des unités lexicales dont la valeur est déterminée par les conditions d'usage dans lesquelles ils sont employés. Or, la démarche terminologique doit être descriptive, montrant les termes tels qu'ils sont utilisés dans la communication réelle spécialisée et accomplissant une vraie fonction cognitive, linguistique et socio-fonctionnelle.

Il faut noter que dans ce travail une partie infime de la problématique terminologique de l'agroécologie a été montrée. Pendant la recherche des textes, les problèmes terminologiques se manifestaient constamment.

L'Internet est un outil essentiel dans la pratique scientifique actuelle. Il permet de trouver rapidement des informations sur presque tous les sujets et dans toutes les langues. Cependant, au moment de choisir du matériel électronique il faut être attentif à la source, car les sites en ligne peuvent n'être pas forcément rédigés par un spécialiste de la matière en question. En outre et même si au début la problématique décrite faisait principalement référence à la bibliographie, il est intéressant de constater que les pages électroniques consultées présentaient les mêmes caractéristiques que les sources bibliographiques (la plupart qui ont été trouvées en espagnol sont la traduction des pages en anglais), ce qui a permis de les utiliser ici comme exemples.

Dans le domaine de la terminologie moderne il existe des innovations techniques importantes qui permettent d'optimiser le travail terminologique. C'est le cas des concordanciers. Dans ce travail, l'utilisation du logiciel Monoconc a été essentielle pour l'obtention rapide et efficace des contextes ainsi que des fréquences d'usage des termes.

Le domaine de l'agroécologie est très vaste et représente de très nombreux sous-domaines. La recherche terminologique dans ces sous-domaines a été très peu développée, en particulier dans les champs de la soutenabilité et de la biodiversité, qui constituent un terrain presque vierge pour le travail terminologique.

Quant au travail terminologique, la meilleure démarche pour aborder les problématiques, même monolingues, demeure l'approche multilingue, qui permet incontestablement de mieux saisir la structure conceptuelle d'un domaine donné et de comprendre les modèles de conceptualisation différents que chaque langue propose pour la représentation des concepts.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.