WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Intégration et Généricité: Modèle ADROIT

( Télécharger le fichier original )
par Abdou NDAO
Cheikh Anta Diop - Ingénieur informaticien 2005
  

précédent sommaire suivant

III.2 Les cas d'utilisations

Les cas d'utilisations permettent de structurer les besoins des utilisateurs et les objectifs correspondants d'un système. Ils centrent l'expression des exigences du système sur ses utilisateurs. Ils se limitent aux préoccupations réelles des utilisateurs ; ils ne présentent pas de solutions d'implémentation et ne forment pas un inventaire fonctionnel du système. Ils identifient les utilisateurs du système et leur interaction avec le système.

Titre

Auteur

Description

Enregistrement des chambres, des bars et des restaurants

Commercial, Gestionnaire bar, Gestionnaire restaurant

Permet de saisir les chambres à réserver, les restaurants et les bars qui existent dans l'hôtel

Enregistrement des réservations

Commercial, Organisme payeur, Client

Permet de faire des réservations sur les chambres susceptibles d'être libérées avant la date d'arrivée du client

Enregistrement des services

Comptable, Gestionnaire bar, Gestionnaire restaurant, Caissier principal

Permet d'enregistrer les consommations faites dans les bars et les restaurants mais aussi les services de chambre

Facturation

Comptable, Gestionnaire bar, Gestionnaire restaurant, Caissier principal

Permet de valider les consommations faites dans les bars et les restaurants mais aussi les services de chambre

Sécurité avec code d'accès

Administrateur

les utilisateurs sont paramétrés par l'administrateur. Il leur attribut un code d'accès pour se connecter au système

Consultation et édition des clients arrivées

Commercial

A une date donnée, le commercial doit savoir le nombre de clients arrivés

Consultation et édition des clients départs

Commercial

A une date donnée, le commercial doit savoir le nombre de clients partis

Consultation et édition de la configuration des chambres

Commercial

A une date donnée, le commercial doit connaître la configuration des chambres

Consultation et édition de la main courante

Comptable, Gestionnaire restaurant, Caissier principal

A une date donnée, on doit pouvoir connaître la main courante du restaurant

Consultation et édition du planning d'occupation des chambres

Commercial

Le commercial doit connaître à une date donnée le planning d'occupation des chambres

Consultation et édition du planning de réservation

Commercial

Le commercial doit connaître à une date donnée le planning de réservation des chambres

Consultation et édition du relevé du bac( factures impayées)

Comptable, Caissier principal

Le caissier principal doit connaître les factures impayées à une date donnée

Consultation et édition de la situation caisse utilisateur

Gestionnaire de bar, gestionnaire restaurant

Chaque caissier ( bar ou restaurant ) doit pouvoir connaître la situation journalière de sa caisse

Consultation et édition de la situation journalière caisse

Comptable, Caissier principal

On doit pouvoir connaître la situation général des caisse à une date donnée

Consultation et édition de la situation journalière des statistiques 

Comptable, Caissier principal, Commercial

Connaître le nombre de chambres ( disponibles, occupées, bloquées) et le taux d'occupation

Consultation et édition de la situation journalière des consommations diverses

Comptable, Caissier principal, Gestionnaire bar, Gestionnaire restaurant

A une date donnée, connaître la situation journalière des consommations diverses

Consultation et édition de la situation journalière des consommations restaurant

Comptable, Caissier principal, Gestionnaire restaurant

A une date donnée, connaître la situation journalière des consommations au restaurant

Consultation et édition de la situation journalière de l'hébergement

Comptable, Caissier principal

A une date donnée, connaître la situation journalière de l'hébergement ( téléphone, blanchisserie etc...)

Consultation et édition de la situation journalière par segmentation

Commercial, Comptable, Caissier principal

Connaître la situation journalière des consommations par segmentation

Consultation et édition de la situation des consommations du bar par période

Comptable, Caissier principal, Gestionnaire bar

Connaître la situation période des consommations faites au bar

Consultation et édition de la situation des consommations du restaurant par période

Comptable, Caissier principal, Gestionnaire restaurant

Connaître la situation période des consommations faites au restaurant

III.3 Diagramme de classe

Un diagramme de classes est une collection d'éléments de modélisation statiques qui montre la structure d'un modèle.

