WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Optimisation de la technique d'échantillonnage "headspace" dans le cadre de l'analyse des huiles essentielles

( Télécharger le fichier original )
par Laurent Salade
U.L.B - Science Pharmaceutiques 2013
  

précédent sommaire suivant

1.1 Applications

L'analyse de composés volatiles dans les médicaments représente une des applications les plus communes de la méthode d'extraction « Headspace » en industrie (Sitaramaraju, van Hul et al. 2008).

Cette méthode a également trouvé son application dans le domaine de l'analyse biologique, par exemple pour l'analyse de produits de réactions métabolique ou encore pour l'analyse de diverses toxines (Snow and Slack 2002).

Dans le milieu médico-légal, elle est notamment utilisée pour l'analyse de l'alcool dans le sang mais également pour toute une série d'autres composés de faibles poids moléculaires présents dans ce dernier (Dills, Kent et al. 1991). Etant donné sa bonne reproductibilité, sa sensibilité et sa stabilité, cette technique d'extraction s'avère une méthode de choix pour les analyses médico-légales (Snow and Slack 2002).

Pour certaines analyses cliniques elle s'avère également intéressante, par exemple pour l'évaluation de la stabilité de l'éther dans le corps dans le cadre d'une étude portant sur les suicides. Certains chercheurs ont également étudié la variation des composés volatils responsables des odeurs corporelles en fonction de l'âge (Snow and Slack 2002).

Elle est aussi utilisée pour analyser divers arômes naturels et odeurs en parfumerie mais aussi dans le domaine de l'alimentation. Des travaux ont par exemple été menés pour analyser la composition en acétaldéhyde de la bière (Tian 2010) ou des substances aromatiques dans le cognac (Snow and Slack 2002).

3

Certains ont même étudié la variation des substances volatiles présentes dans le fromage blanc en fonction du type de champignons utilisés pour sa production.

La technique « Headspace » est également largement appliquée dans le domaine environnemental notamment pour l'analyse de polluants. C'est le cas du toluène, un solvant fréquemment utilisé dans l'industrie pétrochimique, pharmaceutique et textile ; la teneur en toluène présente dans les urines d'un groupe de travailleurs a ainsi pu être déterminée (Heidari, Shahtaheri et al. 2008).

En parfumerie, elle est également très utilisée car elle permet de capturer l'odeur d'une plante sans devoir la détruire ni même la cueillir car il suffit de placer une cloche en verre autour de la fleur pour emprisonner directement l'espace de tête au dessus de la fleur (ce qui est un avantage non négligeable pour les plantes protégées ou chères)(Anonyme). Elle permet aussi de capturer et d'étudier des odeurs plus proches, selon les parfumeurs, de l'odeur réellement dégagée par la plante contrairement aux odeurs obtenues par hydrodistillation ou via l'extraction par un solvant organique (Linskens and Jackson 2010). Mises à part les odeurs dégagées par certaines plantes, la technique peut aussi servir pour l'étude d'autres senteurs d'intérêt en parfumerie comme celles présentes sur certains lieux (ex : salon de thé).

Ce type de méthode d'extraction peut donc s'avérer fort intéressant pour l'analyse de composés volatils présents dans des matrices complexes (par exemple un parfum présent dans un savon) et cela sans perte excessive de temps et d'argent et avec une certaine facilité d'utilisation (Restek 2000).

précédent sommaire suivant