WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Communiquer avec efficience le défi des étudiants-entrepreneurs

( Télécharger le fichier original )
par Jordan Jeandon
Université Lyon 3 - Master 2 communication des organisations 0000
  

Disponible en mode multipage

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Faculté des Lettres et Civilisations

Département des Sciences de l'Information et de la Communication

COMMUNIQUER AVEC EFFICIENCE

LE DÉFI DES ÉTUDIANTS-ENTREPRENEURS

Présenté par Jordan Jeandon

Master 2 Communication des organisations

Année universitaire 2014-2015

Tuteur(s) en entreprise : Pierre Poizat, Chargé de projets en entrepreneuriat (J'M Entreprendre)

Tuteur universitaire : Adrian Staii

REMERCIEMENTS

En préambule de ce mémoire de stage, je souhaitais adresser mes remerciements les plus sincères à Pierre Poizat, Chargé de projets en entrepreneuriat pour son accompagnement au sein de l'incubateur Lyon 3 Jean Moulin et à Adrian Staii, tuteur de stage, pour le suivi de ce mémoire malgré ses charges professionnelles.

Mes remerciements les plus chaleureux à Stéphane Guyot pour sa grande générosité et la qualité de leur accompagnement.

Mes remerciements s'adressent également à tous les incubés pour le soutien qu'ils m'ont apporté.

Merci à toutes et à tous.

RÉSUMÉ

Comment Alexandre Selkirk (qui a inspiré le personnage de Robinson Crusoé) a survécu seul pendant près de cinq ans sur l'ile Mas-A-Tierra ? Mieux encore, comment s'est-il créé un véritable confort alors que rien ne prédisait cette réussite ?

Comment Napoléon 1er a-t-il remporté la bataille de Ulm en moins de 5 jours face à la plus importantes des armées autrichiennes ? Comment la France avec seulement 500 pertes met-elle pourtant en déroute 60 000 autrichiens ?

Comment la marque Volkswagen a créé la XL1, la seule voiture du marché qui peut parcourir 100 kilomètres en consommant seulement 1 litre de carburant (2013) ?

La réponse à chacun de ces questionnements est simple : Selkirk, Napoléon et Volkswagen ont su optimiser les ressources à disposition pour atteindre leurs objectifs. Le premier a réussi à se créer un confort de vie en utilisant avec efficience les ressources de l'ile, des restes échoués du bateau, et ses compétences en bricolage. Le deuxième a ouvert la voie pour Vienne en moins de 5 jours et a évité de nombreuses pertes en utilisant avec efficience ses ressources en terme d'effectif, de moral des troupes, et de compétences stratégiques. Le troisième et dernier a réussi a créer une voiture de très faible consommation en inventant un moteur qui utilise ses ressources en carburant de manière optimale.

Le mémoire démontrera tout au long de sa réflexion, comment un étudiant-entrepreneur peut atteindre ses objectifs de communication en rendant sa démarche stratégique efficiente, c'est-à-dire en réalisant ses différentes missions, en optimisant ses ressources tout en faisant face au manque de temps, d'argent et d'effectif.

MOTS CLEFS

TPE, Étudiant-entrepreneur, efficience, stratégie, polyvalence, communicationSOMMAIRE

INTRODUCTION 7

1) LA STRUCTURE LUNDI MIDI 8

1.1 LES TPE 8

1.1.1 Définition 8

1.1.2 Réalité en France 8

1.2 L'ÉTUDIANT-ENTREPRENEUR 9

1.2.1 Définition 9

1.2.2 Bénéfices 10

1.2.3 Génération « pré-Z » : génération entrepreneuse 10

1.3 LUNDI MIDI 11

1.3.1 La Marque 11

1.3.1.1 Statut 11

1.3.1.2 Créateurs 12

1.3.1.3 Histoire 12

1.3.1.4 Contexte économique 13

1.3.1.5 Concept 15

1.3.1.6 La communauté 16

1.3.1.7 Valeurs 16

1.3.1.8 Charte graphique 17

1.3.2 Les cibles 18

1.3.2.1 Coeur de cible 18

1.3.2.2 Cible Principale 18

1.3.2.3 Cible secondaire 18

1.3.3 Le diagnostic 19

1.3.3.1 Lundi Midi 19

1.3.3.2 La communication chez Lundi Midi 20

2) STRATÉGIE GLOBALE DE COMMUNICATION EXTERNE 21

1.4 POSITIONNEMENT 21

1.5 OBJECTIFS 21

1.5.1 Objectifs primaires 21

1.5.2 Objectifs secondaires 22

1.6 MOYENS 22

1.6.1 La communication digitale 22

1.6.1.1 Le site Internet 22

1.6.1.2 Stratégie SEO 24

1.6.1.3 Les réseaux sociaux 25

1.6.1.4 Les applications smartphones 29

1.6.1.5 Le contenu 30

1.6.1.6 L'e-mailing 30

1.6.2 La communication traditionnelle 31

1.6.2.1 La communication sauvage 31

1.6.2.2 L'impression 34

1.6.2.3 Le partenariat 35

1.6.2.4 Les relations presses 36

1.6.2.5 L'évènementiel 38

1.6.2.6 Goodies 38

1.6.2.7 Le parrainage 39

1.6.2.8 Le co-branding 40

1.7 CALENDRIER 41

1.8 BUDGET 42

3) PRÉCONISATIONS : ENTRE THÉORIE ET EXPÉRIENCE 43

1.9 PRÉCONISATIONS EN THÉORIE 43

1.9.1 Devenir polyvalent 43

1.9.1.1 Un parcours diversifié 44

1.9.1.2 Les tutoriels 44

1.9.1.3 Les limites 45

1.9.2 Savoir s'entourer 45

1.9.2.1 Le réseautage professionnel 45

1.9.2.2 Les incubateurs d'entreprises 46

1.9.2.3 L'ère du collaboratif 46

1.9.2.4 Les limites 47

1.9.3 Rester flexible 47

1.9.3.1 La veille 48

1.9.3.2 Savoir s'ouvrir 49

1.9.3.3 Les analyses 49

1.9.4 Aménager son temps de travail 50

1.9.4.1 L'emploi du temps 51

1.9.4.2 L'automatisation 52

1.9.4.3 L'organisation 53

1.10 RETOUR SUR EXPÉRIENCE 54

1.10.1 Le digital 54

1.10.1.1 Le site Internet 54

1.10.1.2 Stratégie SEO 54

1.10.1.3 Les réseaux sociaux 54

1.10.1.4 Les applications smartphones 55

1.10.1.5 Le contenu 55

1.10.1.6 L'e-mailing 55

1.10.2 Le traditionnel 55

1.10.2.1 La communication sauvage 55

1.10.2.2 L'impression et affichage 56

1.10.2.3 Le partenariat 56

1.10.2.4 Les relations presse 56

1.10.2.5 L'évènementiel 56

1.10.2.6 Goodies 56

1.10.2.7 Le parrainage 57

1.10.2.8 Le co-branding 57

1.10.3 Le comportement 57

1.11 PISTE D'AMÉLIORATIONS 58

1.11.1 La cible 58

1.11.1.1 La carte d'identité 58

1.11.1.2 Le comportement 59

1.11.1.3 Aller à sa rencontre 59

1.11.2 Se focus sur le plus important 59

1.11.3 Les stagiaires 59

1.11.4 Les actions de communication 60

1.11.5 Le coach professionnel 60

1) INTRODUCTION

Quand les TPE représentent la majeure partie du paysage entrepreneurial français, quand l'offre d'une entreprise se noie au milieu de centaines d'autres sur le marché, la communication apparaît comme une solution de démarcation. Malheureusement, ces petites structures axent leur stratégie au coup par coup. Elles font en effet face à des contraintes financièreset d'effectif.Le cas des étudiants entrepreneurs est encore plus marquant puisqu'en plus d'un manque d'argent et de personnel,ces jeunes créateurs sont encore à l'Université et montent leurs projets généralement seuls en plus de leurs études. Beaucoup, dans ce contexte de manque de temps, sont tentés de privilégier certaines activités au sein de l'entreprise (la partie commerciale par exemple) au détriment de la communication.

Comment communiquer avec efficience face aux contraintes des étudiants-entrepreneurs : budget, effectif et temps limités ? Comment mettre en place une stratégie de communication qui n'a rien à envier à celle d'entreprises déjà implantées depuis de nombreuses années avec un service de communication interne ? Quels outils utiliser et quels comportements adopter pour atteindre ses objectifs de communication et ainsi dégager du temps de travail pour les autres missions de l'entreprise ?

Ainsi, la première partie de ce mémoire portera sur la marque de t-shirts Lundi Midi. Nous définirons dans un premier temps le statut de TPE, puis dans un second temps, le concept d'étudiant entrepreneur. Dans un troisième temps, nous présenterons la marque de la manière la plus exhaustive possible en y ajoutant un diagnostic de l'entreprise et du rôle de la communication en son sein.

Dans une deuxième partie, nous nous attacherons à la stratégie globale mise en place par la marque et à la description de chaque outil pour une communication cohérente, intelligente, rapide à mettre en place, peu coûteuse, et adaptée à un seul communiquant.

Dans une troisième et dernière partie, nous présenterons différentes techniques à mettre en place et comportements à adopter pour rendre son travail efficient. Une autoanalyse de terrain permettra de donner un point de vue basé sur l'expérience face à la théorie. Nous proposerons ensuite des pistes d'améliorations

2) La structure Lundi Midi

Cette partie a pour but de définir la Très Petite Entreprise, et plus particulièrement le concept d'étudiant entrepreneur, jeune créateur d'entreprise. Nous présenterons ensuiteLundi Midi, jeune marque lyonnaise de t-shirts sur laquelle nous prendrons appui tout au long de la démonstration. Nous ferons un focus sur le coeur du métier, le concept de l'entreprise, sa charte graphique, son diagnostic pour apporter un maximum de connaissances au lecteur pour ainsi mieux comprendre la suite du mémoire.

1.1 Les TPE

1.1.1 Définition1(*)

« TPE est l'acronyme de "très petites entreprises". Il fait référence à des entreprises dont le nombre de salariés est égal ou inférieur à 10. Depuis 2008, la dénomination officielle de ces structures est micro-entreprises. Toutefois, le terme de TPE reste largement utilisé dans le langage courant. Les TPE constituent une sous-catégorie des PME (petites et moyennes entreprises) qui sont les entreprises comprenant moins de 250 salariés. »

1.1.2 Réalité en France2(*)

Dans le secteur marchand, on comptabilise aujourd'hui en France plus de 3,3 millions d'entreprises, dont 2,1 millions Très Petites Entreprises (soit près des deux tiers) selon l'Insee. Elles emploient selon le dernier Insee Focus (n°24) 2,3 millions de salariés à temps plein, soit 19% du champ marchand. Pour mieux visualiser, c'est 1 salarié sur 5 qui travaille aujourd'hui dans une TPE. Et la part du PIB français réalisé par les TPE est de 9%.

Ces chiffres (qui sont moyennes arithmétiques) peuvent être trompeurs car la réalité est telle que plus de la moitié des TPE n'emploie pas de salarié (55%) et 18% n'en emploi qu'un seul. Parmi les non employeuses, le chiffre d'affaire réalisé ne dépasse pas les 41 000 euros à l'année. Plus marquant encore : une TPE sur deux ne réalise pas d'investissement.

Ces petites entreprises sont pour la majorité tournées vers une économie régionale avec très peu ou même jamais d'export. Loin des standards du CAC40, l'Insee va plus loin en montrant que 600 000 TPE ne peuvent financer l'équivalent d'un SMIC à temps plein, soit une TPE sur trois. En général, le fondateur à la tête de l'entreprise ne peut se verser un salaire fixe. Il se rémunère en partie sur les résultats de l'entreprise. Pour aller plus loin encore, dans certains secteurs, le 1er quartile a même une valeur ajoutée quasi nulle voire négative, ce qui ne laisse alors aucun revenu au dirigeant.

1.2 L'étudiant-entrepreneur

1.2.1 Définition

« Ce statut est une des 4 mesures mises en place dans le cadre du Plan d'action en faveur de l'entrepreneuriat étudiant par le ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (MENESR) pour promouvoir l'esprit d'entreprendre chez les jeunes et afin que tout étudiant qui le souhaite puisse avoir la possibilité de construire au sein de son établissement le parcours qui le conduira à la réalisation de son projet entrepreneurial3(*). »


Il s'adresse aux jeunes porteurs d'un projet de création d'entreprise au sein d'un Pôle étudiants pour l'innovation, le transfert et l'entrepreneuriat (Pépite). En général, ils poursuivent leurs études et allient présence à l'Université et création d'entreprise dans leur emploi du temps.

C'est la communauté d'engagement de chaque Pôle étudiant pour l'innovation, le transfert et l'entreprenariat (PEPITE), constitué à moitié de professionnels (banquiers, entrepreneurs, etc) qui sélectionne les candidats. 9 % des projets sont créés grâce au statut d'auto entrepreneur (micro-entreprise), mais près des deux tiers des projets sont considérés comme d'envergure.

1.2.2 Bénéfices4(*)

Le statut permet d'avoir accès à des prestations délivrées dans le cadre du PEPITE :

- Un accompagnement par un enseignant et un référent externe du réseau PEPITE (entrepreneur, réseaux d'accompagnement et de financement)

- Un accès à l'espace de coworking du PEPITE ou d'un partenaire pour favoriser la mise en réseau des étudiants-entrepreneurs dans leur diversité et des partenaires praticiens du PEPITE

- La possibilité de signer un Contrat d'Appui d'Entreprise (CAPE) avec une structure type couveuse ou coopérative d'activité et d'emploi (C.A.E.) ou un autre partenaire du PEPITE

En outre, le statut étudiant entrepreneur permet de donner de la crédibilité à son projet auprès des banques, et de la visibilité. C'est aussi un moyen de rassurer la famille du jeune entrepreneur.De plus, l'accompagnement l'aidera à éviter de gros risques financiers, administratifs et juridiques.Enfin, le projet de l'étudiant peut remplacer un stage obligatoire, ce qui lui permettra de se concentrer entièrement sur son développement.

1.2.3 Génération « pré-Z » : génération entrepreneuse

« Créer son emploi » est de plus en plus à la mode de nos jours en France. À défaut d'avoir de l'expérience et du réseau, beaucoup de jeunes étudiants prennent le risque de monter leur propre structure et ainsi d'entrer dans le monde du travail par leur propres moyens.

Trop loin de la génération Y pour être catégorisée comme telle, mais née trop tôt pour être appelée Z, une sorte de génération YZ qui a connu le XXème siècle et s'est rapidement adaptée à l'arrivée du Web et de ses outils informatiques. Les enfants des 90's ne sont pas nés avec YouTube et l'iPhone sous leurs yeux mais les ont vu naitre. Ils ont connus le changement, et veulent aujourd'hui en faire parti : « Comme quoi tout est possible ».

La génération « pré-Z » des étudiants-entrepreneurs d'aujourd'hui ont un rapport avec le monde du travail bien différent que pour les générations précédentes. Les jeunes sont débrouillards, polyvalents, pragmatiques, autodidactiques, et leur métier devra se faire par passion. Ils ont un besoin de s'amuser, de diversifier leurs taches, de varier les objectifs, de voyager et contribuer grâce au télétravail*.

Ils sont durs travailleurs s'il y a une raison de travailler, surtout s'ils ont la liberté de définir eux-mêmes leurs propres objectifs et de gérer leur emploi du temps. En effet, la liberté est une valeur importante pour la génération pré-Z : le droit de s'accorder du temps pour leur vie privée. La sévérité et l'ordre les font fuir.


« Créer son job futur par passion, avec l'idée créative », voici ce qu'il faut retenir de ce mouvement. Entreprendre est la réponse à la majorité de leur désir. D'ailleurs ce sont des mini projets, souvent individuels mais marqués par le collectif, la collaboration, le partenariat.

De plus, faire face à la critique est plus simple que pour les générations précédentes. Le droit de se tromper, la dédiabolisation de l'échec, sont marqueurs de cette nouvelle génération. Ils sont plus décomplexés grâce aux réseaux sociaux sur lesquels ils se sont forgés.

Le digital est l'outil véritablement intégré à la génération pré-Z, ce qui est synonyme d'une facilité à gérer les outils numériques. Ils auront des facilités à gérer leurs recherches, économiseront du temps, inventeront de nouvelles méthodes, et modèleront un nouveau stylede travail.

1.3 Lundi Midi

Cette sous-partie a pour but de présenter de manière exhaustive la marque de t-shirts.

1.3.1 La Marque

1.3.1.1 Statut

Lundi Midi a été créée grâce au statut d'auto-entrepreneur en Novembre 2013. Aujourd'hui c'est une micro-entreprise ou entreprise individuelle classique avec un régime fiscal ultra simplifié. C'est une marque de textile française basée à Lyon. Le principal produit mis en vente est le t-shirt original blanc.

1.3.1.2 Créateurs

Jordan Jeandon et Mathias Douriaux sont les fondateurs de la marque Lundi Midi. Deux dijonnais pure souche de 25 ans, Jordan est étudiant en M2 Information Communication « Communication des Organisations » à Lyon 3Jean Moulin et Mathias travaille comme illustrateur à Dijon.

1.3.1.3 Histoire

Lundi Midi est une idée originale tout droit sortie de l'esprit de Jordan et Mathias, les deux créateurs. Le story-telling* est simple : le premier lundi du mois de novembre 2013, les deux amis s'appellent par téléphone. L'idée est de créer un projet ensemble mais quoi ?

Mathias, illustrateur de talent, cherche depuis sa sortie du système universitaire à trouver un moyen de se faire connaître, de se faire aimer et de vendre. Il a sur son disque dur et dans des affaires des dizaines d'illustrations inutilisées.

Jordan, communiquant et sérigraphe, a déjà lancer une première marque : Le Marcel, qui n'a malheureusement pas abouti. C'est pour lui le moment de rebondir et de créer un nouveau projet. En tout cas, loin d'eux l'idée de créer un vrai business, c'est plutôt un hobbie et un moyen de rentrer dans le monde du travail avec un petit plus sur son CV.

Finalement, les deux amis d'enfance s'entendent sur la création de t-shirts. Comment se démarquer de ses concurrents alors que le marché est « ultra bouché » ? Pourquoi ne pas créer un nouveau t-shirt par semaine ? Nous sommes un lundi... Il est midi. Le nom de marque était tout trouvé.

Les deux semaines qui suivirent ont permis de lancer le site de vente en ligne, de réserver les adresses et noms sur les réseaux sociaux. La marque fut lancée fin novembre 2013 avec le premier « Weekshirt ».

Début janvier, nous avons ajouté un compte SoundCloud avec des mixtapes de DJ's qui changent chaque semaine et accompagnent la vente du « Weekshirt »

La fréquence de réalisations des illustrations devient trop intense pour Mathias Douriaux qui décide de quitter l'équipe. Jordan décide alors de mettre en pause la vente pour le mois de juillet et d'août.

Dès la rentrée, le concept diffère pour rebondir au manque d'illustration. Jordan créé la communauté Lundi Midi, un concept collaboratif pour que la marque puisse prendre de l'avance et dégagée finalement du temps pour se concentrer sur d'autres aspects de la marque. Par ailleurs, la pause a permis d'acheter une imprimante textile numérique afin de gagner en qualité et en temps d'impression (face à la sérigraphie artisanale beaucoup trop couteuse en temps et en argent).

Janvier 2015 marque la rentrée de Jordan au sein de l'incubateur Lyon 3 Jean Moulin et le début de son stage chez Lundi Midi. Une opportunité pour se concentrer entièrement au développement de la marque et son ouverture sur le marché du textile.

En février 2015, Jordan intègre le D2E, diplôme des entrepreneurs.

1.3.1.4 Contexte économique

Nous sommes actuellement dans un contexte du tout consommable : rapide, pas cher, renouvelable. Un contexte économique qui fait face à une autre réalité : l'univers de l'unique, de l'original et du qualitatif. Le consommateur est dans une démarche individuelle et semble vouloir se distinguer des autres.

Deux idées qui se distinguent naturellement : pas cher, renouvelable mais qualitatif, répandu et rapide d'acquisition tout en étant unique. Comment offrir un produit qui crée l'unité avec des disparités ?

Ce produit est matériel, temporel et artistique. C'est le concept Lundi Midi. C'est le rendez vous chaque lundi midi avec une communauté de fans d'un design, d'une illustration, d'un graphisme artistique. Une production unique et temporelle car éphémère. La durée de vie est d'une semaine : du lundi midi au lundi midi suivant. Cette sortie est accompagnée d'une nouvelle mixtape, de nouvelles photographies shootées.

Ce concept de production momentanée se décline sur des supports basiques comme le t-shirt blanc, principal canal de vente et de notoriété. Le concept unique face aux produits divers.

Le premier et principal support de vente c'est le t-shirt : un produit basique très répandu, très consommé par à peu près tout le monde, surtout dans les pays du nord comme l'Union Européenne et les États-Unis. Son tissu est en coton, une matière première très abordable.

La vente d'un nouveau t-shirt chaque lundi midi est un canal de notoriété important : un concept qui répond aux attentes des consommateurs, un nom qui attire l'oreille, une réelle prise de rendez-vous.

Le t-shirt c'est aussi une véritable opportunité commerciale dans sa conception grâce aux technologies de rupture : les nouvelles technologies appliquées à la conception de ce produit ont amélioré son efficacité mais ont aussi causé sa rupture.

Nous parlons de personnalisation d'un produit textile grâce à l'imprimante textile dont le prix est abordable même pour un particulier. Les grands perdants sont aujourd'hui les industries, les grands gagnants sont les nouveaux arrivés. Les investissements nécessaires sont moins élevés, plus besoin d'entrer en contact avec les industries, plus besoin d'apprendre les techniques de la sérigraphie. Il n'y a plus besoin de dépenser des budgets astronomiques pour tirer un bénéfice et concurrencer les entreprises qui utilisent les anciennes méthodes comme la sublimation, le transfert, etc. L'imprimante textile est une affaire au moindre coût pour des entreprises individuelles.

Les coûts de production sont très réduits : matière première, étiquettes (logo et drapeau français), encre, enveloppe, frais de port, taxe pour les transactions Paypal. On peut ajouter le temps de production. À cela s'ajoute les coûts de communication eux aussi peu élevés : réservation d'un nom de domaine, location d'un service e-commerce, location d'un support illimité Soundcloud, liens sponsorisés sur Facebook, et des coûts de promotion (event, sponsoring, concours/compétition).

Les coûts de départ ont rapidement été remboursés : prix de l'imprimante textile, prix de la machine à coudre, presse à chaud.

1.3.1.5 Concept

Extrait du concept écrit mis en ligne sur le site Internet.

Lundi Midi, c'est l'histoire d'une communauté. Une communauté bien dans son époque et dans ses sneakers* qui n'a cessé de s'agrandir depuis le lancement de la marque, fin 2013. Un regroupement de passionnés de biches, de barbes, de casquettes, de belles fringues et de grandes aventures, qui vivent au rythme du rap et de l'électro. Un mix d'un nouveau genre pour un concept textile original mêlant musique, artisanat et arts plastiques : Lundi Midi.

Chaque lundi à douze heures zéro-zéro, nous vous proposons un nouveau t-shirt disponible à la vente pendant sept jours. Le design est réalisé par l'un de nos nombreux créateurs, graphistes et autres illustrateurs, avant d'être imprimé dans notre atelier lyonnais. Il est ensuite mis en valeur par nos mannequins, eux-mêmes shootés par nos photographes, pendant que la mixtape de la semaine est préparée par un DJ mis à l'honneur chaque lundi. Une affaire de famille !

Nous proposons des modèles originaux en série ultra limitée, pour ceux qui en ont assez d'être habillés comme tout le monde mais qui sont moyennement chauds à l'idée d'investir un demi SMIC dans une pièce de grand couturier... Un hebdomadaire immanquable que vous ne trouverez pas chez votre marchand de journaux, mais uniquement et en exclusivité sur Lundi-Midi.com.

Au-delà de la simple production de vêtements, qui s'étend jusqu'aux sweats, sacs et bonnets, Lundi Midi s'investit également d'une mission culturelle. Le crew* LM a donc accueilli de nouveaux membres pour développer un véritable pôle événementiel : nous organisons ainsi désormais nos propres soirées à Dijon dans le cadre d'une résidence mensuelle à La Centrale. Parce que c'est bandant d'être indépendant.

PS : nos produits sont 100% coton, entièrement conçus et fabriqués par nos soins, et garantis à vie. Si votre pote bourré vous déchire le col en boîte un samedi soir, nous vous changeons votre t-shirt. Si votre copine se montre un peu trop violente en vous arrachant vos vêtements une nuit de Saint Valentin, nous vous changeons votre t-shirt. Si votre machine à laver décide de vous faire mincir de cinq tailles, si la sauce de votre kebab coule de votre menton, si... bref, vous avez capté le topo.

À lundi midi !

1.3.1.6 La communauté

La communauté Lundi Midi regroupe aujourd'hui plus de 80 créateurs entre illustrateurs, graphistes, DJ's, photographes. Sans parler de tous ceux qui ont contribués au développement et sa communication : les partenaires, les mannequins, les shops, et bien sur les fans regroupés en majorité sur les réseaux sociaux (en particulier Facebook).

1.3.1.7 Valeurs

L'univers Lundi Midi est porteur de sens et de valeurs auprès de ses fondateurs, de sa communauté de créateurs, de ses clients, de ses fans et de ses partenaires.

La principale valeur que l'on retrouve au sein de Lundi Midi et de son slogan est l'indépendance. C'est le fil conducteur qui regroupe et unit cette grande famille qui ne demande rien à personne, fait ses propres choix parfois à l'encontre de bien pensé et des bons comportements. C'est l'indépendance qui choque : urbaine et créative.

La deuxième valeur qu'on rencontre chez Lundi Midi c'est l'énergie des débuts de semaines qui se manifestent à travers le rendez-vous textile hebdomadaire en ligne, mais aussi des événements et animations mis en place régulièrement à Lyon.

La troisième valeur distincte qui découle de l'indépendance est l'entraide grâce à la communauté qui ne cesse de croître. Une véritable synergie entre les rencontres, les partenariats, les portraits en ligne, qui permet d'offrir une expérience Lundi Midi aux fans et aux clients, mais aussi aux créateurs qui se retrouvent sous le même flambeau.

1.3.1.8 Charte graphique

- Logo :

- Signature :

- Slogan : Parce que c'est bandant d'être indépendant

- Typographie : pour le logo la marque utilise Eccentric et utilise Opificio pour la réalisation de supports de communication

- Couleurs :

#006E88

#31878C

#000000

- Texture récurrente :

1.3.2 Les cibles

1.3.2.1 Coeur de cible

Le coeur de cible est composé d'hommes et femmes âgés de 18 à 24 ans. Il s'agit d'étudiants fans de musique techno-électro-house et qui s'identifient à des marques telles que Vans ou Wesc. Ce sont des urbains et lyonnais avec une culture street-art en recherche d'originalité et de démarcation.

1.3.2.2 Cible Principale

La cible principale sont les «digital natives» de 18 à 30 ans qui veulent tout, tout de suite. Les innovateurs et les « early adopters » avec une majorité d'hommes. Elle regroupe tous ceux qui veulent se démarquer sans pour autant dépenser trop d'argent, qui veulent vivre à fond en portant les t-shirts sans s'inquiéter puisque c'est garanti à vie.

1.3.2.3 Cible secondaire

La cible secondaire correspond aux partenaires et potentiels partenaires de la marque : les DJ, les artistes, les graphistes, les designers, les photographes, les modèles, etc.

Les cibles relais sont tous les prescripteurs de la marque qui ne font pas partie du domaine de Lundi Midi (textile, création, culture...). Lundi Midi les touche aujourd'hui grâce à une stratégie de sponsoring : le milieu culturel et sportif, et des prescripteurs connus dans les médias : blogueurs, présentateurs, ...

1.3.3 Le diagnostic

1.3.3.1 Lundi Midi

Études préliminaires

 

Menaces

Opportunités

Environnement

- Un marché du textile ultra bouché, en particulier celui du t-shirt

- La marque vit grâce à sa communauté de créateurs, il y a une sorte de dépendance.

- Plus la communauté s'agrandit, plus la cohérence risque de se perdre.

- Shop physique et marketplaces* en ligne permettent de vendre les collections.

- La marque est basée à Lyon, ville très dynamique et entrepreneuse.

- Lundi Midi fait parti d'un incubateur

 

Faiblesses

Forces

Association

- Une seule personne gère entièrement l'entreprise et tous ses domaines (commercial, communication, comptabilité,...)

- Budget très limité

- Peu de temps car étudiant entrepreneur

- Lundi Midi n'est pas assez connue - pas assez de fans - pas assez de visites sur le site Internet chaque semaine.

- Les ventes sont en perte de vitesse.

- Présence que en ligne, pas de possibilité d'essayer le produit.

- Entreprise Individuelle classique : régime fiscal qui permet de ne pas tenir de comptabilité à transmettre au fisc.

- Une communauté de créateurs et un projet collaboratif qui permettent de dispatcher le travail.

- Un produit unique, accessible financièrement et garanti à vie.

- Un concept original qui fait aimer.

- Présence de stagiaires

Synthèse

La marque Lundi Midi est une micro entreprise qui vend des t-shirts. Le concept plaît et le produit est finalisé et pourtant les ventes sont en baisse et ne permettent pas de créer un revenu fixe pour le porteur de projet. Comment contre balancer ce processus et augmenter les ventes ? Après analyse, la marque manque de visibilité sur un marché très concurrentiel. La communication apparaît comme seul recours pour améliorer le trafic et ainsi augmenter les ventes onlines.

1.3.3.2 La communication chez Lundi Midi

Études préliminaires

 

Menaces

Opportunités

Environnement

- Les réseaux sociaux sont en perpétuel développement et demande une forte adaptation ;

- Beaucoup d'outils sont chronophages

- La vente est online seulement, lien difficile avec la communication traditionnelle

- Gratuité des outils de communication en ligne.

