WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Niveau, formation et évolution de la liquidité interne en RDC de 1980 a 2007

( Télécharger le fichier original )
par Jerome MONGA KISUBA
Université de Goma - Licence 2010
  

précédent sommaire suivant

I.2.2.LES COMPOSANTES DE LA BALANCE DES PAIEMENTS

IL y a trois composantes de la balance des paiements à savoir ;

A. LE COMPTE DE TRANSACTIONS COURANTES

Ø Les opérations sur biens : sont retracées à l'aide de cette rubrique qui enregistre pour l'essentiel les exportations et les importations de marchandises (balance commerciale) et comptabilise également le travail à faire et les réparations.

Ø Les services : comprennent notamment les services liés au commerce extérieur (frais accessoires sur marchandises, transports, assurances, négoce internationale) ; les services de construction, de coopération technique, les brevets et redevances, les services commerciaux ; les voyages ; les services gouvernementaux (recettes et dépenses des gouvernements).

Ø Les transferts courants comprennent : les transferts privés des salaires effectués par les personnes travaillant à l'étranger en faveur des familles restées dans le pays d'origine ; les transferts publics liés à des opérations d'aide économique et financière (assistance technique,...) ou des versements effectués dans le cadre du fonctionnement d'organismes communautaires.

B. LE COMPTE DE CAPITAL

Ce compte indique les transferts en capital (dons, annulation des dettes) opérés par le pays au profit d'autres pays.

C. LE COMPTE FINANCIER38(*)

v Les flux financiers (hors avoirs de réserve) incluent et ventilent par secteurs :

- les investissements directs ;

- les investissements en portefeuille ;

- les autres investissements (crédits commerciaux, prêts à court et long terme).

v Les avoirs de réserve (bruts) sont relatifs aux transactions concernant les avoirs dont les autorités monétaires de la balance des paiements ou de gestion du taux de change de la monnaie nationale (or, devises et écus, avoirs en DTS, position nette à l'égard du FMI).

I.2.2.3. LES SOLDES DE LA BALANCE DES PAIEMENTS

Prise dans son ensemble, la balance des paiements constitue un tableau équilibré où le total des débits est égal au total des crédits et où la somme algébrique des soldes est nulle.

En lui-même, le solde de chaque rubrique peut se prêter à une analyse intéressante, surtout si non le compare aux soldes correspondants des périodes précédentes.

Mais, il est également possible de faire apparaître différents soldes dans la balance des paiements en opérant un regroupement de certaines de ses rubriques. L'analyse de ces soldes en particulièrement utile sur le plan économique

1. le solde de la balance des paiements

Il apparaît à la ligne exportation/ importation de marchandises et ne se confond pas avec les chiffres douaniers du commerce extérieur, ceux-ci faisant l'objet d'un certain retraitement.

2. le solde des transactions courantes

Le solde, le plus utilisé dans les commentaires et le seul qui soit retenu par le FMI, regroupe le solde relatif aux marchandises ainsi que les soldes concernant les réserves, les revenus (de facteurs) et les transferts courants.

Son montant est égal, au signe près et sous réserve des erreurs ou omissions, aux soldes cumulés du compte de capital et du compte financier.39(*)

3. LE SOLDE DU COMPTE DES TRANSACTIONS COURANTES ET DU COMPTE DE CAPITAL

Il exprime la capacité ou le besoin de financement de la nation à l'égard du reste du monde.

4. LE SOLDE FINANCIER

Qui regroupe les transactions courantes, les transferts en capital et les investissements directs, permet de précéder à une analyse de l'insertion d'un pays dans les échanges économiques internationaux.

5. LE SOLDE DE LA BALANCE GLOBALE

Il est égal au solde du compte des transactions courantes, du compte de capital et des flux financiers, hors ceux du secteur bancaire et des autorités monétaires, traduit la création monétaire conduite par l'extérieur.

6. LA POSITION EXTERIEURE40(*)

Ce solde des créances et des engagements à court terme à l'égard du reste du monde, traduit les engagements intervenus dans le patrimoine financier.

7. LA POSITION MONETAIRE EXTERIEURE

A court et long terme (titres inclus), est obtenue par l'addition de la totalité du secteur bancaire de celle de la Banque Centrale. La variation monétaire extérieure est égale, après que les flux exprimés en Franc aient été corrigés de l'incidence du flottement des monnaies, au solde de la balance globale de la balance des paiements.

* 38 B. BERNIER et Y. SIMON, «  Initiation à la macroéconomie »,9è édition DUNOD, Paris, 2007, P87

* 39 B. BERNIER et Y. SIMON, «  Initiation à la macroéconomie », 7è édition DUNOD, Paris, 1992, P85

* 40 J. JALLADEAU, «  Introduction à la macroéconomie : modélisation de base et redéploiements théoriques contemporains », 2è édition de Boeck, Bruxelles, 1998, p197

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.