WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Elaboration d'un mauel de procédure des cycles trésorerie et achat d'ECG


par Idrissa Monsieur SOMLARE
CESAG - Master en Comptabilité et Gestion Financière 2010
  

précédent sommaire suivant

INTRODUCTION GENERALE

Dans un environnement de plus en plus concurrentiel, toute entreprise qui se veut être dynamique et compétitive doit nécessairement se doter d'un système organisationnel. Ce système consiste à mettre en place un outil de référence à la fois opérationnel et pédagogique pour la conduite de ces opérations. Ce référentiel a pour objectif dans l'entreprise de se doter d'un organigramme hiérarchique pour savoir qui exerce son autorité sur qui ? Définir les postes pour savoir qui fait quoi ?

En effet, une entreprise qui ne dispose pas de ce système s'expose à plusieurs difficultés. D'ailleurs la plupart des faillites des entreprises sont liées en grande partie à leur mauvaise organisation.

Au regard d'un tel constat, des actions à mener en amont semblent indispensables et la nécessité de disposer d'un outil de gestion comme le manuel de procédures pour prévenir et détecter les problèmes aussi bien pour l'entreprise que ses partenaires n'est plus à démontrer.

Par ailleurs, la mise en place du manuel de procédures est une obligation pour toutes les entreprises de l'espace OHADA conformément à l'article 16 des actes uniformes de l'organisation comptable.

L'Entreprise de Construction Générale (ECG) évolue dans le secteur de l'industrie et de l'artisanat qui est en perpétuel mouvement. Pour assurer sa pérennité, elle doit se doter d'un manuel de procédures en vue de rendre rigoureuse et efficace la gestion de ses opérations.

Cependant nous avons constaté que l'Entreprise de Construction Générale gère ses activités de façon informelle. Elle ne dispose pas d'un manuel de procédure. Cette situation l'expose souvent à des problèmes de trésorerie.

L'absence d'un manuel de procédures dans l'Entreprise de Construction Générale pourrait s'expliquer principalement par :

- le caractère informel de l'organisation d'ECG ;

- l'ignorance de l'utilité et de la pertinence des procédures formalisées par le Directeur Général de l'entreprise ;

- et l'inexistence de compétences en interne.

Cela n'est pas sans conséquence pour l'entreprise. Il s'agit notamment :

- des malversations et fraudes ;

- de la non fiabilité de l'information ;

- de la non maîtrise des achats (des dépenses) et la non optimisation du recouvrement des recettes ;

- de la non maîtrise de la gestion des achats et de la trésorerie ;

- de l'inexistence d'un référentiel pour les missions d'audit.

En termes de solutions, les pistes suivantes peuvent être explorées par ECG :

- l'externalisation de la gestion des achats et de la trésorerie ;

- la formation du personnel en charge des achats et de la trésorerie sur leur technique de gestion ;

- l'élaboration d'un manuel de procédures pour la gestion des achats et des la trésorerie.

La dernière solution nous semble la plus adaptée pour répondre aux préoccupations des dirigeants. L'élaboration du manuel de procédure permettra à ECG de disposer d'un outil de gestion pour asseoir une gestion saine et transparente.

C'est pour cette raison que nous tenterons d'apporter une réponse à la question suivante : Quel contenu donner au manuel de procédures de gestion des achats et de la trésorerie de l'entreprise de construction générale (ECG) ?

Plus précisément :

- quels sont les dispositifs de contrôle interne des cycles achat et trésorerie d'une PME ?

- quelle démarche utiliser pour la mise en place du manuel de procédures des ces cycles ?

- quelles sont les mesures de contrôle interne mise en place par l'entreprise de construction générale pour la gestion des achats et de la trésorerie ?

- quels nouveaux dispositifs de contrôle interne à prévoir pour améliorer l'efficacité de sa gestion ?

- comment les mettre en forme dans un manuel de procédures ?

Nous étudierons à travers les réponses à ces questions le thème : « Elaboration du manuel de procédures des cycles achat et trésorerie d'une PME : Cas de l'entreprise de construction générale (ECG) ».

Les cycles achat et trésorerie sont souvent sources de détournements et de fraudes. Pour cela, la nécessité d'élaborer un manuel de procédures lié à ces cycles n'est plus à démonter.

L'objectif principal que nous visons à travers ce travail, c'est d'élaborer un manuel de procédures des cycles achats et trésorerie de l'entreprise de construction générale afin de lui permettre de mieux gérer les activités afférentes à ces cycles.

Comme objectifs spécifiques, il s'agira de :

- décrire les procédures existantes

- déceler et analyser les faiblesses;

- faire ressortir les risques liés à ces faiblesses ;

- proposer et formaliser de nouvelles procédures

Dans ce présent travail, nous allons nous limiter à la gestion de la liquidité pour le cycle trésorerie et à la gestion des achats de matières premières en ce qui concerne le cycle achat.

L'intérêt de cette étude pour ECG est de lui permettre de disposer d'un outil de gestion indispensable pour la maîtrise des risques liés aux cycles achat et trésorerie.

Pour nous même : cette étude nous permettra de mettre en pratique nos connaissances théoriques sur la gestion des achats et de la trésorerie acquises lors de notre formation.

Pour le lecteur : Ce document sera pour le lecteur, en plus des travaux déjà réalisés sur ce thème par nos prédécesseurs, une source d'information théorique et pratique sur la conception du manuel de procédures.

Nous allons dans un premier temps identifier le dispositif de contrôle interne à mettre en plus pour mieux maîtriser les risques, ensuite définir la démarche d'élaboration du manuel, décrire et évaluer le dispositif de contrôle interne de gestion des achats et de la trésorerie et en fin proposer et formaliser de nouvelles procédures relatives à la gestion de ces cycles.

PREMIERE PARTIE : CADRE THEORIQUE

précédent sommaire suivant