WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les crises biologiques du Toarcien et du Cenomanien-Turonien, similarités et différences:

( Télécharger le fichier original )
par Yannick LE GAC
Université Pierre et Marie CURIE, PARIS VI - maitrise 2001
  

sommaire suivant

Introduction

L'évolution de la biosphère au cours de l'histoire de la Terre n'est pas régulière. A certaines époques la biodiversité fût réduite de façon importante par des extinctions de nombreux groupes, appelés : crises biologiques.

Ces crises peuvent être classées, selon qu'elles affectent les familles, les genres et les espèces, cela permet de distinguer : - les crises majeures au nombre de cinq, (illustrées par la courbe des familles d'animaux marins fig 0), - les crises intermédiaires touchant la diversité spécifique et générique mais aussi quelques familles ou groupes, - les crises mineures qui se manifestent dans le milieu marin par des disparitions de genres et d'espèces (figure 1).

Fig 0 : Diversité des familles marines au cours du phanérozoïque.

(D'après les données simplifiées de J.J.Sepkoski in Lethiers 1998).

Figure 1 : Principales crises biologiques au cours du Phanérozoïque.

(La longueur des flèches est proportionnelle à l'intensité des extinctions, temps en MA)( D'après Sepkoski, in F.Lethiers 1998)

L'hypothèse émise en 1984 par Raup et Sepkoski, selon laquelle les crises biologiques ont une cyclicité, à intéressé la communauté scientifique, puisqu`elle suggère que les crises résultent de mécanismes, c'est à dire d'événements récurrents. Cela explique l'intérêt de comparer les différentes crises du point de vue de leurs caractères paléontologiques, sédimentologiques et géochimiques. On pourra ainsi expliquer les mécanismes en causes.

Dans notre cas, nous serons intéressés par la crise intermédiaire de la limite du Cénomanien-Turonien (CT) et celle mineure du Toarcien inférieur (Ti), qui n'échappent évidemment pas à ce principe.

Le choix de comparer, deux crises de degré différent, peut dans un premier temps surprendre, mais il s'avère en réalité judicieux puisque les conclusions obtenues ne s'appliqueront pas essentiellement à un degré de crise mais seront plus orientées vers l'ensemble des crises.

De plus, le choix de ces deux crises ne s'est pas fait de façon aléatoire, elles possèdent un point commun concernant un événement important puisqu'elles sont toutes les deux caractérisées par un phénomène d'anoxie. Par l'étude de ces deux crises géologiques de degré différent datant respectivement de -92 millions d'années et de -180 millions d'années, nous verrons les principes ainsi que les méthodes utilisées, l'évolution comparée de la biosphère puis les causes potentiellement néfastes à l'origine des crises.

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.