- La cible est présente sur les réseaux sociaux.

- Le buzz* gratuit, rapide et engageant.

- Possibilité de faire des relations presses intéressantes dans une des plus grandes ville de France.

 

Faiblesses

Forces

Association

- Seul communiquant

- Pas de site mobile

- Besoin de contenus informationnels : photos, vidéos, textes

- Peu de budget alloué à la communication

- Communicant étudiant

- Présence sur les principaux réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ;

- Le créateur a étudié la communication

- Le créateur est autodidacte

Synthèse
La marque Lundi Midi doit mettre en place une stratégie de communication globale et tenter d'optimiser ses ressources et efforts pour communiquer efficacement et ainsi atteindre ses objectifs de rendements des ventes. Comment seul, avec peu de budget, et peu de temps, l'étudiant entrepreneur, porteur du projet Lundi Midi, peut réussir à tenir des objectifs poussés tout en s'occupant de la partie commerciale, juridique et de la réalisation des produits ».

3) Stratégie globale de communication externe

Cette seconde partie présentera la stratégie de communication externeà mettre en place, le positionnement et les outils de communication possibles d'utiliser et comment. Nous prendrons l'exemple deLundi Midi pour illustrer les propos.

1.4 Positionnement

À travers le positionnement, il faut tout d'abord définir l'image de marque en fonction de la cible. Plus l'univers mis en place est précis, plus le client aura de facilité à se reconnaître à travers les produits. Il sera alors beaucoup plus facile de définir ensuite les réseaux par lesquels communiquer et toucher la cible.

Dans le cas de Lundi Midi, la marque a voulu se positionner dans l'esprit de ses fans comme une marque collaborative qui prenait soin de sa communauté de créateurs et de fans. Un point de rencontre, un rendez-vous en ligne par ses produits mais aussi à travers des événements.

1.5 Objectifs

1.5.1 Objectifs primaires

L'objectif principal est de communiquer auprès de la ville dans laquelle l'entreprise évolue : c'est moins cher et il est possible de jouer sur le ratio mort/kilomètre : une petite information proche fera toujours plus de bruit qu'une grande information éloignée géographiquement du lectorat.

Avec peu de budget, l'objectif est de créer une stratégie créative qui buzz, peu couteuse et qui s'appuiera sur le réseautage et l'entourage. C'est une communication guérilla que j'aime appeler « communication sauvage ». L'autre désignation peut être un peu trop tourné vers la guerre, l'impact fort, le bourrage de crâne. La communication sauvage désigne au contraire la stratégie du Robinson Crusoé qui doit tout construire rapidement, avec efficience, avec les outils et moyens à disposition.

L'exemple de la marque s'implante à Lyon selon 3 axes principaux : Lundi Midi rhabille Lyon, Lundi Midi rhabille les lyonnais et Lundi Midi en tant qu'After-weekend.

1.5.2 Objectifs secondaires

L'objectif second est de communiquer au niveau national. Il existe des outils qui permettent de toucher une cible plus large géographiquement. C'est une communication qui s'étale sur la longue durée avec des fondations solides. Le but est de se faire connaître et d'être pérenne.

1.6 Moyens

Cette partie présentera les outils et moyens de communication disponibles autant sur Internet que hors écran. La description tentera d'être exhaustive mais bien sur l'utilisation de chacun doit être réfléchie dans une stratégie globale. Néanmoins, quand on a besoin de se faire connaître, tous les canaux sont bons tant qu'on les utilise avec cohérence.


Nous prendrons exemple sur la marque Lundi Midi pour donner un aperçu qu'il existe de nombreuses opportunités, que l'on soit une entreprise marchande ou de services, à utiliser l'ensemble des outils à disposition. Un peu de créativité permet de s'appuyer sur ces services pour gagner du temps et de l'argent.

1.6.1 La communication digitale

1.6.1.1 Le site Internet

Le site Internet est le principal porteur d'image de marque, c'est la « pierre angulaire » de la présence sur le Web. Il est bien sur la source principale de communication regroupant toutes les informations : concept, produits, offres, partenaires, etc, et même avec la présence des réseaux sociaux, il reste un moyen efficace d'être contacté par la cible. Mais c'est surtout l'univers de l'entreprise qui s'en dégage, une expérience unique pour le client.

Il est possible d'ajouter un microsite pour les concepts complexes. C'est un complément du site Web principal, de manière à promouvoir le produit en particulier, de le dégager d'autres informations qui rendraient la communication moins cohérente et donc difficilement compréhensible pour le client. Le microsite peut bien sur mettre en valeur d'autres éléments comme dans le cas de Lundi Midi qui a lancé son microsite afin de promouvoir ses événements Samedi minuit5(*), une deuxième source de revenu pour la marque en tant qu'organisatrice d'events. Le client peut y découvrir l'univers des soirées organisées chaque mois, le portrait des DJ's, les photos, interagir avec la communauté et surtout atteindre la billetterie en ligne.

Il est aussi intéressant d'ajouter sur le site Web principal une landing page dédiée à l'offre du mois ou de la semaine par exemple. La page d'atterrissage, si l'on traduit mot à mot, est une solution de publicité rapide qui met le client face à une information très précise et incite à agir. Si elle est riche et esthétique, elle aura un bon retour sur investissement. Dans le cas de Lundi Midi, la marque utilise la landing page pour mettre en avant les offres du mois sur ses produits : des anciens t-shirts moins cher, l'arrivée d'une nouvelle gamme, un concours, ... La création de cette page est rapide car elle est seulement visuelle avec un lien de renvoi simple. On ne cherche pas l'interaction.

Il est possible d'utiliser des sites de création en ligne comme Wordpress avec l'aide de templates, de plugins, de themes. Ce sont des solutions peu couteuse, facile de prise en main, et automatisable. Dans le cas de Lundi Midi, la marque utilise Wix qui permet de construire son site Internet soi-même de A à Z avec une large gamme d'outils HTML5. En utilisant sa technologie intuitive de glisser-déposer (Drag & Drop) 3 et son App Market 4, les utilisateurs peuvent intégrer différentes applications tierces sur leurs sites, en autres, solution e-Commerce*, formulaires de contact, chat*en ligne, bons de réduction, ... Mais la principale caractéristique est la possibilité de créer une version mobile adaptée.

Il existe bien sur d'autres interfaces de créations pour tous les budgets et compétences. Dans le cas de Lundi Midi, il y avait un besoin de création rapide, graphique, peu couteuse, avec la possibilité de mettre en place une boutique en ligne et surtout l'accès simple pour une mise à jour très fréquente (rendez-vous hebdomadaire).

1.6.1.2 Stratégie SEO

La stratégie SEO est très importante pour l'entrepreneur qui cherche à être visible rapidement sur les principaux moteurs de recherche et à créer du trafic ciblé sur son site. Etre placé devant ses concurrents sur Google est inestimable et gratuit.

C'est un outil qui doit s'inscrire au coeur de la stratégie digitale. Le blog est en effet une solution qui permet d'attirer 77%6(*) de prospects en plus sur le site Internet grâce au référencement* naturel. Le blog devient une porte d'entrée nouvelle pour une communauté de potentiels clients qui ont rapport avec le produits ou service offert mais ne connaissent pas l'entreprise.

L'objectif est de poster des articles optimisés et intelligents. Ils doivent être une réponse à la recherche menée par la cible. Mieux l'on connaît sa cible, plus l'article sera précis, plus optimisé il sera et rapidement il créera du trafic en se plaçant dans les premiers résultats de recherche tout en restant loin des réseaux payants comme Adwords par exemple.


Globalement, le blog n'a pas de rapport direct avec le produit ou service proposé en ligne. Dans le cas de Lundi Midi, la marque a brainstormé sur les recherches que peuvent faire sa cible. Elle en a dégagé des mots clefs sur lesquels elle a créé des thèmes puis des titres d'articles. Après la redaction, le plus important est d'optimiser l'article avec les balises méta : titre, mots-clefs, description (dans le code), et contenus selon les mots-clefs du brainstorming.

Par exemple, Lundi Midi qui cible les jeunes adultes qui écoutent de la musique électronique a décidé d'écrire un article intitulé : « 5 astuces pour faire entrer de l'alcool en douce dans les festivals » avec pour mots clefs : astuces, alcool, festival, musique, électro, sécurité, été, camping.

De plus, le ton employé dans la rédaction doit être en rapport avec la cible. Lire est parfois un entrainement si l'on n'est pas habitué par certains styles. Le but est d'être rapidement lu et compris, donc d'attirer la sympathie et l'action au clic (car l'objectif principal reste que le lecteur visite les produits ou services de l'entreprise).

En plus du blog, c'est tout le contenu du site Internet qui doit être optimisé. Chaque page a son rôle et ses mots-clefs bien définis. Le linking est une autre technique rapide afin de créer un maillage de lien de renvoi avec d'autres sites Internet et ainsi bénéficier d'un meilleur référencement, et donc d'une plus grande visibilité.

Google a dernièrement revu son algorithme* de référencement et privilégie les sites responsives. Il est possible grâce à Google Analytics de voir si la cible se connecte principalement avec des smartphones. En fonction du besoin, il est intéressant de créer une interface responsive pour smartphone et tablette.

Une autre possibilité est l'intégration de liens de renvoi au sein d'annuaires en ligne. Les inscriptions sont en générales gratuites mais payer est un moyen de procéder à son inscription beaucoup plus rapidement. Meilleur est le rank* de ces annuaires, meilleur est le référencement sur les moteurs de recherches.

1.6.1.3 Les réseaux sociaux

En général le principal inconvénient des réseaux sociaux est leur côté (ultra) chronophage*. La présentation de ces différents moyens de communication mettra surtout en avant les avantages en terme de prix, de prise en main et les petits bonus qu'ils peuvent parfois offrir.

· Facebook

Facebook est le réseau des réseaux mais c'est un outil qui donne du fil à retordre aux entreprises qui tentent de créer une porte d'entrée sur leur site via le fil d'actualité. L'Edge Rank Facebook est l'algorithme qui prend la décision de valoriser ou non une publication auprès des abonnés. Celui-ci évolue rapidement et fréquemment ce qui demande de revoir sa stratégie souvent.

Aujourd'hui c'est environ 10% de la communauté qui est touché par une publication si cette dernière n'est pas mise en avant (publicité Facebook). Il est difficile alors de communiquer via ce réseau social, néanmoins c'est bon pour sa e-réputation. En effet, Facebook permet d'acquérir des fans, de faire vivre son entreprise, d'engager sa communauté, de pousser le débat, les avis, les réactions.

La mise en place de concours7(*)est gratuite et très rapide et permet de créer du trafic sur votre page pro, et de récupérer des adresses emails. Le concours permet de plus de mettre en avant un event que l'entreprise soit organisatrice ou partenaire. Le concours ou compétition peut soit avoir la forme d'un quizz, d'un tirage au sort, mais peut être aussi très créatif : appel à photographie, illustration, ...


Dans le cas de Lundi Midi, la marque s'appuie sur les concours car le produit mis en concours est peu couteux et l'effet sur le conatif et cognitif de la cible est bon. De plus, l'utilisation de concours est un moyen de crowdsourcing* dans la recherche pro active continuelle de nouveaux créateurs et de créations.

La marque utilise Facebook pour la création d'événementscomme les Samedi Minuit qu'elle peut diffuser sur les pages et groupes : agendas, pages fans

· Twitter

Twitter est le deuxième réseau social qui vient à l'esprit après Facebook. Avec une petite chute de son activité, il reste toujours à la première place des outils de micro-blogging*. Avec un maximum de 140 caractères, c'est une arme de storytelling, un moyen de créer un univers de marque rapidement. Un canal d'influence en live qui rapproche l'entreprise de ses clients mais aussi des autres entreprises (concurrentes ou partenaires).

Bien sur, quand on parle de Twitter on parle de promotion de contenu, d'échange, de mention de personnes, de fidélisation, etc. Mais on oublie que c'est le meilleur réseau pour toucher et faire réagir une cible incontactable il y a encore quelques années : les influenceurs*. Qu'ils soient des stars de l'écran, de sport ou d'ailleurs, un simple @ et un peu d'acharnement parfois et on contacte qui l'on veut.

Dans le cas de Lundi Midi, la marque s'amuse à tâtonner les community manager* de grandes marques afin de se faire une place. Le ton sur Twitter peut être libéré à cause de cette limite de caractère. C'est le moment de réagir sur l'actualité pour se faire une place.

Le TweetChat, c'est un moyen de converser en live sur Twitter avec les intéressés. Un bon moyen de se faire connaître. Il suffit de se renseigner sur Internet pour trouver les sujets d'interactions comme par exemple autour d'un hashtag* #JDW pour les Jeudis du WebMarketing.

· Google +

Parce que c'est le réseau de Google, c'est bien sur le mieux référencé sur le moteur de recherche utilisé par 90% des surfeurs du Web8(*) (95% en France). C'est donc un atout en terme de référencement et donc de visibilité. C'est une porte d'entrée sur votre site Internet.

Lundi Midi a créé son profil Google + pour une autre raison : réserver le nom « lundi midi » avant qu'il ne soit pris.

· YouTube

Attaché au compte Google, c'est la première plateforme de partage de vidéos où il est possible pour une entreprise de créer sa chaîne, d'uploader rapidement et gratuitement, de rendre ses contenus viraux et de la diffuser sur tout support digital.

Il existe d'autre plateforme de partage comme par exemple Vimeo qui renvoie l'image de vidéo plus créative, de meilleure qualité, plus esthétique. C'est en général un hébergeur plutôt utilisé par les artistes.

Dans le cas de Lundi Midi, YouTube est utilisé pour la diffusion de vidéos de shootings (une sorte de back retranscription), pour la diffusion de la playlist* du mois (rediffusé ensuite via les réseaux sociaux et la newsletter du mois), les trailers* des événements, les after-movies des soirées Samedi Minuit, les vidéos de remerciements, etc.

· Soundcloud

SoundCloud est le premier réseau dans le domaine de la musique. Il permet d'uploader pour seulement 9 euros par mois de la musique en illimité avec une qualité de son incomparable. C'est le support sur lequel tous les artistes et DJ's se retrouvent pour créer leur page personnelle.


Dans le cas de Lundi Midi, c'est sur cette plateforme que la marque a décidé d'ajouter ses mixtapes hebdomadaire et d'ainsi de mettre en avant sa communauté de DJ's.

· Linkedin

C'est le premier réseau social professionnel qui permet de construire des relations de travail. C'est idéal pour trouver des collaborateurs en France comme dans le monde. Il est possible de lancer des discussions auprès d'experts, de relais, de potentiels associés/partenaires/collaborateurs et les attirer vers le site Internet. C'est essentiellement une communication B2B. Il est néanmoins possible de créer des publications sponsorisées comme sur Facebook et d'acheter des encarts publicitaires. En fait la principale force de Linkedin c'est sa capacité à cibler les individus grâce à des profils ultra exhaustifs.


