WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Quels outils marketing et quelles stratégies de communication employer pour transformer l'image négative des festivals de musique électronique en France ?


par Antonin Vanderriest
ECE INSEEC - BBA 2021
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

PARTIE II. ETUDES SUR LE SECTEUR DES FESTIVALS DE MUSIQUES

ELECTRONIQUES 63

A. ETUDE QUANTITATIVE 63

1. Méthode 63

2. Résultats de l'étude 64

B. ETUDE QUALITATIVE 74

1. Méthode 74

2. Résultats de l'étude 75

PARTIE III. ANALYSE DES ETUDES 89

CONCLUSION 101

BIBLIOGRAPHIE 105

A. OUVRAGES ET ARTICLES 105

B. WEBOGRAPHIE 107

C. ENTRETIENS 109

ANNEXES I

RESUME 110

1

INTRODUCTION

Le 22 février dernier, nous avons pleuré la fin d'un duo ayant eu, et ayant toujours aujourd'hui, un succès mondial incontestable. Les Daft Punk ont annoncé leur séparation. Artistes mondialement connus, reconnaissables entre 1000 avec leurs casques de robot, ils ont contribué au rayonnement de la musique électronique. Des titres comme « one more time », « harder, better, faster, stonger » ou encore plus récemment « get lucky » ont probablement été entendus et appréciés par des millions voir des milliards de personnes. Pour nous, français, cette nouvelle a été encore plus terrible car ces artistes font partis de la French Touch, qui considérablement marqué la culture musicale de notre pays. Une musique électronique dansante, parfois avec et parfois sans paroles, l'électro des Daft Punk était unique et a marqué notre temps, ainsi que nos esprits. Ce duo, adulé par bon nombre de fans, le serait sans doute moins si ces fans se renseignaient sur leurs débuts.

Retour au commencement de l'électro française, à la fin des années 80. Les Daft Punk qui ne portaient pas encore ce nom découvrent l'électro dans des clubs parisiens et en tombent amoureux. Cependant, à cette époque, et toujours aujourd'hui, cette musique et ses rassemblements sont loin d'être bien vus. Ainsi, ils se déroulent souvent à l'abris des regards, dans des clubs miteux surchauffés, dans des hangars désaffectés ou même dans les champs. Les rave parties légales ou illégales se font de plus en plus nombreuses, et très rapidement cette musique électronique est associée aux yeux de tous à un public marginal, et surtout à une consommation excessive et malsaine de drogues en tout genre. C'est dans ce milieu de les Daft Punk ont vu le jour.

Grâce à eux ainsi qu'à d'autres acteurs majeurs de la scène électro française comme Laurent Garnier, la musique électronique gagnera en popularité et les artistes de la French Touch se produiront à l'international. Un peu de géant pour l'électro française ! Quoiqu'en réalité, pas tellement. Les clichés sont toujours présents, et même accentués suite à la frontière de plus en plus prononcée entre l'électro de la French Touch, très commerciale, et l'électro « underground » présente dans les rassemblements illégaux. Le succès incontestable et les répercussions positives de l'électro à la française empêche l'Etat de mener une guerre ouverte contre les musiques électroniques qu'il diabolise. Ainsi, c'est une image négative tacite qui émerge autour des musiques électroniques, et qui est toujours plus ou moins présente aujourd'hui dans tout évènements autour de ces musiques.

2

Ainsi, j'ai voulu aborder dans ce mémoire cette image négative de la musique électronique, en me focalisant sur le territoire Français qui semble être de nos jours le pays européens le plus en froid avec ce genre musical. Mon but était donc de trouver un moyen pour au pire faire disparaitre cette image négative, et au mieux pour la changer en image positive. Mon projet personnel étant d'évoluer dans les festivals de musique j'ai décidé ce me focaliser sur ce genre d'évènements, me permettant également de cadrer mes recherches.

Sans contrainte temporelle (la musique électronique étant relativement jeune, et son arrivée en France encore plus) mais uniquement géographique, j'ai donc dressé la problématique suivante : Quels outils marketing et quelles stratégies de communication employer pour transformer l'image négative des festivals de musique électronique en France ? Il s'avère que le marketing et ses outils ne sera malheureusement pas d'une grande utilité pour atteindre cet objectif. Cependant les stratégies de communication, elles, le peuvent. Seulement, même si certaines solutions utilisant la communication sont à la portée des festivals, elles n'auraient pas d'impacts forts ni durables sur cette image. Ceux qui en ont réellement le pouvoir sont les médias, principalement responsables de la diffusion de cette image négative.

Pour arriver à ces conclusions, les recherches ont été organisées sous forme d'entonnoir. Tout d'abord une partie théorique qui abordera les origines de la musique électronique, son arrivée en France et enfin l'état économique du secteur Français de l'électro. Par la suite, ce seront les différents aspects de cette image négative qui seront abordés avec tout d'abord une présentation de la culture liée à ce mouvement musical, ainsi qu'un état des lieux de cette image négative aujourd'hui, pour enfin revenir sur les vagues de répressions, les lois, les interdits et les protestations découlant de cette image. La fin de cette partie théorique concernera le marketing et la communication utilisés par les festivals de musiques électroniques français.

Suite à cela, deux études seront présentées. Elles permettront de mieux cerner les goûts et habitudes de consommation chez les amateurs d'électro, mais également de dresser un état des lieux fiable de cette image et de ses conséquences, pour enfin aborder les moyens marketing et les stratégies de communication qui pourraient permettre de la transformer. La première étude sera quantitative et menée uniquement auprès du public de ces festivals. La deuxième étude sera quant à elle qualitative et menée auprès de leurs directeurs et organisateurs.

3

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net