WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impact des créances irrécouvrables sur les recettes de la la Société Nationale d'Electricité Direction Provinciale du Nord Kivu en RDC

( Télécharger le fichier original )
par Rodrigue MURHABAZI MWANA
Université libre des pays des grands lacs RDC - Graduat en sciences économiques et de gestion 2012
  

sommaire suivant

0. INTRODUCTION

0.1. PROBLEMATIQUE

L'entreprise est une organisation relativement autonome, dotée des ressources humaines, matérielles et financières en vue d'exercer une activité économique de façon stable et structurée. Sa gestion se heurte à plusieurs difficultés que les gestionnaires doivent résoudre1(*).

Outre les problèmes liés aux finances et à la gestion des ressources humaines, d'autres problèmes sont susceptibles d'apparaitre.

L'entreprise se heurte à des difficultés lesquelles peuvent provenir des forces macro environnementales et micro environnementales.

La Société Nationale d'Electricité (SNEL en sigle) est une entreprise publique. Une entreprise publique est une organisation à caractère industriel et commercial placée sous tutelle de l'Etat ou d'une collectivité publique. Sa fonction est de produire des biens et des services pour le marché et dispose d'une certaine autonomie de gestion2(*).

Ainsi l'instabilité politique, les guerres par exemple, la sécheresse modifient le comportement des entreprises, lesquelles doivent s'adapter aux différents changements qui surviennent et qui peuvent modifier l'environnement dans lequel l'entreprise oeuvre.

La Société Nationale d'Electricité est une entreprise au sein de laquelle sont combinées certaines ressources matérielles, financières et humaines qui la permettent de rendre des services à sa clientèle. Sa mission est la production, le transport, la distribution et la commercialisation de l'énergie électrique sur toute l'étendue de la République Démocratique du Congo. C'est une entreprise jouissant d'un monopole de la distribution de l'énergie électrique.

Sur ce, elle ne doit pas ignorer qu'elle possède une clientèle malgré son statut de monopoleur, elle doit donc rendre un bon service à sa clientèle. Elle doit tenir compte du rôle que jouent les recettes qui proviennent des factures qu'elle remet à sa clientèle pour son bon fonctionnement notamment le maintien des équipements, le paiement des salaires, l'entretien de ses matériels.

Cette société a été confrontée à plusieurs difficultés depuis quelques années. D'une part ses difficultés sont liées à la situation politique qu'a traversé le pays entre autres les deux dernières guerres. C'est le cas de la rébellion du Rassemblement Congolais pour la Démocratie qui a géré plusieurs entreprises ayant un statut juridique d'entreprise étatique et qui a procédé quelque fois par des réquisitions de certaines recettes pour financer les guerres au Nord Kivu. D'autre part la fameuse éruption du volcan Nyiragongo du 17 janvier 2002, qui a détruit une bonne partie du matériel de la SNEL entre autres les cabines et les installations électriques.

Cette destruction de certains matériels qui existaient a favorisé un manque de service de cette entreprise pour certains quartiers de la ville de Goma.

Mais aussi le problème de la vétusté de certains matériels et équipements de production de la centrale de Ruzizi à Bukavu a entrainé une baisse de la quantité d'énergie à commercialiser et à distribuer à Goma.

Vu toutes les difficultés auxquelles est confrontée la SNEL, une somme importante des recettes qu'elle devait percevoir ne lui revient plus du fait d'un nombre assez élevé des factures qu'elle remet à ses abonnés mais qui ne sont pas payées. C'est ainsi qu'elle doit chaque fois faire le suivi en aval c'est-à-dire recouvrir les factures de ses abonnés pour parvenir à l'assurance de la bonne continuité de sa mission.

C'est dans ce cadre que s'inscrit notre recherche parlant de l'Impact des créances irrécouvrables sur les recettes de la SNEL/Goma.

Une question fait l'objet de notre recherche : Quel serait l'impact des créances irrécouvrables sur les recettes de la SNEL ?

Trois questions spécifiques se déduisent de la première :

- La SNEL/DNK connait-elle un problème des créances irrécouvrables ? Si oui, quelle est l'incidence de ces créances sur le fonctionnement de cette société qui dépend des recettes prévues ?

- La facturation est-elle proportionnelle à l'énergie fournie ?

- Quelles stratégies pourraient pratiquer la SNEL/DNK pour faire face à ce problème de non-paiement des factures ?

* 1 P. Charpatien, Organisation et Gestion de l'entreprise, Paris, Nathan, 1997, p.357

* 2 Ahmed Silem, Lexique d'économie, 4ième éd, DALLOZ, Paris, 1992, P.248

sommaire suivant