Dans le cas de Lundi Midi, la marque est mise en avant via le profil de son fondateur. Mais il est bien sur possible de créer une page entreprise, de créer et gérer ensuite des groupes afin de prendre la parole. Lundi Midi utilise de plus Viadeo, le réseau concurrent français.

· Pinterest

Pinterest est un réseau social qui permet de créer un véritable univers autour de son entreprise grâce à des planches de style où l'on « Epingle ses intérêts » en image et ainsi les partager sur la Web. A travers ce réseau social, on communique sur la vie de l'entreprise, ses envies, sa vision mais aussi sur ses partenaires.

Lundi Midi y diffuse les photos de ses événements comme les Samedi Minuit mais aussi la vie de son fondateur, de ses déplacements et de ses rencontres tel un blogueur. Aujourd'hui la marque attend avec impatience l'arrivée d'un nouveau réseau social qui devrait se lancé fin 2015 : Wemoov. C'est un Pinterest amélioré grâce à l'interactivité. De plus, chaque planche de style peut être diffusée sur d'autres supports, d'autres réseaux sociaux. Voici un moyen simple, rapide et gratuit pour la marque de créer une newsletter déjà codée et réactive avec un copier-coller.

1.6.1.4 Les applications smartphones

Pour les applications Vine, Snapshat, Instragram, ce sont des supports sur lesquels il est recommandé de créer le buzz en organisant des concours, des jeux. Ce sont des applications qui jouent sur leur temps, elles aussi sont éphémères et tentent de se développer et d'apporter des nouveautés. Pas besoin pour un entrepreneur de créer de stratégie longue et laborieuse sur ces outils, une communication au jour le jour est suffisante pour être présent et actif dans l'esprit des consommateurs.

· Instagram

C'est l'application a emmené partout avec votre smartphone. Elle permet de partager l'aventure d'entreprise auprès de sa cible, de l'intégrer à l'univers de marque, de lui faire vivre en live ce que le projet ressent. C'est une nouvelle porte d'entrée sur le site Internet malgré l'absence de lien de renvoi.

· Vine

Vine est une sorte de Twitter de la video. Le format des vidéos est de 6 secondes. Seulement 7% des marques l'utilise aujourd'hui pour rassembler leur communauté.

C'est surement le moment de rebondir sur ce chiffre en proposant à sa cible de porter les produits comme le fait Lundi Midi.

· Snapshat

Dans le même principe que Vine, Snapshat est un réseau de photos et vidéos à courte durée mais ajoute un concept fort : le contenu disparaît après avoir été visionné. L'éphémère et le consommable mélangés avec la curiosité de ses utilisateurs sont les valeurs fortes de cette application.

1.6.1.5 Le contenu

Certain contenu sont plus appréciés que d'autres. Pour faire interagir, la règle est simple, être sur le qui-vive dans les dernières tendances. Le plus simple est de rebondir sur l'actualité ce qu'on appelle dans un terme de communication, le newsjacking*.Il suffit de reprendre un événement marquant que ce soit la fête des grand-père ou Noël.

Lundi Midi a bien sur réagi à des événements comme la Saint Patrick par exemple en créant un t-shirt en rapport en capsule et série limitée ce qui a permis de buzzer* sur Lyon dans la rue et d'avoir un bon retour sur les réseaux sociaux.

Si le contenu n'a pas de rapport avec l'actualité, la vidéo est un contenu très apprécié. Que ce soit un aftermovie*, une interview, un trailer, le côté dynamique et esthétique amène la sympathie. Il faut bien choisir son titre et la photo de couverture pour susciter la curiosité.

Les aftermovies des soirées Samedi Minuit ont attirés plus de visionnages que les albums photos qui correspondaient (même en utilisant le tag). La marque a aussi utilisé Adobe After Effect pour créer des animations, pour donner vie à des photos de shooting, etc.

Si votre contenu n'est pas dynamique mais que vous voulez animer, il faut de l'information compréhensible en un coup d'oeil et divertissante (et esthétique bien sur). L'infographie est la réponse même si on maitrise peu les outils de création numérique. Il suffit d'illustrer ses propos pour taper dans l'oeil des lecteurs de manière claire et facile à retenir. D'ailleurs il existe de nombreuses solutions en ligne pour créer des contenus rapidement et gratuitement comme https://infogr.am.

L'infographie a permis à Lundi Midi d'exposer à ses prospects le concept de la marque en un coup d'oeil9(*).

1.6.1.6 L'e-mailing

L'emailing* est un moyen d'augmenter son trafic sur son site Internet et d'améliorer son taux de transformation. Le tout est gratuit et rapide de mise en place pour une newsletter hebdomadaire. L'objectif est d'informer la cible avec efficience dans une démarche de communication pull. La newsletter peut contenir des informations sur le produit ou le service mais aussi en rapport avec l'univers de l'entreprise.

Dans le cas de Lundi Midi, la marque a besoin d'amener sa cible sur le site Internet et plus particulièrement sur la page du Weekshirt pour améliorer ses ventes. L'entreprise utilise Mailchimp10(*) pour organiser ses envois, les planifier et analyser son ROI. Chaque lundi à midi se lance la newsletter de rendez-vous, une sorte de rappel qui contient toutes les informations et liens : les créateurs, le Weekshirt de la semaine, la mixtape, le shooting, l'événement, etc. Chaque début de mois, la marque envoie une newsletter à ses clients et prospects : LM, elle adore ! Les coups de coeur du mois, avec des informations sur plusieurs domaines : un rappel des événements LM importants, mais aussi : la playlist,le gadget, l'application, l'accessoire, l'article, l'interview, le spot publicitaire, le tutoriel, la typographie, etc.

1.6.2 La communication traditionnelle

1.6.2.1 La communication sauvage

La communication comme présentée précédemment est en fait du guérilla marketing. « Cela désigne un ensemble d'actions marketing non conventionnelles utilisées généralement par les annonceurs n'ayant pas les moyens d'utiliser les canaux marketing traditionnels ou souhaitant sortir des sentiers battus de la communication11(*). »

Ce sont des actions de communications qui en général font le buzz par leur créativité et leur aspect choquant. Il existe plusieurs formes de communication sauvage : le marketing furtif et l'ambush marketing

Le marketing furtif consiste à diffuser indirectement de l'information positive sur la marque. C'est à dire que l'information est contrôlée par l'entreprise mais la cible ne voit pas que c'est elle qu'il l'a initiée.

Lundi Midi fait appel par exemple aux bloggeurs pour faire parler de ses produits, de son concept. Elle contacte des YouTubeurs et autres influenceurs pour qu'ils portent en ligne ses produits. Parfois la limite entre encart publicitaire et blogging est parfois fine, mais en général les bloggeurs restent des passionnés qui font de leur passion leur métier mais savent adapter leur prix en fonction des marques pour la même prestation (contrairement aux encarts publicitaires).

Une sous-partie du marketing furtif est le marketing undercover. C'est une technique beaucoup moins conventionnelle qui consiste à payer des individus pour générer des likes, des commentaires positifs ou au contraire des dislikes* et des avis critiques. Pour des raisons juridiques, Lundi Midi s'est refusée d'utiliser ces techniques de communication, néanmoins il est intéressant de connaître son existence et sa possible utilisation chez un concurrent.

L'ambush marketing consiste à parasiter un événement qu'il soit culturel ou sportif et à profiter de la forte exposition médiatique sans pour autant être un partenaire officiel. Si c'est bien planifié, l'opération d'ambush peut être très valorisante pour l'entreprise. Les médias ont généralement pour consigne de ne pas retransmettre ces actions de communication mais si l'opération buzz, c'est de la publicité facile pour le média en question.

Dans le cas de la marque, Lundi Midi a organisé une opération lors des Nuits Sonores : la traque au t-shirt Lundi Midi. Au milieu de la foule se cache un porteur du t-shirt. Le festivalier devait l'approcher et lui donner un nom de code pour gagner le Weekshirt de la semaine (en rapport d'ailleurs avec les Nuits Sonores).
Lundi Midi n'était pas partenaire officiel du festival mais nous avons quand même demandé à utiliser le nom pour éviter tout problème.

D'autres opérations ont été menées sans demander l'avis des organisateurs de l'événement. C'est le cas de la fête des lumières où une mini-manifestation Lundi Midi a été organisée sans avoir utilisé le nom de la « fête de lumière ».

La marque Lundi Midi a également organisée un défilé dans les rues de Lyon un lundi à midi. Une opération street marketing visant à faire parler du rendez-vous textile online. Une campagne de relation presse a été mise en place afin que les journalistes soient présents et relayent l'événement.

Un autre rendez-vous a été mis en place pour rhabiller Lyon. Chaque mercredi à midi était suspendu le Weekshirt de la semaine sur un bâtiment de la ville de Lyon avec une petite pancarte avec le hashtag de la campagne (#lundibandant). Le but de l'opération était le buzz sur les réseaux sociaux jusqu'à qu'un individu attrape le t-shirt.

Une traque aux 50 t-shirts12(*) a été organisée dans la ville de Lyon entre le mois de mai et le mois de juin. 50 minitshirts en carton ont été cachés dans les recoins de la ville entre Fourvière à l'ouest, la gare Part-Dieu à l'est, le musée des Confluences au sud et Caluire et Cuire au nord. Un event Facebook et une carte interactive avec des indices a été posté en ligne sur le site Internet afin de découvrir les endroits cachés. La consigne était simple lorsqu'un traqueur découvrait l'objet : se prendre en photo avec la carte sur le lieu et ajouter tags et hashtags.


Lundi Midi a voulu se définir comme le remède contre les débuts de semaine difficile. Rien de mieux que la détente (le « chill ») sur les quais du Rhône à plusieurs. Le rendez-vous13(*) a été fixé aux retours des beaux jours, tous les lundis à 18 heures. Un drapeau marquait le lieu. Les gens pouvaient alors ramener avec eux à boire et à manger après la journée de travail. Ils découvraient sur places des animations comme : la slackline, des jeux de cartes géantes, des jeux de bois (Royal Kubb par exemple), etc. Les valeurs étaient le partage et la détente.

Le tag a été une technique aussi beaucoup utilisée pour mettre en avant dans les rues le hashtag qui renvoyait vers les contenus de communication en ligne : photos, musique, vidéo, et autres informations.

1.6.2.2 L'impression

Imprimer des supports de communication est devenu rapide, très peu couteux grâce à des sites Internet comme Vistaprint pour les plus connus, PrintOclock pour les moins chers ou même MOO qui propose la meilleure qualité. Le plus couteux aujourd'hui est de rémunérer le créateur des illustrations et visuels mais encore une fois des sites permettent comme Vistaprint des aides pour la réalisation de ses produits imprimés.

· Les stickers

Le sticker ou autocollant est un moyen attractif de créer une campagne d'affichage dans la ville sans risque. L'inconvénient est bien sur son côté éphémère (environ un mois avant que les services de la mairie les enlèvent, et parfois jusqu'à trois mois si ils sont dans des inhabituels). Le sticker peut aussi être mis à disposition dans la rue ou dans des magasins partenaires (il existe d'autres canaux comme directement dans la rue sous un abribus par exemple) pour que les gens puissent eux-mêmes les disposer dans la ville. Le plus intéressant dans ce cas est de proposer des planches de plusieurs autocollants différents.

Une grande campagne de stickers a été mis en place par Lundi Midi pour attirer la curiosité. Il y figurait seulement le nom de marque et le slogan qui devait choquer la cible et la pousser à venir découvrir l'entreprise avec une simple recherche Facebook. D'autres campagnes ont été menées pour l'organisation d'événements mixées avec des supports flyers.

L'astuce en cas de problème (la mairie demande à l'entreprise d'enlever tous ses stickers) est de proposer une chasse au trésor avec des lots à la clefs.

· Les flyers

C'est un support lui aussi éphémère qui s'utilise afin de promouvoir une marque, un concept, un événement, etc. L'impression du flyer se fait en général sur des formats papiers inférieurs au A4. La distribution cible les prospects selon des zones précises comme les étudiants à la sortie de l'Université ou du restaurant universitaire. Comme pour les stickers, des sites proposent d'aider à réaliser les flyers avec des formulaires rapides.

Dans le cas de Lundi Midi, la marque a voulu distribuer chez ses partenaires des flyers qui présente la marque, son concept, et sa présence sur les réseaux sociaux. L'utilisation d'infographies le rend plus attractif.

· L'affichage

C'est un des 6 grands médias qui composent la communication 360 avec la TV, la presse, la radio, le cinéma et Internet. Nous allons nous concentrer sur l'affichage sauvage et l'utilisation du print en laissant de côté les encarts publicitaires (4 par 3, sucette Decaux, etc) qui sont en général très couteux.

L'affichage sauvage est un complément d'une campagne de flyers pour une action de communication éphémère. Dans le cas de Lundi Midi, la marque a communiqué avec des impressions A3 des visuels de la Collec'. L'objectif est d'utiliser la ville comme un lieu d'exposition à ciel ouvert où le public pouvait se servir et réutiliser l'affiche chez lui et ainsi préserver la publicité dans une bulle.

1.6.2.3 Le partenariat

Le partenariat est un moyen efficient de toucher une cible de prospects correctement définie par une autre entreprise. C'est une pierre deux coups lors d'un événement et autres actions de communication pour enrichir sa base de potentiels clients tout en gardant son autonomie. On fait moins d'effort pour diffuser un message qui en somme touchera plus de personnes.

Lundi Midi a réalisé beaucoup de partenariats depuis sa création. À l'avenir, elle a signé un contrat de partenariat avec Trafalgar. Lundi Midi s'engage à faire gagner quelques tee-shirts et totebags* sur l'événement Trafalgar, rhabiller l'équipe Trafalgar (collaboration) sur 4 événements, offrir des tarifs préférentiels pour Trafalgar pour leur consommateur avec un code et partager le portrait Lundi Midi réalisé par Trafalgar sur les réseaux sociaux. ?En contrepartie, Trafalgar s'engage à faire le portrait de Jordan avant la soirée de lancement et de communiquer dessus sur Facebook & Twitter, de communiquer sur les 4 Weekshirts de septembre (soit un mois après sortie portrait) ?sur ses différents réseaux sociaux (Instagram, Tweeter) après leur publication, partager une photo `team' avec les tee-shirts Lundi Midi sur tous ses réseaux sociaux, organiser un jeu concours pour faire gagner des tee-shirts à la soirée en b2b avec Jordan et diffuser un code promo sur les événements -50% sur les événements couverts. ?

1.6.2.4 Les relations presses

Les relations regroupent l'ensemble des actions effectuées à destination de la presse et journalistes dans le but d'obtenir une couverture presse favorable à l'entreprise ou à ses produits14(*).

Les relations presses sont une force pour une entreprise. C'est une stratégie longue à mettre en place au début avec la création d'une banque de données avec les contacts de journalistes, de blogueurs et autres influenceurs dans les domaines suivants : la presse régionale quotidienne (PQR), la presse nationale quotidienne (PQN), la radio et la télévision pour les médias traditionnels mais aussi les réseaux sociaux, les webzines et autre plateforme de blogging, les shops, et pourquoi pas les bureaux des étudiants (BDE), les agendas, ... En général, une entreprise confie ce travaille à une agence spécialisée mais il est possible de créer son fichier presse très rapidement et gratuitement.

Ensuite, le communicant-entrepreneur doit réaliser un communiqué de presse au minimum mais aussi des dossiers de presse, conférences de presse, interviews, etc. Le discours doit s'adapter bien sur au destinataire du message. On ne communique pas de la même manière auprès d'un journaliste que d'un blogueur. D'ailleurs, les relations avec les blogueurs doivent être prises au sérieux. Même s'ils ne sont pas des journalistes, leur audience et leur proximité avec leur communauté est souvent bien meilleures que celles des médias traditionnels.

Il ne faut pas non plus oublié que selon les médias, les objectifs sont différents. La radio et la télévision sont des médias de masse qui permettront de procurer une audience large hors des frontières locales (surtout les web radios qui ont une traine avec leurs podcasts sur le Web).

La presse écrite a l'avantage de pouvoir cibler facilement la cible selon qu'elle soit régionale ou nationale, mais aussi selon leurs informations. Nous pouvons prendre l'exemple des magazines dont la cible est souvent évidente.

Il est vital pour l'entreprise de tenir une campagne de relations presses avec des envois fréquents de communiquer. Même si les sujets n'intéressent pas toujours les rédacteurs, il est important que ces derniers soient au fait des différentes évolutions de l'entreprise. Par ailleurs les RP ont un meilleur impact lorsqu'elles sont couplées à une action de communication : un événement, un nouveau produit, une nouvelle campagne.

C'est le cas de Lundi Midi qui avait pour objectif de faire connaître la marque de t-shirts mais a utilisé la promotion de son produit par les soirées mensuelles Samedi Minuit, couplée avec la campagne de RP. Cette dernière présentait en effet l'événement, mais aussi la marque, son concept, sa vision.

Lundi Midi tente d'approcher les blogueurs en les invitant à participer aux shootings, en devenant une part de la communauté de la marque, en devenant presque une égérie de marque. Ils pourront d'ailleurs repartir avec le t-shirt de leur choix. C'est une technique qui attire la sympathie par un véritable relationnel et l'invitation à venir prendre part à la marque, à être acteur. Leur expérience s'en ressent dans leurs articles en ligne.

Enfin, la marque s'appuie sur ses partenaires shops qui, pour la majorité, tiennent un blog et peuvent publier fréquemment de nouvelles informations.

1.6.2.5 L'évènementiel

Le marketing événementiel regroupe l'ensemble des techniques marketing qui consiste à monter des événements plus ou moins inhabituels ou exceptionnels pour promouvoir une marque, un produit ou une organisation auprès de différents publics15(*).

Créer des événements est un formidable lever pour rencontrer de nouveaux partenaires ou renforcer les liens avec ces derniers, promouvoir un produit ou service, fêter des grands changements de l'entreprise, et bien d'autres opportunités. Les opérations peuvent être des soirées en club, des festivals, des opérations de street marketing, des flashmobs*, et bien d'autres encore.

Internet et l'arrivée de nombreux réseaux sociaux ont permis de développer une audience forte autour de la création de ces événements. Si qualité et originalité sont présentes, l'impact et les retombées sont très intéressants pour l'entreprise. Néanmoins, cette valeur-ajoutée est plus ou moins difficile, longue et couteuse à organiser.

Pour Lundi Midi, l'organisation d'événement est devenu une deuxième source de revenu. En plus d'être un outil de promotion des produits, la marque a saisi l'opportunité d'organiser des soirées mensuelles à La Centrale à Dijon et d'y inviter des artistes internationaux. Ce fut un moyen de parler du concept et des produits avant, pendant et après l'événement en créant un lien cohérent avec la soirée et de recevoir une partie des bénéfices en tant qu'organisateur.

L'entrepreneur peut aussi être présent dans des événements tels que les salons professionnels qui lui permettront de se confronter directement à la cible. C'est une manière de découvrir les failles de son entreprise, les conseils, le points de vue des ses prospects.

1.6.2.6 Goodies

Quel meilleur encart publicitaire que le client ou prospect porteur de la marque ? Qu'elle soit dans la vente de produits ou de services, l'entreprise peut avoir recours à la distribution de goodies ou cadeau publicitaire. Ce sont des supports de promotions d'une marque ou d'un produit que la cible peut utiliser (par exemple une fourniture de travail comme le stylo) ou porter (par exemple un t-shirt imprimé).

La distribution des goodies amène la sympathie et la cible devient une nouvelle source de communication en mettant eux-mêmes en avant l'entreprise. C'est une publicité en général positive pour deux raisons. La première est la loi du bouche-à-oreille (le porteur de goodies qui défend la marque qu'il aime est le meilleur vendeur comme le médecin a toute crédibilité lorsqu'il donne une prescription). La deuxième raison est l'expérience ajoutée : selon la manière par laquelle un prospect recevra un goodies, il aura envie de partager l'histoire insolite et originale avec son entourage.

Le coût des goodies est plus ou moins cher. Il existe plusieurs techniques pour rentabiliser leur prix parfois élevés. La première solution consiste à (évidemment) choisir des produits peu couteux et en grande quantité sur des sites comme Alibaba.com où il est possible de chiner avec les producteurs. La deuxième solution est de les associer comme cadeau à des ventes de manière à se rembourser sur le bénéfice du produit initial. La troisième solution est de collaborer avec une l'entreprise qui créé le goodies. Par exemple, pour faire des t-shirts, il faut tenter de contacter un imprimeur textile en proposant un marché win-win* : faire apparaître les deux noms de marque et distribuer soi-même auprès d'une cible nouvelle pour l'imprimeur (prospects).

Dans le cas de Lundi Midi, le t-shirt est déjà un vecteur de communication. La marque a alors lancé une campagne de totebag associés aux ventes. L'objectif était de diffuser un maximum le nom de marque sur les lieux bondés de vacances.

1.6.2.7 Le parrainage

Le parrainage (ou sponsoring) est un vecteur de communication qui permet de se faire connaître, de se faire aimer et ainsi de faire agir et amener la consommation. Il est possible de parrainer un événement culturel ou sportif, une équipe, une association, etc. En soutenant des individus ou des groupes, la marque se crée de réelles valeurs fortes auprès de la cible. Aider des projets, épauler des sportifs, s'engager pour l'environnement, sont des marqueurs d'identité qui permettront de créer l'univers de marque. Et selon la médiatisation, c'est un rapprochement qui peut être rentable financièrement pour l'entreprise.

L'investissement du parrainage peut être parfois lourd mais le feedback* est intéressant si le parrainé est bien choisi. Finalement, l'entreprise offre un service et se fait une place hors du réseau professionnel. L'objectif est de donner de l'humanité à l'entreprise, une vision à long terme.

Lundi Midi par exemple, a créé plusieurs parrainages. Plusieurs contests* de skateboard et de slackline ont été parrainés par Lundi Midi qui a apporté des t-shirts à offrir lors de l'événement. De plus, la marque a sponsorisé ces « aventuriers de la street » en leurs offrant des t-shirts personnalisés selon leurs villes. En retour, Lundi Midi demandait du contenu photos et vidéos pour pouvoir communiquer sur l'univers et les valeurs de la marque.

1.6.2.8 Le co-branding

Le co-branding est l'association de deux marques, de leurs compétences, de leurs communautés, pour satisfaire les clients, et se démarquer des concurrents. En général, le co-branding est basé sur le principe de produis ou services capsules, innovants et originaux afin de s'assurer une meilleure place sur le marché face au concurrent. Par exemple, dans le domaine de la pate à tartiner, Philadelphia et Milka se sont associés pour co-brander un produit qui contre le quasi monopole de Nutella, tout en aidant la commercialisation de leurs propres produits.

L'objectif de co-brander permet de mutualiser les couts (la promotion est partagée et son prix aussi parfois), d'associer les compétences (par exemple un producteur de yaourt et un producteur de fraise), ou les images jugées complémentaires.

Dans le cas de Lundi Midi, la marque a mis en place plusieurs actions de co-branding sans pour autant entrer en contradiction avec son concept. Une « collab' » a été mise en place avec Harnak, un label de musique électronique lyonnais. Un pack Harnak a été lancé le lundi midi de la semaine de la fête de la musique avec un visuel Harnak, un shooting de l'équipe portant le Weekshirt, et une mixtape d'un de leur DJ. Le concept est respecté avec les 3 créateurs et l'intégration de leurs portraits en ligne. L'objectif principal est d'ouvrir une nouvelle bulle de prospects en s'appuyant sur leur communauté.

1.1 1.7 Calendrier

Janvier 2015

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Intégration au sein de l'incubateur

 
 
 
 
 
 

Pause de la marque

Mise en place

Strat' com'

Strat' SEO

 
 
 
 
 
 
 

Nouveau site

 

Création blog

 
 
 
 
 
 
 
 

Traque

Lyonnaise

 
 
 
 

Rendez-vous

sur les berges

 
 
 

Mini-events

mensuels

 
 
 
 
 
 
 
 

Samedi Minuit

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Actions de

sponsoring

 
 
 

Com'

Sauvage

 
 
 
 
 

Campagne

stickers

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Démarchage

shops

1.1 1.8 Budget

Actions de communication

Détails

Temps

Coût à l'année (€)

Site Internet

Site

2 heures par semaine pour l'update + 1 semaine pour la création

264

 

Nom de domaine

Réservation en 10 minutes

10

Stratégie SEO

Création et mise en place

2 jours

0

Réseaux sociaux

Soundcloud

Upload chaque semaine en 5 minutes

108

 

Facebook

1 heure chaque semaine pour la mise en place de la planification des posts + mise en avant

480

 

Twitter

10 minutes par jour

0

 

YouTube

Création video et upload, 2 jours par semaine

0

Applications smartphones

Instagram

10 minutes par jour

0

 

Snapshat

10 minutes par jour

0

Emailing

Mailchimp

20 minutes par semaine

0

Communication sauvage

Evénement street marketing

Mise en place 3 jours par mois

0

 

Appui sur un événement

1 heure de mise en place + temps de l'événement

Prix du nbre de lots gagnés

Impression

Affiche

1 heures

40 euros les 300 A2

 

Flyers

Déclinaison

40 euros les 1000

 

Stickers

déclinaison

60 euros les 2000

Partenariats

 
 

0

RP

Création de la base de données

2 semaines/an

0

 

Envoi + interview

1 demi journée par semaine accordée si besoin

0

Événementiel

Samedi Minuit

5 jours par mois

+500

Goodies

Commande

1 heures

 

Parrainage

Recherche de porteurs de marque

3 jours

0

 

Création et envoi de produit

1 heures/ville

Prix t-shirt + envoi/personne

Co-branding

Recherche

2/3 heures par semaine

0

 

Mise en place

0

0

4) Préconisations : entre théorie et expérience

Communiquer avec efficience, c'est être capable d'atteindre ses objectifs de communication en produisant les résultats escomptés dans l'échéance prévue, le tout en rapport avec les ressources utilisées. Ce rapport est quantifié en temps, en coût et en effectif. Pour une meilleure rentabilité, il faut que les ressources soient consommées de manière optimale.

La deuxième partie de ce mémoire liste et décrit les outils qui permettent de communiquer rapidement et à moindre coût. Cette troisième partie présentera différentes techniques afin de gagner en polyvalence, en temps et en argent. Elle s'attachera au comportement de l'entrepreneur qui doit améliorer ses compétences professionnelles. Nous prendrons ensuite exemple sur Lundi Midi pour faire un retour sur l'investissement de la marque et l'atteinte de ses objectifs. Ainsi nous pourrons nous diriger sur des pistes d'amélioration.

1.9 Préconisations en théorie

Cette première sous partie présentera différentes techniques afin d'améliorer la polyvalence professionnelles en optimisant les compétences transversales.

Nous découvrirons le concept de « multipolarité professionnelle16(*) » qui rejoint l'évolution des organisations : savoir être flexible, aménager son temps de travail, se former soi-même, apporter de la fluidité au sein de l'entreprise, s'entourer intelligemment, s'analyser pour éviter les mêmes erreurs.

1.9.1 Devenir polyvalent

Devenir polyvalent, c'est développer ses aptitudes et son potentiel pour pouvoir mener à bien des tâches différentes. Pour pouvoir remplir plusieurs fonctions, saisir plusieurs métiers, il faut savoir s'adapter. Il est possible d'améliorer ses connaissances (savoir, savoir-être et savoir faire) selon deux axes. L'axe horizontal est la maitrise de plusieurs métiers alors que l'axe vertical est la maitrise de différentes fonctions à différents niveaux.

1.9.1.1 Un parcours diversifié

Une organisation n'est pas figée dans le temps. Elle varie selon le marché. Lorsque l'effectif est ultra réduit comme le cas des étudiants entrepreneurs, il faut savoir « tout faire ». À l'opposé de la spécification, l'objectif du créateur d'entreprise est préparer un parcours diplômant diversifié avec en tête une logique de débouché. Il faut créer une sorte de synergies des compétences qui ensemble, participeront un seul et même effort. Un fil conducteur à multicritères qui va repousser les frontières des études conventionnelles, le parcours qu'il faut suivre de A à Z, du tronc commun à la spécialisation.

Nous pouvons donner l'exemple d'un étudiant entrepreneur qui lance un nouveau produit : un déodorant sans sel d'aluminium. Celui-ci devra suivre un parcours de chimiste pour pouvoir créer le produit final. Mais sans une connaissance des techniques de commerce et de communication, il sera difficile et couteux de lancer une campagne de communication et de vente ainsi que les risques que ça engendre.

De plus, suivre un parcours atypique et diversifié permet non seulement d'améliorer son savoir mais aussi son savoir faire et savoir être. C'est en effet un moyen d'ouvrir son esprit, de créer des connections génériques, de relier des idées simplement, d'améliorer sa créativité et de savoir faire face à l'inhabituel, l'inconnu, grâce à une large palette de connaissances. C'est enfin un moyen de faire des rencontres dans de nombreux domaines et d'ainsi améliorer son réseautage (que l'on décrira plus loin).

1.9.1.2 Les tutoriels

Si il n'est pas possible de suivre des études ou des formations courtes pour des raisons de temps ou d'argent, il est possible de suivre des cours en ligne : des tutoriels (à ne pas confondre avec didacticiel). Ce sont des guides d'apprentissages qui permettent l'autodidaxie (ou autoformation). On pense rapidement à des formations individuelles, mais avec l'apparition du Web, la démarche n'est plus solitaire. Il existe des groupes d'échanges où il est possible de discuter et de demander la mise en ligne d'une video selon ses besoins, ses questions, etc.

Au début, le tutoriel était particulier au domaine informatique. Il s'est aujourd'hui diversifié et généralisé à de nombreux domaines. Il peut être gratuit ou payant, sous forme de logiciel ou de video en ligne, et décrit la marche à suivre dans la réalisation de telle ou telle tache. C'est généralement un outil pédagogique pratique qui accompagne dans la réalisation d'une tâche. On apprend « en touchant à tout ».