III.4 Intégration de gestion d'hôtel dans ADROIT

Nous avons utilisé les cinq classes du modèle ADROIT :

Les tables du modèle UML de l'application gestion d'hôtel sont intégrées dans ADROIT comme suit :

- TIERS (Clients, Bar_Resto)

- OBJET (Chambre, Segmentation)

- ACTES (Réservation, Facture)

- INFORMATIONS (Position, Situation, Nationalité, Mode de paiement, Type règlement, date règlement)

- RUBRIQUES ou FINANCES (Ligne_Facture, Ligne_Reservation)

Par exemple :

- Pour un Acte de type Réservation, on aura un Tiers de type Client, un Objet de type Segmentation ( pour la tarification à appliquer) et une Rubrique de type Finances qui contiendra la chambre et le prix.

Pour obtenir une facture provenant d'une réservation, il faut faire un clonage. Pour cela, les informations de la réservation doivent être les mêmes que celles de la facture. Dés que la clonage est fait, on aura un Acte Facture.

Par exemple :

- Pour un Acte de type Réservation, on aura un Tiers de type Client, un Objet de type Segmentation ( pour la tarification à appliquer) et une Rubrique de type Finances qui contiendra la (chambre, les services consommés et leur prix respectifs).

Pour le paramétrage des éditions, nous avons adopté l'option d'utiliser la classe objet qui nous permettra de créer des états. Chaque champ de la classe objet devra contenir un champ de l'état dont sa mise à jour se fera à partir de requêtes.

Pour y parvenir, les requêtes seront stockées dans des champs spécifiques à ce besoin. Ils pourront être modifier à chaque fois que les règles de gestion et de calcul changent.

De cette manière, le modèle ADROIT a pu intégré le modèle d gestion d'hôtel grâce à son caractère fortement générique.

IV. Conclusion

Ce travail de mémoire a permis de comprendre l'intégration et la généricité. Nous avons durant ce travail fait des recherches sur des systèmes d'intégration tels que les ERP, les EAI, les EII, les datawarehouses, les web services, les ETL etc...et ensuite sur la généricité des applications.

A l'issue de la recherche que nous avons mené sur l'intégration des systèmes, nous pu voir que :

ï Les notions d'EAI et de web services ne sont donc pas concurrentes mais bien complémentaires, l'EAI pouvant servir de plateforme de déploiement de web services (exposition des ressources du SI en tant que web services de manière rapide et simple ou consommation de web services). De plus, les web services sont encore très loin de répondre à l'ensemble des enjeux de l'intégration. Ils ne peuvent prétendre remplacer intégralement l'ensemble des fonctions offertes par un EAI.

ï A la différence de l'EII qui se contente d'orchestrer et d'organiser des requêtes adressées à différents systèmes cibles sans agrégation de contenu préalable, un entrepôt commence par regrouper les données nécessaires avant de les exposer aux applications clientes. Pour ce faire, il s'appuie généralement sur des mécanismes d'intégration assez complexes, tels l'EAI (intégration d'applications d'entreprise) ou l'ETL (extraction, transfert et chargement de données).

ï Les systèmes orientés datawarehouse tels que EII, les ERP non modélisé, les EDI et les systèmes de réplication permettent de faire une intégration centrée sur les données.

Concernant les recherches faites sur la généricité, nous avons pu trouver qu'un modèle générique permet d'élaborer un modèle indépendant de tout domaine d'application et que cette généricité permet de modéliser les concepts et les cas d'utilisation.

On a vu aussi que pour résoudre le problème de génération automatique des interfaces graphiques, on pouvait concevoir et la réaliser un outil de génération d'interfaces graphiques basé sur un modèle XML générique.

Nous avons pu voir la différence entre la généricité par les composants et la généricité par les modèles. Le premier permet d'adapter un composant suivant le contexte dans lequel il sera utilisé et le second permet de mettre générer un modèle entier en s'appuyant sur des classes génériques.

L'objectif de généricité est atteint en proposant des règles générales qui interprètent les structures représentant les connaissances du domaine.

La relation étroite entre connaissance et représentation soulève la question de la généricité des modèles que l'on peut construire. Il s'agit là d'une question centrale dans la mesure où, du point de vue de la technologie, la généricité est une promesse d'économie de moyens, et de réutilisabilité. Mais, par ailleurs, la spécificité est un gage d'efficacité des systèmes et de leur pertinence dans un procès d'apprentissage. Le rapport entre spécificité et généricité des modèles est en fait une question fondamentale qui doit être abordée comme telle.

