WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des risques bancaires liées au financement du commerce extérieur par les établissements bancaire: cas de la Bank of Africa Mali

( Télécharger le fichier original )
par Ibrahim Gonda Zada
Université de Bamako - maitrise en science et technique du commerce international 2010
  

sommaire suivant

Problématique

Le commerce extérieur connaît de nos jours une croissance exponentielle.

Ce développement s'explique tant par l'accroissement de la population que par l'élévation du niveau de vie et la tendance à l'élargissement des marchés aux dimensions mondiales, la mondialisation.

Posant des problèmes souvent délicats, parfois complexes, les opérations du commerce extérieur requièrent l'intervention des banques qui apportent leur savoir faire technique et leur appui financier dans un domaine aux multiples facettes.

Pour l'importateur, sa principale préoccupation est d'avoir l'assurance que sa commande a bien été expédiée avant de payer.

Il souhaite aussi recevoir la marchandise dans un délai sûr. Il espère enfin une marchandise conforme et peut éventuellement envisager de la revendre avant même de payer le vendeur.

Quant à l'exportateur son objectif primaire est d'être payer le plus tôt possible dés l'expédition de la marchandise. Il souhaite parfois être régler à l'avance.

Ainsi, les échanges internationaux sont liés à des modalités de garantie, de paiement ou de financement qui en compliquent l'exécution et qui ont donné naissance à de nombreuses techniques ou procédures en vue de concilier les préoccupations des acheteurs et vendeurs.

De plus dans la limite des traités et accords inter gouvernementaux posant le principe de libre échange, la concurrence conduit à offrir des délais de paiement et tend à allonger la durée du crédit au delà de ce qui correspond au cycle économique.

L'autre aspect de la complexité des opérations du commerce extérieur est la distance entre les acteurs, rendant difficile le dénouement rapide des transactions.

Aux distances et difficultés de vérifier l'état des marchandises s'ajoutent des faits externes à l'entreprise, relatifs aux risques politiques, catastrophiques et de non paiement dans certains pays.

C'est pour palier à toutes ces difficultés que les banques ont imaginé et élaboré des techniques de financement et de paiement des opérations du commerce international.

Ainsi, ces techniques amènent un satisfecit général des acteurs à savoir le vendeur qui est sûr d'être payer et l'acheteur qui est rassuré d'avoir sa marchandise comme stipulé dans le contrat.

La question centrale que nous nous posons est la suivante :

Existe-t-il réellement des risques liés au financement du commerce extérieur par les établissements bancaires ?si oui les quels et comment les établissements bancaires gèrent ils ces risques ?

C'est à cette question centrale que nous essayerons de répondre à travers la réalisation de ce mémoire.

Cette étude à trois objectifs principaux :

· mettre en exergue les différentes techniques de paiement et de financement du commerce international proposées par les banques.

· montrer les différents risques relatifs à ces techniques et enfin

· montrer les stratégies utilisées par les banques pour limiter au maximum ces risques.

Nous avons émis comme hypothèses que les techniques de financement du commerce extérieur par les établissements bancaires sont des techniques fiables et peuvent apporter un plus dans le développement du commerce international. Que les outils de gestions des risques relatifs à ces techniques sont aussi efficaces que nombreuses.

La méthodologie que nous avons utilisée consistait à des entretiens avec les responsables de certains services. C'est ainsi que nous avons eu à nous entretenir avec le responsable du service crédit pour avoir une idée précise des risques aux quels la Bank Of Africa est confronté.

Nous nous sommes entretenus aussi avec le chargé de la clientèle pour savoir comment les dossiers de demande de financement des opérations sont pris en charge par la Bank Of Africa Mali.

A part ces entretiens nous sommes personnellement impliqués en observant la manière dont les dossiers des crédits documentaires et des remises documentaires sont pris en charge au niveau de la Bank Of Africa Mali.

Notre étude comportera deux grandes parties essentielles.

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.