WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude comparative des couts des aménagements hydro-agricoles dans la vallée du fleuve Sénégal de 1990 à  2008


par El hadji MAR
Ecole Nationale Supérieure D'Agriculture (ENSA) de Thiès (Sénégal) - Ingénieur Agronome 2011
  

sommaire suivant

REPUBLIQUE DU SENEGAL

MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DES CENTRES UNIVERSITAIRES
REGIONAUX, DES UNIVERSITES ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

UNIVERSITE DE THIES
ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D'AGRICULTURE (ENSA)
************
DEPARTTEMENT DE GENIE RURAL

Mémoire de fin d'études
THEME :

ETUDE COMPARATIVE DES COÛTS DES

AMENAGEMENTS HYDRO-AGRICOLES DANS LA

VALLEE DU FLEUVE SENEGAL DE 1990 a 2008

Présenté et soutenu par : M. El Hadji MAR
Pour l'obtention du diplôme d'Ingénieur Agronome
Option : Génie Rural

Devant le jury composé de :

Dr Saliou NDIAYE, Directeur des Etudes de l'ENSA, Président

M. Maguatte WADE, Chef de Département Génie Rural, Membre

M. Ibrahima NIANE, Chef DAHGE SAED/DAIH, Rapporteur

M. Massamba DIOP, Directeur Suivi Evaluation MCA-Sénégal, Membre

M. Daouda SOW, Enseignant au Département Génie Rural, Membre

Février 2011

DEDICACES

Je rends grâce à ALLAH, le miséricordieux de m'avoir permis de mener à terme ce travail.

· A mon père, Amadou MAR les mots ne pourront jamais traduire mon éternelle reconnaissance pour l'éducation inculquée, l'amour, l'encadrement, le soutien et tous les autres soins que tu m'as apportés. Que Dieu, le Puissant nous aide à aller au-delà de tes espérances en nous.

· A ma mère chérie, Mbéne GUEYE pour tous les sacrifices consentis pour faire de tes enfants des personnes respectables et respectueuses. Tu n'as jamais manqué de prier pour nous, de nous donner des conseils, de nous exhorter au travail. Que Dieu, le tout puissant te laisse encore longtemps à nos cotés afin que nous puissions te témoigner notre reconnaissance éternelle ;

· A ma famille à Thiès Fama DIAGNE, Youssoupha FAYE et à travers vous toute la famille que DIEU vous protège et vous guide ;

· A mes frères et soeurs, Mamadou « Maravs », Cheikh, Mbayam, Penda, Bousso, Awa, Mané, à Diarra SEYE je t'adore, mes neveux et nieces Papa Lamine, Daouda, Ami, Maman Mbéne Vous êtes ce que j'ai de plus cher au monde ;

· A mes amis et frères Modou GUEYE, Mansour SECK, Ciré DIALLO, Deve

· A mon tuteur à Saint Louis Ghislain KANFANY pour tout ce que t'a fais pour moi, encore une fois MERCI.

· A tous les Elèves Ingénieurs de l'ENSA, particulièrement la 25ième promotion, Je vous dédié ce travail.

REMERCIEMENTS

Au terme de ce travail, j'aimerais remercier :

· Dr Amadou Tidiane DIALLO, Directeur de l'E.N.S.A ;

· Dr Saliou NDIAYE, Directeur des études, pour sa disponibilité, sa compréhension et surtout ses conseils durant toute notre formation;

· M. Maguatte WADE, Chef du département Génie Rural,

· M. Daouda SOW, Enseignant au département Génie rural ;

· Dr Alioune DIAGNE, Chef du département Science des Sols ;

Recevez Messieurs toute ma reconnaissance pour la formation que vous nous avez inculquée. A travers vous, je remercie tous les professeurs permanents et vacataires de l'ENSA.

· Aux membres du Dahira Mouride Nouroul Manhahidi de l'ENSA ;

· M. Mamadou DEME, Directeur Général de la SAED pour m'avoir accepté au sein de votre structure et à travers vous tout le personnel de la SAED particulièrement :

· M. Aboubacry SOW, Directeur de la DAIH pour m'avoir accueilli au sein de votre Direction, mais aussi pour ses suggestions et conseils pratiques;

· M. Ibrahima NIANE chef DAHGE pour avoir accepté de m'encadrer, je vous serez toujours reconnaissant pour l'appui considérable dans ce travail par vos conseils et remarques pertinents ;

· M. Seyni NDAO, Directeur de la DDAR, pour son appui constant et ses remarques durant l'élaboration du document ;

· M. Ablaye GUEYE, Chef DET qui a toujours accepté de mettre à notre disposition aussi bien une documentation fournie que ses conseils ;

· M. Sora FALL ; Chef Division Planification pour son appui constant, ses conseils et remarques ;

· M. Ousmane SAMAKE, CSE/DDAR, pour son appui sans cesse, ses conseils, ses remarques. Trouvez ici toute ma reconnaissance ;

· M. Mbaye NIASSE, DAGE/SAED (Ross Béthio) et à travers vous tous le personnel de la délégation de Dagana ;


·A mes amis et frères Fallou DIENG, Alpha AW, Malick ; Camou, Ousmane, Malick ; Landing ;

· M. Khaly SEYE de la Division des marchés pour la documentation fournie à notre disposition,

· M. Bousso de la SIG pour sa disponibilité ;

· M. Massamba DIOP du MCA pour ses conseils et remarques ;