1.9.1.3 Les limites

Devenir polyvalent comporte bien sur des limites. L'autoformation, par exemple, apporte le savoir mais pas la reconnaissance par un diplôme. La polyvalence, plus généralement, amène une dégradation du travail réalisé si les limites sont dépassées.

En fait le plus important n'est pas de se spécialiser dans plusieurs domaines en particulier. L'objectif est de découvrir, de s'approprier un vocabulaire, d'apprendre pour mieux comprendreet ainsi mieux savoir s'entourer. Il ne faut pas être le plus intelligent mais le plus malin.

1.9.2 Savoir s'entourer

La base du pouvoir c'est de savoir d'entourer intelligemment, de se créer des alliés. L'objectif est de créer une toile de leviers sur lesquels s'appuyer pour atteindre ses objectifs. Pour imager l'idée d'une entraide, c'est une toile à l'horizontal dont le maillage est réalisé par des mains qui se tiennent. L'étudiant entrepreneur ambitieux saura atteindre son objectif s'il marche main dans la main avec ses partenaires, ses collaborateurs, et non s'il leurs marche dessus. « Utiliser les uns et les autres uniquement comme des instruments au service de sa propre carrière vous marginalisera rapidement17(*) ».

1.9.2.1 Le réseautage professionnel

C'est un engagement personnel basé sur la théorie des réseaux. Le réseautage est la création d'un échange entre professionnels, d'un réseau d'affaire. La rencontre avec des entrepreneurs de tout domaine permet de discuter des besoins, des contraintes, de se donner des références, le tout en ligne ou dans la réalité.


Le réseautage professionnel permet de construire des relations d'aides grâce au don, aux recommandations (par la confiance), aux collaborations, aux idées nouvelles, ...

1.9.2.2 Les incubateurs d'entreprises

Les incubateurs d'entreprises (privés et publiques) sont des structures d'accompagnement de projet de création d'entreprise ou d'évolution de jeunes entreprises. L'étudiant entrepreneur peut y trouver un appui en terme de financement, de crédibilité, de conseil, d'hébergement, etc.


L'hébergement en open-space*gratuit pour l'entrepreneur, permet de travailler entouré par de nombreux projets dans la bonne humeur, avec un accès à Internet, à la téléphonie et parfois à la reprographie. L'équipe de l'incubateur apporte des conseils pour développer son entreprise selon son étape de création sur parfois 3 ans.

L'incubateur finance des prestations extérieures comme le dépôt d'un brevet, le suivi par un coach professionnel, ou même une étude de marché. Si l'entrepreneur a besoin d'une levée de fond, l'incubateur apporte une vraie crédibilité pour débloquer cette de demande de financement auprès des banques et autres organismes ou pour être mis en relation avec des investisseurs.

1.9.2.3 L'ère du collaboratif18(*)

Le collaboratif s'est beaucoup développé ces dernières années avec l'évolution des TIC (technologie de l'Information et de la Communication) et en particulier avec l'arrivée des outils numériques*. Ce n'est plus une organisation du travail basée sur la hiérarchie mais sur la collaboration horizontale.

Le collaboratif permet d'apporter du contenu en améliorant la créativité car plusieurs acteurs interagissent dans un même objectif. L'exemple le plus connu est bien sur Wikipédia et son encyclopédie collaborative. Nous pouvons aussi prendre l'exemple de Lundi Midi qui réussit à sortir un Weekshirt de manière hebdomadaire grâce à la participation d'une communauté de créateurs. Le collaboratif au service de la création de contenu, mais n'oublions pas qu'il permet aussi de créer des « bulles » de communication : chaque créateur fait sa propre publicité de sa réalisation pendant sa semaine (sans parler de son portrait en ligne).

Dans la même idée, la marque a mis en place un guest-blogging. C'est-à-dire que la stratégie du blog est dictée par la marque, mais le blog est rédigé par plusieurs pigistes selon leurs spécialités.  

1.9.2.4 Les limites

S'entourer ne veut pas seulement dire se tenir côte à côte avec d'autres individus, surtout si on recherche de l'innovation, de la créativité d'une part, et un gain de temps et d'argent dans la création de contenu. Trois facteurs19(*) garantissent la collaboration (et plus largement le réseautage) : la proximité, l'intimité et la permissivité.

La proximité est la relation entre proche entre les individus. L'intimité est la possibilité de garder son accessibilité, sa liberté d'être contacté et de répondre ou de garder le silence. Et la permissivité qui désigne l'interaction possible avec les autres individus du réseau de manière personnelle.

1.9.3 Rester flexible

La flexibilité est une valeur essentielle pour l'entreprise de nos jours. Cela se caractérise par sa souplesse, c'est-à-dire qu'elle doit pouvoir s'adapter à l'évolution de l'environnement économique (le rapport de l'offre et de la demande par exemple), de l'environnement politique, etc. L'entreprise doit être réactive pour ajuster et reconfigurer son produit ou service.

Pour être réactif, l'étudiant entrepreneur doit avoir une longueur d'avance sur les tendances de demain et doit apprendre à prendre des décisions rapides parfois à contre coeur.

1.9.3.1 La veille

La veille est le premier atout de l'étudiant entrepreneur. Elle consiste en la récolte des informations stratégiques pour anticiper les évolutions et les innovations20(*). L'objectif est d'être à jour (update) dans différents domaines liés au projet pour pouvoir prévenir les éventuels risques et y être préparés. Une entreprise qui s'inscrit dans le long terme doit être au courant des changements économiques mais aussi sociaux, environnementaux et politiques.

Depuis l'arrivé du Web 2.0, la veille a été considérablement révolutionnée. Il est devenu aujourd'hui beaucoup plus simple de suivre les tendances actuelles avec l'apparition d'outil gratuit. Google Alertes par exemple envoie du contenu par email susceptible de nous intéressés selon des mots-clefs.

Il existe différentes veilles. Les plus intéressantes pour une entreprise en création sont la veille concurrentielle pour connaître le positionnement et innovation d'une entreprise sur le même marché avec le même produit ou service. La veille créative porte sur les nouveautés et les innovations. La veille d'opinion permettra rapidement à une compagnie d'adapter son produit ou service en fonction des commentaires déposés par les consommateurs. Il est intéressant de tenir une veille régulière dans d'autres domaines comme la veille financière, juridique, environnementale, politique, marketing, technologique, etc.

La veille demande du temps de travail mais n'est jamais une perte de temps. L'information blanche21(*)est accessible gratuitement sur Internet et la recherche est souvent automatisée par des outils en ligne. Avec une grille d'analyse, il est possible d'en apprendre beaucoup sur l'environnement externe à l'entreprise.

Une entreprise peut faire appel à des agences de veille stratégique ou des bureaux de styles* pour connaître les tendances futures, mais comporte un coût.

1.9.3.2 Savoir s'ouvrir

Lorsqu'on lance sa propre entreprise, deux grandes valeurs caractérisent le porteur de projet : la confiance en soi et l'ambition. Mais parfois le danger est présent quand l'entrepreneur veut à tout prix faire accepter ses idées, ses méthodes, son produit ou son service, sur le marché. Il faut parfois accepter les conseils, et s'incliner devant les idées des autres.

C'est une véritable compétence que de savoir « retirer ses oeillères » pour regarder autour de soi les différentes possibilités qui se présentent, les potentiels chemins à emprunter. Savoir écouter, reconnaître ses faiblesses et ses erreurs, oublier des désirs impossibles, repousser des objectifs difficilement atteignables, le tout pour devenir réaliste et concret, pour devenir meilleur.

Ne pas se borner, c'est savoir rebondir face à un problème. Plus on gère ces situations et plus on en ressort avec brio, esprit et vigueur, et on est prêt à répondre aux prochains problèmes.

Il est d'autant plus difficile d'écouter les conseils de notre entourage quand on est seul porteur du projet. Il est intéressant de connaitre son « état du moi22(*) », son modèle de comportement afin de se rapprocher de l'état le plus adulte possible c'est à dire que les comportements, pensées et sentiments sont en adéquation avec les situations rencontrées. Le Parent reproduit des comportements, pensées et sentiments de figures parentales qui ont été importantes pour lui, alors que l'Enfant reproduit des comportements, pensées et sentiments tels qu'il les vivait étant enfant23(*). »

Selon la dominance de comportement, il est possible de s'améliorer en terme d'écoute, de prise de décision avec pondération, d'ouverture d'esprit, de réaction, etc.

1.9.3.3 Les analyses

Il est important d'analyser la stratégie de communication en terme de forces, de faiblesses, de menaces, d'opportunités, de temps, de coût, et d'effectif. C'est un moment de réflexion qui permettra de gagner du temps sur la mise en place de ce plan de communication. Napoléon a dit : « il n'y pas de si, il n'y a que des car ». L'ancien empereur explique que les possibilités doivent être étudiées et méditées. Il est plus simple finalement de penser une action et toutes ses alternatives, que de réagir dans le flou et parer plusieurs éventualités dans la seconde.

L'analyse doit aussi bien sur porter sur l'étudiant entrepreneur avec l'utilisation d'une SWOT pour connaître ses points forts et points faibles en tant que porteur de projet, mais aussi son entourage, ses opportunités et ses menaces. S'autoanalyser est rapide et efficace pour organiser les différentes missions de communication.

Le ROI24(*) ou retour sur investissement, permet de mesurer la réussite de la communication en fonction des ventes réalisées. C'est un ratio financier appelé aussi rendement, qu'on exprime en pourcentage. Il faut bien sur quantifier pour pouvoir analyser ce succès. La règle est le ratio entre investissements et intérêts, comme par exemple : 1000 euros investis pour 100 euros d'intérêts, ROI = 10%. Grâce au ROI, il est possible de connaître la rentabilité d'une action de communication, ses avantages et inconvénients, les erreurs à ne pas commettre lors d'une nouvelle campagnes et les outils à éviter ou à tester.

Google Analytics est un outil intéressant. Même si la communication d'une entreprise n'est pas basée entièrement sur Internet, Google permet d'analyser l'audience de son site Web. Il est possible de récupérer des informations très précieuses sur sa cible gratuitement et en quelques clics. Grâce à l'utilisation des cookies, cette recherche va amener l'entrepreneur à préciser sa cible, sa stratégie SEO*, son univers. Si le budget le permet, Google Analytics est un outil d'analyse qui permet de lancer une campagne Google Adwords* afin d'augmenter le trafic selon le choix de mots clefs.

Se connaître, définir sa cible, analyser ses erreurs passées et prévenir l'avenir permettent de gagner du temps lors de la mise en place des actions de communication, de gagner de l'argent en faisant des choix stratégiques, de connaître ses besoins en terme d'effectif pour savoir vers qui se tourner rapidement.

1.9.4 Aménager son temps de travail

Pour gagner en efficacité et en productivité, il est important de s'organiser dans son emploi du temps, dans son espace de travail, dans sa tête.

1.9.4.1 L'emploi du temps

L'emploi du temps est le premier outil à organiser et à optimiser pour pouvoir réellement avancer rapidement dans les tâches, et ainsi économiser des heures pour d'autres tâches.

Il faut tout d'abord s'assurer que les actions à mener dans la journée sont réalistes. L'objectif est d'aboutir à la fin de sa tâche. Il ne faut rien débuter qui ne peut être pertinemment réalisé.

Ensuite, il est important pour garder l'esprit concentré, de réaliser les tâches les unes après les autres au lieu de passer d'un travail à un autre. Le cerveau met en moyenne 5 minutes pour se reconcentrer pleinement dans un travail.

Savoir dire « non » est une compétence à exploiter lorsqu'on est entrepreneur. Amis, famille (pour le côté personnel), collaborateur, partenaires (pour le côté professionnel) demandent beaucoup de temps. Dire oui est une solution de facilité quand on veut plaire, mais il est tout à fait possible de refuser sans attirer le mauvais oeil.

La procrastination est le fléau de notre génération. Rébarbatif ou non, il faut prendre le taureau par les cornes, car maintenant ou demain (ou après-demain), il faudra bien y passer.

Mettre en place des priorités en classant les dossiers à traiter dans l'ordre d'importance. Comme le médecin urgentiste, il faut juger du caractère critique du cas avant de le traiter.

Pour bien organiser son emploi du temps, il faut coucher sur papier ou tout autre moyen qui s'adapte à son rythme de vie (et à sa personnalité) pour garder de la cohérence. D'ailleurs, il faut être réaliste quant au temps de rendez-vous, temps de déplacements, etc.

Déléguer le maximum des tâches pour se concentrer sur l'essentiel. Demander à son entourage, mais aussi à ses stagiaires, collaborateurs, et partenaires de vous rendre des services.

Le petit secret pour prendre de l'avance sur son travail, c'est d'optimiser ses temps « morts » comme les attentes en salle avant de voir le médecin, les transports en communs, les trajets bloqués dans les bouchons, etc. Pour être réellement efficient, tout temps disponible doit être mis à contribution.

1.9.4.2 L'automatisation

Un moyen de simplifier son travail est d'automatiser certaines tâches grâce à des outils gratuits et une routine efficace. Tout d'abord il est important de mettre en place un plan de travail, une sorte de feuille de route qui indique toutes les taches hebdomadaires. C'est le principe du texte à trous où il suffit de remplir les cases manquantes. Par exemple, pour la communication via Facebook, il est possible de planifier à l'avance la publication d'information. Sachant que c'est un outil très chronophage, il est intéressant de s'occuper de la communication digitale routinière par ce procédé et ainsi de ne suivre que les évolutions dans les réactions des fans.

Dans la suite du plan de travail, il est utile de garder dans sa base de données, des modèles écris pour simplifier la recherche de collaborateurs, de partenaires, de sponsors, pour les relations presse, pour les publications de communications, etc.

Si le copier-coller est trop évident, si le destinataire peut se douter du manque de personnalisation du message, pourquoi ne pas garder la même technique : « Nous nous excusons par avance du copier-coller précédent, vous comprendrez que dans la mesure où notre équipe est très réduite, nous devons gagner un maximum de temps. » Personne ne se douterait que le message d'excuse qui suit est aussi un copier-coller.

Des outils pour la gestion du temps existe et seront d'une grande aide. Entre les logiciels gratuits et les applications à emporter partout, il est possible d'automatiser la communication. Il est par exemple possible de lier les comptes des différents réseaux sociaux pour poster sur chaque plateforme en un seul post. IFTTT25(*) est un service web qui permet d'automatiser de très nombreuses actions courantes sur le web, en interconnectant près d'une trentaine de canaux.

1.9.4.3 L'organisation

Il est intéressant de réaliser une petite analyse de ce qui nous empêche de travailler dans les bonnes conditions et d'avancer. Il faut chercher dans sa tête, dans son corps dans ses dossiers, dans son ordinateur, sur son lieu de travail, etc.

Garder l'esprit serein et apprendre à travailler dans l'urgence en gardant son sang froid. Il faut apprendre à organiser son cerveau en prenant du recul sur les événements, pour avoir un esprit calme et apaisé. Beaucoup réagissent soit par cataplexie (ne plus agir), soit par agitation improductive. C'est notre cerveau reptilien qui commande soit l'attaque, soit la fuite. Mieux vaut se connecter à son cerveau cortical, qui permet de réfléchir et d'analyser (loi de Churchill et de la lenteur efficace). Pour cela il faut bien se connaître. L'objectif est non pas d'effacer le stress mais de le gérer (sans stress, comment connaitrions-nous l'urgence ?). D'ailleurs, effectuer une tâche en urgence est parfois une source d'efficacité en adoptant le stress comme facteur de motivation et on ne se concentre que sur le plus important.

