WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Effet de la hauteur du contre haut sur la régulation de la raideur des membres inférieurs : comparaison entre les 2 sexes

( Télécharger le fichier original )
par Amine Choukou
Université de Paris sud 11 - Master sciences du sport 2006
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Université Paris-Sud XI (Orsay) UFR STAPS

Centre de Recherches en Sciences du Sport

MASTER 1ère année

Du domaine Sciences, Technologie, Santé

Mention : Sciences de la motricité

Spécialité "Recherche" Contrôle Moteur

Année Universitaire 2006/2007

Mémoire de Recherche

Effet de la hauteur du contre haut sur la performance

en saut vertical chez les experts : comparaison entre les

deux sexes

Présenté par

Mohamed-Amine CHOUKOU

Directeur du mémoire :

Guillaume LAFFAYE

PLAN

1. Introduction 1

2. Cadre théorique 4
2.1. La modélisation biomécanique : outil d'analyse des sauts

2.1.1 Pourquoi modéliser ?

2.1.2 Quel modèle pour le corps humain ? 2.1.2.1 La description cinématique : 2.1.2.2 La modélisation dynamique 2.1.2.3 Le modèle masse-ressort

2.2. La performance en saut de contre haut

2.3 Les paramètres mécaniques des sauts 10

2.3.1 Les paramètres de force

2.3.2 Les paramètres temporels 11

2.3.2.1 Le temps de contact

2.3.2.2 Le temps excentrique 12

2.3.2.3 Le temps concentrique

2.3.2..4 Le temps d'envol 13

2.3.3 La puissance mécanique

2.3.4 La raideur mécanique du membre inférieur 14

3. Méthodologie 17
3.1. Sujets et essais de sauts

3.2. Matériels et acquisition des données

3.3. Outil statistique 20

4. Résultats et analyses statistiques

4.1. L'abaissement du centre de gravité 21

4.2. La performance verticale

4.4. La force moyenne 22

4.5. La force relative à la masse corporelle

4.6. La raideur

4.7. La puissance maximale

4.8. Le temps de saut 23

4.9. Le temps jusqu'au pic de force

4.10. Le pourcentage excentrique du temps de saut 24

5. Discussion 25

1. Introduction

Les exploits de Lebron James ne laissent pas indifférents. Son gros point d'or ? Sa détente verticale, "high elevation" comme disent les commentateurs américains. Certes le basketteur est grand (2,03 m), mais il a aussi une détente impressionnante. A des niveaux avancés d'entraînement, où la technique sportive est à la perfection et la nomination d'athlète « expert » s'impose, il est très difficile de faire la différence entre deux sportifs. Pour réussir un tir en suspension en basket-ball ou au handball, ou pour franchir la barre transversale en saut en hauteur, les athlètes auront intérêt à réaliser la meilleure détente verticale possible.

L'entraînement à base de saut est primordial pour les sports qui exigent des forces considérables dans l'établissement de l'interaction athlète-sol. La détente verticale, telle que lors d'un smash ou d'un contre en volley-ball, est l'une des qualités physiques nécessaires pour les volleyeurs. Elle fait, entre autre, l'objet d'une évaluation objective de ces athlètes, notamment en réalisant des différents types de saut vertical dont on distingue trois types : le « squat jump » qui consiste à sauter à partir d'une position basse avec un certain angle de flexion du genou, le « saut de contre mouvement » qui se compose d'une phase de flexion à partir de la position debout qui précède la phase de poussée et le « saut de contre-haut » qui est un saut vertical effectué après s'être laissé tomber d'une certaine hauteur.

Dans la littérature, on trouve que le saut de contre haut augmente la performance plus que le saut de contre mouvement (Voigt et co, 1995; Laffaye et co, 2005). En outre, la hauteur du contre- haut augmente la performance chez les experts confirmant l'hypothèse de Brown et co. (1986) qui stipule que le saut améliore les qualités pliométriques des muscles. Dans une étude récente, Laffaye et co. (2005) ont démontré que lors de sauts de contre haut, les volleyeurs réalisent des sauts plus haut (+ 8,5 %) à partir d'un contre haut de 60 centimètres qu'à partir d'un contre haut de 30 centimètres, et que les novices perdent de la hauteur (- 6%) dans des conditions pareilles. Cependant, aussi bien Hunter et Marshall (2002) que Young et co.(1995), ont montré que les décathloniens n'améliorent pas leurs performances dans les mêmes conditions de saut.

A travers cette recherche, on tentera de comprendre les modes de contrôle moteur et de déceler les stratégies qu'utilisent les experts pour s'adapter aux différentes conditions de ce genre d'exercice et sauter beaucoup plus haut que le « commun des mortels ».

Pour ce réaliser, on s'intéresse dans la partie qui suit, à comprendre l'intérêt de la modélisation biomécanique dans l'analyse du mouvement du corps humain en général, et à l'apport du modèle masse-ressort pour l'analyse des sauts en particulier. On présentera, également, les paramètres mécaniques qui déterminent la performance en saut vertical : les paramètres de force (F), les différents paramètres temporels, la puissance mécanique (P) et la raideur mécanique du membre inférieur (Kleg).

sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy