WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  la caractérisation mécanique des critères de qualités du départ de la course vitesse sur 100 m

( Télécharger le fichier original )
par Khalil Ben Mansour
Université de Poitiers - Doctorat 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.2-Les instants de d~collage :

L'instant de décollage traduit la rupture du contact mécanique situé au niveau d'un point d'appui de l'athlète. Cela se manifeste par l'annulation de l'action de contact exercée au niveau de l'appui considéré. Tenant compte de la précision de chaque dynamomètre (§- III.2.2), et des études bibliographiques portant sur la détection des instants de décollage et de contact [Mick 00, Tiro 03], le décollage d'un segment correspond à l' instant où la norme de la force qui s'exerce sur le support devient inférieure à 10 N (figure 33).

Figure 33 Méthode de détection de l'instant de décollage. Exemple du pied avant (représentation d'une
partie de la courbe de l'évolution de la norme des forces exercées au niveau du pied avant)

23 La mise en tension de l'athlète dans les blocs correspond à une augmentation de l'intensité des forces horizontales exercées au niveau des pieds et des mains.

24 Règle 162.2 : Le départ de toutes les courses se fera au coup de feu d'un pistolet du Starter ou d'un appareil de départ approuvé, tiré vers le haut, dès que le Starter aura vérifié que tous les athlètes sont immobiles et dans la position de départ correcte.

1.3-Les séquences du départ

Suite à la détermination de l'instant du signal de départ, des instants de début de la mise en action et du décollage, il devient possible de définir les durées des quatre séquences suivantes: le temps de latence (ta - ts), l'impulsion des mains (teM - taM), l'impulsion du pied arrière (tePr - taPr) et du pied avant (te - taPv) (figure 34).

Figure 34 Durées moyennes et écarts types du temps de latence (ta-ts)
et de l'impulsion (te-tj de chaque segment

La durée moyenne nécessaire à l'éjection de l'athlète des blocs de départ (450 #177;46 ms) représente environ 5% de la performance totale d'une course de 100 m. Le temps de latence représente 32% de la durée de l'impulsion. La durée de l'impulsion des mains représentant 40% de la durée de l'impulsion totale (450 ms). Une durée de 52 #177;30 ms sépare l'instant de décollage des mains et du pied arrière.

Dans leurs consignes, les entraîneurs indiquent aux athlètes que, lors du départ de sprint, la main opposée au pied avant doit quitter le sol en premier pour se diriger vers l'avant. Mécaniquement cela peut s'expliquer par la nécessité de minimiser le moment cinétique de l'athlète autour de l'axe vertical. Cela n'est possible que lorsque le moment engendré par l'oscillation de la jambe arrière est contrebalancé par celui du membre supérieur opposé. Cependant, ayant une masse plus faible que la jambe, le bras opposé doit compenser cette différence en augmentant sa vitesse. Il doit donc effectuer un mouvement très rapide vers l'avant.

Afin de vérifier l'existence de ce fait au sein de la population étudiée (92 essais de départ), une comparaison des temps de contact des deux mains est effectuée. La différence est en moyenne de 22 #177;17 ms. Toutefois, elle ne présente pas d'effet significatif (p = 0,41).

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.