· Mes « tuteurs », mes anciens et frères Ghislain KANFANY et Luc Leger MANGA pour les moments de sympathie et de communion que nous avons passés a Saint Louis. Je vous serez toujours reconnaissant pour votre gentillesse. Merci de m'avoir accueilli avec beaucoup d'hospitalité ;

· A Astou et Maguette secrétaires à la DAIH pour leur sympathie

· Mes anciens Lamine DIOP, Latsouk Faye, Latyr, Saboury, Khady Senghor, Ndéye Awa, NDAO, Khassim, Alioune Ndiaye, Modou NGOM, Mohamed KANE

· Tous mes camarades de classe avec qui j'ai partagé des moments intenses particulièrement a mes collègues GR : Madoune, Matayir, Ndeye Fatou, Waly, et à travers eux tous les étudiants de l'ENSA pour leur gentillesse particulièrement « wa Diabète Gui bat D », mes Baye Fall Mandaw et Jules, à Banna, Kanté, Mbaye, Birane, Modji, bab's Maimouna Gueye, Maimouna Sall, Khady Gueye, Rahma, Oury, Abdel, Madou, Sékou, Tidiane, Moussa Wade, Gawane, Mor, Aziz, Sagna, chérif Assane, El Machichi, Saad...

· Mes amis, frères et soeurs Thièssois avec qui j'ai partagé des moments agréables : Modou, Sembene, El Mar, Sakhir, Yakham, Saliou, Diodio, Daro, Aby, Awa, Nadou, Ami...

· Enfin, à toutes les personnes ayant contribué de près ou de loin à la réalisation de ce travail. Trouvez ici l'expression de ma vive reconnaissance et de ma profonde gratitude.

RESUME

Le développement de l'agriculture irriguée à partir de la maitrise de l'eau est depuis plus d'une quarantaine d'années, une priorité constante des pouvoirs publics. A travers la Société d'Aménagement et d'Exploitation des terres du Delta du Fleuve Sénégal et des Vallées du Fleuve Sénégal et de la Falémé (SAED), créée en 1965, et avec l'aide de la communauté des bailleurs de fonds, d'importants investissements hydrauliques ont ainsi été réalisés par l'Etat à travers elle. L'avènement des barrages de Diama et de Manantali sont entre autres des atouts non négligeables garantissant la disponibilité de l'eau dans tous les axes hydrauliques en vue d'une meilleure valorisation du potentiel foncier de la Vallée du Fleuve Sénégal Cependant, dans la Vallée du Fleuve Sénégal, la réalisation des aménagements hydro-agricoles avec maitrise totale de l'eau demande la mobilisation de moyens financiers importants comme cela est la cas pour tous les grands ouvrages hydrauliques. C'est dans cette optique qu'intervient cette étude dont l'objectif global est d'analyser l'évolution des coûts de réalisation des aménagements hydro-agricoles de 1990 (Avant la dévaluation du francs CFA) à 2008 et par suite de proposer une contribution aux solutions de réduction des ces coûts de réalisation tout en veillant sur la qualité des outils de production. Ainsi, vingt et un (21) aménagements répartis dans les quatre délégations de la SAED ont été étudiés. Après une caractérisation de leurs réseaux (en annexe) l'analyse des différents marchés révèle que les coûts de réalisation des aménagements et infrastructures hydro-agricoles sont très variables aussi bien pour les travaux neufs que pour les réhabilitations. Les facteurs favorisant cette dispersion sont entre autres :

· le type d'aménagement (GA, PIV, AI) qui existent dans la Vallée du Fleuve Sénégal sont réalisés de façon différentes surtout entre un PIV sommaire (simple ouverture au grader) et GA. Cependant, les PIV améliorés sont aménagés de la même manière que les GA et par conséquent ce critère « type » reste parfois moins explicite surtout du point de vue équipement des stations de pompage ;

· le type de travaux (Nouveau ou Réhabilitation) ;

· la zone à aménager (relief, endiguement,)

· l'aménagement terminal (planage, travaux de finition)

Globalement, les coûts de réalisation varient entre 1,775 à 7,615 millions FCFA à l'hectare
durant la période 1190 à 2008. Signalons que l'introduction des PIV améliorés et des GEP en
lieu et place des PIV réalisés de façon sommaire et des GMP existants sont entre autres à la
V

base du coût élevé de certains aménagements. En effet, les GEP jugulent les pannes fréquentes et le déficit en carburant constatés au niveau des GMP mais ont un coût très élevé En outre, la décomposition du coût permet de voir que les coûts de terrassement et Génie civil occupent en moyenne prés de 80% du coût à l'hectare des aménagements, l'équipement de pompage représente en moyenne 15% et le contrôle des travaux prés de 5% à l'exception de Aéré Lao où d'énormes retards ont été occasionnés nécessitant des avenants au marché initial. De plus, les coüts d'équipement et de Génie Civil ont doublé après la dévaluation suite au renchérissement du matériel de pompage et de Génie Civil. La part du terrassement réseau et du contrôle des travaux n'ont quant a elles pas subit une influence de la dévaluation. Une meilleure prise en compte de la topographie du terrain, le dimensionnement des digues de protection contre la crue décennale et une réduction des débits d'équipement sont entre autres un certain nombre de leviers pouvant conduire à réduire les coûts d'aménagement.

Mots Clés : Vallée du Fleuve Sénégal, Coût, Aménagement hydro-agricole, PIV, GA, GEP

PIV : Périmètre Irrigué Villageois ; GA : Grand Aménagement ; GEP : Groupe Electropompe

sommaire suivant