WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Soutenabilité de la dette publique et croissance économique: Cas du Burkina Faso

( Télécharger le fichier original )
par Larba Issa KOBYAGDA
Université de Ouagadougou - DEA/PTCI en Macroéconomie Appliquée 2007
  

précédent sommaire suivant

Appel aux couturier(e)s volontaires
Appel aux couturier(e)s volontaires

AVANT PROPOS

De la conception à la réalisation en passant par, le choix de la démarche méthodologique, la validation du cadre théorique et du projet de mémoire, la sélection des modèles à tester, la recherche des données pertinentes, la rencontre des personnes ressources, la consultation des ouvrages et articles relatifs à la problématique traitée, les remises en cause permanentes et la récurrence des difficultés qui parfois nous poussait au découragement, un travail de recherche a, de tout temps, été un exercice à la fois périlleux et exaltant. Il marque une étape importante et symbolique dans une formation académique, dans un parcours intellectuel et aussi dans le processus d'apprentissage et d'initiation à la recherche scientifique de qualité.

Nous avons voulu, au regard des effets négatifs du fardeau de la dette sur le développement de notre pays, analyser la soutenabilité de cette dette publique pour en ressortir, au delà de la méthodologie officielle des Institutions de Brettons Woods (IBW), des propositions alternatives, correctives ou complémentaires à l'objectif de garantir la solvabilité, la crédibilité et la croissance économique à long terme du Burkina Faso.

Nous n'avons nullement la prétention d'avoir traité la question de manière exhaustive tant il est vrai que la fécondité de la recherche sur le sujet est impressionnante et les avis, toujours partagés. L'impossibilité d'avoir des séries plus longues, des données plus précises, les contraintes matérielles et logistiques sont révélatrices de défaillances qualitatives potentielles et certaines.

Puisse ce travail être jugé dans le prisme de ces difficultés. Il peut être amélioré grâce à vos critiques et suggestions. Tout en appréciant hautement la contribution et la démarche novatrice de nos encadreurs, nous assumons seuls, la responsabilité de n'avoir pas su disposer pleinement des possibilités infinies dans un temps et dans un espace fini.

Larba Issa KOBYAGDA

kobiss13@yahoo.fr

Tél. : (0226) 70 72 69 19

Remerciements

Le présent mémoire est le fruit des sacrifices, des efforts, des conseils, et des soutiens que de nombreuses personnes ont consentis à notre faveur. Aussi jugeons-nous indispensable de témoigner notre gratitude à toutes ces personnes. Il s'agit :

v De notre directeur de mémoire, le Professeur Kimseyinga SAVADOGO qui n'a ménagé aucun effort pour nous assister avec minutie durant tout le processus de rédaction de ce mémoire malgré son emploi du temps très chargé et la grande distance qui nous sépare ;

v De notre codirecteur le Docteur Gnanderman SIRPE qui a été un bouclier face aux difficultés certaines de la recherche et son cours de macroéconomie qui nous a orienté dans la revue de litterature. Nous lui sommes gré de ses précieux conseils qui nous ont guidé dans la redaction du mémoire;

v Du professeur Souleymane Soulama, Chef du departement troisième cycle de l'UFR/SEG pour toute l'assistance, les conseils et l'appui qui ont été oeuvre utile pour notre formation;

v Du Professeur Taladidia THIOMBIANO pour ses cours notamment d'économétrie sur les séries temporelles et ses conseils de tout genre dans la méthodologie de recherche qui nous ont permis d'avoir les éléments de base de la recherche en économie ;

v Du Docteur Pam Zahonogo pour son soutien constant depuis le cours de tronc commun jusqu'au CCCO à Niamey. Nous lui sommes reconnaissant et lui témoignons notre gratitude ;

v Du Docteur Théodore. J.O. Kaboré pour l'attention et les suggestions qu'il a bien voulu apporté à ce document. Nous témoignons notre reconnaissance.

v De tous les enseignants de l'Unité de Formation et de Recherche en Economie et Gestion (UFR/SEG) de l'Université de Ouagadougou et particulièrement ceux du troisième cycle pour les cours et conseils qui nous ont servi et continueront de nous servir dans la suite de notre formation ;

v Des doctorants de l'UFR/SEG en particulier ceux du Laboratoire d'Analyse Quantitative Appliquée au Développement-Sahel (LAQAD-S).

v De tous les collègues étudiants de la 12ème promotion DEA-PTCI pour leur sens de la collaboration dans la recherche et l'esprit d'équipe qui a prévalu pendant le cours commun et le Campus Commun des Cours par Option à Niamey en juillet- septembre 2006.

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil




Moins de 5 interactions sociales par jour