Comment bien se connaître ? En écoutant son corps grâce à la pratique de disciplines comme le yoga par exemple ou en respectant une hygiène de vie correct (entre activité physique, sommeil apaisant et régime sain), en adaptant son rythme de vie à son travail (accepter de commencer votre travail plus tard le matin si quelques heures de sommeil en plus vous rendent de bonne humeur et vous permettent d'être plus efficace.).

Adopter des supports transportables comme le laptop (ordinateur portable) pour pouvoir travailler partout (ne pas oublier des batteries supplémentaires). D'ailleurs il est important d'utiliser un matériel de bonne qualité. En moyenne, les cadres français passe 2 heures par semaine à tenter de réparer les caprices de leurs laptop, et perdent de précieuses minutes.


Organiser son lieu de travail, c'est autant sur son bureau physique que sur son desktop. Le classement des dossiers n'est pas obligatoirement par ordre alphabétique. Selon les personnalités, il est possible de classer du plus utilisé au moins utilisé, du plus récent au moins récent. Même chose pour les emails (à éviter de consulter en permanence).

La gestion du temps de travail permet d'économiser des heures pour pouvoir mener à bien d'autres taches aussi bien professionnelles que personnelles. Le porteur de projet est en symbiose avec son travail et vit avec ses idées, ses objectifs. Il doit apprendre aussi à se préserver pour ne pas s'oublier.

1.10 Retour sur expérience

Quand la théorie est mise en place, l'expérience parle d'elle même. Cette deuxième partie analysera l'efficience de la stratégie globale mise en place et les préconisations pour un gain de temps, d'argent et d'effectif. C'est une auto-analyse des objectifs de communication. Peut-on les mesurer, les quantifier ?

1.10.1 Le digital

1.10.1.1 Le site Internet

Le trafic sur le site Internet représente environ 2200 visiteurs uniques par mois pour environ 35 ventes de Weekshirt, soit un taux de transformation de 1,5%. Un bon taux de transformation doit se situer autour de 3 à 4%. Trois questions se posent : est ce la cible est assez précise ? Est ce que le site Internet est assez optimisé ? Est ce que l'offre répond à la demande ?

1.10.1.2 Stratégie SEO

La stratégie SEO mise en place demande beaucoup de temps pour que chaque contenu soit optimisé lors de la création du site Internet. Par contre si la stratégie est claire, mettre à jour le site devient rapide, l'intégration de mots clefs, de titres et de descriptions est rapide.

La stratégie d'échange de backlinks est un travail fastidieux, il est recommandé d'attendre de créer des partenariats et collaborations pour intégrer ces liens. La toile grandira petit à petit.

1.10.1.3 Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont parfois capricieux. Ils sont régis par la loi du « give to get ». Plus on les anime, plus ils réagissent. Seulement, il faut accorder sa stratégie à l'algorithme de chacun. Si on prend l'exemple de Facebook, il peut donner l'impression d'être suffisant comme porte d'entrée sur le site Internet car il touche une communauté déjà ciblée. Pourtant le ROI de Facebook n'est pas bon. Il faut minimum 20 à 30 euros par jour de mises en avant des publications, de promotion du site internet et de la page professionnelle, pour pouvoir espérer des résultats.

1.10.1.4 Les applications smartphones

Les applications smartphone* sont parfois chronophages. Lorsqu'on est seul porteur de projet, on s'oublie parfois à errer sur les réseaux sociaux sur notre smartphone. De plus, chacune des applications à besoin d'un regard attentif pour obtenir des résultats.

1.10.1.5 Le contenu

Créer du contenu prend du temps, mais c'est un réel plaisir de réaliser des taches concrètes, avec un début et une fin. On peut admirer les efforts sur le court terme. Etre le seul créateur de tous les contenus signifie un travail important et demande beaucoup de polyvalence, néanmoins on s'assure de garder une certaine cohérence sur le ton employé, les images, l'univers de marque.

1.10.1.6 L'e-mailing

L'e-mailing est une démarche plutôt rapide à mettre en place. Il est par contre difficile de créer un contenu attrayant qui va amener au clic. D'ailleurs, une grande partie de email ou newsletter se retrouve spammé par les boites des destinataires.

1.10.2 Le traditionnel

1.10.2.1 La communication sauvage

La communication sauvage est le résultat d'une stratégie créative qui cherche à se faire une place face aux grands médias qui monopolisent le paysage. Même si elle n'est pas conventionnelle, elle attire généralement la sympathie de la cible. Les prospects sont séduis par l'originalité et l'audace.

1.10.2.2 L'impression et affichage

L'impression de supports de communication demande des connaissances mais aussi du temps pour aller afficher, distribuer, coller. Il est difficile de mesurer les retombées d'une telle action de communication.

1.10.2.3 Le partenariat

Créer des partenariats est un moyen de partager le poids des tâches à réalisées. Malheureusement, même si les deux projets sont complémentaires et cherchent à toucher la même cible, il est probable que deux entreprises ne travaillent pas de la même manière. Par exemple, la gestion du temps : certains travaillent dans l'urgence quand d'autres aiment planifier et prendre de l'avance. En tout cas, grâce à Google Analytics*, il est possible de voir si les entrées sur le site Internet, proviennent des partenaires.

1.10.2.4 Les relations presse

Les relations presse sont gratuites et performantes lorsqu'elles sont bien gérées. Elles sont mêmes plus efficaces et ont plus d'impact que les encarts publicitaires car plus crédibles. C'est en effet par l'intermédiaire d'un influenceur (journaliste, blogueur, etc) que l'information est diffusée auprès de la cible.

Il est malheureusement plus facile d'obtenir des articles si l'entreprise réserve des encarts du média en question, ou si elle offre des produits ou services au blogueurs.

1.10.2.5 L'évènementiel

La création d'événements est un moyen d'attirer la faveur des clients, et la sympathie des prospects. En plus d'en tirer un bénéfice financier, c'est une vraie rencontre avec la cible. Il devient facile de quantifier le nombre de personnes présentes et les retombées sur les ventes de l'entreprise.

1.10.2.6 Goodies

Les goodies permettent de faire parler de soi en bouche-à-oreille, mais malheureusement il est difficile d'analyser des retombées. Google Analytics montre le nombre d'entrées naturelles sur le site Internet. Il est possible de s'attacher à ce critère pour la comparaison avec les ventes.

1.10.2.7 Le parrainage

Le parrainage est un moyen peu couteux de créer un univers et de recevoir automatiquement du contenu de la part des parrainés (personne médiatique en général) pour rediffuser via ses réseaux sociaux. Malheureusement, la corde est fine et raide entre liberté et pression. Il est difficile de suivre les parrainés, de les pousser à utiliser les produits, à être de véritablereprésentants de la marque, de créer du contenu, de nous le faire suivre, de leur laisser le champs libre, de ne pas trop leur mettre la pression, etc.

1.10.2.8 Le co-branding

Si le co-branding est optimisé et bien encadré, c'est un moyen ultra efficace de créer de nouveaux produits et de les diffuser auprès d'une plus large cible. Des efforts diminués, des résultats multipliés. Il faut faire attention à viser des entreprises qui vont apporter une réelle plus-value, car souvent le soutien ne va pas à double sens (win-win).

1.10.3 Le comportement

Lorsqu'on est seul porteur de projet, il est souvent délicat de s'auto imposer des directives et des comportements. On est maitre de soi et de ses décisions, mais la motivation de se lever, de travailler, d'avancer et de donner le meilleurs de soi chaque jour ne se trouve pas par la promesse d'un salaire à la fin de chaque mois, des ordres d'un supérieur hiérarchique, ou d'une pause café sympathique avec ses collègues. C'est une démarche solitaire. La recherche est proactive. On est constamment force de propositions.

Adopter un comportement efficient demande une certaine rigueur pour donner le meilleur de soi-même et réaliser de nombreuses tâches en peu de temps. Il est parfois difficile de tenir le cap quand est seul à tenir le gouvernail, à ouvrir les voiles, à suivre la carte et à nettoyer le vaisseau.

1.11 Piste d'améliorations

Pour répondre aux retours sur expériences, voici dans cette troisième sous-partie quelques pistes d'améliorations, des conseils pour éviter de faire des erreurs, pour gagner du temps, pour simplifier son travail, pour améliorer son rythme de vie.

1.11.1 La cible

Plus la cible est précise, plus le message est clair, plus les mots employés sont rigoureux, plus l'univers est défini, plus le choix des canaux de communication est simple, plus la communication est cohérente. Après analyse, on se concentre sur l'essentiel, on trouve les recours pour automatiser au maximum, on gagne du temps, de l'argent et de l'expérience pour réaliser soi-même la campagne suivante.


Comment resserrer sa cible et mieux la définir ?

1.11.1.1 La carte d'identité26(*)

Le but est de définir dans un premier temps la carte d'identité du coeur de cible, puis de la cible principale et enfin de la cible secondaire. Il est possible de s'aider des statistiques de Google Analytics, mais aussi de Facebook (outil intégré à la page professionnelle), et des autres réseaux sociaux comme Twitter et Instagram grâce à des sites.

La cible peut être « consumer » (B2C) ou « business » (B2B) et se classe selon une certaine typologie : le sexe, l'âge, la situation familiale, la catégorie socioprofessionnelle, le lieu de résidence, le comportement d'achat, le pouvoir d'achat, etc.

Il faut définir l'acheteur et le payeur. Parfois ce n'est pas la cible qui réalise l'achat, c'est-à-dire que l'utilisateur n'est pas acheteur (par exemple les cadeaux, les produits pour bébé, etc). Aussi l'acheteur et le payeur peuvent être deux individus différents (par exemple un enfant qui achète des bonbons).

1.11.1.2 Le comportement

Le comportement du consommateur peut se définir par ce qu'il est aime en tant qu'individu, et en tant qu'individu au sein d'un groupe social. Il faut trouver les signes, les actes qui l'identifient, l'image qu'il veut renvoyer. L'objectif est de trouver des indices qui rapprochent la marque de sa cible, pour créer un lien d'amitié. Ce rapport complice se créé à travers les valeurs, les idéaux professionnels, les aspirations personnelles, les hobbies, les distractions, les lectures, les intérêts, les autres marques qu'il porte, etc.

1.11.1.3 Aller à sa rencontre

Après avoir rédigé un portrait robot de la cible détaillé, il est possible d'aller plus loin pour s'assurer de la justesse des recherche : aller à la rencontre des consommateurs par des réunions. C'est un moyen de découvrir le lexique, les images, les idées, les conceptions de l'environnement, etc.

1.11.2 Se focus sur le plus important

En réalisant une multitude de tâches, on oublie parfois l'importance de certaines. Il faut parfois accepter de se concentrer sur une mission en particulier au dépend d'une autre. En fait, on parle de s'intéresser surtout à l'essentiel.

S'intéresser à l'essentiel signifie que son emploi du temps doit être organisé autrement. Il doit être adaptable pour reporter ou avancer des tâches. Préférer un organiser, ou même un Google Calendar pour y accéder n'importe où, n'importe quand.

1.11.3 Les stagiaires

Intégrer des stagiaires peut être difficile, surtout sur des courtes durées (pas de rémunération). Mais ils apportent une main d'oeuvre rapide (leur stage est bien sur noté) et parfois originale. Il est intéressant de brainstormer* avec eux sur des missions précises, de leur laisser la liberté de travailler dessus, de rester ouvert à toute intervention de leur part. En terme de création de contenu, c'est un avantage qui vous offre du temps pour se pencher ailleurs.

1.11.4 Les actions de communication

La communication n'est pas une science quantifiable. L'arrivée du Web 2.0 a quand même permis de mesurer certaines données. Il est possible aujourd'hui d'analyser certaines actions de communication, leur efficacité, leur rentabilité (ROI).

Lorsqu'on est seul entrepreneur, il est intéressant de mettre en place des actions de communication à des instants T. Il est plus facile ensuite d'analyser un événement particulier en rapport avec le trafic du site Internet.

1.11.5 Le coach professionnel27(*)

Le coaching professionnel est un accompagnement personnel afin d'obtenir des résultats concrets : améliorer ses compétences et ses connaissances. Plus en détail, l'accompagné actualise son potentiel de développement (professionnel et personnel), surmonte ses obstacles d'accès, traite ses difficultés de progression ou atteint ses objectifs de création et de développement d'une activité professionnelle indépendante.

C'est un développement qui se concentre sur l'entrepreneur. Ce dernier va prendre en considération son parcours, ses erreurs, ses échecs, ses réussites selon de nouveaux critères qui vont lui permettre de mieux se connaître. Plusieurs méthodes sont utilisées. De l'utilisation de l'hypnose au questionnement ericksonien, en passant par la répartition des énergies, le coach va tenter d'amener son patient à atteindre ses propres objectifs.

SYNTHÈSE ET CONCLUSION

Etre étudiant entrepreneur, c'est être porteur d'un projet de création d'entreprise tout en suivant son cursus à l'Université, et c'est faire face à de nombreuses contraintes pour mettre en place un plan de communication professionnel et efficace. Pourtant, ce n'est pas vain.

Nous avons tenté de lister et de définir différentes techniques et outils permettant à un entrepreneur en herbe, de communiquer avec efficience en optimisant toutes les ressources qui lui sont à disposition. Entre les outils de communicationintuitifs, faciles et rapides de prise en main, simples à mettre en place, gratuits ou peu couteux, et avec une rentabilité efficace ; et, les comportements à adopter, les routines à suivre pour devenir polyvalent, plus flexible, pour savoir s'entourer et pour économiser du temps de travail, les solutions sont nombreuses.


Mais si gagner du temps et de l'argent tout en communicant efficacement est l'objectif de tout étudiant-entrepreneur, il ne faut pas oublier que l'objectif primordial est personnel : vivre en bonne santé (physique, psychologique et psychique). Il ne faut pas s'oublier en tant qu'individu quand la distinction entre vie personnelle et vie professionnelle est parfois inexistante. Un porteur de projet vit à travers son travail ce qui accroit rapidement le phénomène d'épuisement professionnel jusque parfois au burn out.

Le burn out28(*) est une fatigue profonde qui conduit à un sentiment d'incompétence au travail et amène l'individu à se désintéresser de son travail, de sa mission. Perte d'énergie, perte d'envie, perte de motivation, perte d'estime de soi : « en faire trop » devient « ne plus en faire du tout ». Il faut alors apprendre à s'écouter et s'accorder du temps quand le besoin s'en ressent. Quoi de mieux que d'être étudiant entrepreneur car on gère notre emploi du temps de travail à notre convenance. Il savoir lâcher du lest et « décrocher » pendant ses temps de pause. Réserver des moments dans la semaine pour se recentrer et penser à soi, fait parti d'une bonne gestion de l'emploi du temps et s'intègre parfaitement dans un plan de communication. L'objectif est de garder le contrôle et non d'être contrôlé par les « obligations » de travail. Il faut trouver l'équilibre pour éviter de tout laisser tomber.

