WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impacts du changement climatique sur la recrudescence des dégàąts dus au charançon du bananier (cosmopolites sordidus) dans la région de Luki au bas-Congo/RDC

( Télécharger le fichier original )
par Chrispin Ngombo Vangu
Université de Kinshasa - Ingénieur agronome en phytotechnie 2007
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

EPIGRAPHE

Le travail, après le travail, l'indépendance.

N'être à la charge de personne :

Telle doit être la devise de votre génération.

Bénard Dadié.

DEDICACES

A la famille Baku Lukeni : Orvy et Hervé Baku

et à Nkololo Aimé Fabrice, je dédie ce travail.

AVANT-PROPOS

Ce travail dont l'aboutissement met fin à notre formation d'ingénieur agronome à l'Université de Kinshasa, n'aurait été possible sans une longue chaîne de bienveillance et d'efforts désintéressés de la part des nombreuses personnes aux quelles nous avons le plaisir de présenter ici nos remerciements et l'expression de notre reconnaissance :

Le professeur Mafuka Mbe-mpie Paul qui a bien voulu diriger ce travail et dont les explications ont été déterminantes à son aboutissement.

Le professeur Lema Albert qui nous a conseillé et dont les encouragements ont contribué significativement à la réalisation de ce travail.

Le professeur Kizungu Roger qui a accepté de prendre sur son temps et nous a toujours accueilli comme si nos visites d'échanges scientifiques étaient désirées et à travers lui, tous les professeurs, chefs des travaux et assistants de la Faculté des Sciences Agronomiques de l'Université de Kinshasa.

Madame l'assistante Nsombo Blandine, dont les explications et les conseils nous ont permis, dès le début de notre premier entretien de comprendre beaucoup de ce que nous savons aujourd'hui.

Enfin, nos parents, nos oncles, nos tantes, nos frères et soeurs, nos amis et collègues, ainsi que tous ceux qui nous ont fait le grand honneur d'exprimer leur point de vue sur ce travail. A tous, nous disons merci.

Ngombo Vangu Chrispin

Résumé :

Ce travail fait suite à une série des travaux sur les données climatiques de la station de recherche agronomique de Luki. Certains de ces travaux ont eu pour objectif : le réajustement du calendrier agricole de la région de Luki et ses environs face aux changements climatiques. Le présent travail s'est intéressé à élucider l'influence des changements climatiques sur la prolifération de charançons du bananier.

La réalisation de ce travail a nécessité : la compilation des données climatiques de quatre dernières décennies à la station de recherche de l'INERA /Luki ; leur interprétation pour la mise en évidence des changements climatiques et son influence sur le charançon ; enfin l'extrapolation de ces données pour les 20 années suivantes.

Les données des paramètres climatiques régulièrement enregistrées à la station de l'INERA à Luki de 1960 à 1999, ont permis d'établir les courbes de l'évolution de la température, la pluviométrie et l'humidité relative. L'extrapolation des données a été faites par la méthode des moyennes mobiles.

Pour le premier objectif du travail, il s'est avéré que le climat a changé. En effet, les résultats obtenus montrent une variation vers la hausse pour les trois paramètres sous étude. En ce qui concerne l'influence de ces résultats sur le charançon du bananier, ils montrent à suffisance que le charançon du bananier se trouve à Luki et ses environs dans des conditions climatiques favorables en ce qui concerne la température, la pluviométrie et l'humidité. Et il va l'être encore pendant les deux décennies à venir, c'est-à-dire jusqu'en 2020.

Avec des températures moyennes autour de 25°C, une pluviométrie croissante et une humidité relative supérieure à 80% en saison humide à Luki, les changements climatiques de ces dernières décennies expliquent la prolifération des populations de charançon du bananier ce qui est probablement à l'origine de la recrudescence des dégâts récemment constatés sur le bananier dans la région de Luki.

Mots clés : changements climatiques, dégâts, charançon du bananier, Luki.

Abstract
This work follows a series of work on climate data from the agricultural research station Luki. Some of this work has been to aim: the readjustment of the agricultural calendar of the region of Luki and the surrounding climate change. This work has focused on elucidating the influence of climate change on the spread of banana weevil.

The completion of this work required: compiling climate data from four decades at the research station INERA / Luki and their interpretation for the detection of climate change and its influence on the weevil and finally the extrapolation such data for 20 years. The data of regular climatic parameters recorded at the station to INERA Luki from 1960 to 1999, have established the curves of changes in temperature, rainfall and relative humidity. Extrapolation of the data was made by the method of moving averages.

For the first objective of the work, it turned out that the climate has changed. Indeed, the results show a variation to increase for the three parameters under study. Regarding the influence of these results on the banana weevil, they show sufficiently that the banana weevil is Luki and its surroundings in favorable weather conditions in terms of temperature, rainfall and humidity . And it will be even during the next two decades that is to say until 2020.

With average temperatures around 25 ° C, increasing rainfall and relative humidity above 80% during the wet season to Luki, climate change in recent decades explain the proliferation of banana weevil populations in what is probably the origin of the recently observed increase in damage on banana in the region of Luki.

Keywords: climate change, damage, banana weevil, Luki.

sommaire suivant






La Quadrature du Net