L'utilisation de ces outils a permis à l'industrie du génie logiciel à participer activement à la globalisation et à la mondialisation. L'interopérabilité des outils de modélisation passe également par ces technologies.

Avec les outils d'intégration et de généricité, nous sommes moins liés aux spécificités des

besoins qu'à la généralisation et l'inter connectivité. Donc la conception serait l'étape essentielle dans un travail d'intégration.

De nouveaux standards restent à définir si l'on ne veut pas être constamment lié à une solution propriétaire.

La généricité et la réutilisation des formalismes et des traitements ont donc constamment orienté les différents choix.

Avec le modèle ADROIT, nous avons pu apporter des propositions au niveau intégration et généricité. Ces propositions tant au plan modèles de données que modèle d'application pourront améliorer les fonctionnalités de ADROIT applicatif.

Au niveau données, nous avons pu mettre en ouvre un modèle de gestion d'hôtel qui s'est adapté dans les meilleures conditions à cause de la généricité du modèle ADROIT. Cette intégration nous a permis de générer un modèle d'application de gestion d'hôtel.

La principale perspective est de pouvoir adapter ADROIT à toutes les situations de l'entreprise, tant au niveau horizontale que verticale.

Comme perspectives, nous pensons à la résolution de certains problèmes auxquels sont confrontés les modèles génériques :

A court terme :

- Comment intégrer la comptabilité des matières dans ADROIT ?

A long terme :

- Comment prendre en compte l'évolution du modèle ADROIT ?

- Comment tenir compte des relations entre ADROIT et d'autres modèles ?

Bibliographie

[I.1] Mathieu Lafourcade «Génie Logiciel pour le Génie Linguiciel » 1er décembre 1994

[I.2] Philippe Louchet, Frédérique Brossillon . « PGI: A la recherche de l'intégration »

[I.3] F. Casati & M-C. Shan (2001). «Models and Languages for Describing and Discovering E-Services.» In ACM SIGMOD, Santa Barbara, USA.

[I.4] Patrick Kellert et Farouk Toumani. « Les Web services sémantiques ». Laboratoire LIMOS - UMR (6158) du CNRS ISIMA - Campus des Cezeaux - B.P. 125 63173 AUBIERE Cedex . pages 5

[I.5] Moisdon J-C. , Seli-Arslan (1997) : « Du mode d'existence des outils de gestion ».

[I.6] W. H. Inmon (Wiley 2002) . « Building the Data Warehouse »

[I.7] Jeff Konnen. « Couplage d'un ERP et d'un datawarehouse avec un SIG. Le mariage d'un monde multidimensionnel avec la cartographie. ». 2003-2004

[I.8] Porter Michael, « L'Avantage concurrentiel », Paris, InterEditions, 1986.

[I.9] Rigaud Louis, « La Mise en place des systèmes d'information », Paris, Dunod, 1979.

[I.10] ARDISSONO L., GOY A., PETRON G., « Enabling Conversations with Web Services », Proc AAMAS03 : The Second International Joint Conference on Autonomous Agents and Multi-Agent Systems, Melbourne, Australia, July 2003, ACM, p. 819-826.

[I.11] D. Fensel, C. Bussler, & A. Maedche (2002). «Semantic Web Enabled Web Services. In International Semantic Web Conference », Sardinia, Italy, pages 1-2.

[I.12] Mejdi Kaddour, Laurent Pautet. « Une Approche Coopérative de l'Adaptabilité des applications Mobiles basées sur MobileJMS ». Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications

[I.13] Denis Gerard, Jean-Rene Caron. « Cet outil de gestion est une initiative conjointe de la Direction du commerce et de la Direction du développement des entreprises et des affaires d'entreprises, du MDER, réalisée dans le contexte du projet Comment vendre aux grandes chaînes ». ( 2000- 2003)

[I.14] Olivier Grenet, directeur technique de Datox: «La connectivité des logiciels doit s'appuyer sur des standards (Web Services SOAP par exple) afin d'assurer l'interopérabilité des systèmes. »

[I.15] Michel Chokron, Mireille Des Rochers « Une démarche de conception d'un modèle générique ». - HEC, Montréal - Cahier du GReSI no 00-03 Avril 2000

[I.16] Losavio, Francisca, Ortega, Dinarle; and Perez, Maria. «Modeling EAI [I.Enterprise Application Integration], Proceedings. 12th International Conference of the Chilean Computer Science Society », 2002, 6-8 November (2002) pp: 195-203, ISSN: 1522-4902

[I.17] Toussaint P.J., Bakker A.R.,and Groenewegen L.P.J. : «Integrating information systems in medicine: a reference model for Middleware, Informatics Medical», Vol. 22, n°3, 227-235, 1997.

