WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impact de la filiere textile coton camerounaise sur le développement socio-économique national: Bilan et perspectives


par Raphal Athanase Elisée Hamadjam
Institut sous-regional multisectoriel de technologie appliquée de planification et d'évaluation de projets - DESS Analyse et Evaluation des Projets 2004
  

précédent sommaire suivant

II.3. Récapitulatif partiel

On retiendra de ce chapitre que, la filière textile-coton camerounaise a une contribution assez significative sur l'économie du pays. Il est établi que :

Actuellement, la surface cultivée, estimée à 190 000 ha, permet la production de 230 milliers de tonnes de coton graine, 15 millions de litres d'huile de coton et 51 308 tonnes de tourteaux. La production de coton fibre est d'environ 95,5 milliers de tonnes. Environ 4 000 tonnes sont vendues à la CICAM et le reste qui représente plus 95% est exporté.

En 2003, la filière16(*) a réalisé un chiffre d'affaires de près de 140,5 milliards de FCFA pour une valeur ajoutée de 55,7 milliards de FCFA.

L'apport net en devises se situe à 56,6 milliards de FCFA.

Par ailleurs, la filière participe également à la création d'emplois et à la distribution des revenus :

La filière entretient un grand nombre d'emplois : 350 000 à 400 000 dans la culture du coton et 4 606 dans la transformation (égrenage, filature et tissage). La confection quant à elle occupe près de 75 000 personnes. Soit un total de 430 000 à 480 000 emplois.

Les revenus distribués sont estimés à 78,3 milliards de FCFA au cours des trois dernières années, soit environ 26,1 milliards de FCFA par an.

* 16 Non comprise, la branche « confection et bonneterie ».

précédent sommaire suivant