WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Subjectivité et intersubjectivité dans la conversion indiviuelle masculine à l'islam en France au XXI siècle

( Télécharger le fichier original )
par Marie Bastin
Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris -  2002
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Disparités

Les disparités de ces rapports d'intersubjectivité se répartissent elles, sur cinq niveaux. Il s'agit d'abord de la manière dont chacun et différemment va vitaliser sa foi, puis des rapports qu'il va établir avec son groupe d'origine et enfin, des rapports qui se nouent avec le groupe d'accueil. Les rapports aux enfants et enfin les relations professionnelles les distinguent les uns des autres.

La vitalisation de la foi peut se faire en effet autant de façon très individuelle, le plus souvent par l'acquisition de connaissances que par les rapports aux autres croyants, aux lieux de culte proprement dits et aux cultures dans lesquelles l'islam s'est implanté. Les relations au groupe d'origine s'établissent d'une part avec la famille du converti et avec son milieu professionnel non musulman. Celles avec le groupe d'accueil sont plus des relations de religiosité et de pratiques. Ils différent les uns les autres quant aux relations qu'ils établissent avec leurs propres enfants dans le cadre de l'aspiration religieuse. Les relations dans le milieu professionnel, si a priori, elles n'ont encore moins lieu d'être traitées sous l'angle religieux, ne peuvent être exemptes des interactions vie privée/vie publiques en jeu dans le monde professionnel ultramoderne.

· Vitaliser sa foi

Les pratiques religieuses sont pour tous les convertis du corpus ci-joints le moyen de vitaliser l'expérience religieuse de la foi et de la conversion. La prière, pour tous, un impératif, la prière collective et le ramadan sont des actions très significatives, très importantes.

C7 se distingue des autres nettement pour avoir accompli deux fois, après deux années de conversion, le pèlerinage de la `umra à la Mecque. Acte de vitalisation par excellence, certes, mais aussi voyage en terre d'islam et rencontre avec des musulmans vivant quotidiennement leur foi, en situation majoritaire. La confrontation d'une foi un peu abstraite avec un type de fidèles musulmans, lui a permis de mieux connaître l'islam, ses diversités et ses pratiques et de dissocier l'islamité de l'arabité ou de l'africanité.

· Avec les « siens d'origine »

Ce mieux être social, du point de vue de l'individu, semble s'atténuer lorsque l'on aborde le thème des relations au groupe d'origine, plus spécifiquement la famille du converti ou le groupe auquel le converti participait avant. En particulier dans le cas de C1, son groupe d'appartenance spirituelle précédent sa conversion à l'islam, était bouddhiste. L'annonce de sa conversion à l'islam semble avoir refroidi ses relations avec ce groupe. Au point qu'il en déduit lui-même que, soit sa conviction est trop forte, pour être comprise par eux, soit encore, qu'ils ne seraient pas prêts à recevoir une telle « révélation ». Lorsqu'il s'agit des relations aux parents, au père et à la mère, les conflits ont surgi, bien qu'apparemment, il ne soit pas possible à un parent français, dans les milieux sociaux favorisés, aujourd'hui, d'empêcher un de ses enfants de choisir une autre religion que la sienne, respect de la laïcité et de l'individu également, oblige.

Si, bons nombres des convertis « étudiés » disent ne pas avoir de bons rapports avec leur famille d'origine depuis l'annonce ou la confirmation de leur conversion à l'islam, pour certains il en va autrement. Les relations sont aussi bonnes qu'avant. Ou plus complexes encore, les relations avec certains membres de la famille sont meilleures qu'avant, c'est le cas de C7 et de son frère athée dont C7 dit : « mes relations avec mon frère athée sont meilleures depuis que je suis musulman, les athées respectent plus les convertis que les croyants d'origine. »

C1 dit avoir conservé de bonne relations avec sa mère, malgré un petit moment difficile, le moment de l'annonce, mais surtout avoir élaboré de meilleures relations avec son père. Bien que ce ne soit pas dit dans l'entretien ci-joint, puisque cela fait partie d'entretiens informels, C1 confie qu'un de ses oncles est venu à l'islam « grâce à lui ». Cet oncle a retrouvé le sens de la vie et la dignité de l'existence grâce à l'islam, sans prosélytisme aucun de C1, apparemment. Faire école, n'est pas très fréquent !

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net