[I.18] Nikica FILIPOVIC (2001-2002) « Conception d'une plate-forme électronique basée sur les rapports commerciaux de vente de produits de luxe: étude de cas. »

[I.19] B. Gibaud - « HDR - Document de synthèse »

[I.20] Lucy Bottomley. « Introduction à l'EDI (Échange de données informatisé). » Flash Réseau Numéro 6 ISSN 1200-5304 Fév. 1995

[I.21] Mounir FEGAS« Classification de documents XML. Application au corpus d'INEX et aux rapports d'activité INRIA »

[I.22] [I.Veys 1981] Veys, M., «Information System Study Am APL-Tool for BSP», IBM Belgium, 1981;

[I.23] David ROUSSE (DSI/BEST) . « Panorama d'une infrastructure EAI ».

[I.24] L. Avignon, T. Brethes, C. Devaux, P. Pezziardi. « Le livre blanc de l'EAI - Intégration des applications d ' Entreprise ». 1999 OCTO Technology

[I.25] Philippe Laumay. « Déploiement d'un bus à messages sur un réseau à grande échelle ». Thése de DEA. Juin 2000. Page 12.

[I.26] Alex Hormer and David Sussman. In book : « MTS & MSMQ », Chapitre 5, Eyrolles, Paris, France, février 1999. ISBN 1-8610046-0.

[I.27] G. Banavar, T. Chandra, R Strom and D. Sturman. « A case for Message Oriented Middleware ». Distributed Computing 13th International Symposium, Bratislava, Slovak Republic, September 27-29, 1999, Proceedings. Lecture Notes in Computer Science, Vol. 1693 : 1-18, Springer, 1999, ISBN 3-540-66531-5

[I.28] P. Reiss. « Connecting Tools Using Message Passing in the Field Environment ». IEEE Software, pages 57-66, juil 90.

[I.29] Nathalie Ndjependa. « Utilisation d'XML dans les entreprises Le cas d'un cabinet d'architecture du paysage ».

[I.30] Daniel Weck - Peter Hewat . « Player SMIL 2.0 pour PocketPC `PocketSMIL2.0. » Version : 2.0. 25 Août 2002

[I.31] John D. Poole. "Model-Driven Architecture : Vision, Standards And Emerging Technologies".ECOOP 2001, Workshop on Metamodeling and Adaptive Object Models, April 2001.

[I.32] Cécile Bourreau.  « Développements sur l'ERP libre OfbizNéogia ».

[I.33] Mathieu Nicolescu. « Webservices ». version 1.1 - 3 novembre

[I.34] Pierre-Yves Fourmond  « Les Middleware Orientés Messages.Une introduction aux Message Oriented Middleware (MOM) ». Copyright 2005 - 2006

[I.35] Ahmed Sékou Touré SANE. « Mise en place d'un Système d'Information Décisionnel dans un Environnement Médical ».

[I.36] http://www.erp5.org

[I.37] Agha G. A., « Actors : A Model of Concurrent Computation in Distributed Systems », The MIT Press, ISBN 0-262-01092-5, Cambridge, MA, 1986.

[I.38] Vivien Quema, Luc Bellissard. « Configuration de Middleware dirigée par les applications ». INRIA Rhône-Alpes ; Sardes Project2ScalAgent Distributed Technologies

[I.39] B. Tavernier, A. Croixmarie. « Architecture, intégration. Représentation XML au sein de l'envirinnement Calife ». AVERRROES Ver. 1.0

[I.40] Guérin, E., Marquet, G., Moussouni, F., Burgun, A., Mougin, F. and Loréal, O. «Deployment of heterogeneous resources of genomic, biological and medical knowledge on the liver to build a datawarehouse.» ECCB, European Conference on Computational Biology, Paris, France, 2003.

[I.41] Guérin, E., Moussouni, F., Courselaud, B. and Loréal, O. « Modélisation d'un entrepôt de données dédié à l'analyse du transcriptome hépatique. » JOBIM, Journées Biologie, Informatique et Mathématique, Saint Malo, France, 2002.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy