WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

l'analyse des causes de l'insecurité permanente dans la region de grand lacs cas de la republique democratique du congo

( Télécharger le fichier original )
par Prosper Dinganga Sikabaka
université pedagogique nationale - graduat en relations internationales 2008
  

sommaire suivant

UNIVERSITE PEDAGOGIQUE NATIONALE

FACULTE DES SCIENCIES SOCIALES

ADMINISTRATIVES ET POLITIQUES

DEPARTEMENT DES RELATIONS INTERNATIONALES

L'ANALYSE DES CAUSES DE L'INSECURITE PERMANANTE DANS LA REGION DES GRANDS LACS CAS DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO DE 1965-1998

DINGANGA SIKABAKA PROSPER

Travail présenté en vu de l'obtention de titre de graduat en Relations Internationales

Directeur: Professeur Docteur NGUMBU BIBETI

ANNEE ACADEMIQUE 2007- 2008

EPIGRAPHIE

« Un peuple qui vit dans l'oubli et le mépris de son histoire est un peuple soumis à la servitude»

Prosper DINGANGA

A mes parents ; JEAN PIERRE DINGANGA et THYTHY TUSEVO, pour tous les sacrifices consentis, a vous,

Je dédis ce travail.

Prosper Dinganga

AVANT - PROPOS

 

  L'élaboration du présent travail est le fruit de la conjugaison des efforts considérables consentis  par plusieurs personnes à l'égard desquelles, il serait ingrat de notre part de ne point exprimer notre profonde gratitude.

Que  toutes les autorités académiques de l'Université Pédagogique Nationale trouvent ici l'expression de notre gratitude.

Notre reconnaissance s'adresse à tous les Professeurs de la faculté des sciences sociales administratives et politiques et plus particulièrement au Professeur Docteur NGUMBU BIBETI qui en dépit des ses multiple autres occupations a accepté de diriger notre travail sera marque ainsi que sa rigueur scientifique nous ont été d'un apport considérable. Notre gratitude s'adresse également aux assistants et chefs des travaux qui nous ont encadré dans les travaux pratiques tout au long de notre premier cursus académique ce lui de graduat.

Nous ne pourrons clore cet  espace de reconnaissance sans pour autant penser à ; Blanchard Dinganga,  Jean Michel Dinganga  Patrick Dinganga, Eric Kuvituanga, Eric Tenta, sado Ime, Sophie Botamba, Jacky Mutombo, Fiston Zola, Herve Ndefu, Bernie, et mon grand frère Blaise pour leur soutient tout au long de ce premier parcours académique.

A tous ceux qui n'ont pas trouvé leurs noms à travers notre énumération, nous disons grand merci pour leur contribution, non de moindre.

 

Prosper Dinganga

A BREVIATIONS

Ø R.D.C : république démocratique du Congo

Ø O.N.U : organisation des nations unies

Ø N.R.A : national résistance army

Ø F.P.R : front patriotique Rwandais

Ø C.E.P.G.L : communauté économique des pays des grands lacs

Ø U.A : union africaine

Ø F.A.C : force armé congolaise

Ø A.F.D.L : alliance des forces démocratique pour la libération

INTRODUCTION GENERALE

1. PROBLEMATIQUE

L'Afrique sub- saharienne a été pendant longtemps le théâtre des guerres par procuration qui découlaient de la rivalité Est-ouest avec la fin de la guerre froide, tous les esprits étaient permis de voire l'Afrique, notamment la région des grands lacs, renouée avec une paix durable d'autant plus que l'organisation des Nations Unies devait commencer à manifester véritablement son rôle de gardienne de la paix internationale, rôle qui lui a échapper pendant toute la période de la guerre froide du fait des affrontements idéologiques entre le bloc capitaliste et le bloc socialiste.

Curieusement, l'Afrique devient le théâtre des conflits de diverses formes, notamment les conflits frontaliers ; les conflits interethnique ; les guerres civiles et rébellions présentées souvent sous forme des guerres de libération.

En ce qui concerne particulièrement la région des grands lacs, les coups d'Etat et les rebellions sont devenus monnaie courante, Cette partie d'Afrique n'a pas connue, pendant une période relativement longue, les affrontements armés interétatique entre les pays membres la communauté Economique des pays des Grands Lacs (CEPGL). En pratique, cette organisation mettait plus l'accent sur la sécurité des chefs d'Etats qui la composait. Malgré cette sécurité substantielle des Etats membres, cela ne pouvait que favoriser la paix entre eux.

Aujourd'hui, cette partie de l'Afrique est en proie aux des conflits armés internes, inter étatiques incessants compromettant ainsi ; la paix, la sécurité et la stabilité politique dans la région des grands lacs.

La République Démocratique du Congo se trouve parmi les Etats les plus affectés par l'insécurité qui a causé et qui continue à subir les conséquences tant humains que matériels.

· Qu'est ce qui est à la base des turbulences dans la région des grands lacs ; en générale et à la République Démocratique du Congo en particulier ?

· Quelles sont les causes de l'insécurité à répétitions dans cette partie de la région ?

· Que pensent ces pays au delà de l'insécurité et de la sécurité ; aux regards de leurs défis ?

· En dépit de l'ultime but d'un Etat et de son peuple. Quels sont les motivations qui animent ces dirigeants de ces pays d'orchestre l'insécurité dans leurs espaces respectif ?

2. HYPOTHESE

Les pays membres de la région des grands lacs font partis des régions les plus majestueuses de l'Afrique dans son ensemble. Cette région stratégique ne constitue pas seulement la richesse en matières premières, ou en minerais mais aussi sur le plan socioculturel et géostratégique. Cette région qui se situe en plein coeur de l'Afrique et qui prend tout le bout du continent, cela attire la convoitise des puissances occidentales, mal intentionnées qui favorisent les troupes armées, les mouvements des rébellions pour défendre leurs intérêts ou leurs champs d'exploitation

En somme, notons enfin que plusieurs autres facteurs sont à la base des conflits et de cette insécurité dans les régions des grands lacs, notamment le facteur historique qui a joue un rôle très déterminant dans ces conflits. Ce rôle ne s'est pas manifesté d'une manière isolé mais plutôt en interaction avec d'autres facteurs tel que ; le facteur géographique, le facteur économique et le facteur sociologique, de certains pays comme la République Démocratique du Congo.

3. CHOIX ET INTERET DU SUJET

Pour ce qui nous concerne, ce travail comporte essentiellement deux intérêts, premièrement sur le plan scientifique et deuxièmement sur le plan pratique.

- Sur le plan scientifique : notre étude est d'actualité pour nous chercheurs du fait que la paix et la sécurité internationales sont chaque jour menacées par des conflits armés , le terrorisme , le trafic illicite des drogues et stupéfiants, de crise économique , les armes à destruction massive , les violation des droits de l'homme , les actes de la pirateries et qu'aucun pays qu'il soit puissant ou non ne peut résoudre à lui seul , la protection des personnes et des biens en période des conflits armés , intéresse au plus haut point les Etats par l'entremise de l'Organisation des nations Unies, institutions internationales et des Organisations régionales.

- Du point de vue pratique, ce travail se veut être une piste faite aux spécialistes des Relations Internationales, afin de constituer une banque des données relevant de la réalité sur le terrain, car une fois encore la République Démocratique du Congo est déchirée par des Guerres civiles qui à causé plus de deux millions des morts et des déplacés, surtout dans la partie Est de la République dont les effets s'étendent dans les autres provinces et beaucoup d'autres dégâts inadmissible dans ce siècle.

4. METHODE ET TECHNIQUE

GRAWITZ, pense que : «la méthode est l'ensemble des méthodes et technique à utiliser pour le rassemblement des données et le traitement des investigations. »1(*)

S'agissant de la méthode, elle dit que : «c'est l'ensemble des opérations intellectuelles une discipline cherche à atteindre les vérités qu'elle poursuit, les démontre et les vérifier. »2(*)

Tout travail qui se veut être scientifique suppose une méthode et une technique.

A/ METHODE

Une étude qui se veut scientifique repose sur une méthode sachant qu'en sciences sociales, il n'y a pas de méthode obligatoires, car chaque chercheur doit avoir une méthode rationnelle, celle -ci dépend largement de sa recherche. La méthode analytique qui se rapporte à l'analyse des différents textes afférents au présent sujet.

B/ TECHNIQUE

La méthode utilisée sera épaulée par la technique documentaire laquelle consiste à consulter les documents, les ouvrages scientifiques, les journaux qui parle de faits politiques et juridique en rapport avec notre objet d'étude. « Ces techniques sont ainsi désignées par ce qu'elles mettent en présence les chercheurs d'une part et des documents supposés contenir les informations recherchées d'une autre »3(*)

5. DELIMITATION DU SUJET

Le conflit dans la région des grands lacs est une sphère complexe, elle touche à la fois le domaine socioculturel, juridique, humanitaire, politique et économique.

Eu égard à cette complexité, il conviendrait que nous l'abordions dans l'espace territoriale Congolais, mais elle ne nous empêche pas d'élargir nos études dans d'autres pays de la région, notamment ; le Rwanda, le Burundi et l'Ouganda, elle couvre la période de 1965 jusquà1998.

6. PLAN SOMMAIRE

Hormis l`introduction et la conclusion notre étude compte deux principaux chapitres.

Dans le premier chapitre , nous aurons à traité de généralités relatives à notre sujet d'étude , nous aborderons les questions relatives à la configuration  de ces pays; l'histoire et la géographie des pays qui composent la région des grands lacs . Et enfin, le second chapitre tentera de circonscrire, sur l'origine et le déclenchement de la violence dans la région des grands lacs.

Le deuxième chapitre évoquera aussi les contradictions majeures observées, à la suite de l'agression du Congo en 1998 par la coalition Rwando ougandaise.

Notre étude se terminera par une conclusion générale, comportant éventuellement des suggestions à la lumière des faits et nuances relevées au regard de cette étude.

* 1 Grawitz.M, méthode de recherche en science, sociales, 7è ed. Dalloz, paris, 1968, p58

* 2 Idem

* 3SHOMBA KINYAMBA, méthode de recherche scientifique .Puk, Kinshasa, 2002, p41

sommaire suivant