WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La politique budgétaire et la lutte contre la pauvreté en Côte d'Ivoire

( Télécharger le fichier original )
par Elisee Borid Barnard Gnamoy GNAMOY
Université d'Abomey Calavi - Maitrise en sciences économique 2004
  

sommaire suivant

INTRODUCTION

Le ½miracle ivoirien½ est le terme employé, durant les années soixante dix, pour caractériser les performances de l'économie ivoirienne au regard des résultats macroéconomiques remarquables dus aux effets de la politique d'ouverture et à la réalisation d'investissements conséquents. Cependant, la Côte d'Ivoire va connaître, au début des années 80, une crise économique consécutive à l'endettement et à la chute du cours des matières premières. Cette crise économique va engendrer une dégradation des conditions de vie des populations.

Face aux déséquilibres externes et internes intervenues, les pouvoirs publics ont fait appel aux Institutions de Bretton Woods afin de bénéficier de leurs aides, il a été mis en place des Programmes d'Ajustement Structurel (PAS). L'application de ces programmes va donner des résultats mitigés au niveau de l'évolution des indicateurs socio-économiques. Au niveau social, il a été observé une dégradation des conditions de vie des populations. Suite aux différents constats d'échec de ces programmes sur le bien-être des populations, des volets sociaux ont été insérés dans de nouveaux programmes. Une fois de plus, les résultats recherchés((*)1) n'ont pas été atteints.

Une analyse des indicateurs sociaux((*)2) montre que l'idéal est d'avoir un Indicateur du Développement Humain (IDH) supérieur ou égal à 0,5 et un Indicateur de Pauvreté Humaine (IPH) inférieur à 50%. L'IDH moyen en Côte d'Ivoire, a une valeur égale à 0,369 (1990-2001) et un IPH de 45% (PNUD, 2001). Ces conditions ont amené la Côte d'Ivoire à participer au sommet de COPENHAGUE((*)3) (Mars 1995) qui a abouti à un accord selon lequel chaque Etat doit consacrer 20% de ses dépenses au financement des Services Sociaux Essentiels qui ont comme objectifs de réduire de moitié l'indice de la pauvreté extrême, réduire des deux tiers, le taux de mortalité infantile et juvénile, etc.

L'initiative en faveur des Pays Pauvre Très Endettés (PPTE, 1996) intervenue suite à la tenue du sommet de COPENHAGUE, a pour but l'annulation de la dette extérieure des pays concernés en vue de consacrer les ressources dégagées aux investissements dans les secteurs vitaux.

Le phénomène de pauvreté ne cesse de susciter une plus grande attention. Pour preuve, nous pouvons citer la tenue du sommet mondial sur le développement humain durable à Johannesburg en septembre 2002 et le nouveau partenariat pour le développement (NEPAD) dont l'objectif principal est la réduction de la pauvreté sur le continent.

L'un des moyens les mieux indiqués dont dispose les pouvoirs publics pour une orientation ciblée, efficace et efficiente des ressources en vue d'éradiquer la pauvreté est la politique budgétaire. Fort de cela, nos réflexions ont porté sur le thème : « La politique budgétaire et la lutte contre la pauvreté en Côte d'Ivoire»

Il s'agit pour nous d'appréhender les emplois au niveau de la politique budgétaire et d'identifier les dépenses qui influent sur le bien-être des populations.

Pour y parvenir notre étude a été segmentée en trois chapitres :

- dans un premier chapitre, nous aborderons le cadre conceptuel et méthodologique de l'étude;

- ensuite dans un second chapitre, nous analyserons la politique budgétaire et les tendances de la pauvreté en Côte d'Ivoire ;

- enfin, au chapitre trois, nous ferons une analyse économétrique de la pauvreté et de la politique budgétaire. Les résultats nous permettront de voir les implications et les recommandations de politiques économiques à faire.

* (1) les résultats escomptés étaient d'atteindre le carré magique de Nicolas KALDOR, c'est-à-dire les quatre grands objectifs de la politique à leur niveau idéal : un taux de croissance positif, un taux d'inflation maîtrisé, un chômage réduire et un équilibre de la balance des paiements.

* (2) une tentative d'élaboration de normes standards est en cours. Session « Expérience de la mise en oeuvre des indicateurs du développement humain », (German ROJAS IDRAOVO, 2000)

* (3) 118 chefs d'Etat ou de gouvernement se sont engagés à faire de la lutte contre la pauvreté, de la réalisation du plein emploi et de l'instauration d'une société où règneront la stabilité, la sécurité et la justice, leur suprême objectif.

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !