WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Protection et Gestion du patrimoine culturel du Cameroun : Proposition pour la mise en valeur des sites archéologiques.


par François NGOUOH
Université Senghor  - Master professionnel 2011
  

précédent sommaire suivant

CONCLUSION

Au terme de cette analyse, il apparait que l'elaboration d'un projet scientifique et culturel avec un objectif de valorisation du patrimoine archeologique du Cameroun est plein d'enjeux et de perspectives. Le pays dispose d'un riche patrimoine culturel qui est malheureusement meconnu autant des camerounais que des touristes etrangers. Pourtant ces temoins materiels constituent egalement un patrimoine qui meriterait d'être valorise et conserve dans les musees ou in situ. L'ICOMOS designe les vestiges archeologiques comme un heritage commun qu'il faut preserver et transmettre aux generations futures. Ils constituent l'une des attractions de plus en plus visitees par les touristes parce que

compose d'une partie importante du patrimoine mondial de l'humanite de l'U NESCO. Selon l'OMT, l'activite touristique est en forte progression et le tourisme culturel prend de plus en plus de l'ampleur. Cette montee du nombre de personnes qui visitent les sites a valeur patrimoniale expose ces lieux de memoire. Ils peuvent etre menaces de degradation et de destruction par ces flux. C'est pour prevenir ces effets nefastes que des cadres reglementaires ont ete elabores par l'U NESCO et les organismes partenaires que sont l'ICOMOS, l'ICOM ou l'ICCROM. Le Cameroun a ratifie certaines de ces lois internationales, notamment la convention 1972 qui protege le Patrimoine naturel et culturel. Une loi a ete elaboree en 1991 au Cameroun, et elle porte protection du patrimoine naturel et culturel national. Selon cette loi, c'est a l'Etat qu'il revient le droit de proteger le patrimoine contre les differents types de degradations ou de destruction auxquelles il pourrait etre confronte et qui pourrait l'aliener. A ce titre, l'Etat est le garant de la politique de gestion, de protection, de conservation et de valorisation du patrimoine national et culturel. Les collectivites locales et autres associations peuvent egalement s'impliquer dans ces operations.

Les structures megalithiques identifiees dans 26 sites de la region administrative du nord-ouest du Cameroun peuvent contribuer en tant que ressource touristique au developpement de la localite. Leur integration dans un circuit ecotouristique les valorisera et enrichira l'offre touristique des Grassfields. Le potentiel naturel et culturel est une solution et un exemple pour la valorisation du patrimoine de la region. Conformement a la loi de 1991, un circuit ecotouristique dans la region des sites a megalithes contribuerait au developpement de la localite par les retombees economiques que pourraient generer les activites liees a ce dernier.

La charte du tourisme durable elaboree en 1995 a rappele a la communaute internationale et aux acteurs du tourisme a adopter des criteres de durabilite par rapport a la gestion des ressources qui en dependent. Au Cameroun, un projet de valorisation des sites archeologiques pourrait amener les pouvoirs politiques a revoir et a mettre sur pied une bonne politique nationale de gestion du patrimoine archeologique. Mais avant d'y parvenir, le plus important serait d'inciter le Ministere de tutelle a proceder a un inventaire du patrimoine culturel du Cameroun. Les resultats du dernier inventaire n'ont pas ete officiellement rendus public, et selon les experts il est essentiel pour le Cameroun de proceder A cet inventaire pour que son riche patrimoine soit protege et mis en valeur sur le plan international.

précédent sommaire suivant