WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Fréquence et prise en charge des abdomens aigus chirurgicaux dans le service de chirurgie de l'Hôpital provincial de Kananga du 01 janvier 2010 au 31 décembre 2012

( Télécharger le fichier original )
par Vally NDUMBI TEMUANGUDI
Université de Notre- Dame du Kasai RDC - Memoire presenté en vue de l'obtention du grade de docteur en médecine 2013
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

CHAPITRE VI

CONCLUSIONS ET RECOMMADATIONS

Pour notre mémoire sur la fréquence et la prise en charge des abdomens aigus chirurgicaux, nous avons mené une étude rétrospective au sein du service de chirurgie de l'Hôpital Provincial de Kananga sur une période allant du 01è Janvier 2010 au 31 Décembre 2012.

6.1. Conclusions.

Après la récolte des données et leur analyse, les conclusions suivantes peuvent être dégagées :

- Le service de chirurgie du CHK a reçu, au total, 980 cas pour les 3 ans de notre étude.

- L'année 2011 est celle qui a enregistré la fréquence la plus élevée de toutes, 350 cas sur 980 soit 35,71%.

- Deux cent vingt neuf (229) cas d'AAC ont été enregistrés sur les 980 soit une prévalence de 23,37% des cas reçus dans le service de chirurgie.

- L'année 2012 a marqué la fréquence la plus élevée de 85 cas sur les 229 soit 37,12% de tous les cas d'AAC, la dernière année suivant la fréquence étant l'an 2011 qui avait enregistré 69 cas soit 30,13% alors que la 2010 était intermédiaire et avait enregistré 75 cas ou 32,75%.

- La fréquence annuelle moyenne a été calculée à 76,3 ou environ 76 cas par année.

- Le sexe le plus touché est le féminin qui a eu 150 cas soit 65,50% alors que le masculin n'en avait eu que 79 sur 229 soit 34,50%.

- Selon les tranches d'âge, celle de 16 à 20 ans a paru la plus concernée par cette affection et avait enregistré 54 cas sur le total soit 23,58% et cela s'est fait remarquer sur toutes les années et on avait alors eu en 2010, pour cette tranche d'âge, 20 cas sur 75 soit 26,67% ; en 2011 : 16 cas sur 69 soit 23,19% et 18 cas sur 85 en 2012 soit 21,18%.

- La moyenne de l'âge a été de 27,36 ans avec un écart-type de 17,35 ans et l'étendue de la distribution allait de 10,01 à 44,71 ans, la médiane étant de 17,3ans et le mode de 23,05 ans.

- La durée d'hospitalisation pour l'abdomen aigu chirurgical, dans le service de chirurgie du CHK a été très fréquente pour celle qui allait de 6 à 10 jours qui avait enregistré 89 cas sur 229 soit (38,86%), suivie de celle allant de 1 à 5 jours qui, elle, avait reçu 85 cas ou 37,12%.

- La commune de Kananga représente la fréquence la plus élevée des malades souffrant de l'abdomen aigu chirurgical par rapport aux autres communes et avait eu 132 ces sur 229 soit 57,64%.

- Sur 229 cas, 202 seulement avaient subi une intervention chirurgicale soit 88,21%.

- L'évolution vers la guérison s'est faite chez 195 patients soit 85,15% dans le service de chirurgie, 8 cas soit 3,50% ont été transférés et 26 cas soit 1,35% ont trouvé la mort pendant leur séjour au CHK sur les 229 cas d'AAC ou un pourcentage de 39,39 sur le total de décès enregistrés dans le service de chirurgie qui étaient à 66. Parmi les 26 décès, 18 venait de subir une intervention chirurgicale soit 69,23% et 6 parmi eux sont décédés dans les premiers 48h de leur hospitalisation soit 23,08% alors que parmi les 8 qui n'avaient pas subi l'intervention, 6 sont décédés avant 48h ou 75% d'entre les 8.

- L'étiologie la plus fréquemment rencontrées était l'appendicite aiguë pour laquelle nous avons enregistré 107 cas sur 229 soit 46,72%, suivie de la péritonite avec 50 cas ou 21,83 »% et de l'occlusion intestinale avec 37 cas ou 16,16%.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.