WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les effets des investissements directs étrangers sur la croissance des pays méditerranéens

( Télécharger le fichier original )
par Laà»la MKIMER
Université Sud Toulon Var - Master 2 recherche Macroéconomie  2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Section 3 : Résultats : Effets directs et indirects

Au vu des résultats obtenus, les variables explicatives sont plus ou moins significatives, l'interprétation des déterminants de l'IDE précédera, l'explication de l'effet des IDE sur les variables endogènes du modèle économétrique.

L'analyse des résultats se fera par groupe, le premier groupe (Maroc, Tunisie, et Turquie) suivi du deuxième groupe (Algérie et Egypte).

3.1. Les déterminants de l'investissement direct étranger

Modèle 1: MCO en pooling, utilisant les 63 observations
3 unités de coupe transversale incluses
Longueur des séries temporelles = 21
Variable dépendante: IDE

 

Coefficient

Erreur Std

t de Student

p. critique

 

Const

-4,27222e+06

2,13225e+06

-2,0036

0,04971

**

CROISSANCE

0,131412

0,0743495

1,7675

0,08241

*

ENERGIE

118,92

60,9412

1,9514

0,05576

*

KH

89420,2

38713,1

2,3098

0,02442

**

Moy. var. dép.

2076662

 

Éc. type var. dép.

5205205

Somme carrés résidus

1,32e+15

 

Éc. type de régression

4726332

R2

0,215427

 

R2 ajusté

0,175534

F(3, 59)

5,400054

 

p. critique (F)

0,002372

Log de vraisemblance

-1055,552

 

Critère d'Akaike

2119,105

Critère de Schwarz

2127,677

 

Hannan-Quinn

2122,476

Les résultats de la régression indiquent que toutes les variables ont le signe approprié et sont significatives. La croissance économique, la dotation en ressources naturelles, et le capital humain semblent expliquer les IDE à destination du Maroc, Tunisie et la Turquie. L'hypothèse qui pourrait expliquer ce résultat, est que ces trois pays fournissent un effort aussi bien au niveau de la production des ressources d'énergie qu'au niveau de la scolarisation notamment le secondaire, et ceux dans le but de satisfaire les besoins des investisseurs étrangers. En effet, à partir de l'an 2000, les trois pays se lancent dans une politique de développement et de l'évolution, si on prend le taux de scolarisation à titre d'exemple, on constate que quasiment les trois pays passent d'un niveau bas inferieur à 50%, à une moyenne qui dépasse 80%. ( à l'exception du Maroc qui garde un taux assez faible de 55%).

Modèle 1: MCO en pooling, utilisant les 41 observations
2 unités de coupe transversale incluses
Longueur des séries temporelles : minimum 20, maximum 21
Variable dépendante: IDE

 

Coefficient

Erreur Std

t de Student

p. critique

 

Const

-6,45575e+06

2,79228e+06

-2,3120

0,02645

**

CROISSANCE

253008

175786

1,4393

0,15847

 

ENERGIE

1,320444

4,35197

2,6384

0,96960

**

KH

91758,1

39241,8

2,3383

0,02489

**

Moy. var. dép.

1293795

 

Éc. type var. dép.

2368383

Somme carrés résidus

1,56e+14

 

Éc. type de régression

2054905

R2

0,303660

 

R2 ajusté

0,247200

F(3, 37)

5,378325

 

p. critique (F)

0,003562

Log de vraisemblance

-652,0374

 

Critère d'Akaike

1312,075

Critère de Schwarz

1318,929

 

Hannan-Quinn

1314,571

Pour le cas de l'Algérie et l'Egypte, les résultats issus du modèle indiquent que les trois variables explicatives ont le signe positif.

Les deux pays sont bien dotés en termes des ressources naturelles, ce qui explique la concentration des IDE dans le secteur des hydrocarbures.

Par ailleurs, la croissance a le signe attendu mais elle est faiblement significative, Ceci, stipule que ces deux pays ont besoin de s'ouvrir davantage sur le monde externe et de mettre en place plus de réformes économiques pour améliorer leurs croissances économiques et leurs attractivités vis-à-vis des investisseurs étrangers.

Comme l'estime « ANIMA, 2008 », l'Algérie est surtout pénalisé par le mauvais fonctionnement de son marché financier, le cas de ce pays, qui a les moyens d'une stratégie endogène, du fait de ses ressources pétrolières, est spécifique. L'Algérie gagnerait à s'ouvrir aux IDE, non pas tant à cause du besoin de capitaux, que pour permettre des transferts aux bénéfices des sociétés nationales, établir un climat des affaires qui soit favorable aux entrepreneurs étrangers comme nationaux, et se frotter à la concurrence mondiale.

Quant au gouvernement égyptien, qui a convulsé des déficits budgétaires ces dernières années, tente d'engager plus de réformes en matière d'infrastructures juridiques et fiscales en vue de soulever sa croissance économique.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.