WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  la caractérisation mécanique des critères de qualités du départ de la course vitesse sur 100 m

( Télécharger le fichier original )
par Khalil Ben Mansour
Université de Poitiers - Doctorat 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Troisieme partie

Developpement d'outils de diagnostic

de la performance

Troisième partie

Suite à l'étude de la dynamique et de la cinématique du centre de gravité des athlètes lors des essais de départ de course vitesse, il est apparu nécessaire d'élargir la notion d'un bon départ afin qu'elle compte d'avantage de critères de réussites. Toutefois, vu la grande quantité d'informations pouvant être recueillie par dynamométrie, l'observateur se trouve rapidement submergé (§-IV.4). De plus, vu l'impossibilité de modéliser cette grande quantité en un petit nombre de variables synthétiques (§-IV.4.2), il importe de sélectionner directement un nombre fini de critères pouvant être traduits et assimilés par l'entraîneur.

Ainsi, au cours du premier chapitre (§-V) de cette troisième partie, la variabilité de certains paramètres de départ a pu être traduite directement en termes de variation de performance (temps) (§-I). D'autres paramètres ont nécessité la construction de modèles pour évaluer leurs conséquences sur la performance.

Le deuxième chapitre (§-VI) de cette partie, décrit les différentes étapes de modélisation et de conception d'un outil de terrain permettant l'évaluation de la performance du départ de course vitesse au 100 m en offrant un feedback quasi instantané des paramètres sélectionnés à l'entraîneur et son athlète. Le développement de cet outil est effectué à la demande de la Fédération Française d'Athlétisme. Différentes solutions d'estimation de la somme des forces externes sont étudiées pour quantifier leurs effets sur la précision des paramètres du départ. Cela est effectué dans le but de limiter au mieux le coût de l'outil de mesure des forces tout en garantissant une estimation juste et précise.

Chapitre 3

, et enfin de

Caracterisation de la performance de depart de

course vitesse au 100 m

La partie précédente de ce document identifie différents paramètres mécaniques accessibles par dynamométrie et susceptibles d'influencer la performance de l'athlète lors d'un départ de course vitesse. Le tableau ci-dessous (tableau 7) représente les six meilleurs essais sélectionnés (parmi 92) en prenant en compte un seul paramètre à la fois. Il s'agit du temps de réaction ( Ätréaction ), de la durée d'impulsion ( Ätimpulsion ), de la position initiale OGta et

V éj e ct

finale OGte du centre de gravité, de la norme de la vitesse à l'éjection l'angle d'éjection.

Tableau 7 Les six meilleurs essais en termes de temps de réaction, durée d'impulsion,
positon initiale et finale du CG, norme de Véject, et angle d'éjection

Essai de
départ

Ätréaction

[ms]

Ätimpulsion

[ms]

OGta

[% PM]

OGte

[m]

Véj ect

Angle
d'éjection
[degré]

 
 

E 1 104 438 33 0.61 2.90 10

E 2 110.5 365 27 0.54 3.2 11

E 3 106 442 14 0.53 2.84 5

E 4 128.5 492.5 64 0.75 3.03 8

E 5 108 406 24 0.68 3.37 3

E 6 125 449 32 0.61 2.83 0

Ce tableau (tableau 1) montre que le sujet ayant la plus grande vitesse d'éjection est toutefois pénalisé lorsque l'on considère les autres paramètres de départ.

La meilleure performance de départ serait celle qui comprend non seulement la plus

V éj ect

grande norme de vitesse à l'éjection

, mais aussi le temps de réaction ( Ätréaction ) et le

délai d'impulsion ( Ätimpulsion ) les plus courts, les positions initiale OGta et finale OGte du centre

de gravité les plus lointaines et l'angle d'éjection le plus faible lui permettant ainsi de poursuivre sa course dans de bonnes conditions. La valeur minimale de l'angle d'éjection du centre de gravité avancée dans le tableau 1 doit donc être redéfinie en tenant compte des paramètres mécaniques dès les premières foulées de course.

Au cours du premier chapitre de ce manuscrit, la notion de performance sur 100 m a été définie. Tenant compte de cette définition, une conversion en temps de ces paramètres s'impose. Un modèle cinématique de la course est développé afin de permettre, à une distance donnée du départ, d'estimer la pénalité (ou le gain) en temps induit par ces grandeurs.

1-Influence des positions initiale et finale du centre de gravite

Les positions initiale (OGta) et finale (OGte) du centre de gravité de l'athlète par rapport à la ligne de départ sont deux grandeurs exprimées en mètre. Elles peuvent être converties en seconde en considérant que la perte (ou le gain) de temps est égale à :

O Gt

Ä t position = Éq.V .1

V

lim

Vlim est la vitesse maximale limite de la course, soit environ 10 à 12 m/s (§-I.1.3).

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.