Pour aller plus loin, nous pouvons parler de l'épigénétique. 15% de notre ADN détermine la couleur de nos yeux, de nos cheveux, de notre peau. Cette partie change selon des mutations génétiques sur des milliers d'années. Les 85% autres étaient avant appelés « junk DNA » (ADN poubelle). On a découvert que les modifications de cette partie sont réversibles. Pour mieux comprendre, prenons l'exemple d'un petit village en Suède. Des chercheurs ont comparé le taux de mortalité de plusieurs suédois du même âge en fonction des récoltes de leurs grands-parents. Ils ont découverts que les petit-fils et filles des suédois qui ont connu une disette ont un taux de mortalité deux fois plus faible que les descendants de ceux qui ont connu l'abondance. Quelque chose a été légué, mais quoi ?

Cette recherche a été le début de l'épigénétique et la découverte que notre environnement et notre comportement modifie l'expression de nos gènes. Il n'y a pas donc pas de fatalité des gènes ! C'est comme si l'ADN était un livre de recette et que les pages étaient collées. Selon notre comportement, notre corps serait en mesure d'ouvrir telle ou telle page, et donc nous pourrions mettre en place telle ou telle recette. L'exemple des abeilles qui naissent avec le même ADN, mais si l'une d'elle mange de la gelée royale, elle devient une reine : elle est plus grosse, vit plus longtemps et pond des oeufs. Cette abeille change grâce à son alimentation.

Cette découverte montre que nous sommes réellement maitre de nous-même et de notre équilibre physique et psychique selon 5 critères : le régime alimentaire, l'activité physique, la gestion du stress, le plaisir dans la vie personnelle et professionnelle, et les relations sociales.

J'encourage alors tout le monde de ne pas attendre la « claque » ou le burn out pour arranger leur rythme de vie, pour faire des choix au dernier moment, pour rattraper le temps perdu. J'encourage fortement chacun à travailler sur soi pour prévenir les risques, prendre le bon chemin et ainsi offrir le meilleur. J'encourage en particulier les jeunes étudiants entrepreneurs qui de par leur jeunesse, se sentent naïvement invincibles et prêts à tout, et finalement ne prêtent pas attention à ce qui est le plus important : soi.

Mieux vaut prévenir que guérir.

GLOSSAIRE

Aftermovie :Vidéo présentant les différents artistes et moments forts d'un festival qui s'est déroulé.

Algorithme : L'algorithme Google est l'ensemble des traitements mathématiques appliqués aux pages web présentes dans l' index du moteur pour déterminer leur classement dans les pages de résultats pour une requête donnée.

Backlinks : Un backlink est un lien externe pointant vers un site web ou plus exactement une page web. Le nombre et la qualité des backlinks sont des indicateurs de popularité d'un site web qui sont pris fortement en compte par les moteurs de recherche dans leur politique d'indexation et de classement des sites en réponse à une requête.

Baseline/Slogan : La base line est le slogan ou la phrase qui ponctue une annonce publicitaire. Le terme vient originellement de la phrase de signature se trouvant traditionnellement sous le texte d'une publicité presse. Depuis, le terme de base line est utilisé quelque soit le support ou le média publicitaire utilisé.

Blogging : Un blog, anglicisme pouvant être francisé en blogue 1 et parfois appelé cybercarnet 2 ou bloc-notes, est un type de site web - ou une partie d'un site web - utilisé pour la publication périodique et régulière d'articles, généralement succincts, et rendant compte d'une actualité autour d'un sujet donné ou d'une profession.

Brainstormer :Le brainstorming ou remue-méninges est une technique de résolution créative de problème sous la direction d'un animateur.

Bureau des styles : Un bureau de style est une société d'étude spécialisée dans l'anticipation, la détection et l'analyse des tendances. Le bureau de style peut également être le service interne d'une société évoluant dans le secteur de la mode et ayant les mêmes missions.

Buzz :Le buzz est un phénomène ou une technique de communication qui consiste à faire parler d'un produit ou d'un service avant même son lancement en entretenant un bouche-à-oreille savamment orchestré et des actions ciblées auprès des leaders d'opinions (journalistes).

Chat : Chat est un acronyme pour Conversational Hypertext Access Technology, c'est à dire une discussion écrite en temps réel qui s'effectue entre plusieurs individus par utilisation du clavier et d'un espace web dédié. Le hasard faisant bien les choses "chat" signifie bavardage ou bavarder en anglais.

Chronophage :Qui occupe beaucoup trop de temps

Ciblage : Le ciblage comportemental est une technique de ciblage Internet qui permet de cibler les internautes à partir de leur comportement passé sur un site, un réseau de sites ou face à la publicité.

Community Manager : Le community manager est un nouveau métier qui a pour but d'animer et de fédérer pour une société ou une marque les échanges entre internautes utilisant les services web 2.0 tel que les réseaux sociaux et de faire respecter les règles de bonne conduite au sein de cette communauté.

Contest :Compétition.

Crew :Groupe - team.

Crowdsourcing :Le crowdsourcing, un des domaines émergents de la gestion des connaissances, est l'utilisation de la créativité, de l'intelligence et du savoir-faire d'un grand nombre de personnes, en sous-traitance, pour réaliser certaines tâches traditionnellement effectuées par un employé ou un entrepreneur.

E-commerce : Le commerce électronique ou vente en ligne, désigne l'échange de biens, de services et d'informations entre les réseaux informatiques, notamment Internet.

Feedbacks : La rétroaction est l'action en retour d'un effet sur sa propre cause : la séquence de causes et d'effets forme donc une boucle dite boucle de rétroaction.

Feedback :La rétroaction est l'action en retour d'un effet sur sa propre cause : la séquence de causes et d'effets forme donc une boucle dite boucle de rétroaction.

Flashmob :Une foule éclair, ou encore mobilisation éclair, est le rassemblement d'un groupe de personnes dans un lieu public pour y effectuer des actions convenues d'avance, avant de se disperser rapidement.

Google Adwords : AdWords est le nom du système publicitaire du moteur de recherche Google. Celui-ci affiche des annonces ou bannières publicitaires, qui sont ciblées en fonction des mots-clés que tape l'internaute ou en fonction de son comportement de navigation.

Google Analytics : Google Analytics est un service d'analyse d'audience d'un site Web gratuit proposé par Google.

Hashtag : Le hashtag est un marqueur de métadonnées couramment utilisé sur internet où il permet de marquer un contenu avec un mot-clé.

Influenceur : Un influenceur ou influencer est un individu qui par son statut ou son exposition médiatique peut influencer les comportements de consommation dans un univers donné.

Mailing : Un mailing est initialement le terme anglais pour désigner un publipostage courrier. C'est donc une campagne de marketing direct qui consiste à envoyer une proposition commerciale personnalisée par voie postale à un ensemble d'individus soigneusement ciblés.

Marketplace : Le terme de marketplace, littéralement place de marché, recouvre plusieurs types d'activités commerciales sur Internet.

Une marketplace peut être par exemple un espace réservé à d'autres vendeurs indépendants sur un grand site marchand à qui cela permet de compléter son offre et ses revenus.

Newsjacking :Le newsjacking consiste à s'appuyer sur un fait d'actualité pour réaliser des contenus (infographie, vidéo, communiqué de presse, article de blog...) permettant de se faire remarquer des journalistes et/ou de générer de l'engagement sur les réseaux sociaux.

Numérique : Une information numérique est une suite de caractères et de nombres qui constituent une représentation discrète d'un objet que des dispositifs informatiques ou d'électronique numérique peuvent traiter.

Open space :Un open space, ou plateau ouvert, est un espace de travail où les bureaux ne sont pas séparés par des cloisons. En conséquence, les personnes se voient et s'entendent et travaillent entre elles.

PageRank : Le PageRank ou PR est l'algorithme d'analyse des liens concourant au système de classement des pages Web utilisé par le moteur de recherche Google. Il mesure quantitativement la popularité d'une page web.

Playlist :Une liste d'écoute, aussi appelée playlist, sélection musicale ou liste de lecture, est un ensemble de morceaux musicaux ou de fichiers audio/vidéo compilés dans un agrégateur. Ils peuvent être joués séquentiellement, dans un ordre aléatoire ou selon une logique choisie par celui qui l'a composée.

Référencement : Il s'agit alors de la problématique d'apparition en position favorable dans les résultats des moteurs de recherche.

SEO : L'optimisation pour les moteurs de recherche est un ensemble de techniques visant à favoriser la compréhension de la thématique et du contenu d'une ou de l'ensemble des pages d'un site Web par les moteurs de recherche.

Smartphone : Un smartphone, ordiphone ou téléphone intelligent, est un téléphone mobile évolué disposant des fonctions d'un assistant numérique personnel, d'un appareil photo numérique et d'un ordinateur portable. La saisie des données se fait le plus souvent par le biais d'un écran tactile ou d'un clavier.

Sneakers :Unepaire de baskets.

Story telling :Le storytelling est littéralement le fait de raconter une histoire à des fins de communication. Dans un contexte marketing, le storytelling est le fait d'utiliser le récit dans la communication publicitaire.

Teletravail :Le télétravail désigne une organisation du travail qui permet d'exercer une activité en dehors des locaux de son employeur ou de son client grâce aux technologies de l'information et de la communication. Le télétravail peut s'effectuer depuis le domicile, un télécentre ou de manière nomade.

Totebag :Sac en toile.

Trailer :Au cinéma, une bande-annonce est un film publicitaire court dont le but est de promouvoir un film sortant au cinéma prochainement.

Tweet / ReTweeter:C'est l'action de (re)diffusion d'un message sur Twitter.

Winwin :gagnant-gagnant.

WEBOGRAPHIE

Comment ça marche - droit et finances - TPE définition, [enligne],

http://droit-finances.commentcamarche.net/faq/24067-tpe-definition

Insee - document, [enligne],

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=if24

APCE - Statut étudiant entrepreneur, [enligne],

https://www.apce.com/pid14797/statut-etudiant-entrepreneur.html?pid=14797

Enseignement Supérieur - Statut national étudiant entrepreneur, [enligne],

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid79926/statut-national-etudiant-entrepreneur.html

https://apps.facebook.com/mes-concours/polls/new?ref=tk&signed_request_url=3Ohvz7sjMCOnh6ovCIULJ7wHdXSdrGrW6adBiTsI7OY.eyJhbGdvcml0aG0iOiJITUFDLVNIQTI1NiIsImlzc3VlZF9hdCI6MTQyMTE1NDE4OCwidXNlciI6eyJjb3VudHJ5IjoiZnIiLCJsb2NhbGUiOiJmcl9GUiIsImFnZSI6eyJtaW4iOjIxfX19

Blog du modérateur - Google en chiffres, [enligne],

http://www.blogdumoderateur.com/chiffres-google/

Lundi Midi - Concept, [enligne],

http://www.lundi-midi.com/#!concept/c240r

Mailchim - Page principale, [enligne],

http://www.mailchimp.com

Définitions Marketing - Définition de Guérilla Marketing, [enligne],

http://www.definitions-marketing.com/Definition-Guerilla-marketing

Facebook - Event, [enligne],

https://www.facebook.com/events/1575478346038206/

Facebook - Event, [enligne],

https://www.facebook.com/events/1717912621769638/

Définition Marketing - Définition de relations presse, [enligne],

http://www.definitions-marketing.com/Definition-Relations-presse

Définition Marketing - Définition de Marketing Evenementiel, [enligne],

http://www.definitions-marketing.com/Definition-Marketing-evenementiel

Journal du Net - S'avoir s'entourer, [enligne],

Nathalie Lenoir - http://www.journaldunet.com/management/efficacite-personnelle/ambitieux/s-entourer.shtml

Wikipedia - Travail collaboratif, [enligne],

https://fr.wikipedia.org/wiki/Travail_collaboratif

Wikipédia - Veille en entreprise, [enligne],

https://fr.wikipedia.org/wiki/Veille_en_entreprise

Wikipedia - Etats du moi, [enligne],

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tats_du_Moi

My Business Plan - Etude marche et définition de la cible, [enligne],

http://www.my-business-plan.fr/etude-marche-cible

Wikipédia - Coaching, [enligne],

https://fr.wikipedia.org/wiki/Coaching

5) BIBLIOGRAPHIE

Patrick Micheletti, La polyvalence sous toutes ses facettes, une gestion des compétences plus efficace

Anne-Laure Fayard et John Weeks, " Who moved my cube?, Harvard Business Review, Juillet 2011

* 1http://droit-finances.commentcamarche.net/faq/24067-tpe-definition

* 2http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=if24

* 3https://www.apce.com/pid14797/statut-etudiant-entrepreneur.html?pid=14797

* 4http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid79926/statut-national-etudiant-entrepreneur.html

* 5 cf. La communication traditionnelle

* 6 Résultat en 4 mois avec 1 article par semaine

* 7https://apps.facebook.com/mes-concours/polls/new?ref=tk&signed_request_url=3Ohvz7sjMCOnh6ovCIULJ7wHdXSdrGrW6adBiTsI7OY.eyJhbGdvcml0aG0iOiJITUFDLVNIQTI1NiIsImlzc3VlZF9hdCI6MTQyMTE1NDE4OCwidXNlciI6eyJjb3VudHJ5IjoiZnIiLCJsb2NhbGUiOiJmcl9GUiIsImFnZSI6eyJtaW4iOjIxfX19

* 8http://www.blogdumoderateur.com/chiffres-google/

* 9http://www.lundi-midi.com/#!concept/c240r

* 10 http://www.mailchimp.com

* 11http://www.definitions-marketing.com/Definition-Guerilla-marketing

* 12https://www.facebook.com/events/1575478346038206/

* 13https://www.facebook.com/events/1717912621769638/

* 14http://www.definitions-marketing.com/Definition-Relations-presse

* 15http://www.definitions-marketing.com/Definition-Marketing-evenementiel

* 16 Patrick Micheletti, La polyvalence sous toutes ses facettes, une gestion des compétences plus efficace

* 17 Nathalie Lenoir - http://www.journaldunet.com/management/efficacite-personnelle/ambitieux/s-entourer.shtml

* 18https://fr.wikipedia.org/wiki/Travail_collaboratif

* 19Anne-Laure Fayard et John Weeks, " Who moved my cube?, Harvard Business Review, Juillet 2011

* 20https://fr.wikipedia.org/wiki/Veille_en_entreprise

* 21 Information grise = techniques avancées - Information noire = espionnage industriel

* 22 Éric Berne écrit dans Analyse Transactionnelle et Psychothérapie

* 23https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tats_du_Moi

* 24 Return on Investment

* 25 If This Then That

* 26http://www.my-business-plan.fr/etude-marche-cible

* 27https://fr.wikipedia.org/wiki/Coaching

* 28http://www.leparisien.fr/une/emmanuelle-gauthier-on-ne-peut-pas-tout-faire-ni-etre-bon-partout-22-11-2010-1160567.php