WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'étude écodendrométrique du Cedrus atlantica Manetti (cèdre de l'Atlas) dépéris dans le parc national de Theniet el Had (w. Tissemsilt) Algérie

( Télécharger le fichier original )
par Merouane Zemirli
Université Ibn Khaldoun Tiaret (Algérie) - Diplôme d'ingénieur d'état en écologie végétale et environnement 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Liste des abréviations

% : Pourcentage

C1.30 : Circonférence à 1,30m

Dtot : Densité totale

DH/2 : Diamètre à mi-hauteur

EDH : Evaluation des dégâts du houppier par tiers

Ft : Forme de la tige

Gtot : Surface tèrriere totale

Ha: Hectare.

HBH : Hauteur jusqu'à la base du houppier

Hcm : Hauteur de la cime morte

HH : Hauteur du houppier

Htot : Hauteur totale

m: Température moyenne du mois le plus froid en °K M:Température moyenne du mois le plus chaud en °K

MF : Maladies du feuillage

Pc : Production de cônes

Q2: Quotient pluviométrique d'EMBERGER.

T: Température.

V : Volume total sur pied.

Liste des tableaux

Tableau 3.1: Données pluviométriques de la zone d'étude corrigées enregistrées durant la période 1913-1938.

Tableau 3.2: Données de températures corrigées enregistrées au niveau de la cédraie durant la période 1913-1938.

Tableau.5.1:Distance entre les deux voyants de la mire de PARDE correspondant aux

différents angles d'inclinaisons pour différentes superficies de placettes circulaires Tableau 6.1: Caractéristiques dendrométriques des peuplements de cèdre enregistrées au

niveau des 22 placettes d'étude.

Tableau7.1: Résultats des analyses de corrélations entre les différents variables dendrométriques étudiées au seuil de signification de 95%.

Tableau 7.2: Résultats de l'analyse de variance (seuil de signification = 95%) entre le taux de dépérissement et la densité des peuplements de cèdre à travers les 22 placettes d'étude.

Tableau 7.3: Résultats de l'analyse de variance (seuil de signification = 95%) entre le taux de

dépérissement et la densité des tiges de cèdre à travers les 22 placettes d'étude Tableau 7.4: Résultats de l'analyse de la variance au seuil de signification de 95% entre la

circonférence dominante et le taux de dépérissement.

Tableau 7.5: Résultats de l'analyse de la variance au seuil de signification de 95% entre la surface terrière totale du cèdre et le taux de dépérissement.

Tableau 7.6: Résultats de l'analyse de variance au seuil de signification de 95% entre la

Surface terrière totale de tous les peuplements et le taux de dépérissement. Tableau 7.7: Résultats de l'analyse de la variance au seuil de signification de 95% entre la

hauteur dominante et le taux de dépérissement.

Tableau 7.8: Résultats de l'analyse de variance au seuil de signification de 95% entre le volume total et le taux de dépérissement.

1. Introduction générale :

Le Cèdre de l'Atlas (Cedrus atlantica Manetti), essence noble de l'Afrique du nord est d'une indéniable importance écologique. Essence montagnarde, endémique de l'Afrique septentrionale (Atlas d'Algérie et du Maroc), elle présente des qualités fort considérables à travers sa croissance, la qualité de son bois et sa splendeur d'attrait touristique.

En Algérie, le cèdre bénéficie d'une grande importance dans la politique forestière dans la mesure oil les parcs nationaux crées sont dans l'ensemble à base de peuplements de cèdre (parc national de Chréa, Djurdjura, Belezma et Theniet El Had).

Néanmoins, quoique cette essence est régie comme espèce à protéger et préserver, elle n'en demeure pas moins qu'elle reste encore loin d'Itre assujettie à une mise en exergue rationnelle et rassurante. En fait, le cèdre se trouve compromis non seulement au niveau de la survie des plants lors de la période estivale, mais encore il accuse une mortalité fort dommageable par e phénomène de dépérissement des arbres sur pied. Cette mortalité, signalée au niveau de l'ensemble des cédraies du pourtour national à partir des années 1980, reste encore non identifiée au niveau des facteurs à l'origine de ce dépérissement.

La cédraie de Theniet el had, accusant un dépérissement depuis l'année 1984, reste encore soumise à ce grave fléau oil plus de 3000 cèdres ont été signalés dépérits sans pour autant cerner la véritable cause à l'origine de ce déclin. Cette cédraie, longtemps admirée par sa beauté naturelle au point oil BOUDY (1950) la qualifia comme étant « l'une des belles curiosités naturelles de l'Algérie », a été le premier parc à être crée en Algérie pendant la période coloniale soit en l'an 1923.

Conscient de cette situation douloureuse qui affecte un patrimoine naturel intéressant à plus d'un titre, une prise en charge scientifique de cette problématique est celle qui permettrait à la cédraie de renaître de ses vestiges et reprendre la splendeur naturelle tant convoitée pour l'essence par de nombreux chercheurs et forestiers avertis.

A l'installation du fort militaire colonial dans la ville de Theniet el had en l'an 1843, on signala la présence d'un dépérissement généralisé des tiges de cèdre sur pied. Néanmoins, les militaires pour des besoins en bois divers, ont entamé en 1855 et 1870 des opérations d'abattages abusives des plus beaux sujets de cèdre sans consultation du service forestier et sans se rendre compte des opérations de conditionnement des bois prélevés (ZEDEK, 1984). Or, suites à ces opérations d'abattage, on remarqua que le dépérissement fut nullement signalé et la cédraie fut joyeusement admirée par sa couverture verdoyante. A

cet effet, on attira l'attention que ce dépérissement pourrait ~tre à l'origine d'une éventuelle sociabilite anarchique des tiges dans le massif forestier.

Faisant le parallèle des situations, il nous est advenu, dans la mesure où la cédraie n'est soumise à aucune opération d'aménagement sylvicole, de relater les conditions de sociabilité actuelle des cèdres deperits à travers l'ensemble du massif forestier du parc.

L'objet, suite à cette problématique de dépérissement de cèdres dont la cause reste non encore identifiée, consiste à entrevoir l'origine du dépérissement sur la base de l'étude de la sociabilité actuelle des tiges de cèdre.

En effet, l'étude, essentiellement à caractère dendrométrique des cèdres dépérits, permet d'entrevoir d'éventuelles relations entre le dépérissement et les variables dendrométriques des peuplements de cèdre.

De prime abord, des informations relatives au cèdre de l'Atlas seront relatées au niveau du chapitre deux. La zone d'étude, soit celle du parc national de Theniet el had, serait explicitement identifiee au niveau du chapitre trois.

Des notions inherentes au depérissement des arbres forestiers feront l'objet du chapitre quatre.

Lors de cette entrevue sur l'ensemble des points ayant trait de près ou de loin à l'objet de l'étude, un chapitre, soit celui du chapitre cinq, serait expressément relaté par une etude rationnelle et objective relative à la méthodologie d'étude à poursuivre dans de tel cas. Des placettes temporaires seraient installees comme unites de base de recolte et de mesures de donnees dendrometriques et stationnelles. Ces donnees recoltees, feront l'objet d'interprétation et de discussion au niveau du chapitre six.

On estime, par le biais de ce modeste travail, pouvoir contribuer à elucider davantage l'effet de la densité des peuplements forestiers sur le dépérissement du cèdre de l'Atlas dans le parc national de Theniet el had.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net